Si je dis "ceci est beau", je dis quoi, au juste ?

Aller en bas

Si je dis "ceci est beau", je dis quoi, au juste ?

Message  Anormal le Lun 15 Fév 2016 - 10:44

ise a écrit:Et justement vous arrivez à ma difficulté à employer le verbe être.
Je reviendrai sur la fuate de goût, pour l'instant je parle de faute. Pas d'orthographe ou de grammaire ni de péché ! Une faute de sens.
Si je dis "ceci est beau" je dis quelque chose de faux. Vous me suivez ?

Oui, la question de l'être remonte aux présocratiques, et en effet dire que quelque chose "est" suppose de solliciter le langage plus que la raison. C'est une forme d'économie qui nous permet d'assurer le minimum syndical, pour pouvoir prétendre parler de la même chose quand on parle.

Dire que quelque chose est orange, donnerait logiquement le droit à cette chose de répondre: " dis donc toi!!! orange toi-même...non maiiiiiis!?" Mais heureusement, on ne demande pas leur opinion aux choses, sauf peut-être en science, et l'on parle d'elles, pour ainsi dire: à leur insu.
Donc oui, en effet, dire que quelque chose est orange, c'est dire que ce quelque chose entretient ( selon nous) un rapport adéquat avec l'idée que l'on se fait de la couleur orange. Ce qui n'engage ni la chose, ni même celui qui parle.Lorsque vous dites que cette orange et orange, ça n'a de vrai que le fait d'affirmer une convention ( dont les daltoniens sont exclus), et c'est très pratique. C'est pratique car cela permet de parler de la même chose quand on parle. Le contraire serait d'ailleurs catastrophique, puisque si personne ne voit et ne nomme la même chose, la même couleur, et bien cela aurait pour conséquence, fâcheuse, de faire en sorte que le orange n'existe pas. en effet, si chacun a son impression et son propre mot pour dire ce qui est, pour lui de surcroît: eh ben mon vieux, on n'est pas rendu...

Cependant, il n' en va pas de même lorsque l'on dit : " c'est beau". Car cela ne prétend pas seulement à une description, mais aussi à une affirmation de goût.

Si je dis "ceci est beau" je dis quelque chose de faux. [...] ?

Pas vraiment car vous dites quelque chose qui sera entendu. Attention, faire état du plaisir ressenti n'est pas la même chose que de faire état d'une opinion. Dire que c'est beau ne signifie pas nécessairement que vous éprouviez un plaisir esthétique. En effet, cela peut être entendu comme un jugement moral et non esthétique. La preuve en est que vous pouvez dire: c'est beau mais je n'aime pas. D'ailleurs, vous l'avez déjà dit, à de maintes reprises avec des formules du type : "oh! oui, c'est beau....mais pas chez moi..." ou encore: " oui, cette fringue est belle mais je trouve qu'elle ne me va pas bien ( esthétiquement, car je ne doute pas de votre taille mannequin...)

Bref, comme je le disais ailleurs, un objet peut être beau sous un certain rapport et fortement déplaire sous un autre, ex: les engins de guerre tels que les avions de chasse, les chars etc, qui peuvent présenter des qualités esthétiques indéniables et tout de même déplaire fortement... ( Voir par exemple, chez Kant: la beauté "adhérente" vs la beauté" libre")

Affirmer "c'est beau", c'est en quelque sorte une injonction, en ce que cette affirmation indique: "voilà ce qui doit plaire".
Vous saisissez la nuance qu'il y a entre:" j'aime bien, car cela me plait, me fait éprouver le plaisir esthétique, et : ceci est conforme aux canons ( conventionnels de la beauté) selon mon point de vue ( sous-entendu, qu'il doit être suivi ,ou en tout cas, qu'il est conforme à ce que l'on attend de moi dans mon milieu...)

Dire: j'aime. N'implique pas autrui.
Dire : c'est beau. relève plus du signe de ralliement.

PS: Renaud, chante quelque chose du genre: " chez la mère à Titi, y'a des trucs de pauvres, des trucs pas beaux...."

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum