Débuter en Philosophie

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Débuter en Philosophie

Message  Princeps le Mar 8 Mar 2016 - 22:16

Aucun sujet n'évoque les difficiles premiers pas en Philosophie.
Puisque le sujet est apparu dans certains échanges, un sujet dédié semble opportun.

Je conseille toujours de débuter par la philosophie antique, et de poursuivre chronologiquement. N'oublions pas que ceux-ci influencent toutes les générations suivantes.
Platon et Aristote sont les tauliers, si j'ose dire. Mais négliger Cicéron, Sénèque, Marc-Aurèle serait une erreur. Epicure me semble assez secondaire.
Il est aussi possible de débuter par une rupture, Descartes ou Machiavel (en débutant par Manent, voire Skinner qui proposent de courtes synthèses). En réalité, ce sont les questionnements initiaux qui importent : inutile de lire la République de Platon si c'est l'art qui interpelle ledit débutant. Encore que  *Lol*.

Nietzsche, Hegel et Kant sont à réserver au frais quelques temps. Je n'évoque pas les époques ultérieures, à ce stade, l'individu est suffisamment armé pour poursuivre seul.

Il est aussi possible de débuter en fonction de certaines thématiques, en ciblant des extraits d'ouvrages, en sommes, en suivant un manuel de L.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Rêveur le Mar 8 Mar 2016 - 22:48

Évidemment, je souscris sur l'intérêt de commencer par les antiques. En particulier Platon, dont j'ai toujours dit qu'il constituait la première lecture idéale. Mais comme c'est déprimant d'avoir à suivre l'ordre chronologique scrupuleusement et d'avoir ainsi peu de choix, on peut conseiller les meilleures lectures dans toute l'histoire de la philosophie (à condition qu'elles n'aient pas trop de dépendance aux prédécesseurs). Alors, au risque de me répéter, je dirais que pour les auteurs que je connais : on peut lire le De la nature humaine de Hobbes, et le début du Léviathan, réservant éventuellement la suite pour plus tard (j'ai seulement entamé le livre, et lu une bonne partie de la première partie, sur l'homme ; et c'est plutôt facile à lire), ce qui permet de lire par la suite les autres empiristes (mais on peut aussi lire l'Essai sur l'entendement humain de Locke, qui contient moins d'allusions à Hobbes - très peu, même, du moins explicites ! - que les livres de Berkeley et Hume en contiennent sur Locke ; l'Essai est tout aussi facile, et il se répète beaucoup, revenant sur ce qui a été dit, reformulant, etc., en un millier de pages au total, ce qui peut rebuter et agacer, mais peut dans le même aider le lecteur débutant, tout en laissant la lecture agréable - malgré ma lassitude envers ces répétitions, j'ai beaucoup aimé, du début à la fin) ; le Discours de la méthode de Descartes, évidemment ; et pour Rousseau, le Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes, ainsi que l’Émile ou de l'éducation qui est très agréable à lire, et très riche, tout en étant très abordable.


Dernière édition par Rêveur le Mer 9 Mar 2016 - 17:08, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Princeps le Mar 8 Mar 2016 - 22:53

Hobbes est périlleux. Le texte est simple, en apparence, ce qui donne les nombreux errements que l'on trouve un peu partout. Là encore, Manent est surement une lecture préalable pertinente.
Rousseau... je ne dirai rien, je suis trop subjectif *Lol*.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Rêveur le Mar 8 Mar 2016 - 23:00

Princeps a écrit:Hobbes est périlleux. Le texte est simple, en apparence, ce qui donne les nombreux errements que l'on trouve un peu partout.

 Ceci étant, j'ai remarqué qu'on était particulièrement difficiles sur les auteurs qu'on connaissait bien, et qu'on avait systématiquement l'impression que tous les autres comprenaient de travers. C'est un peu le cas quant à moi au sujet du Contrat social (que je n'ai pas conseillé, et que je déconseille, contrairement à l’Émile). Ceci étant, ça ne l'est certes ni pour son Discours sur l'inégalité, ni pour l’Émile, ni pour le Discours de la méthode que pourtant j'ai eu à lire trois fois pour un travail (et je l'avais déjà lu deux fois auparavant), ni pour la République de Platon... C'est néanmoins à considérer.
 Notez par ailleurs que je parlais du Hobbes empiriste ; alors que, je suppose, vous vous intéressez surtout au Hobbes politique... ;)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Princeps le Mar 8 Mar 2016 - 23:09

Ceci étant, j'ai remarqué qu'on était particulièrement difficiles sur les auteurs qu'on connaissait bien, et qu'on avait systématiquement l'impression que tous les autres comprenaient de travers.
On est plus exigeant avec l'auteur, oui.
Tu sais bien à quelles âneries je fais références, et combien elles sont infondées. Machiavel souffre du même mal.
Il faut lire les critiques de Manent, Strauss, Chevallier, et Oakeshott évidemment, Macpherson récemment, pour voir combien les autres se fourvoient. Je ne dis pas que tous ceux que je cite disent la même chose de Hobbes, mais qu'ils sont stimulants, sans travestir un bonhomme complexe. Les manuels notamment, sont trop simplificateurs. C'est un auteur complexe, qui impose de connaître précisément sa biographie.
Du reste, je suis bien en peine de distinguer une partie de l'autre, chez un même philosophe (i.e. de les comprendre distinctement l'une de l'autre).

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Malcolm le Mer 9 Mar 2016 - 0:10

Oui, difficile de découper un philosophe en rondelles.
Au reste, je ne pense pas qu'il y ait de manuel ou de méthode pour entrer en philosophie, parce que je crois que chaque philosophe rationalise sa sensibilité à sa façon, et qu'aussi bien, nous rencontrons, comme lecteurs, un philosophe plutôt qu'un autre, de même qu'on rencontre un roman plutôt qu'un autre, à partir de quoi nous avons envie ou non de ramifier vers le reste.
Personnellement, c'est Nietzsche, qui m'a fait entrer en philosophie, alors pourtant qu'il critique toute la tradition et en hérite pourtant, dans des tournures aphoristiques et poétiques chargées de références sous-entendues, que je n'avais pourtant pas. Mais ma rencontre avec Nietzsche fut édifiante.
De sorte que je dise qu'il vaut mieux papillonner à mon avis, jusqu'à s'y retrouver - serait-ce maladroitement, incomplètement sans le savoir - et ensuite creuser selon son flair, car je ne crois pas que tout un chacun, pour autant qu'il en ait la motivation, est fait pour la philosophie, qui reste un monde. Cela dit, un monde pas forcément à part, car je regrette aussi beaucoup que du jargon ne soit pas utilisé ailleurs, me semblant assez judicieux. Par exemple, je ne sais pas si certains ont remarqué - et au fond, peu importe - mon emploi du mot apprésentation ces derniers temps, que j'ai justement découvert récemment et que je trouve très utile (du moins pour les sujets qui m'intéressent actuellement). Passons.
A la fin, je dirais toutefois que commencer par le commencement est assez logique, mais peut tout aussi bien rebuter de poursuivre.
L'important, en somme, est de développer sa faculté de philosopher, à travers les auteurs qui nous renseignent. Car je crois qu'on est philosophe ou qu'on ne l'est pas, tout simplement, même si des vocables ou des conceptions peuvent s'exporter, ou qu'on peut développer une connaissance des philosoph(i)es.
La vraie question est de savoir de quel bois on se chauffe, quelle est notre trempe, de quel bois on est fait.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Princeps le Mer 9 Mar 2016 - 0:38

Je ne suis pas si convaincu de la "mauvaise presse" de la philosophie. Mon professeur d'histoire grec est un lecteur de Nietzsche, j'ai récemment trouvé Stuart Mill cité dans un bouquin. C'est peut-être anodin, mais je constate qu'une part des historiens s'ouvrent aux apports des "sciences humaines" dans leur globalité.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Philosophos le Mer 9 Mar 2016 - 8:56

Princeps a écrit:Platon et Aristote sont les tauliers, si j'ose dire. Mais négliger Cicéron, Sénèque, Marc-Aurèle serait une erreur. Epicure me semble assez secondaire.
Aristote ? L'Ethique à Nicomaque et la Poétique, d'accord, et le premier livre de la Métaphysique. Le reste est inutile pour le débutant. Je me souviens avoir été rebuté par la Rhétorique. Platon propose beaucoup plus de livres intéressants, à part les dialogues les plus obscurs. Sénèque, Marc-Aurèle, Epicure, sont des auteurs qui peuvent intéresser à eux-seuls, car ce sont des maîtres de sagesse, ce que ne sont pas les philosophes académiques.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Malcolm le Mer 9 Mar 2016 - 10:38

Princeps, c'est à moi que tu parles de "mauvaise presse" de la philosophie ?


Dernière édition par Malcolm Cooper le Mer 9 Mar 2016 - 11:57, édité 1 fois
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Ise le Mer 9 Mar 2016 - 10:52

Bonjour *Héhéhey*

Vous êtes adorables : les chefs de guerre ont préparé un plan d'attaque pendant le repos du guerrier :lol!:

Vous avez dit plein de choses qui me vont, super !
Ne perdez pas de vue qu'il en ira presque à coup sûr différemment pour chaque débutant qui frappera à votre porte...

Me concernant donc hier soir j'ai commencé à lire Platon
Réactions à chaud
Il y avait un texte de présentation super bien écrit je l'ai dégusté. Du coup ça m'a gâché la découverte du dialogue. Un peu comme quand on te raconte la fin avant que tu ne visionnes le film :x Je lirai désormais uniquement le texte (enfin la traduction !)
Ah Socrate était homosexuel.
Le bouquin est énorme et lourd
Je crois que si je me lance dans la lecture du livre dans sa totalité je cours vers une indigestion

Ce qui me convient dans vos propos :
- commencer par Les Anciens : j'adore tout ce qui est vieux, c'est une entrée en matière très attirante pour moi
- des maîtres de sagesse ouiiiiii voilà qui me plait ! En effet si je découvre un courant de pensée sur lequel j'ai envie de m'appesantir je serai à temps de chercher...
- sélectionner les parties des œuvres selon mes goûts : ben voilà, exactement, je vais regarder la table des matières pour Platon *Héhéhey*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Rêveur le Mer 9 Mar 2016 - 11:04

Quels dialogues de Platon avez-vous ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Ise le Mer 9 Mar 2016 - 11:06

Tous j'imagine, puisque ce sont les Œuvres complètes *Héhéhey*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Rêveur le Mer 9 Mar 2016 - 11:12

D'accord. Moi aussi j'ai les Œuvres complètes, c'est diablement pratique. L'édition de Luc Brisson ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Ise le Mer 9 Mar 2016 - 11:25

Je vous dis ça ce soir : je ne l'ai pas apporté au bureau !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Malcolm le Mer 9 Mar 2016 - 12:06

Ise a écrit:Ne perdez pas de vue qu'il en ira presque à coup sûr différemment pour chaque débutant qui frappera à votre porte...
C'est bien ce que je dis, filoute.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Princeps le Mer 9 Mar 2016 - 15:36

Malcolm Cooper a écrit:
Ise a écrit:Ne perdez pas de vue qu'il en ira presque à coup sûr différemment pour chaque débutant qui frappera à votre porte...
C'est bien ce que je dis, filoute.
Et c'est aussi ce que j'ai dit :
Princeps a écrit:En réalité, ce sont les questionnements initiaux qui importent

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Malcolm le Sam 13 Aoû 2016 - 17:08

Un topic à mettre en post-it sous Philosophie par thèmes & Philosophes ?
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Premières lectures

Message  Kenshin (Bigone) le Mer 14 Sep 2016 - 11:34

Bonjour,

J'ai pris la décision de me lancer un peu plus dans la philosophie et donc, d’entamer quelques premières lectures ( 3 livres maximum).
Sachant qu’apparemment, j'aime les questions métaphysique , mieux connaitre la nature humaine.
Pour commencer j'optais pour :

Descartes, " le discours de la méthode".
" L’éthique à Nicomaque " d’Aristote .  

A vous lire, je crois que quelques sages ne me feraient pas de mal !:-) Pourquoi pas Sénèque pour commencer ? Qu'en pensez vous ?

je suis ouvert à toutes vos suggestions et je vous en remercie d'avance.

bigone74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Princeps le Mer 14 Sep 2016 - 11:36

Le terme sage ... oubliez le *Lol*.
J'ai un faible pour Seneque, aussi, c'est un excellent choix. Tout dépend de vos centres d'intérêts.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Malcolm le Mer 14 Sep 2016 - 11:51

@Bigone : *Merci*

Eh bien, comme tu as pu lire, tu pars sur des ouvrages conseillés, avec Aristote & Descartes.
En effet, les écoles antiques sont aussi très bonnes : elles ont quelque chose d'autarcique, d'autosuffisant, dans l'âme, d'ailleurs, je trouve.

Un autre conseil ?
Choisir un domaine qui t'aguiche ! mais uniquement dans les auteurs reconnus d'abord.

Maintenant, puisque tu participas à des topics sur le réel, la morale & l'amour, je dirai :
* Sextus Empiricus : Esquisses pyrrhoniennes.
* (Saint) Augustin (d'Hippone) : les Confessions (ou les Aveux).
* Friedrich Nietzsche : Aurore.
* Georges Bataille : la Littérature et le Mal.
* Paul Ricoeur : le Juste.


@Princeps : Les antiques restent, si l'on veut, des prêcheurs de sagesse, entendue comme démarche existentielle & autocritique (autocritique en quoi, certes, ils diffèrent des "sages").


EDIT: dit à Bigone, ici, que je ne crois pas inutile de rappeler :
MC, ailleurs, a écrit:
Malcolm Cooper

Je te remercie pour tes précisions plus qu'instructives et vais d'abord bien lire avant d'écrire.
Bien lire avant d'écrire, oui ! dans son genre.
Je me rappelle toujours ce mot de Nietzsche, qui cite en fait Stendhal (de tête) : "Pour être philosophe, il faut avoir l'esprit clair, sec, net. Un homme qui aurait fait fortune dans la banque aurait toutes les dispositions pour réussir en philosophie."
A prendre comme une métaphore, pour commencer, encore qu'il y ait concrètement du juste, fondamentalement.
A partir de là : lire aide fondamentalement à aiguiser la démarche, à ne pas s'en tenir à ses enthousiasmes trop spontanéistes pour être bons ... Mais écrire, même a priori, et pour autant qu'on veuille questionner en toute clarté, sécheresse & netteté, contribue. A commencer par se parler ainsi à soi-même.

"Il n'y a que la vérité qui blesse." dit la sagesse populaire.
Donc la philosophie qui, d'une manière ou d'une autre, veut au moins la véracité, blesse.
Or, "il faut souffrir pour être beau" est un adage qui vaut autant pour la parure ... que pour la norroture (formation, apprentissage, en Ancien Français).

Au plaisir de te lire, donc.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum