Débuter en Philosophie

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Malcolm le Mer 14 Sep 2016 - 11:51

@Bigone : *Merci*

Eh bien, comme tu as pu lire, tu pars sur des ouvrages conseillés, avec Aristote & Descartes.
En effet, les écoles antiques sont aussi très bonnes : elles ont quelque chose d'autarcique, d'autosuffisant, dans l'âme, d'ailleurs, je trouve.

Un autre conseil ?
Choisir un domaine qui t'aguiche ! mais uniquement dans les auteurs reconnus d'abord.

Maintenant, puisque tu participas à des topics sur le réel, la morale & l'amour, je dirai :
* Sextus Empiricus : Esquisses pyrrhoniennes.
* (Saint) Augustin (d'Hippone) : les Confessions (ou les Aveux).
* Friedrich Nietzsche : Aurore.
* Georges Bataille : la Littérature et le Mal.
* Paul Ricoeur : le Juste.


@Princeps : Les antiques restent, si l'on veut, des prêcheurs de sagesse, entendue comme démarche existentielle & autocritique (autocritique en quoi, certes, ils diffèrent des "sages").


EDIT: dit à Bigone, ici, que je ne crois pas inutile de rappeler :
MC, ailleurs, a écrit:
Malcolm Cooper

Je te remercie pour tes précisions plus qu'instructives et vais d'abord bien lire avant d'écrire.
Bien lire avant d'écrire, oui ! dans son genre.
Je me rappelle toujours ce mot de Nietzsche, qui cite en fait Stendhal (de tête) : "Pour être philosophe, il faut avoir l'esprit clair, sec, net. Un homme qui aurait fait fortune dans la banque aurait toutes les dispositions pour réussir en philosophie."
A prendre comme une métaphore, pour commencer, encore qu'il y ait concrètement du juste, fondamentalement.
A partir de là : lire aide fondamentalement à aiguiser la démarche, à ne pas s'en tenir à ses enthousiasmes trop spontanéistes pour être bons ... Mais écrire, même a priori, et pour autant qu'on veuille questionner en toute clarté, sécheresse & netteté, contribue. A commencer par se parler ainsi à soi-même.

"Il n'y a que la vérité qui blesse." dit la sagesse populaire.
Donc la philosophie qui, d'une manière ou d'une autre, veut au moins la véracité, blesse.
Or, "il faut souffrir pour être beau" est un adage qui vaut autant pour la parure ... que pour la norroture (formation, apprentissage, en Ancien Français).

Au plaisir de te lire, donc.

Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Kenshin (Bigone) le Mer 14 Sep 2016 - 19:54

merci à vous pour vos conseils et suggestions !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Malcolm le Mer 14 Sep 2016 - 20:22

*Pouce*
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Prince' le Mer 28 Sep 2016 - 15:33

Où en est ta progression ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Prince' le Mar 21 Mar 2017 - 10:29

Puisque le sujet ressurgi, autant y apporter une réponse qui embrasse réellement le sujet - sans quelconque vanité de perfection. 

Débuter en philosophie implique de débuter par l'histoire de la discipline - je parle de discipline car on néglige trop cette aspect de rigueur, d'investissement, d'assiduité, au profit d'un dilettantisme vulgaire. Il importe de lire les auteurs les plus influents, pour ensuite naviguer de manière autonome, vers des eaux plus libres - aussi il importe d'évacuer les auteurs peu influents et ceux trop clivants. 

Naturellement Platon est incontournable : La République, Le Banquet suffisent. Gorgias pour ceux qui souhaitent comprendre la mentalité antique, mais sinon passez votre chemin. Aristote est peut-être plus fondamentale, parce que plus riche. L'éthique à Nicomaque et Les Catégories sont probablement les bouquins les plus accessibles, et les plus profitables à un lecteur novice. Philo' préfère La poétique
La suite est plus complexe. Passons la période médiévale, qui impose une connaissance historique de spécialiste (pas fine, de spécialiste ai-je dit) - la remarque vaut pour la Renaissance (oui, inutile de lire Machiavel et Hobbes pour un débutant). 
Focalisez vous sur Rousseau ([Du contrat social, Discours sur l'inégalité des hommes), Kant (l'introduction de la Critique de la raison pure, Qu'est-ce que les Lumières, et pourquoi pas Anthropologie d'un point de vue pragmatique), Hegel (La raison dans l'Histoire, là encore uniquement l'introduction). 

Il s'agit uniquement de ce qu'il importe de lire, pour avoir une base cohérente.

NB : Le lecteur attentif remarquera que certaines positions ont bougé.
NB 2 : Notamment sur Cicéron, laissez donc ça aux historiens. Les autres n'y comprennent pas grande chose - même Léo Strauss.


Dernière édition par Lupus Maior le Mar 21 Mar 2017 - 10:40, édité 3 fois (Raison : Mise en forme.)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Avis' le Mar 21 Mar 2017 - 11:33

Tiens j'étais passé à côté de ce topic.....

implique de débuter par l'histoire de la discipline

Existe-t-il un livre exclusivement consacré à çà et qui explique tous ces termes qui mettent le débutant dans le vent : Empirique, transcendantal, artificialité, phénoménologie, naturalisme, constructionnisme... que je m'étais notés et dont je trouve seulement la définition dans le dico, ce qui est maigre ?

Je crois qu'il vaut mieux en effet lire les auteurs en direct car lorsqu'on vous écoute, vous, c'est carrément effrayant. *Héhéhey*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Malcolm le Mar 21 Mar 2017 - 11:42

Avis' a écrit:c'est carrément effrayant. *Héhéhey*
"Tu trembles, carcasse ? Tu tremblerais bien davantage, si tu savais où je te mène." - Turenne *Lol*
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Prince' le Mar 21 Mar 2017 - 11:44

Le Larousse en ligne est très bien pour débuter. Sinon, il existe une ribambelle de dictionnaires de philosophie (plus ou moins bons). 
Naturellement, Wikipédia est a évité, on y trouve de tout, ce qui n'est jamais bon pour un débutant.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Malcolm le Mar 21 Mar 2017 - 11:46

Wikipédia est a évité, on y trouve de tout
Le foisonnement para-didactique par excellence. Pour autant, les données sont généralement fiables (études à l'appui).
Mais para-didactiquement foisonnantes, donc. Souvent balourdes.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Rêveur le Mar 21 Mar 2017 - 12:04

Lupus a écrit:NB : Le lecteur attentif remarquera que certaines positions ont bougé.

  ;)
 Cela dit, tu cites le Contrat social, moi je le déconseille. Ragnar disait que c'était de la métaphysique (on pourrait dire de la métapolitique), je ne suis pas loin d'être de cet avis ; en le distinguant de ses textes proprement politiques que sont le Projet de constitution pour la Corse, les Considérations sur le gouvernement de Pologne, voire le Discours sur l'économie. Mais bref, le Contrat social, dans l'ensemble, est très abstrait, et il est difficile de saisir où Rousseau exactement veut en venir. Et comme il se montre parfois un peu provocateur, notamment dans son expression de la "solution du problème fondamental donné par le contrat social", d'où l'on peut vite le ramener à un précurseur du totalitarisme ou au contraire de l'anarchisme, sans plus avoir à questionner cette lecture, le risque est grand de comprendre Rousseau de travers. À la rigueur, pourquoi pas le lire en se proposant de le reprendre plus tard ; après tout, au moins on comprend quelque chose, ce n'est pas comme certains livres d'abord vraiment ardu. Dans ce cas, je recommande l'édition GF annotée par Bruno Bernardi, qui corrige Derathé sur pas mal de points.
 Je crois que personne n'a cité l’Énergie spirituelle de Bergson ? ça fait partie de ce qu'il y a de plus facile et agréable pour commencer. Les dernières conférences sont plus délicates (sur le rapport entre cerveau et conscience), mais la forme du livre rend possible de ne pas tout lire (de ne pas tout lire tout de suite éventuellement).

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Kercoz le Mar 21 Mar 2017 - 12:09

Avistodénas a écrit:

Existe-t-il un livre exclusivement consacré à çà et qui explique tous ces termes qui mettent le débutant dans le vent : Empirique, transcendantal, artificialité, phénoménologie, naturalisme, constructionnisme... que je m'étais notés et dont je trouve seulement la définition dans le dico, ce qui est maigre ?

Je suis tombé de façon collatérale sur ce livre :
http://classiques.uqac.ca/classiques/febvre_lucien/probleme_incroyance_16e/febvre_incroyance.pdf
Febvre était historien. Et un bon si je puis en juger. Dans ce livre il étudie l' historique des termes que tu mentionnes. Leur date d'apparition et en quel ouvrage ils apparaissent. Ce qui surprend c'est age généralement récent et il se pose donc ( et tente d' y répondre) la question de savoir ""comment faisait on sans ?"". Ca n' arien d' évident ! les susbstituts ne sont pas convaincant et les concepts approchants, n' approchent que de tres loin.
Son écriture est agréable ce qui ne gâte rien.
Pour approcher la philo, je vais te conseiller mon point de vue qui ne sera pas partagé et certainement rejeté:
L' abord de ces concepts virtuels est des plus difficile et sans "gout" au premier ras bord ...comme le vin d'ailleurs.
Il faut plus que de l' intéret . L' astuce pour "faire passer "l'amertume c'est de l' aborder par surprise ou par nécessité: Fonce dans un domaine qui te passionne ( le jardin, les math , l' histoire, ...) Moi ça a été la Socio ...tombé sur le cul en lisant E. Goffman et K.Lorenz.
Approfondir son questionnement sur un domaine nécessite d'aller regarder vers la philo. Et si la passion est là , sur les points qui t'intéresse l' obscur devient ( ou parait ) clair , facile ou du moins intéressant, faux, ....Il faut un point de vue pour juger efficacement et ce point s' il est solide t'apporte une assurance bien sur fallacieuse mais qui te fais aller plus avant.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Malcolm le Mar 21 Mar 2017 - 12:11

Avistodénas a écrit:Tiens j'étais passé à côté de ce topic.....

implique de débuter par l'histoire de la discipline
Existe-t-il un livre exclusivement consacré à çà et qui explique tous ces termes qui mettent le débutant dans le vent : Empirique, transcendantal, artificialité, phénoménologie, naturalisme, constructionnisme... que je m'étais notés et dont je trouve seulement la définition dans le dico, ce qui est maigre ?
Des dictionnaires philosophiques, des vocabulaires des philosophes, des histoires de la philosophie, des introductions à la philosophie, existent - mais surtout, éviter les bouquins "trop sympathiques" pour être réellement instructeurs, du type Pour les Nuls, et autres ouvrages colorés, etc.
Cela étant, tous les dicos et vocas et histos et intros génériques du monde ne vaudront jamais la lecture d'un philosophe : c'est impossible, on n'a qu'à faire à des succédanés (succès damnés, damnés succès ... ).
Kercoz a écrit:Moi ça a été la Socio ...tombé sur le cul en lisant E. Goffman et K.Lorenz.
Qui ne sont pas philosophes, mais sociologues et éthologues.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Kercoz le Mar 21 Mar 2017 - 12:17

Mal' a écrit:
Kercoz a écrit:Moi ça a été la Socio ...tombé sur le cul en lisant E. Goffman et K.Lorenz.
Qui ne sont pas philosophes, mais sociologues et éthologues.

Tu as trop de boulot Mal .. tu ne lis pas tout. C'est exactement mon argument, qui plus est développé .

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Malcolm le Mar 21 Mar 2017 - 12:25

Kercoz a écrit:
Mal' a écrit:
Kercoz a écrit:Moi ça a été la Socio ...tombé sur le cul en lisant E. Goffman et K.Lorenz.
Qui ne sont pas philosophes, mais sociologues et éthologues.

Tu as trop de boulot Mal .. tu ne lis pas tout. C'est exactement mon argument, qui plus est développé .
Il nous arrive tous d'avoir du Mal', hein Kercoz !
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Prince' le Mar 21 Mar 2017 - 12:27

Réveur, s'il faut débuter avec facilité, alors Alain est le plus indiqué.

À la rigueur, pourquoi pas le lire en se proposant de le reprendre plus tard 
C'est une règle d'évidence que tu fais bien de rappeler ; il faut plusieurs lecture, avec prise de notes. Ceci posé, je n'ai pas éprouvé ces difficultés que tu évoques avec Rousseau. 

Approfondir son questionnement sur un domaine nécessite d'aller regarder vers la philo
Pour le spécialiste, oui ; à la condition que la spécialité n'empêche pas la bonne compréhension des philosophes lu.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Avis' le Jeu 23 Mar 2017 - 9:10

Compris. Je vais donc pour l'immédiat m'équiper d'un bon dico pour l'avoir toujours sous la main ce sera déjà pas mal pour une consultation minute. Pour le reste, il est évident que je suis vos conseils avisés et qu'il faut surtout compter sur la lecture des auteurs.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Malcolm le Lun 7 Aoû 2017 - 13:33

***

Bon. Des liens pour débuter en philosophie, d'inégales difficultés.

D'abord, je crois, les incontournables définitions :

* http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophie/
* http://www.cnrtl.fr/definition/philosophie
* https://fr.wikipedia.org/wiki/Philosophie
* http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/philosophie/79157
* ...

Se renseigner sans préjuger, mais en se laissant infuser comme une bonne tisane ; il sera toujours temps de décanter plus tard : nous ne sommes pas fait que d'eau, par ailleurs ...

* https://www.scienceshumaines.com/_philosophie
* https://www.franceculture.fr/philosophie
* http://www.slate.fr/search?mot-cle=philosophie
* https://philitt.fr/category/philosophie/
* https://comptoir.org/category/comptoir/culture/
* https://unphilosophe.com/
* https://www.cairn.info/disc-philosophie.htm
* http://la-philosophie.com/

Toutes ces foisons d'articles et de recherches, que sont-elles ? ... Pour commencer, cela rentre dans le champ de ce qu'il est convenu d'appeler les idées, le brassage d'idées, la cogitation, l'agitation de méninges, etc. Mais là, je conseille vivement ceci :

* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1456-des-prejuges-sur-les-philosophes#27167

Bon. C'est dire qu'il ne suffit pas d'avoir des idées, de se méninger, de s'éprouver pensant, s'éprouver intelligent (réelle sensation cervicale de notre mental), pour philosopher.

Sans trop définir les choses ni s'avancer, puisque philosopher signifie grossièrement aimer la sagesse ... philosopher implique fatalement une attitude prudentielle, peu importe la dynamique de cette prudence, peu importe l'attitude spécifique. Bref : philosopher, malgré tout, c'est méthodique.

D'ailleurs, le mot méthode signifie chemin, soit donc que philosopher est emprunter un chemin mental voire comportemental, certainement.

A ne pas confondre avec suivre son bonhomme de chemin, suivre sa route, tailler la route, etc. qui tout autant peuvent se passer d'emprunt, de méthode, de prudence. Et, quand un philosophe parle d'imprudence nécessaire et de non-sagesse - ainsi que c'est le cas de Nietzsche, par exemple ... - c'est encore une prudence et une sagesse qui parlent ; du moins, un type de prudence et de sagesse.

La philosophie, à ce titre, est une vivacité qui se déploie ingénieusement, et veut s'ingénier ingénier sagacement, techniquement, (inter)activement. Responsabilité intellectuelle pas forcément moraliste, mais certainement éthique dans le fait de répondre (de soi).

Et voir alors, aussi : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1121-on-dit-esprit-libre#19931
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Prince' le Ven 10 Nov 2017 - 9:27

Je relance le sujet : où en sont celles et ceux qui se pensent comme débutant ? Qui a lu quoi (auteurs, critiques) ? 
Il ne s'agit pas d'établir des fiches hein, juste de permettre de mieux cerner certains manques.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Shub le Ven 15 Déc 2017 - 11:51

Je profite de ce topic pour communiquer mes impressions d'un autodidacte qui se dit néanmoins deleuzien: c'est chez ce dernier philosophe que j'ai intégralement lu puis relu que j'ai trouvé la prose et les idées les + claires, compréhensibles et qui m'ont amené à avoir envie de lire les philosophes.

La philosophie est la théorie des multiplicités. (Gilles Deleuze)


J'ai fait un D.E.A. d'épistémologie en fac à Paris il y a maintenant des lustres.Nous avions un  cours sur Kant avec Dominique Lecourt et un sur Hegel avec Sczercziniarc, un nom polonais assez imprononçable.
Du dernier j'ai gardé un très bon souvenir de ses cours auxquels je suis retourné 2 années consécutives mais du bonhomme je le dis franchement pas très bonnes. Tant pis s'il vient sur ce site et qu'il lit cela...
J'ai gardé l'impression que Kant et Hegel était assez incompréhensible lus dans le texte et donc quand j'ai besoin de m'y référer je vais sur l'inénarrable Wiki ou je lis des exégèses sur eux. Comment se fait-il que 2 des philosophes les + importants et les + cités soient aussi difficiles à lire ? Je compare à la prose de Clément Rosset, de Deleuze voire de Spinoza et je me dis qu'ils ont fait un effort tout particulier pour ne pas être compris facilement. Qu'en pensez-vous? Dernièrement j'ai fait un tour sur un site qui proposait de feuilleter un livre de Quentin Chaillassoux qui m'intéressait car il parle de Berkeley et d'un prolongement possible par la métaphysique. Tout à fait par hasard (et par chance!) il emploie un terme que je croyais presque (!) avoir inventé, celui de l'inconnaissable en-soi en vue d'écrire un article sur les rapports entre la science et philo à la lumière des récentes découvertes en physique: expansion inflationniste, matière et énergie noire, mécanique quantique et tout le bazar... Suit tout un développement avec l'idéalisme subjectif, le réalisme , l'inconnaissable en-soi en tant que pensable, bref des choses passionnantes mais que je suis incapable de comprendre vu que je n'ai pas cette culture philosophique vaste et étendue qu'ont plein de gens ici.
Comment se fait-il que la philosophie de haut niveau soit aussi incompréhensible chez certains auteurs et compréhensible chez d'autres? Je me réfère toujours à Deleuze que j'ai toujours pu lire facilement même si je n'ai toujours pas tout compris bien sûr...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Malcolm le Ven 15 Déc 2017 - 11:56

Au contraire, c'est parce que Kant ou Hegel se veulent extrêmement limpides, qu'ils sont aussi saillants dans le texte, aussi chiadés. C'est qu'ils s'essaient à une logique implacable, afin d'entente et de transmissibilité toute pure. C'est au contraire parce que la vie n'est pas aussi exigeante, que nous les jugeons impraticables, au contraire de ... et c'est drôle alors, comme c'est un deleuzien, qui vient parler d'impraticabilité de Kant et Hegel, car Deleuze est une belle pièce de viande emplie de nerfs rhizomatiques déterritorialisants en lignes de fuite aiôniques ...
shub22 a écrit:Tant pis s'il vient sur ce site et qu'il lit cela...
Si seulement "il" vient, l'anonymat est peu cher payé "l'audace" ...

Au-delà, c'est la possibilité d'une limpidité logique, qui peut être questionnée, entre autres. Ce que firent les philosophes pragmatiques, les analytiques, j'en passe et des meilleurs - au point que cela passe pour surfait parfois, aujourd'hui.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Faunus le Ven 15 Déc 2017 - 12:47

prose complètement vide et baragouinante. Et tu es fier d'avoir rempli le forum avec "ça". *Embarras*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum