Débuter en Philosophie

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Faunus le Ven 15 Déc 2017 - 12:47

prose complètement vide et baragouinante. Et tu es fier d'avoir rempli le forum avec "ça". *Embarras*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Malcolm le Ven 15 Déc 2017 - 14:58

Es-tu fier de caguer ainsi partout ? Au fond, tu n'aimes pas qu'on ait raison contre toi, que l'on te dépasse, ni que l'on soit magnanime, et tu souilles - et tu souilles - et tu souilles.


Dernière édition par Mal' le Dim 18 Fév 2018 - 11:14, édité 2 fois (Raison : syntaxe)
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Princeps le Ven 15 Déc 2017 - 15:04

Je vois mal ce quoi redire.
Au contraire, c'est parce que Kant ou Hegel se veulent extrêmement limpides, qu'ils sont aussi saillants dans le texte, aussi chiadés. C'est qu'ils s'essaient à une logique implacable, afin d'entente et de transmissibilité toute pure.
tout est dans le texte. Et un lecteur de Kant ne pourra pas contrevenir à la remarque. Donc ?
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  guillemot le Ven 15 Déc 2017 - 17:11

Débutant et autodidacte en philosophie.

J'ai commencé par l'histoire de la philosophie. Puis la contre-histoire bien sûr. Me suis arrêté à la période révolutionnaire, le reste m'a moins plus, mais ça a permis de caler un peu de vocabulaire et de connaître les courants.

Ensuite les antiques avec un peu de travail perso sur Epicure et les soi-disants présocratiques. Platon qui m'avait laissé un souvenir infect dans le cadre du lycée est effectivement passionnant et pourtant, j'étais pas parti pour lui laisser la moindre chance, mais c'est beaucoup plus vaste, moins monolithique et partisan que ce qu'en disent ses contempteurs. Au début, je l'ai lu pour vérifier que c'était aussi malhonnête et simpliste que ce que j'imaginais et le charme a opérer. Je suis tombé amoureux de Phèdre notamment.

Et à partir de là, le champs est ouvert. J'évite de perdre du temps avec ceux que je ne comprends pas et qui ne parlent pas le langage courant, mais j'arrive à peu près à lire des livres de philosophie ou associés à la philosophie.

Mais la vraie philosophie, celle qui m'explose la cervelle, c'est dans les romans que je la trouve, ou dans certains (rares) films. Ceci dit, sans l'appui des livres philosophiques pures, je n'aurais sans doute jamais compris aussi bien certains romans.




Un jour pour me faire plaisir, on m'a acheté le monde de Sophie. J'ai détesté. C'est pervers, maladroit, simpliste, mal écrit, chiant (avis personnel). Pour commencer, le mieux, pour moi, ça reste Diogène Laërce, et l'ascète Epicure et le péripatéticien Socrate par Platon.

Ceci dit, ça ne vaut pas la seule démarche qui vaille : se demander tous les jours si ce qu'on fait, ce qu'on vit, n'est pas uniquement soumis aux codes sociaux, aux affects, qui nous font faire n'importe quoi et nous font marché droit vers la foire aux vanités (superbe roman qui est une référence philosophique sur l'enfermement social, la liberté, le libre-arbitre, la morale...). Sans chercher à toujours donner du sens (cf la discussion sur Camus et mes doutes sur le sens à donner), est-ce que notre parcours nous remplit ou est-ce qu'il nous vide...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Cube le Jeu 21 Déc 2017 - 11:52

Pour débuter, je ne sais pas... mais pour ne pas mal finir, j'imagine qu'il vaut mieux que le surplus d'intelligence, qui s'engouffre dans des questions sans fin, conclut à son trop peu. Il faut aussi admettre la part machinale, voire maladive d'une quête qui commence par nier les évidences, pour que celui qui joue à ce jeu puisse toujours prétendre ignorer ce qu'il sait et savoir ce qu'il ignore. C'est une maladie qui tente de sublimer la plus grande vanité de mèche avec la plus grande inquiétude... alors que dès le départ on se doute bien qu'il n'y a pas de réponses à chercher que l'on n'ait déjà. Au mieux, la lecture éclaircira les pensées par l'acquisition d'une plus grande maîtrise de la langue... pour peut-être savoir ce qu'on lit, ce qu'on dit, ce qu'on pense, et en se surpassant il ne restera plus qu'à se poser quelques bonnes questions pour démasquer sa mauvaise foi, et admettre que ce sont elles qui restent les plus intéressantes dans ce domaine.
avatar
Cube
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débuter en Philosophie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum