Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Malcolm le Sam 18 Mar 2017 - 21:08

Crosswind a écrit:
Mal' a écrit: [...] D'où là proposition : c'est comme c'est, ça se passe comme ça se passe et, plus haut, ça procède. Le YHWH hébraïque dépersonnalisé.

إن شاء الله
La bonne nouvelle, c'est que c'est dépersonnalisé.

Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Crosswind le Sam 18 Mar 2017 - 21:45

S'en remettre, fût-il à soi. S'en remettre à cette droite mathématique jamais démontrée sinon par la douleur de chaque instant. S'en remettre à l'émotion et l'intention, à la volonté contre son gré. S'en remettre aux malheurs et douceurs, que dévient le bonheur au gré des heures. Rien que soi, sans filet, phénomène de cirque où, enfin Roi, pour une poignée de sable crissant, vous sera cédé le billet vers le couchant.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Malcolm le Sam 18 Mar 2017 - 22:04

On dirait des paroles de chanson. C'est de ?
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Crosswind le Sam 18 Mar 2017 - 22:11

Mal' a écrit:On dirait des paroles de chanson. C'est de ?

Tapir puant. Deuxième patrouille, de corvée bois ce soir.

Toujours prêt.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Malcolm le Sam 18 Mar 2017 - 22:46

Crosswind a écrit:
Mal' a écrit:On dirait des paroles de chanson. C'est de ?

Tapir puant. Deuxième patrouille, de corvée bois ce soir.

Toujours prêt.
Hein ? Bon.
S'en remettre, fût-il à soi. S'en remettre à cette droite mathématique jamais démontrée sinon par la douleur de chaque instant. S'en remettre à l'émotion et l'intention, à la volonté contre son gré. S'en remettre aux malheurs et douceurs, que dévient le bonheur au gré des heures. Rien que soi, sans filet, phénomène de cirque où, enfin Roi, pour une poignée de sable crissant, vous sera cédé le billet vers le couchant.
J'ai trouvé ça joli, et singulièrement à-propos.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Hervé B. le Dim 19 Mar 2017 - 7:28

Mal' a écrit:J'ai trouvé ça joli, et singulièrement à-propos.
Puisque nous en sommes à la poésie... Nous pourrions chercher à répondre à une question qui vient de la réflexion d'une personne que j'ai croisée il y a très longtemps et que je n'ai jamais oubliée.

Est-ce que les choses peuvent être méchantes ?

Cette chose qui vient s'immiscer chez ceux que l'on aime et les fait disparaître, cette droite mathématique qui nous résiste ou encore cette personne qui ne veut pas comprendre ce que je dis... sont-elles méchantes ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Princeps le Dim 19 Mar 2017 - 9:21

Les individus ne sont pas des choses. La question de l'intention n'est pas un luxe. Sauf à dire que le stylo qui coule incessement est un vrai emmerdeur.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Malcolm le Dim 19 Mar 2017 - 11:17

Hervé Bourgois a écrit:
Mal' a écrit:J'ai trouvé ça joli, et singulièrement à-propos.
Puisque nous en sommes à la poésie... Nous pourrions chercher à répondre à une question qui vient de la réflexion d'une personne que j'ai croisée il y a très longtemps et que je n'ai jamais oubliée.

Est-ce que les choses peuvent être méchantes ?

Cette chose qui vient s'immiscer chez ceux que l'on aime et les fait disparaître, cette droite mathématique qui nous résiste ou encore cette personne qui ne veut pas comprendre ce que je dis... sont-elles méchantes ?
Lupus Maior a écrit:Les individus ne sont pas des choses. La question de l'intention n'est pas un luxe. Sauf à dire que le stylo qui coule incessement  est un vrai emmerdeur.
C'est clair. Et c'est drôle alors, comme la question d'Hervé me fait penser à l'animisme.
Voir :
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1188-la-vie-hegelianisee
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1539-materi-autisme#28740
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Hervé B. le Dim 19 Mar 2017 - 12:11

Et pourtant, ne disons nous pas d'une tumeur que c'est une méchante chose ? Mais alors, si les choses réelles ne peuvent être méchantes, que leurs méchancetés seraient issues de notre imagination, peut-être que leurs autres qualités le sont également. Et le réel ne serait alors pas en soi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Malcolm le Dim 19 Mar 2017 - 12:24

Dire d'une chose, qu'elle est ceci-cela, est-ce dire que le réel est en-soi ? ... Non à ce stade, c'est justement un pour-soi (cf. Sartre), qui fait être-ainsi. Sauf donc à entrer dans l'animisme dit, etc. mais alors on perd la philosophie.

Voir aussi : http://www.liberte-philosophie-forum.com/f131-spinoza
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Kercoz le Dim 19 Mar 2017 - 13:22

Mal' a écrit:....... qui fait être-ainsi. Sauf donc à entrer dans l'animisme dit, etc. mais alors on perd la philosophie.

Pas seulement l' animisme selon Descola.
https://www.college-de-france.fr/site/philippe-descola/course-2017-02-01-14h00.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Princeps le Dim 19 Mar 2017 - 13:39

Dire d'une chose, qu'elle est ceci-cela, est-ce dire que le réel est en-soi ?
*Merci* . La question de l'intention.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Hervé B. le Dim 19 Mar 2017 - 15:24

OK, le  virus de la grippe dont me parle mon médecin n'est pas méchant et il ne me veut aucun mal, il n'a pas d'intention, ce n'est d'ailleurs même pas un être vivant. Ce sont les philosophes qui nous disent que lorsque nous le pensons, nous sommes animistes. Lorsque nous disons ce tableau est beau, là encore nous ne le pensons pas, bien-sûr. Et lorsque nous disons qu'il est composé d'atomes, ce n'est pas parce que des scientifiques le disent et que nous les croyons, c'est parce qu'il est réellement composé d'atomes. Tout dépend de qui le dit... Mais alors, est-ce que des choses ne sont pas dites par l'homme ? Est-ce que l'homme ne pense jamais par lui-même pour faire autre chose que de savoir si untel ou untel dit vrai ou faux ? Est-ce que notre intelligence se limite à répéter ce que les autres disent ? Je vais prendre quelques jours de vacances pour arrêter de vous embêter.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Malcolm le Dim 19 Mar 2017 - 15:26

Hervé a écrit [spoiler]:
OK, le  virus de la grippe dont me parle mon médecin n'est pas méchant et il ne me veut aucun mal, il n'a pas d'intention, ce n'est d'ailleurs même pas un être vivant. Ce sont les philosophes qui nous disent que lorsque nous le pensons, nous sommes animistes. Lorsque nous disons ce tableau est beau, là encore nous ne le pensons pas, bien-sûr. Et lorsque nous disons qu'il est composé d'atomes, ce n'est pas parce que des scientifiques le disent et que nous les croyons, c'est parce qu'il est réellement composé d'atomes. Tout dépend de qui le dit... Mais alors, est-ce que des choses ne sont pas dites par l'homme ? Est-ce que l'homme ne pense jamais par lui-même pour faire autre chose que de savoir si untel ou untel dit vrai ou faux ? Est-ce que notre intelligence se limite à répéter ce que les autres disent ? Je vais prendre quelques jours de vacances pour arrêter de vous embêter.

*Lol* ... Vraiment, tu fais du développement personnel Hervé.

Bon.

Que signifie méchant ?
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Hervé B. le Dim 19 Mar 2017 - 16:03

Mal' a écrit:Que signifie méchant ?
Je prends vraiment des vacances, mais vous ne me croyez jamais *Héhéhey*... Mais là, je ne peux pas m'empêcher.

Croire qu'un mot a une signification n'est-ce pas de l’animisme ? Un mot ne se définit pas par lui-même mais selon la façon dont il est utilisé (Aristote avait bien compris cela et le reprochait déjà à Platon), ce n'est qu'ainsi que nous pouvons nous comprendre, car le mot ne porte aucune autre signification. Donc pour méchant, http://www.cnrtl.fr/lexicographie/m%C3%A9chant. Lorsque tu poses ce genre de question, que procèdes-tu ? Tu ne t'intéresses pas à sa signification, mais à son origine ; à quoi cela te sert-il si ce n'est de comprendre pourquoi il a été créé, pourquoi des gens se sont mis à l'utiliser dans leurs procédés ? Mais est-ce bien ce que tu recherches ? Lorsque tu parles du réel et que tu cherches à le définir, est-ce que tu recherches comment les gens utilisent ce mot, comment ils procèdent lorsqu'ils le font, ou est-ce que tu cherches ce qu'il pourrait signifier ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Gérard L. le Jeu 23 Mar 2017 - 11:55

Provencance : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t898-egocentrisme#35821


Je ne comprends plus très bien sur quelle rubrique je dois aller, mais "eccéité" et "quiddité" pour moi c'est du chinois.

Vous avez tout de même entendu parler des QUALIA. C'est une notion philosophique il me semble. L'exemple classique, c'est la couleur verte ou rouge qui n'existent pas réellement puisque la lumière est seulement constituée de photons d'énergies différentes et des ondes électromagnétiques associées. Vert ou Rouge, c'est une construction du cerveau chez tous les animaux qui perçoivent des couleurs.

Je suggère que pour l'ego c'est la même chose. Les circuits neuronaux qui produisent l'Ego existent réellement puisqu'il sont matériels. L'Ego n'existant que dans notre monde mental n'existe pas d'avantage que le Rouge ou le Vert.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Malcolm le Jeu 23 Mar 2017 - 12:23

Je ne comprends plus très bien sur quelle rubrique je dois aller
Tu n'es pas raisonnable dans la démarche et je te l'ai déjà dit, à soulever trente-six lèvres à la fois, entre tes petites émotions antichrétiennes, l'ego, les neurones, la nature du réel, j'en passe et des meilleures. Les bien-sensés suivant l'affaire auront compris. Soit donc que tu as trèèès mauvais jeu d'inverser les rôles, mon bichon.

Au reste, Avistodénas et toi ne comprenez pas l'histoire du tout-neuronal. Et toi doublement, conformément à ce que je viens de dire : tu veux philosopher, c'est bien, mais tu ne rationalises pas la démarche. C'est plutôt saugrenu.

Mais enfin, donc : si "tout n'est qu'une illusion neuronale", les neurones, aussi ! alors : les neurones sont-ils le fondement ultime ?
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Gérard L. le Jeu 23 Mar 2017 - 12:48

tu veux philosopher, c'est bien, mais tu ne rationalises pas la démarche. C'est plutôt saugrenu.

Je suis un scientifique. Je vais régulièrement sur un site naturaliste où des spécialistes de la microscopie font preuve de patience et de serviabilité pour aider des amateurs qui ne savent quel microscope acheter ou qui ont besoin d'être guidés pour l'achat d'une caméra par exemple. Ces spécialistes doivent faire un effort pour comprendre les besoins spécifiques de l'utilisateur. Jamais je n'ai lu "débrouille-toi. Ici nous sommes entre spécialistes".
J'en conclus que les scientifiques sont des personnes plus sympathiques que les philosophes (ou historiens, car je ne vois plus très bien ce que vous êtes).

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Malcolm le Jeu 23 Mar 2017 - 13:10

Gérard L. a écrit:Je suis un scientifique. Je vais régulièrement sur un site naturaliste où des spécialistes de la microscopie font preuve de patience et de serviabilité pour aider des amateurs qui ne savent quel microscope acheter ou qui ont besoin d'être guidés pour l'achat d'une caméra par exemple. Ces spécialistes doivent faire un effort pour comprendre les besoins spécifiques de l'utilisateur. Jamais je n'ai lu "débrouille-toi. Ici nous sommes entre spécialistes".
J'en conclus que les scientifiques sont des personnes plus sympathiques que les philosophes (ou historiens, car je ne vois plus très bien ce que vous êtes).
Bien. Quant tu auras fini de te vexer perfidement dans ton atmosphère, tu reconnaîtras peut-être que nul ici ne t'as désaidé, et qu'au contraire tout t'a été expliqué cordialement, et plutôt deux fois qu'une, en long en large et en travers. Ton ingratitude est assez dégoûtante je dois dire.
Tu as déjà prétendu une fois lâcher ce forum, tu es revenu de toi-même : c'est donc que quelque chose t'y retiens. Tu nous ôteras à tous une écharde dans le pied, à t'y tenir sans déborder comme un bichon en reprochant à tel membre d'historiser, etc.
Donc c'est assez simple : ou bien tu cherches à comprendre et différencier, en te rangeant ainsi que tout le monde fait (nous avons des membres qui "ne sont même pas" scientifiques, en plus de ne pas trop philosopher, c'est te dire l'horreur de forum sur laquelle tu as mis les pied *Lol* ) et tu peux participer allègrement ... ou bien tu continues à me donner du travail de gestion modératrice, mais alors on ne va pas être copain.
Un conseil d'ami, quoi :)
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Gérard L. le Jeu 23 Mar 2017 - 15:02

OK. Désolé que la situation ait pris cette tournure.
J'ai sans doute trop l'habitude de peser les choses au milligramme près et de répondre aux questions par oui ou par non.  Il m'est arrivé d'entendre quelqu'un dire que les scientifiques avaient l'esprit un peu "tarte", ça doit être à cause de cela.
Il doit y avoir une cloison étanche entre la mentalité du scientifique et celle du philosophe et pas de communication possible.
Le livre de "philosophie" que j'aime le plus c'est l'introduction à l'étude de la médecine expérimentale de Claude Bernard. Vous voyez ça d'ici.

Je ne vous ennuierai plus.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Princeps le Jeu 23 Mar 2017 - 15:20

Il doit y avoir une cloison étanche entre la mentalité du scientifique et celle du philosophe et pas de communication possible.
Les nombreux sujets sur la philosophie des sciences montrent le contraire. Tu éprouves la rudesse de la philosophie, rien de plus. La forme n'engage pas systèmatiquement le fond.
J'en conclus que les scientifiques sont des personnes plus sympathiques que les philosophes (ou historiens, car je ne vois plus très bien ce que vous êtes).
Ni l'un, ni l'autre. Ici, il n'y a que des amateurs.

Bons vents comme disent les marins amicaux.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de l'eccéité ou quiddité du réel

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum