Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Malcolm le Ven 29 Avr 2016 - 22:52

Eh bien, qu'ai-je dit H, sinon qu'Onfray faisait réfléchir ? Pfiou ... mais de là à dire qu'il détient la vérité ... je lui décernerai surtout la palme de la charité. De toutes façons, pour des nietzschéens autoproclamés, ils invoquent contradictoirement la constellation anarcho-humanitaire, hein R. Et donc, à vous lire le chérir et le prêcher sans réserve, je me dis que la messe est dite, amen. Pauvres dérangés qui ne philosophez pas, à prendre les mots pour des principes, les principes pour des choses, et les choses pour des valeurs ... Ombres de vous-mêmes. Laissons à H le bénéfice du doute.

Jerome C, oui, mais Alain Badiou ne dit jamais que ce qui se savait déjà dans son genre : qu'aucune situation n'est simple. Et, si vous allez voir du côté des pays dont Onfray prend saintement la défense, vous verrez d'autres complexités que ne supportent pas le fanatisme charitaire des onfrayiens - Onfray, auquel je laisserai toujours le mérite de savoir prendre les choses à rebrousse-poil. Comme les prêtres, donc ...

Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Ragnar II le Sam 30 Avr 2016 - 4:06

ces zones de non-droits ne sont plus une gène pour les affaires des classes dominantes. Ces dernières ont en effet appris à composer avec ces petits potentats, que ce soit en Afrique, en Asie ou au Moyen Orient, et il est évident que si l'EI résiste, c'est en partie parce qu'il trouve preneur pour le pétrole qu'il revend...

Les classes dominantes ayant des intérêts financiers dans l'industrie et le commerce des armes, la plus puissante du monde, sont particulièrement heureuses lorsque la guerre éclate et se poursuit où que ce soit sur terre. (Simple remarque. Simple constat.) Ces classes dominantes comprennent évidemment les actionnaires des grandes sociétés d'armement, mais aussi les cadres et les employés de ces grandes entreprises.

Il est de bon ton de pleurer les morts des derniers attentats ayant eu lieu sur le sol français tout en se réjouissant de la publicité faites aux armements français employés pour avoir participé à la tuerie des 4 millions de morts produits dans les pays musulmans depuis 1991 et qui sont pourtant à l'origine desdits attentats. Ce ne sont certainement pas les actionnaires, cadres et employés de Dassault, SNECMA et AirbusArmement qui vont s'en plaindre, dans l'intimité de leur foyer si heureux d'avoir du travail et de l'argent sur le mode des jouisseurs si heureux d'avoir de l'amour et du vin ...

Quelle joie d'apprendre que l'Égypte va acheter des Rafales en bénéficiant d'un prêt bancaire de l'Arabie Saoudite ayant pris soin de faire garantir ce prêt par l'État français, c'est-à-dire par chacun des citoyens de la République une et indivisible forcé de rembourser l'Arabie Saoudite par une augmentation de l'impôt en cas de cessation de paiement par l'Égypte.

Tiens, comme c'est drôle : les citoyens français sont les plus taxés du monde ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Ragnar II le Sam 30 Avr 2016 - 4:52

Malcolm S. Cooper a écrit:Eh bien, qu'ai-je dit H, sinon qu'Onfray faisait réfléchir ? Pfiou ... mais de là à dire qu'il détient la vérité ... je lui décernerai surtout la palme de la charité. De toutes façons, pour des nietzschéens autoproclamés, ils invoquent contradictoirement la constellation anarcho-humanitaire, hein R. Et donc, à vous lire le chérir et le prêcher sans réserve, je me dis que la messe est dite, amen. Pauvres dérangés qui ne philosophez pas, à prendre les mots pour des principes, les principes pour des choses, et les choses pour des valeurs ... Ombres de vous-mêmes. Laissons à H le bénéfice du doute.

Jerome C, oui, mais Alain Badiou ne dit jamais que ce qui se savait déjà dans son genre : qu'aucune situation n'est simple. Et, si vous allez voir du côté des pays dont Onfray prend saintement la défense, vous verrez d'autres complexités que ne supportent pas le fanatisme charitaire des onfrayiens - Onfray, auquel je laisserai toujours le mérite de savoir prendre les choses à rebrousse-poil. Comme les prêtres, donc ...

Pour tout te dire, mon cher Cooper, je prends surtout le parti de Démocrite, qui avait beaucoup voyagé et était pris de pitié à la vue des Athéniens qui croyaient tout savoir du monde.

Tiens, comme c'est drôle, le pays d'où je viens, qui est fédéraliste, multiculturaliste et pragmatiste, et dont les sujets ont voté massivement en faveur d'un parti défenseur de la paix dans le monde, hé bien ce pays a décidé de cesser immédiatement tout bombardement dans les pays musulmans. Voyons voir maintenant combien d'attentats du genre de Charlie Hebdo, de Hyper Casher et du Bataclan vont être perpétrés sur le sol du pays d'où je viens ...

Trop de philosophie tue la philosophie par mise à mort du réel. La France est un lieu du monde où l'on croit encore trop à l'idéel et aux idées pures. Comme par habitude.

Pendant ce temps, en France, ce pays que j'aime autant que Démocrite aimait la Grèce, les organisateurs du commerce, de la finance et de l'industrie font de très bonnes affaires ... Un ami français qui a beaucoup voyagé me sort aujourd'hui à la blague que le coq emblématique de ce pays qu'il aime autant que moi, ce coq a la tête dans les nuages et les pattes dans la merde ... Nous avons ri aux éclats tous les deux du même rire éclatant que Démocrite en personne ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Malcolm le Sam 30 Avr 2016 - 9:42

Mais qu'importe la France, mon poulet.

Tu ne philosophes pas : tu fais l'Américain (genre) en sombrant dans le plus gros cliché du guy qui fait le storyteller, et tu cherches à vexer quelque coq, etc. (ce n'est pas la première fois) : et si tu publiais une photo d'un énième aérodrome où tu décollas, ou d'un énième port où tu submergeas un sous-marin, ou bien la photo de tes vacances sur l'ISS ? C'est toute "la philosophie" dont tu disposes, concrètement.

Mais d'abord, tu ne t'adresses même plus à moi, mais à une gouvernance voire un peuple dont tu me fais la chose, etc. ce qui est un fucking lack of pragmaticism. Lol. Quand bien même, tout le pragmatisme n'est pas réaliste, lorsqu'il s'associe au démocratisme, à l'ochlocratisme et au misarchisme de tous les mondes. Ce que le pragmatisme fit dès la base, puisque, effectivement, il naquit dans the american dream et the promise land plenty of milk'n honey, sweety R.

Souvent l'Américain est sommaire & vulgaire, et ce n'est pas parce que mon élégance & ma légèreté françaises s'expriment ainsi, qu'elles en sont plus idéelles que son rêve foncièrement piétiste, aussi pragmatique soit-il.
AU NOM DE L'ART, DE LA SCIENCE ET DE LA PHILOSOPHIE, AINSI SOIT-IL ! ...
"Où êtes-vous, Lizard et Luc ? Psilvia ... Attendez-moi."

Pour en revenir à Onfray, il est donc mainstream.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  LibertéPhilo le Sam 30 Avr 2016 - 10:19

Jerome C a écrit:L'un des propos que j'ai retenu de l'ouvrage de Badiou est notamment que ces zones de non-droits ne sont plus une gène pour les affaires des classes dominantes. Ces dernières ont en effet appris à composer avec ces petits potentats, que ce soit en Afrique, en Asie ou au Moyen Orient, et il est évident que si l'EI résiste, c'est en partie parce qu'il trouve preneur pour le pétrole qu'il revend...
En effet, mais la menace se rapproche. Des élites ont été tuées lors des attentats de Charlie-Hebdo, seulement des élites intellectuelles, certes. Le 13 novembre, le kamikaze n'a pas pu entrer au stade de France pour s'approcher de la tribune présidentielle, et Abaaoud se trouvait dans le quartier quand le président de la République a tenu à venir près des restaurants mitraillés. Ceux qui détiennent vraiment la puissance, Mario Draghi, par exemple, semblent pour le moment ne pas intéresser les terroristes.

Héraclite a écrit:Et bien, je prends les paris, vous allez voir qu'on va le comparer à Alain Soral, qui a fait son site et ses propres vidéos, pour dire qu'ils ont les mêmes valeurs, le même comportement caché sur le web, etc, et ce, afin de le descendre, même quand il n'est pas sur les plateaux télé. :shock:
Soral se victimise exactement comme Onfray, face aux élites qui le poursuivraient de leur haine. Soral est complotiste, d'accord, mais Onfray n'est pas loin du complotisme soralien. Si Onfray ne croit pas au complot sioniste, en revanche, il croit au complot capitaliste.

Onfray n'exagère pas quand il dit que tous ceux qui ont voulu ces interventions sont responsables et complices de crimes contre l'humanité et de tous les dégats causés, alors ça dérange tous les peuples/élites de gauche et de droite, mais les faits sont têtus, comme dirait tonton. Ce sont des faits, pas un dogme. (sans parler des intérêts pétroliers et économiques à l'origine de ces interventions militaires..).
C'est encore du populisme, car Onfray pourrait tout aussi bien s'en prendre au peuple qui était d'accord à une écrasante majorité pour ces interventions.

Ragnar a écrit:Tiens, comme c'est drôle, le pays d'où je viens, qui est fédéraliste, multiculturaliste et pragmatiste, et dont les sujets ont voté massivement en faveur d'un parti défenseur de la paix dans le monde, hé bien ce pays a décidé de cesser immédiatement tout bombardement dans les pays musulmans. Voyons voir maintenant combien d'attentats du genre de Charlie Hebdo, de Hyper Casher et du Bataclan vont être perpétrés sur le sol du pays d'où je viens ...
La stratégie de la paix ne marche pas plus que celle de la guerre. Un groupe islamique vient de tuer un otage canadien. La comparaison entre la France et le Canada sur le plan terroriste est mauvaise, car nous avons une quasi-frontière avec les pays islamiques, la Méditerranée n'est pas l'Atlantique. La Belgique a toujours appliqué cette politique de la paix, résultat : 30 morts. Ce que dit Onfray est de toute façon différent : il dit qu'il n'aurait pas fallu commencer avec la guerre d'Irak de 1991 ! Il est bien évident qu'aujourd'hui, il est trop tard pour faire machine arrière.


Dernière édition par Philo le Sam 30 Avr 2016 - 10:26, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Malcolm le Sam 30 Avr 2016 - 10:24

Diable, je réalise que je ne manque vraiment rien, à ne pas suivre assidûment l'actualité.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Prince' le Sam 30 Avr 2016 - 10:54

Et cette guerre de 1991 n'aurait pas eu lieu avec une gestion intelligente de la déliquescence de l'empire ottoman.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Ragnar II le Sam 30 Avr 2016 - 11:23

.

Mais !?

Cooper, cher ami, il ne t'auras pourtant pas échappé que Ragnar, qui, je t'assure, a beaucoup voyagé, prend surtout le parti de Démocrite, qui, comme Onfray, a beaucoup voyagé aussi.

Je viens d'un endroit que tu ne connais manifestement pas et où les problèmes du genre de ceux posés par l'Islam et dont parle Onfray, que tu ne connais manifestement pas non plus, ont été résolus de la façon même dont parle Onfray dans un livre que tu veux analyser sans l'avoir lu, ce qui pose un sacré petit problème d'honnêteté intellectuelle, tu devrais en convenir, non ?

Ma philosophie se moque de la tienne, qui a la tête dans les nuages du langage fait vérité et les pieds dans la fiente de l'ignorance camouflée sous une langue de bois dont tu te fais le champion très content de soi (ta propre jouissance du verbe et de l'idée).

Il ne s'agit pas pour moi de renier ou de rejeter pêle-mêle toutes les philosophies, mais de me débarrasser au plus vite de toutes celles qui cèdent à l'idéalisme et aux délices du rêve et du manque de pragmatisme. Il y a tout un pan de ta philosophie auquel on ne peut administrer aucun remède. Ta philosophie ne peut pas être remplacée par quelque chose, ou par plusieurs choses qui ressembleraient à ta philosophie, mais par quelque chose ou par plusieurs choses qui prendront ou plutôt qui ont déjà pris et continueront de prendre d'autres formes, sous lesquelles il est impossible d'exiger a priori de reconnaître les caractéristiques de la forme ancienne qui est la tienne.

Imaginons que les cinquante livres de Démocrite aient été retrouvés ! ...

Justement :

Un effort véritable peut permettre de nous libérer de la tradition verbiageuse pour ré-écrire aujourd'hui ces livres à notre façon, qui est celle du 21e siècle reliant l'art, la science et la philosophie dans un désir de renaissance de la pensée antique d'un Démocrite. loin des mugissement de la télévision qui parle d'Onfray comme dégueulent les porcs à qui on jette des perles ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Ragnar II le Sam 30 Avr 2016 - 11:55

Philo a écrit:La stratégie de la paix ne marche pas plus que celle de la guerre. Un groupe islamique vient de tuer un otage canadien. La comparaison entre la France et le Canada sur le plan terroriste est mauvaise, car nous avons une quasi-frontière avec les pays islamiques, la Méditerranée n'est pas l'Atlantique. La Belgique a toujours appliqué cette politique de la paix, résultat : 30 morts. Ce que dit Onfray est de toute façon différent : il dit qu'il n'aurait pas fallu commencer avec la guerre d'Irak de 1991 ! Il est bien évident qu'aujourd'hui, il est trop tard pour faire machine arrière.

Un otage canadien a été tué par un groupe islamiste, donc, en toute logique, les CF 18 de l'armée de l'air canadienne devraient se joindre de nouveau à ceux des États-Unis, de la France et de tous les pays européens pour continuer comme eux à bombarder et tuer des millions d'hommes, de femmes et d'enfants musulmans. (La Belgique, ce n'est pas le pays où siège le parlement des pays européens bombardant des musulmans à tire larigot ?)

Bien vu ! Bravo !

Oui, le Canada est loin des pays islamistes, mais en commençant par arrêter de taper sur la gueule de tous les musulmans de la terre, il se place dans une position diplomatique lui donnant une chance de négociation qui est aujourd'hui hors de portée des gouvernements égarés dans une logique guerrière ne permettant certainement pas d'empêcher les prochains attentats destinés à faire certainement des dizaines ou des centaines de morts à chaque coup.

Comme c'est drôle : Onfray suggère de profiter de l'amitié qui lie la France et le Qatar lié lui-même aux pires terroristes du djihad par l'épée pour tenter de négocier des accords de paix avec l'ennemi. Ouais, mais en continuant de bombarder des musulmans, ça va être difficile, pas vrai ?

Il faut quand même reconnaître par ailleurs le tour de force magistral des divers politiciens français ayant réussi à faire avaler au peuple français que le terrorisme et les centaines de gens qui vont y passer, et bien cela constitue un état de fait aujourd'hui inéluctable. Rien à faire, il faut continuer à bombarder pour tenter de gagner une guerre qu'on ne gagnera jamais que par l'habitude prise de voir des gens crever sur le sol européen en général et français en particulier. (En buvant évidemment son petit café sur les terrasses prises pour de bien gentils champs de bataille de lute idéelle et donc fort respectable du point de vue des retardés mentaux.)

Bien vu ! Bravo !

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Ragnar II le Sam 30 Avr 2016 - 13:06

Malcolm S. Cooper a écrit:Diable, je réalise que je ne manque vraiment rien, à ne pas suivre assidûment l'actualité.

C'est pourtant l'actualité (que tu ne suis pas assidûment) qui te permet de lancer ici une discussion fondée exclusivement sur ton point de vue sur l'actualité (que tu ne suis pas assidûment).

Bravo !

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Ragnar II le Sam 30 Avr 2016 - 14:27

Malcolm S. Cooper a écrit:Mais qu'importe la France, mon poulet.

Mais, mon amour, c'est la France qui a formé ta façon de penser et d'écrire. Ça crève les yeux ! Et la France formatrice de la pensée philosophique des Français, il me semble qu'elle devrait être d'une importance capitale à tes yeux. Non ?

Malcolm S. Cooper a écrit:Tu ne philosophes pas : tu fais l'Américain (genre) en sombrant dans le plus gros cliché du guy qui fait le storyteller, et tu cherches à vexer quelque coq, etc. (ce n'est pas la première fois) : et si tu publiais une photo d'un énième aérodrome où tu décollas, ou d'un énième port où tu submergeas un sous-marin, ou bien la photo de tes vacances sur l'ISS ? C'est toute "la philosophie" dont tu disposes, concrètement.

J'aurais toujours eu de la difficulté à faire admettre par les ratés de la vie économique et financière que je philosophe en m'inspirant beaucoup des penseurs de la villa des papyrus, qui ne crachaient pas sur les richesses matérielles, à ce que j'en crois savoir … (*)

Malcolm S. Cooper a écrit:le pragmatisme n'est pas réaliste[/i]

Quelle idiotie ! Rien n'est plus réaliste que le pragmatisme. Rien.

Malcolm S. Cooper a écrit:Souvent l'Américain est sommaire & vulgaire[/i]

Voilà une idée reçue qui vaudrait à elle seule de signaler que si on s'instruit comme toi d'Onfray en puisant uniquement dans la télévision, celle-ci est en France une copie conforme de ce qu'il y a de plus médiocre en Amérique. De plus médiocre. Vraiment.

Cela dit, tu ignores manifestement ce qui se fait de mieux dans la télévision américaine, dont personne ne sait d'ailleurs rien en France. Mais « souvent l'Américain et sommaire et vulgaire », n'est-ce pas ?

Je te le redis : je suis un ardent défenseur de la reconstruction de la pensée de Démocrite, qui était un grand voyageur, comme ton Ragnar préféré, et aussi comme Onfray, que tu ne connais pas plus que tu ne connais la télévision américaine.

.

(*) Le musée Paul Getty de Los Angeles est une reproduction à l'identique de la villa des papyrus de l'antiquité romaine.

Va le visiter, tu m'en diras des nouvelles ...




(Dans les allées, des Américains sommaires et vulgaires ... hu hu hu ...)

.

Et ça, c'est ma petite chatte, qui me charme et me renseigne mieux que personne sur la pensée de Spinoza, sur l'art de Karl Lagerfeld et sur l'insoutenable légèreté de l'Être …



.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Ragnar II le Sam 30 Avr 2016 - 14:42

Princeps a écrit:Et cette guerre de 1991 n'aurait pas eu lieu avec une gestion intelligente de la déliquescence de l'empire ottoman.

Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que tu es au courant de la traite des esclaves du temps des pirates musulmans de la Méditerranée, qui écumaient les côtes de la France et remontaient jusqu'en Angleterre pour enlever hommes, femmes et enfants qu'ils vendaient à Alger en vue d'une exploitation industrielle et sexuelle très prisée des Ottomans.

Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que tu sais que le nombre d'esclaves de cette époque bénie d'Allah et de Mokamète a été supérieur à celui de tous les esclaves de la traite des noirs de toute l'Amérique.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Malcolm le Sam 30 Avr 2016 - 14:48

Ah d'accord :) Je ne savais pas que je regardais le télévision que je n'ai pas et que je ne courtise nulle part ailleurs :)
R2 a écrit:Mais, mon amour, c'est la France qui a formé ta façon de penser et d'écrire. Ça crève les yeux ! Et la France formatrice de la pensée philosophique des Français, il me semble qu'elle devrait être d'une importance capitale à tes yeux. Non ?
Bah, tu sais, rien de plus français que de n'avoir cure de soi *Cheers*
R2 a écrit:J'aurais toujours eu de la difficulté à faire admettre par les ratés de la vie économique et financière que je philosophe en m'inspirant beaucoup des penseurs de la villa des papyrus, qui ne crachaient pas sur les richesses matérielles, à ce que j'en crois savoir … (*)

[...]

(*) Le musée Paul Getty de Los Angeles est une reproduction à l'identique de la villa des papyrus de l'antiquité romaine.

Va le visiter, tu m'en diras des nouvelles ...




(Dans les allées, des Américains sommaires et vulgaires ... hu hu hu ...)
Je sentais bien que ça te manquait, de mettre une photo d'avion, de sous-marin, d'ISS - ou de villa :pirat:
R2 a écrit:Quelle idiotie ! Rien n'est plus réaliste que le pragmatisme. Rien.
Ah d'accord, donc (le) rien (n')est pragmatique ?
Sinon, bah, que la politique "onfrayienne" du Canada le préserve du djihadisme, c'est ce que l'avenir nous confirmera à moyen-terme - ceci sans souhaiter que ça pète par là-bas - mais je ne savais pas que le pacifisme était plus pragmatique que le bellicisme. Non, je récuse le bellicisme néocroisé occidental de ne pas bien s'assumer et de ne se dérouler qu'au nom de néants militaro-industriels (le militaire n'est pas le guerrier - a fortiori moudjahidin, que je salue virilement, - ni le créateur - a fortiori philosophique, que je salue noblement - - - et dont il me semblait saluer sa part onfrayienne, par-devers tes dissonances dénégatrices-préférentiellement oublieuses pour ne jamais poser que tes burnes mal rasées sur la table anarchiquement encontre le monde).
R2 a écrit:Voilà une idée reçue qui vaudrait à elle seule de signaler que si on s'instruit comme toi d'Onfray en puisant uniquement dans la télévision, celle-ci est en France une copie conforme de ce qu'il y a de plus médiocre en Amérique. De plus médiocre. Vraiment.

Cela dit, tu ignores manifestement ce qui se fait de mieux dans la télévision américaine, dont personne ne sait d'ailleurs rien en France. Mais « souvent l'Américain et sommaire et vulgaire », n'est-ce pas ?

Je te le redis : je suis un ardent défenseur de la reconstruction de la pensée de Démocrite, qui était un grand voyageur, comme ton Ragnar préféré, et aussi comme Onfray, que tu ne connais pas plus que tu ne connais la télévision américaine.
Je ne me répéterai pas sur l'attèlévision, dont tu ne sais même pas à quel point je partage ton diagnostic (je conseille les films Starship Troopers et Gone Girl, à qui veut s'en délecter) mais sinon ah d'accord :) je viens d'apprendre que je n'ai jamais dû rien lire d'Onfray, de la Sculpture de soi à la Puissance d'exister, en passant par tous les ouvrages intermédiaires, ni de quelques autres postérieurs, ah d'accord :)
R2 a écrit:Et ça, c'est ma petite chatte, qui me charme et me renseigne mieux que personne sur la pensée de Spinoza, sur l'art de Karl Lagerfeld et sur l'insoutenable légèreté de l'Être …


Oui, les chats ont la cotte sur "le meilleur" d'Internet.
Quant à Spinoza ... Karl Lagerfeld est un sombre crétin, et je ne te permets pas de t'arroger le délectable Milan Kundera avec autant de dissonances ...

Car non, bel ami, tu n'es pas incohérent dans ta démarche, mais dissonant (!) ce qu'il y a de plus dissonant.
Inaudible comme pas deux.


Voir aussi : ]Michel Onfray, meilleur ennemi de l'islam
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Ragnar II le Sam 30 Avr 2016 - 17:23

.

L'imperméabilité à l'humour le plus élémentaire est une marque de pathologie qui exige qu'on se renseigne soigneusement sur cette question capitale.

C'est mon cheval qui me l'a dit en prenant connaissance des sites Internet que tu a placé en référence philosophique sur ton message d'introduction à ce fil de discussion sans savoir à l'évidence que l'un d'eux venait de la télévision qu'à ton avis tu ne regardes pas (tout en la regardant à mon avis quand même).





Karl Lagerfeld ? Un crétin ?

Pour dire une telle chose, il faut vraiment ne pas savoir ce qu'est le critère permettant de juger chacun par rapport à l'un des champs de la cruauté humaine la plus dégueulasse et qui est celui de l'argent constituant l'essence du labyrinthe d'évaluation de toutes les intelligences ... Mais je plaisante; n'oublie pas de sourire un peu. rien que pour me faire plaisir ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Malcolm le Sam 30 Avr 2016 - 17:30

Le lien que tu mets, je l'ai mis à l'initial.
Mais c'est peut-être que "nous n'avons pas les mêmes valeurs" ? Est-ce que les clowns ordinaires sont drôles ? Peut-être bien, cocassement, mais ils sont aussi foncièrement tristes.
Karl Lagerfeld est un sombre crétin, et la cruauté n'est pas un contre-argument (dont il est un bon représentant attitudinal) selon mes valeurs, qualité dont tu ne te prives certes pas à ta manière. Je ne sais plus qui a dit "croire en la barbarie, c'est la barbarie-même", et tout bon lecteur de Nietzsche devrait comprendre que la cruauté n'est jamais que raffinée (spiritualisation de l'instinct) dans les relations moralisées s'aveuglant sur elles-mêmes (ce qu'Onfray ne veut pas voir, non plus, pour quoi il a temps besoin de saintes cordialités attitudinales).
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Ragnar II le Dim 1 Mai 2016 - 1:00

.

Dis-moi que tu déconnes, avec les airs de sérieux que tu veux te donner en t'arrogeant le droit de traiter de crétin l'artiste Lagerfeld ne s'exposant jamais qu'en bouffon, qu'en clown, qu'en homme d'esprit français. En homme d'esprit français et libre. Les artistes sont le plus souvent des bouffons, mon amour. Des bouffons libres, mon chéri. Nietzsche dis haut et fort qu'il est lui-même un bouffon en parlant de l'artiste qu'il se voit être à juste titre, ce maître philosophe qui ne crachait pas sur l'argent puisqu'il achetait des billets de loterie en compagnie de son ami Kozélitz.

Et la loterie, n'est-ce pas l'opium des crétins, mio caro ? ...

Dieu de miséricorde infinie (attention, humour) ne me fais surtout pas dire que Nietzsche est un crétin ! Il faudrait que je sois complètement con pour en arriver à traiter de crétin l'artiste Nietzsche, et l'artiste Lagerfeld, tant qu'on y est ...

Non, en effet, nous n'avons pas les mêmes valeurs, mon choux. Ou du moins nous n'avons pas la même étendue de valeurs, puisque je ne me moque jamais des artistes, quel que soit le champ de leur délire pris pour du crétinisme par les ignorants de la haute couture, par exemple, pour ne citer que cet art bien particulier et si bien décrié par la populace philosophante pétant plus haut que son tuyau d'échappement d'esclave de sa haine de l'économie et de la finance pourtant garante de liberté, si on en connaît bien les labyrinthes et le droit permettant de ne pas s'y perdre en évitant toutes les cruautés qui s'y rattachent (quel con, ce Tapie) ...

Savais-tu que Nietzsche considérait les banquiers comme des gens parmi les plus capables de philosophie, ma gentille ? « L'argent, il y en a qui savent toujours où il se trouve. ».

Cela posé, mon haut couturier préféré, c'est Emanuel Ungaro, inspiré de Venise dans bien des créations qu'il sort de son atelier en écoutant Bocherini, Vivaldi, Albinoni et pas mal d'autres compositeurs vénitiens.
Ungaro inspiré de Venise, cette ville dont je te confierais volontiers que je suis jaloux comme on peut l'être d'une femme.
Venise : La ville idéale a été construite au moins une fois (Philippe Sollers) ...


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Malcolm le Dim 1 Mai 2016 - 10:06

Outre que tu pratiques torsement l'oubli préférentiel R2, je parlais de la valeur philosophique de KL.
Outre que tu penses m'instruire sur Nietzsche, j'ai déjà cité Nietzsche sur la banque, qui citait lui-même Stendhal, type : "Un banquier qui aurait fait fortune aurait le regard net, clair et précis nécessaire au philosophe, pour voir dans ce qui est." et je pourrais t'opposer plusieurs nietzschéismes antibourgeois ou antitravailleurs-capitalistes, en dehors d'une aperception esthétique du devenir-européen qu'il voit (et qui est advenu) sans parler de son mépris pour l'Amérique et ses valeurs, et encore, je pourrais te citer cette phrase d'Ecce homo où il s'interroge sur son statut, en disant encore préférer être un pitre, etc. Car il faudrait être taré pour voir en KL un dithyrambe de Dionysos ... Quant à la loterie, Nietzsche contracta potentiellement une syphilis mentale en allant dans une maison de passe, jeune. En fera-t-on un argument en faveur du philosophe-lubrique, en plus du philosophe-vénal ? J'ai comme un doute en voyant l'ascèse anidéaliste du philosophe dans la Généalogie de la morale ou le de la Chasteté du Zarathoustra, et je trouve surtout que le champ de tes valeurs, R2, est un champ de ruines, préférant quant à moi infiniment une seule valeur, à toutes tes ouvertitudes-aux-quatre-vents. Pas étonnant, que tu cites alors positivement ce malheureux PhS - auquel je laisse d'avoir une certaine plume pourtant.

Comme je le disais un jour R2, tu as l'esprit de finesse sans l'esprit de nuance (ainsi que MO) ; tu as l'esprit de cohérence sans l'esprit de consonance - et ton humour, burlesque & forcé, me fait au mieux avoir une moue blasée. Car tu tombes précisément sous le coup de ce que Nietzsche nomme un comédien ...

Ton apollinisme lagerfeldien vaut bien celui d'Onfray, qu'il prend pour un dionysisme, en artiste (mé)content-pour-rien.

Diantre. Je ne me sens même pas de relever toutes les duplicités auxquelles je m'adonne allègrement par jeu de masques, précédemment - et on appelle cela "manque d'humour", quand tu es à peu près le seul à n'y voir que du feu - ou bien à tenter de discréditer par dénégation onfrayienne (le Réel n'a pas eu lieu) ...

Mais vraiment, reprend ton journalisme scientifique : là au moins, tu m'en apprends, ainsi que dans tes rétrospectives sur les philosophes (mé)contentes-pour-rien.
On m'offrait hier le Dictionnaire Nietzsche signé Wotling et une autre, qui rappelaient judicieusement ce nietzschéisme que je savais déjà depuis Par-delà bien et mal que je lus en premier du philosophe : la fausseté n'est pas un contre-argument - or tu ne jures que par elle. Car enfin, toutes tes garceries philosophiques & éthiques témoignent au moins d'un type de vie qui, s'il se revendique onfrayien, est à tout le moins vilain.

Pourquoi pas ? Amor fati.

Ce qu'Onfray a dévoyé en "pulsions de vie" niant celles de "mort", alterpsychanalyticiennement. Mais tu ne devras pas m'entendre : tu te sens trop en demeure de te pâmer et de déprimer alentour, pour ta survie.

Amor fati.


Dernière édition par Malcolm S. Cooper le Dim 1 Mai 2016 - 10:24, édité 1 fois
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Marat le Dim 1 Mai 2016 - 10:25

*Pouce*
avatar
Marat
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Malcolm le Dim 1 Mai 2016 - 11:45

Sinon ce que "j'aime" avec MO, c'est que je l'entends dire sur un plateau de télévision : "il faut envisager les choses sans compassion" en se référant aux émois colériques-éplorés-rageux-effondrés-hystériques d'après les attentats, certes compréhensibles dans l'énergie de masse. MO dit cela en remettant en perspective depuis au moins '91. Bon. Pour dire quoi ? ... Pour dire qu'il faut avoir de la compassion pour toutes les victimes des deux côtés (ce qui est déjà une façon de créer un départ entre "eux & nous", certes pour dire "ils sont comme nous"). En somme, au titre d'Onfray mauvais lecteur de Nietzsche, il faut ajouter sa pseudo-décompassion, passant pour telle en ce qu'il se donne du champ historique. Je veux bien, et je l'ai déjà salué ici. Mais qu'il ne se fasse pas passer pour un nietzschéen. (Entre nous, si un nietzschéen de gauche pouvait exister, il serait vécu comme un stalinien assimilé).

Alors, il y a malversation toujours. Entre ce que les gens disent d'eux-mêmes voire défendent d'arrache-pied, et ce qu'ils sont réellement par-devers les malversations, il peut y avoir un gouffre, et si je crois MO de bonne foi, j'ai toujours été surpris par son Réel n'a pas eu lieu, qui sonne encore comme une déclaration d'intention en élargissant le champ - élargir le champ, pour mieux noyer le poisson - et aussi comme une réaction contre-politique à ceux qui aujourd'hui se réclament du réalisme et du réel, parmi les dits "nouveaux réacs", afin de ne pas leur laisser le champ libre, mais finalement cela contribua à le faire être compris dans leur catégorie fourre-tout insensée (comme je le disais initialement).

R2 est de ces malversifs, en appuyant sur la pédale d'accélération. Or, à la manière de MO certes, il n'avance que lui-même sous son propos*, car il n'est que lui-même pour - même pas l'intéresser - mais pour mériter de vivre spéculairement autour de lui (encore que MO intègre ce christianisme qui l'éduqua, de prendre en compte autrui avant soi-même, par quoi il est adulte, ce qu'R2 n'est pas). Tout ce qui est plus et moins nihiliste dans la démarche, et rien que nihiliste, par-devers toutes les annonces plus et moins heureuses, qui se payent largement de mots - mais MO à cette élégance & cette légèreté françaises, ce panache, que R2 n'a définitivement pas, lui, guy de type "Steven Seagal de la philosophie".

___________
* Même ès sciences & philosophies (mé)contentes-pour-rien, puisqu'il s'agit de se donner raison en s'arrogeant ce qui n'est pas soi au prétexte qu'on l'énonça, pour défendre conativement sa vie spéculaire sur un plan d'immanence, d'absolu, de par un Aîon sur-rationaliste.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Ragnar II le Dim 1 Mai 2016 - 13:28

Malcolm S. Cooper a écrit:Outre que tu pratiques torsement l'oubli préférentiel R2, je parlais de la valeur philosophique de KL.
Outre que tu penses m'instruire sur Nietzsche, j'ai déjà cité Nietzsche sur la banque, qui citait lui-même Stendhal, type : "Un banquier qui aurait fait fortune aurait le regard net, clair et précis nécessaire au philosophe, pour voir dans ce qui est." et je pourrais t'opposer plusieurs nietzschéismes antibourgeois ou antitravailleurs-capitalistes, en dehors d'une aperception esthétique du devenir-européen qu'il voit (et qui est advenu) sans parler de son mépris pour l'Amérique et ses valeurs, et encore, je pourrais te citer cette phrase d'Ecce homo où il s'interroge sur son statut, en disant encore préférer être un pitre, etc. Car il faudrait être taré pour voir en KL un dithyrambe de Dionysos ... Quant à la loterie, Nietzsche contracta potentiellement une syphilis mentale en allant dans une maison de passe, jeune. En fera-t-on un argument en faveur du philosophe-lubrique, en plus du philosophe-vénal ? J'ai comme un doute en voyant l'ascèse anidéaliste du philosophe dans la Généalogie de la morale ou le de la Chasteté du Zarathoustra, et je trouve surtout que le champ de tes valeurs, R2, est un champ de ruines, préférant quant à moi infiniment une seule valeur, à toutes tes ouvertitudes-aux-quatre-vents. Pas étonnant, que tu cites alors positivement ce malheureux PhS - auquel je laisse d'avoir une certaine plume pourtant.

Comme je le disais un jour R2, tu as l'esprit de finesse sans l'esprit de nuance (ainsi que MO) ; tu as l'esprit de cohérence sans l'esprit de consonance - et ton humour, burlesque & forcé, me fait au mieux avoir une moue blasée. Car tu tombes précisément sous le coup de ce que Nietzsche nomme un comédien ...

Ton apollinisme lagerfeldien vaut bien celui d'Onfray, qu'il prend pour un dionysisme, en artiste (mé)content-pour-rien.

Diantre. Je ne me sens même pas de relever toutes les duplicités auxquelles je m'adonne allègrement par jeu de masques, précédemment - et on appelle cela "manque d'humour", quand tu es à peu près le seul à n'y voir que du feu - ou bien à tenter de discréditer par dénégation onfrayienne (le Réel n'a pas eu lieu) ...

Mais vraiment, reprend ton journalisme scientifique : là au moins, tu m'en apprends, ainsi que dans tes rétrospectives sur les philosophes (mé)contentes-pour-rien.
On m'offrait hier le Dictionnaire Nietzsche signé Wotling et une autre, qui rappelaient judicieusement ce nietzschéisme que je savais déjà depuis Par-delà bien et mal que je lus en premier du philosophe : la fausseté n'est pas un contre-argument - or tu ne jures que par elle. Car enfin, toutes tes garceries philosophiques & éthiques témoignent au moins d'un type de vie qui, s'il se revendique onfrayien, est à tout le moins vilain.

Pourquoi pas ? Amor fati.

Ce qu'Onfray a dévoyé en "pulsions de vie" niant celles de "mort", alterpsychanalyticiennement. Mais tu ne devras pas m'entendre : tu te sens trop en demeure de te pâmer et de déprimer alentour, pour ta survie.

Amor fati.

Ah ! De la bien pensance ! C'est-à-dire du jugement définitif porté sur autrui en s'appuyant sur sa propre intelligence ! ...

À mon tour, mais en simplifiant, si tu permets :

-----

Mon cher Cooper, tu te casses trop le cul.

Tu ne sais pas lire.

Tu déconnes à plein tubes.

Heu, qu'est-ce que je pourrais ajouter, moi qui suis le plus instruit et le plus intelligent de la terre ?

Ah, oui, tiens :

Tu devrais te prosterner à mes pieds.

Ou bien :

Ta pensée est réactive en obéissant au principe de réciprocité dont tu es comme tout le monde l'esclave bien humain trop humain.

Ta pensée n'est d'ailleurs animée que par la seule ambition des ratés de la vie que sont les Socrate fonctionnaires qui ne savent même pas jouer de l'harmonica, instrument de musique pourtant très facile à utiliser, surtout dans sa version diatonique.

Le logiciel intellectuel de ton matériel charnel est mal programmé car il y manque trop de lignes d'auto vérification, ce qui t'interdit de prendre conscience la somme phénoménale des erreurs de logique camouflées sous le verni de la forme verbiageuse de tes propos.

Heu, je pourrais t'en sortir d'autres, beaucoup d'autres, en caricaturant la bien-pensance de tes propos à l'endroit d'une noblesse qui m'est propre et que tu n'es manifestement pas apte à comprendre, ce qui représente en passant une autre caricature, mais de quoi ?

De ta bien pensance, pardi ! ...

-----

Bon, passons maintenant à des choses plus sérieuses et proposons à ta corporéité physique et métaphysique un test éminemment philosophique :

Choupette, la petite chatte de Karl Lagerfeld a rapporté 3 millions d'euros cette année. Est-ce que ça te choque ?
(Choisis entre A et B)

A )  Mais non, c'est une chance que son talent et sa beauté soient reconnus, si seulement mon minou pouvait m'en rapporter le dixième.

B )  Des millions pour un chat, c'est le comble de l'indécence, quand on pense à la crise économique, sans parler de la misère dans le monde.





Celui-là, il t'a drôlement battu dans le domaine philosophique que tu nommes toi-même superficialisme en te prenant pour Nietzsche, pas vrai ?

-------

Allez, mettons-nous en position d'observation scientifique en avançant l'hypothèse réfutable et donc recevable voulant que ta réaction va être maintenant de ne pas réagir, en calquant ainsi la réaction probable de Michel Onfray à l'endroit du message que tu lui a envoyé et qui se caractérise par une stupidité égale à celle que je viens de te servir ici rien que pour rire en adhérant ce faisant au principe voulant que le propre de l'homme n'est pas que la politique ou la morale, mais aussi et surtout le rire, comme disait mon coiffeur à ma concierge.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Malcolm le Dim 1 Mai 2016 - 14:20

Celui-là, il t'a drôlement battu dans le domaine philosophique que tu nommes toi-même superficialisme en te prenant pour Nietzsche, pas vrai ?
Nietzsche n'est pas superficialiste, grande gueule.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un philosophe dans l'actu : Onfray et l'Etat islamique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum