Le problème des musées

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Princeps le Sam 2 Aoû 2014 - 10:30

Philosophos a écrit:Mais il ne donnent rien aux ignorants, seulement l'illusion qu'ils connaissent la philosophie sans jamais avoir ouvert un livre de philosophie, simplement parce qu'ils ont envoyé aux orties 2500 ans de philosophie. Ils auraient tout aussi bien pu vivre sans.
Le savoir philosophique n'est pas supplétif, mais cumulatif. Comment comprendre Aristote sans Platon ? Locke sans Hobbes ? Nietzsche sans la poésie et les Grecs ?

Princeps
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Philosophos le Sam 2 Aoû 2014 - 10:37

Princeps a écrit:
Philosophos a écrit:Mais il ne donnent rien aux ignorants, seulement l'illusion qu'ils connaissent la philosophie sans jamais avoir ouvert un livre de philosophie, simplement parce qu'ils ont envoyé aux orties 2500 ans de philosophie. Ils auraient tout aussi bien pu vivre sans.
Le savoir philosophique n'est pas supplétif, mais cumulatif. Comment comprendre Aristote sans Platon ? Locke sans Hobbes ? Nietzsche sans la poésie et les Grecs ?
Onfray ne se rend pas compte que ses cours ne sont possibles que grâce à la richesse de toute l'histoire de la philosophie. Il y a une "contre-histoire" parce qu'il y a d'abord une histoire. Les quelques auteurs dont il a fait la trame de sa contre-histoire ne tiendraient pas tout seuls. Il faut le soubassement de la philo classique, celle qu'il a enseignée pendant 20 ans et qu'il renie, honnêtement ou pas. Picasso l'avait bien compris. Sans académisme, sans art officiel, disait-il, pas de subversion possible !
avatar
Philosophos
Big Bang


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Ragnar I le Sam 2 Aoû 2014 - 17:57

.

Et alors, qu'est-ce qu'on fait ?

On supprime l'école ? (Pourquoi enseigner à écrire à des cancres ?)

On supprime la sécurité sociale ? (Pourquoi soigner des gens qui de toute façon vont tous mourir ?)

On supprime les élections ? (Pourquoi demander leur avis à des gens qui ignorent tout de la politique ?)

On ferme les bibliothèque publiques ? (Pourquoi se fatiguer à proposer des livres à des gens qui ne lisent pas ?)

On interdit Wikipédia ? (Pourquoi dépenser tant d'électricité pour diffuser des informations fausses ?)

Avec tout l'argent ainsi économisé, on subventionne la distribution de 100 millions de fougasses par jour dans 200 stades de football construits dans chaque ville de plus de 10 000 habitants ? (Pourquoi ne pas donner au peuple la seule chose qu'il veut vraiment, à savoir du pain et des jeux ?)

.

On se demande vraiment d'où sortent ceux qui se prennent pour « quelqu'un » après avoir oublié le peuple dont ils sont tout entier le résultat.

.

« Que le peuple paie pour les instruire de sa langue et ils lui défèqueront dans la bouche tous les mots qu'il leur aura donnés. »

« L'humain, cet être sorti à sa naissance d'une latrine et qui crache sur les étoiles. »

(Cioran)

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Ragnar I le Sam 2 Aoû 2014 - 18:12

Jean Ghislain a écrit:De même que le cheminement propre à chacun ! Beaucoup pensent devenir philosophe en trois mois ou quoi ? *Lol*

J'en connais un qui est devenu philosophe au bout d'un demi-siècle de lecture serrée des classiques philosophiques et qui a fini par voir ce que c'était en réalité.

C'est aujourd'hui à ma connaissance un philosophie qui se moque de la philosophie classique.

Car il sait enfin aujourd'hui qu'il y a une autre philosophie que la philosophie classique ...

Par exemple, celle-là, dont aucun étudiant ou professeur de philosophie classique n'a jamais entendu parler (tant pis ou tant mieux pour lui) :

http://www.informationphilosopher.com/

http://www.informationphilosopher.com/freedom/problem/

http://www.informationphilosopher.com/problems/mind_body/

http://www.informationphilosopher.com/knowledge/problem/

http://www.informationphilosopher.com/value/problem/

http://www.informationphilosopher.com/problems/consciousness/

http://www.informationphilosopher.com/knowledge/mental_causation.html

http://www.informationphilosopher.com/problems/universals/

http://www.informationphilosopher.com/problems/other_minds/

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Philosophos le Sam 2 Aoû 2014 - 18:19

Ragnar Lothbrok a écrit:Et alors, qu'est-ce qu'on fait ?
Il faut remettre Onfray à sa place. Il apporte un petit quelque chose de plus à la longue histoire de la philosophie, grâce à lui on a découvert quelques esprits inconnus comme l'abbé Meslier, qui méritaient d'être connus. Mais il faut dégonfler la baudruche Onfray, qui pour ses auditeurs prend plus de place que tous les philosophes réunis, parce qu'ils ne connaissent que lui !
avatar
Philosophos
Big Bang


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Propos le Sam 2 Aoû 2014 - 21:08

Ragnar Lothbrok a écrit:Car il sait enfin aujourd'hui qu'il y a une autre philosophie que la philosophie classique ...
Bis repetita, qui l’ignorais, exception faite des amateurs de philosophie ?
Ragnar Lothbrok a écrit:Et alors, qu'est-ce qu'on fait ?
On arrête le nivellement par le bas ? Un bon début.
avatar
Propos
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Philosophos le Lun 27 Avr 2015 - 18:38

Image citée dans un tweet d'Onfray :

avatar
Philosophos
Big Bang


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Ragnar I le Mar 28 Avr 2015 - 11:05

.

Ces gamins et ces gamines sont à l'évidence beaucoup plus travaillés par le développement hormonal de leurs jeunes carcasses que par le lieu où ils se trouvent et où ils ne peuvent manifestement pas baiser.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Princeps le Mar 28 Avr 2015 - 11:12

Plutôt que d'incriminer la modernité, n'est-ce pas l'éducation qui fait défaut ?
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Ragnar I le Mar 28 Avr 2015 - 11:30

.

Je pense qu'il y a partout et toujours eu dans le monde un problème de relation, voire d'incompréhension entre les générations.

Je serais curieux de savoir comment se comportaient les adolescents de l'antiquité face aux œuvres d'art de leur époque ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Kercoz le Mar 28 Avr 2015 - 11:34

Princeps a écrit:Plutôt que d'incriminer la modernité, n'est-ce pas l'éducation qui fait défaut ?

Il semble que par "éducation" tu veux dire "enseignement".
-Pour l' éducation, ma position est trop hétérodoxe pour que je la développe ici.
Pour ce qui est de l' enseignement, ton argument ne tient pas....De formation scientifique, je suis assez informé sur les problème de la pénurie d'abondance en cours , issue de la pénurie d'énergie gratuite. ( Voir J.B. SAY sur la notion de système ouvert / stock infini des mat.prem., comme condition à l' économie de marché).....Entre autres conséquences de la situation d'abondance de la période précédente, il es est une qu'il faut graver dans le marbre : Nous avons bénéficié d' un labo grandeur nature , "in situ" , pour expérimenter un enseignement ainsi qu' un accès in-ouï, au informations et a toute formation possible et imaginable et ce quasi gratos .....je parle bien sur de la minorité occidentale....
L' optimisation de cette situation jamais vue ( et qu' on ne verra jamais plus), peut se résumer en un seul mot , qui , par ailleurs conclut toutes nos espérances en matiere de lucidité pour optimiser la démocratie :....l' AUDIMAT !
Voilà le must auquel peut aboutir l' optimisation de l' enseignement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  jp2popup le Mar 28 Avr 2015 - 11:50

Vous êtes vraiment de mauvaise foi !

Ou vous ne connaissez pas la passion des jeunes amstellodamois(e) pour la peinture.



Là on les voit se précipiter sur wikipedia pour enrichir leur connaissance sur la Ronde de Nuit...
http://nl.wikipedia.org/wiki/De_Nachtwacht


:P

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Princeps le Mar 28 Avr 2015 - 12:03

Ragnar Lothbrok a écrit:Je pense qu'il y a partout et toujours eu dans le monde un problème de relation, voire d'incompréhension entre les générations.

Je serais curieux de savoir comment se comportaient les adolescents de l'antiquité face aux œuvres d'art de leur époque ...
Bonne question. Si quelqu'un a des sources. A la différence que l'art antique a une vocation (politique et religieuse, funéraire). On peut se moquer de l'esthétisme d'une œuvre antique, mais apprécier le message.
Point amusant, on retrouve de plus en plus de graffitis (pardon, de peinture murale *Lol* ), que l'on peut interpréter comme un mode d'expression populaire (toujours très satirique), décrivant parfois des liens de clientèle; ce qui permet de faire un lien avec des préoccupations récentes de géographes sur "la ville créative" et le street-art (cf. Banksy). Et si les Romains avaient inventés le graf' ? ::romain::
Kercoz a écrit:Il semble que par "éducation" tu veux dire "enseignement".
Par éducation, je n’entends rien qui se rapporte à l'enseignement, justement. Il faudrait retrouver la citation de Léo Strauss sur l'éducation libérale.
Apprécier une œuvre implique une connaissance (du contexte, du peintre, du mouvement) sinon on en est réduit à du binaire : j'aime / j'aime pas.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  jp2popup le Mar 28 Avr 2015 - 12:16

Princeps a écrit:
Ragnar Lothbrok a écrit:

Je serais curieux de savoir comment se comportaient les adolescents de l'antiquité face aux œuvres d'art de leur époque ...
Bonne question. Si quelqu'un a des sources.

Pas spécifiquement sur l'art,

Mais le discours sur la dégradation de l'enseignement est déjà un topos dans l'antiquité.

A lire ce topos constant sur 2500 ans, on se demande comment il se fait que l'enseignement, en déclin perpétuel, n'ait pas déjà atteint un degré de nullité absolue depuis des siècles.

Je pense plus simplement que la culture, la civilisation est chose plastique, évolutive  et que la jeunesse, qui active cette plasticité, a toujours fait peur aux générations précédentes... "C'était mieux avant, de notre temps !"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Princeps le Mar 28 Avr 2015 - 12:22

Si tu as les extraits (de sources antiques j'entends), postes les, j'ouvrirai un fil dédié.
En Histoire, on apprend rien avant la L3. Et je ne parle que  d'une minorité. La nullité de l'enseignement, c'est déjà notre lot commun.


Dernière édition par Princeps le Mar 28 Avr 2015 - 19:16, édité 1 fois
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Ragnar I le Mar 28 Avr 2015 - 12:27

.

Ma fille, à qui j'ai appris l'art de l'insulte affectueuse, eh ben chaque fois que je lui dit qu'à mon époque, c'était mieux, alors elle me traite de vieux con ! Je lui rétorque qu'elle-même est une enfant de salauds ! ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  jp2popup le Mar 28 Avr 2015 - 12:27

Princeps a écrit:Si tu as les extraits (de sources antiques j'entends), postes les, j'ouvrirai un fil dédié.

Ben déjà tu peux lire Platon et sa guerre contre les Sophistes, c'est déjà ça en cours...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Ragnar I le Mar 28 Avr 2015 - 12:29

.

En effet, la condamnation à mort de Socrate est intimement liée à celle de l'éducation des jeunes ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  jp2popup le Mar 28 Avr 2015 - 12:33

Ragnar Lothbrok a écrit:.

En effet, la condamnation à mort de Socrate est intimement liée à celle de l'éducation des jeunes ...

.

Et lire Aristophane, le réac conservateur en action, le Finkelkraut de l'époque (avec le talent en plus)...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Princeps le Mar 28 Avr 2015 - 12:39

Il y a plus qu'une nuance entre ce que dit Platon, et généraliser sur un sentiment partagé de déliquescence du niveau de l'éducation pour en faire un topos. Les Romains de bonnes familles iront tous finirent leur cursus a Athènes ou Alexandrie, avec des tuteurs plus que reconnus. Il suffit de lire Polybe, qui s'adresse aux Grecs moyens, pour avoir une idée de leur niveau. Il faut voir les tableaux de la Renaissance italienne pour imaginer le niveau commun (puisqu'il s'agit d’œuvres publiques).
Sur les Sophistes : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t487-les-sophistes?highlight=sophistes

Au contraire, cette idée d'une baisse de niveau est très contemporaine. Depuis la mort des intellectuels de 68' (Sartre, Aron), il y a en France un manque de renouveau, on glousse encore sur les "pères" - à quelques exceptions prés, méconnus (Manent, Lefort, Castoriadis). Je ne suis aucunement convaincu qu'il s'agisse de nostalgie - on pourrait revenir sur la dynamique de "massification" (Ortega y Gasset, Röpke).
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  jp2popup le Mar 28 Avr 2015 - 12:46

Princeps a écrit:Il y a plus qu'une nuance entre ce que dit Platon, et généraliser sur un sentiment partagé de déliquescence du niveau de l'éducation pour en faire un topos. Les Romains...

Sautons quelques siècles, alors: le Dialogue des Orateurs de Tacite....Pareil...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème des musées

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum