"La philosophie" aristotélicienne

Aller en bas

"La philosophie" aristotélicienne

Message  Malcolm le Mar 3 Mai 2016 - 18:53

Je mets philosophie entre guillemets, parce que dans 99% de l'Histoire universelle elle désigna les connaissances, dans leur ensemble, y compris ésotériques ou hermétiques, des philosophes comme Platon ayant probablement un enseignant non-écrit (ésotérique) rapport à un enseignement "officiel" (exotérique), sans parler des alchimistes et leur philosophie hermétique.

A ce titre, Aristote est emblématique de la philosophie. Non qu'il hermétisa ni ésotérisa a priori, mais qu'il naturalisa en naturaliste au sens classique, soit en classificateur des phénomènes naturels, en mettant au principe le mouvement dans la physis (étym. la poussée) en ce que la nature ne se définit jamais que par un ensemble de forces physiques dont la substance est introuvable a priori, sorte d'aiguillon instinctif généralisé à tout l'univers, un peu comme la sève monte ou le sang circule ou les astres tournent.

Quand bien même il appartient à une anthropologie culturelle et historique grecque-antique qu'il fige en supposant l'esclavage d'alors, rapport à un maître-citoyen mâle, naturel - de toute façon, ne semble jamais naturel que ce que nous trouvons normal, dans une anthropologie particulière ... - on ne saurait exactement lui reprocher une mauvaise foi ou un fanatisme, rapport à la vertu antique comme excellence. De plus, il fonda précisément la mentalité scientifique pour les siècles à venir, depuis lesquels nous fondâmes nous-mêmes notre esprit scientifique, certes en quittant le pythagorisme, l'euclidisme ou le ptolémaïsme, par exemples. Néanmoins, sans eux, nous ne serions pas grand'chose, en terme d'hérédité, de fondation à partir de quoi penser mathématiquement, géométriquement et astronomiquement.

Etc. Bref : tout ce qui s'appelle philosopher.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La philosophie" aristotélicienne

Message  Hervé B. le Lun 15 Aoû 2016 - 14:08

Malcolm S. Cooper a écrit:Néanmoins, sans eux, nous ne serions pas grand'chose, en terme d'hérédité, de fondation à partir de quoi penser mathématiquement, géométriquement et astronomiquement.
Es-tu certain ? Pour passer un bon moment : Le théorème du perroquet.

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La philosophie" aristotélicienne

Message  Malcolm le Lun 15 Aoû 2016 - 15:09

Serait-ce parce qu'ils portèrent le flambeau, pour nous, rétrospectivement - peu importe.
Mais peux-tu être plus explicite.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La philosophie" aristotélicienne

Message  Hervé B. le Lun 15 Aoû 2016 - 15:55

Malcolm S. Cooper a écrit:Mais peux-tu être plus explicite.
Je suis d'accord avec ce que tu dis ici, mais ce livre est un roman très agréable à lire qui essaye de retracer l'histoire des mathématiques. C'est juste pour relativiser un peu, car cette histoire débute avant les grecs...

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La philosophie" aristotélicienne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum