Évidencialisme

Aller en bas

Évidencialisme

Message  Malcolm le Ven 6 Mai 2016 - 2:27

L'évidencialisme, c'est cette pensée que "les choses" sont évidentes, se présentent "évidemment" ("évidemment !") dans une posture fort acritique au regard philosophique - mais pas à tout regard philosophique. Pas à tout regard philosophique, en effet, qui dit "moi je pense avec ma tête, pas avec mon esprit" en "évidence", par laquelle on dit "logique" et "rationnel" tout ce qui semble "évident" : on procède de façon évidencialiste, ce que d'autres préféreront nommer "préjugés, allants-de-soi, allants-sans-dire" - autant d'éléments par lesquels l'évidencialiste accusera "l'inévidencialiste" philosophique de sphérisme, nébulositarisme, planancisme, idéalisme. Mais un idéalisme relatif à l'évidencialisme de l'évidencialiste, où cet évidencialiste paraîtra tout autant idéaliste, juvénilement, à l'inévidencialiste philosophique.

Naturellement, l'évidencialisme se complique, lorsqu'il s'enrichit des "évidences" scientifiques, dans un sciencisme de base, par lequel on a toujours déjà postulé que les sciences procédaient évidencialistement, certes en affinant et peaufinant la phénoménologie "des choses évidentes" en les subtilisant aux données évidencielles des sens et de la raison seuls, pour leur substituer une recherche évidencialiste. Recherche d'évidences grossières ramifiées en évidences cryptiques, par égrainage analytique des grossièretés afin de crypticités telles que, par exemple, l'atome démocritéen. Atome qui se présente "évidemment" après ramification évidencielle, évidencialistement, et dont le préjugé "évident, allant-de-soi, allant-sans-dire", passe pour article d'infoi, "évidemment" non-fidéiste, puisque là n'est plus question de confiance ou de méfiance - a fortiori de défiance - mais uniquement d'enregistrement constatif évidenciel ... quand bien même tout cela démarra et embraya de ce postulat fidéiste envers l'évidence.

A partir de quoi, on se servira de l'évocation d'un coup de poing, d'une bombe atomique ou d'un piano nous tombant cartoonesquement dessus depuis le cinquième étage où s'affairent des déménageurs, ainsi que de "faits", vidéos & photos, afin de faire "parler" l'évidencialité que nous trouvons au réel, quand on est évidencialiste, et que l'on juge l'inévidencialisme sphérique, nébulositaire, plananciste, idéaliste d'un idéalisme irréaliste - car la matière est de ces "évidences".

Or, comme "l'évidence" "parle" - on ne sait trop comment, d'ailleurs, sinon par la bouche de l'évidencialiste ... - au nom de l'effectivité, de l'efficience et de l'efficacité, l'évidencialiste leur identifiera "évidemment" la notion de vérité. La vérité évidencialiste, elle est la vérité comme effective, efficiente, efficace - où l'on voit que ce qui importe évidenciellement en terme de valeur pour l'évidencialiste, c'est l'agence existentielle, l'influence existentielle en soi et autour de soi, afin de modifier-informer-transformer le réel. Transformation rassurante pour lui et les siens, et rassurante parce que les choses sont en son pouvoir ...

Mais où l'on voit aussi bien, qu'il s'agit d'une philosophie possible, philosophie rassurante encore par ce fait, qu'elle est nesciemment partagée par le commun des mortels imphilosophes, méphilosophes, subphilosophes voire phobo- ou kako-sophes, à la manière des sophistes, quand ils diatribent ainsi que Calliclès à l'égard de Socrate, mais pas quand ils raisonnent à la manière de Thrasymaque, Gorgias ou Protagoras, généralement. En quoi l'évidencialiste a le nombre pour lui, potentiairement rassurant. C'est que l'évidencialiste craint ...

En tout cas, il était "évidemment logique & rationnel" que d'en venir au matérialisme, au physicalisme, au naturalisme et au pragmatisme, sur la base de l'évidencialisme. Mais non que ces premières pensées originent l'évidencialisme (car on y parvient aussi bien inévidencialistement ... ) : de ce que l'évidencialisme s'y associe spontanément dans sa dynamique pour ne pas dire automatiquement ou aisément ou encore réflexement, parfois scientiste, eh bien l'évidencialisme est nihiliste. Mais l'évidencialisme ne saurait s'éprouver comme tel, nihiliste, et "à bon droit", encore que ce droit ait son content de contentement replet dans l'âme, par trop de conforts, confortations, réconforts & réconfortations, attitude facile.

Inévidemment, ces tranquillités ne semblent pas si tranquilles, quand on s'implique sur un forum de philosophie pour y conspuer les philosophies en n'avançant jamais que son bricolage personnel, inconscient soi-même de procéder de l'évidencialisme ... par quoi je suppose que même le plus quiet des penseurs, a besoin de mises à l'épreuve, afin de se sentir vivant - de façon fort peu hédoniste, d'ailleurs, sinon dans quelques victoires parfois, ou sentiments de victoire. Où je trouve que mon "ponosisme" ultra-nietzschéen est infiniment plus pertinent que l'hédonisme ... hédonisme lui aussi par trop évidencialiste dans la démarche ! ...
Mais, si donc ce penseur ne se mettait pas à l'épreuve (épreuve, qui le ferait douter de ses évidences ... ), je gage qu'il sombrerait dans le plus pur absurdisme existentiel, ainsi que je connais quelqu'un pensant ainsi, et tenant par-dessus tout à sa quiétude morelle & morale, sociale & vitale, pour ainsi dire simili-misanthrope ...

C'est "l'évidence inévidencialiste" même.

C'est "l'évidence inévidencialiste" même, et pourtant, je n'ai jamais, par tempérament - et tout enfant déjà - trouvé que "les choses" étaient évidentes. Je n'ai jamais eu l'heur de connaître l'évidencialité des évidencialistes escients et nescients majoritaires dans "l'univers". Suite à quoi, j'ai toujours songé qu'ils vivaient à mauvais escient, et qu'il n'y avait de bon escient que dans l'inévidencialisme, soit ... la majeure partie de la philosophie, quand bien même je ne me suis pas référé d'emblée aux philosophes : je philosophais déjà à part moi, sur la base de ce que je trouvais inévident.


Dernière édition par Malcolm S. Cooper le Ven 6 Mai 2016 - 12:44, édité 1 fois
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum