Chronocentrisme onfrayien

Page 15 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Philosophos le Lun 20 Juin 2016 - 18:57

Ragnar II a écrit:Je viens de passer toute la matinée à tenter de régler un problème administratif à faire retourner un Syrien chez lui, tant c'était con. Mais si encore c'était ponctuel ! Tu nages dans une imbécilité permanente de l'administration. Ça va jusqu'à obliger une dame qui avait besoin d'aller au WC à faire la queue pour demander la clé des toilettes à la personne responsable, qui était occupée ailleurs, dans les locaux même de la Sécurité Sociale où je me trouvais ce matin. Ça va jusque dans le fait que la pauvre dame qui me servait pour me faire obtenir un papier à la con a dû aller à l'étage au-dessus pour consulter des collègues instruits de la façon d'obtenir ce papier et qui est revenue 10 minutes après pour m'annoncer que la moitié des ces collègues était malade et l'autre moitié en vacances, ce qui l'a obligée à téléphoner au bureau central de Paris qui lui a envoyé ce document par e-mail (ça y est, je ne sais plus ce que c'est qu'un courriel), et alors elle a voulu l'imprimer pour moi et elle s'est aperçue qu'il n'y avait plus de papier dans son imprimante, elle a alors demandé par téléphone au service des approvisionnements qui se trouve de l'autre côté de la rue qu'on lui livre une ramette de papier, et comme une demi-heure plus tard, le papier n'était pas encore arrivé, elle m'a demandé piteusement si je ne pouvais pas revenir demain.


Philosophos
Big Bang


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Invité le Lun 20 Juin 2016 - 19:31

Le bureaucratisme tourne, comme le lait, à la cratocratie per-orwellienne (à ne pas confondre avec la bureautique, qui est personnellement ustensile).

http://www.liberte-philosophie-forum.com/t485-la-philosophie-par-les-textes-le-pouvoir-et-l-etat#21626


Et pour Ragnar le vendu :

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Ragnar II le Mar 21 Juin 2016 - 3:40

Princeps a écrit:Dois-je remettre ici les horreurs britanniques en Inde et ailleurs ? Pour que cet état fédéral puisse avoir un empire colonial de rang international ? Dois-je expliquer en quoi c’est justement le centralisme qui a permit un système colonial qui n’exerce ses horreurs que sur une portion congrue du territoire conquit *?
Dois-je expliquer comment un fédéralisme informel c’est imposé en Chine ? Et les horreurs qui en découlent pour les minorités musulmanes, ou mongoles, par exemple ?
Va-t-on parler du fédéralisme argentin ? Ou de l’Irak ? On y a connu des dictatures, et des horreurs.

Un État chrétien qui brûle ses sujets non chrétiens au bûcher, c'est un État qui n'a de chrétien que le nom.

C'est un État qui renie le christianisme.



Bûcher des cathares de Montségur


Ce que tu n'a pas compris (le comprendras-tu un jour ?), c'est qu'un État fédéral qui ne respecte pas sa population, c'est un État qui n'a de fédéral que le nom.

C'est un État qui renie le fédéralisme.


.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Ragnar II le Mar 21 Juin 2016 - 4:18

Princeps a écrit:
Je viens de passer toute la matinée à tenter de régler un problème administratif
Et c’est moi qui badines ? :lol!: Dois-je t’expliquer combien de temps ai-je moi-même combattu avec le fédéralisme allemand, parce qu’un fonctionnaire pas très réactif n’a pas stipuler le statut particulier qui était le mien ? Et les misères d’un proprio’ un tantinet casse pied, dans ton autre pays ?
La bureaucratie ne dépend pas de la forme du régime, elle peut fort bien être penser convenablement dans un état centralisateur.

Pour un cas dont tu as souffert dans un État fédéral qui se respecte, je peux t'en citer 1000 dans un État centraliste qui se respecte aussi en ne respectant pas ses citoyens !

Depuis un an que je suis en France, ça n'arrête pas. Chaque fois que j'ai eu affaire à l'administration française, ça a été le bordel. Le vrai. Je pourrais réécrire tout Alphonse Allais tant c'est cocasse, voire complètement con.

La dernière : le Français qui veut faire preuve aujourd'hui de sa citoyenneté française et obtenir en conséquence sa carte d'identité française doit fournir la preuve de sa citoyenneté française en donnant la date et le lieu exact de la naissance de ses parents papier officiel à l'appui, car il est impossible à l'administration française de se servir du numéro de sécurité sociale du français qu'on a pourtant considéré comme français lorsqu'on l'a envoyé tuer pendant plus de 2 ans en Algérie des Arabes de nationalité française entre 1957 et 1962.

Et en passant, les harkis français musulmans qu'on a laissé sur place en Algérie par ordre de l'État centraliste français, en as-tu entendu parler ou faut-il que je te fasse un dessin ?

J'ai failli ne pas être français il y a un mois lorsqu'une conne de l'administration française a remarqué que l'un de mes prénoms était écrit en italien sur mon acte de naissance ! Alors que ça ne lui posait manifestement pas de problème pour celui qui s'était présenté avant moi sous le nom de Moktar-Bouaziz ...

Et d'ailleurs, comment l'idée de considérer la carte vitale comme pièce d'identité n'est-elle pas venue aux autorités ? Réponse : parce que le service informatique qui a concocté le programme de reconnaissance de la puce intégrée à cette carte a été incapable de produire une puce inviolable, ce qui explique pourquoi certains services de santé n'acceptent la carte vital que si elle est accompagnée d'une attestation papier des droits à l'assurance sociale (à cause des fausses cartes vitales qui circulent aujourd'hui par milliers en France). C'est d'autant plus con qu'il n'y a rien de plus facile que de produire une fausse attestation papier ...

On me demande de produire en tant que rapatrié en France un relevé d'identité bancaire de tous les comptes que je détiens à l'étranger ! Les citoyens français revenant de l'étranger sont tout considérés comme des fraudeurs potentiels, alors que le pays d'où je viens n'est même pas inscrit sur la liste des paradis fiscaux !

La petite cerise sur le gâteau d'aujourd'hui : Les services de justice chargés de faire respecter la loi ne respectent pas celle disant que tout travail mérite salaire : ils ne versent rien depuis des mois à tous leurs fournisseurs de service, comme les traducteurs, les recherchistes, les archivistes, les historiens, etc. La raison ? Le ministère des finances ne leur donnent pas l'argent nécessaire au versement des honoraires de tous ces gens, qui sont mis ainsi au banc de ce qu'on appelle l'esclavage en français ...

Tu en veux d'autres ? Pas de problème, j'en ai à la tonne, des conneries administratives produites par le centralisme français qui te plait tant, vu que le système fédéral a commis une erreur dont tu ne t'es pas relevé tant ça t'a fait souffrir, pauvre petit ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Princeps le Mar 21 Juin 2016 - 7:55

Le problème c'est le systématisme et la subjectivité du propos.


Dernière édition par Princeps le Mar 21 Juin 2016 - 10:28, édité 1 fois
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Philosophos le Mar 21 Juin 2016 - 9:44

Pour faire une reductio ad hitlerum, rappelons tout simplement que le fédéralisme du Reich allemand a conduit au Troisième Reich.
avatar
Philosophos
Big Bang


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Invité le Mar 21 Juin 2016 - 12:14

Arrête de parler de respect s'il te plaît, Ragnar.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Ragnar II le Jeu 23 Juin 2016 - 17:16

Princeps a écrit:Le problème c'est le systématisme et la subjectivité du propos.

le systématisme et la subjectivité du propos, tu ne le vois pas dans ton systématisme et la subjectivité de ton propos à toi, qui, affirmant sans se tromper  que ce sont les individus qui font la politique, ne voit pas que le résultat de cette politique, c'est que sur toute l'échelle des comportements humains, l'individu en question a toutes les chance de placer sa politique dans l'abjection envers tout le monde lorsqu'il s'éloigne du fédéralisme en se rapprochant du centralisme et qu'à l'inverse, il a toutes les chances de se rapprocher de la bienveillance envers la moindre entité politique lorsqu'il s'éloigne du centralisme en se rapprochant du fédéralisme.

Dans le problème de la poule et de l'œuf, si c'est bien l'humain qui émerge en politique, c'est lui aussi qui crée les conditions d'émergence de l'abjection centraliste ou de la bienveillance fédéraliste.

Mais, et c'est sur ce point particulier que je te vois atteint de cécité :

La fourchette du comportement politique centraliste s'étend de la bienveillance potentielle au risque d'abjection totale. Le centralisme ne se renie en rien, relis-le, le centralisme NE SE RENIE EN RIEN lorsqu'il s'impose par l'abjection des comportement des individus qui en font leur politique personnelle.

La fourchette du comportement politique fédéraliste reste dans le domaine exclusif d'une bienveillance respectueuse de toutes les entités politiques. Le fédéralisme dont la politique glisse vers l'abjection centraliste DEVIENT UN CENTRALISME, par définition.

C'est comme toi, et je schématise à fond :

Si tu n'as tué personne, tu es un homme de bonne volonté, mais si tu assassines quelqu'un, ta bonne volonté disparaît avec ton meurtre. Tu ne peux pas dire : j'ai assassiné parce que je suis un homme de bonne volonté ! ... Tu l'étais peut-être, mais tu ne l'es plus !


Philo a écrit:Pour faire une reductio ad hitlerum, rappelons tout simplement que le fédéralisme du Reich allemand a conduit au Troisième Reich.

Comme je dis au-dessus à Princpeps, si tu n'as tué personne, tu es un homme de bonne volonté, mais si tu assassines quelqu'un, ta bonne volonté disparaît avec ton meurtre. Tu ne peux pas dire : j'ai assassiné parce que je suis un homme de bonne volonté ! ...

Avant de prendre le pouvoir, Hitler est fédéraliste, soit, pas de problème ...  Mais avant de se suicider, il ne peut pas dire : j'ai déclenché la Deuxième Guerre Mondial et j'ai ordonné la Solution finale par ce que je suis fédéraliste ! ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Princeps le Jeu 23 Juin 2016 - 17:27

C'est lassant de répéter ad nauseam.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Invité le Jeu 23 Juin 2016 - 18:47

Ad libendum perversum !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Ragnar II le Jeu 23 Juin 2016 - 19:12

Princeps a écrit:C'est lassant de répéter ad nauseam.



.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Princeps le Jeu 23 Juin 2016 - 19:14

Encore une fois, je t'offre un éventail de possibilité, et tu te cantonnes à la simplicité. Moi qui pensais être ton Edex neuro-forumesque...
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Ragnar II le Jeu 23 Juin 2016 - 19:36

Princeps a écrit:Encore une fois, je t'offre un éventail de possibilité, et tu te cantonnes à la simplicité. Moi qui pensais être ton Edex neuro-forumesque...

Et de mon côté, encore une fois, je t'offres un éventail de réalités, et tu ne les vois pas ni ne veut le voir, ce qui constitue ton problème et pas le mien.

Mon problème, c'est que j'ai de la difficulté à écrire sans fautes en faisant quatre ou cinq choses à la fois, en ce moment, regarder le match Italie contre je sais pas qui, coordonner les travaux de ma petite œuvre architecturale du moment, instruire le monde du génie de la philosophie que je suis en toute modestie, vérifier la qualité de ma performance sexuelle du jour sur YouTube, cuisiner une soupe de poireaux, pommes de terre, oignons, etc.

Ah ! Le multi-tâche va finir par me faire faire du soucis ... 🐘  :scratch:  :joker:

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Princeps le Jeu 23 Juin 2016 - 19:39

Et de mon côté, encore une fois, je t'offres un éventail de réalités, et tu ne les vois pas ni ne veut le voir, ce qui constitue ton problème et pas le mien
Réalités, restreintes au demeurant,  que je connais. Et sur lesquelles je ne m'étends pas à longueur de messages. Et sur lesquelles je ne m'endors pas. Etc. etc.

Tu es une vraie lady mon cher Ragnar - en réponse aux tâches multiples.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Ragnar II le Jeu 23 Juin 2016 - 19:51

Princeps a écrit:
Et de mon côté, encore une fois, je t'offres un éventail de réalités, et tu ne les vois pas ni ne veut le voir, ce qui constitue ton problème et pas le mien
Réalités, restreintes au demeurant,  que je connais. Et sur lesquelles je ne m'étends pas à longueur de messages. Et sur lesquelles je ne m'endors pas. Etc. etc.

Hé oui, je sais bien de mon côté que le point Godwin n'est pas recevable par quiconque refuse de voir bien en face l'abjection potentielle de l'essence du centralisme ...

En attendant, on commence à comprendre qu'il faut consulter les Occitans pour déterminer le nom que doit prendre l'Occitanie ...

C'est un petit pas pour l'humanité. C'est un grand pas pour les Occitans.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Princeps le Jeu 23 Juin 2016 - 19:58

Et c'est bien par ce genre de remarque que tu attestes ne rien avoir comprit de ce qui a été dit - pas seulement par moi.
pour l'anecdote : il a fallu te mettre devant les yeux le "choc de décentralisation". La suite se déduit le plus logiquement du monde. Une fois encore, je n'ai rien contre les exercices neuronaux, mais pour qu'ils soient efficaces, il faut les faire convenablement, et ne pas réciter un cantique d'adhésion à l'endroit du plus mauvais bouquin de Schopenhauer - en la matière, Cicéron a suffisamment écrit pour avoir de quoi faire.

J'en reste là, sur cette discussion, inepte au possible.

Modération : je n'oublie pas le trie que je dois opérer. La technique me résiste mais à coeur vaillant rien d'impossible. Je vais finir par m'en occuper.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Invité le Jeu 23 Juin 2016 - 23:55

Au fond, ta vaillance est rognée par Ragnar.
Il fait tout le temps ça, morally harasser.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Princeps le Ven 24 Juin 2016 - 0:28

Il est le seul à répondre/ lancer des sujets qui sont dsns mon champ *Lol*. Je n'oublies pas les tiens, mais il requiert davantage de sérieux et de temps.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Invité le Ven 24 Juin 2016 - 0:41

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Ragnar II le Ven 24 Juin 2016 - 11:22

Princeps a écrit:J'en reste là, sur cette discussion, inepte au possible.

Ça, c'est un décret ! Je pourrais en dire autant de tes arguments exclusivement livresques et de tes expériences de touriste.

Et ce n'est pas en triant dans cette discussion pour en ôter tous les points Godwin possibles et imaginables que tu vas réussir à faire dire à Cicéron que l'essence du fédéralisme, c'est celle du centralisme bien appliqué dans le respect total du centralisme au moyen de l'abjection totale.

Ce n'est pas ton Castoriadis qui - si je t'ai bien compris - mettant l'humain au cœur et à l'origine de tout politicisme, qui donc, se faisant, réfute le principe de l'incompatibilité fondamentale entre le fédéralisme et le centralisme lorsque ce politicisme, d'origine humaine, donc, atteint et pénètre le domaine de l'abjection.

Une politique du refus de l'abjection et du respect de toute entité politique peut parfaitement être soit centraliste, soit fédéraliste. Si le refus de l'abjection se produit par le centralisme le plus poussé, cela dépend entièrement de la décision d'un pouvoir exclusivement central mené au plus près de l'absolutisme monarchique ou dictatorial.  Autrement dit, si le dictateur ou le monarque est du type qu'on pourrait qualifier d'« éclairé », alors tout va bien. Mais comme le pouvoir absolu corrompt absolument, hé bien le risque est grand que tout aille mal, avec le centralisme, mon p'tit vieux ...  

Une politique de l'abjection est toujours essentiellement centraliste.

Une politique fédéraliste est essentiellement et toujours contre l'abjection.

Après, tout doit évidemment être nuancé, puisqu'il existe évidemment une vaste zone de transition grise entre le fédéralisme et le centralisme, et on ne peut pas dire que la France centraliste est un lieu d'abjection, aujourd'hui. Il n'y a en fait que la gestion des affaires publiques qui a le défaut du centralisme (aucune consultation du citoyen sur le sujet de l'aéroport de je ne sais plus quel province, qui devient le motif d'un afffrontement entre la police « parisienne » et les gens qui n'ont malheureusement pas été consultés sur place) ( aucune consultation du citoyen sur le sujet du nouveau code du travail, qui se transforme en affrontement de rue, avec le bordel général auquel les Français sont si habitués qu'ils ne leur viendrait même pas à l'esprit qu'une loi spéciale démocratiquement votée pourrait permettre de mettre fin à ce bordel en moins d'une heure) (Etc. ) (Et ce sont des problèmes bien plus importants, bien plus graves, que la petite erreur qui t'a mis en retard dans un pays fédéraliste où tu te promenait à une époque en étudiant-touriste.)

( Si éclairé que soit le Roi du Maroc, il ne pourra jamais s'empêcher de détourner une bonne partie de l'argent de son pays vers la Suisse) (Comme le Shah d'Iran, à son époque) (Comme les Nazis du IIIe Reich, à leur époque aussi. Ah, j'oubliais, Nazi = Godwin. C'est ç-la oui.)

Quand est-ce que, fort de tes connaissances politiques, tu te présentes aux élections présidentielles qui approchent ? Parce que grâce à la Liberté, l'Égalité et la Fraternité de la République Française Une et Indivisible, même mon beau-frère en a le droit, alors toi, pourquoi pas ? ...

.


Dernière édition par Ragnar II le Ven 24 Juin 2016 - 11:38, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Princeps le Ven 24 Juin 2016 - 11:35

que l'essence du fédéralisme, c'est celle du centralisme bien appliqué dans le respect total du centralisme au moyen de l'abjection totale.
Si tu n'as toujours pas été fichu de comprendre que je suis pour un système fédéral - parce que libéral - tu es un crétin (je te renvois à la définition qu'en donne Onfray). Sur les points Godwin, c'est le lépreux qui se moque de l'unijambiste. Tu en abuses, consciemment, par défaut d'arguments.
Si tu n'as toujours pas intégré que prôner le fédéralisme, sans critiquer l'apolitisme, c'est pisser dans un violon, c'est que tu aime infiniment les idées venu du ciel infinie des idées qui se pensent elles-mêmes.
Du reste, il va falloir songer à lire les gens que tes interlocuteurs citent - tu sais faire une recherche internet, tu sais donc utiliser Persée et Cairn, tu  tu peux donc te renseigner sérieusement sur Castoriadis et tutti quanti. Onfray n'épuise pas l'ensemble de ce qui est dit.

La seule conclusion valable, c'est que tu ne sais pas lire. La seule incommunicabilité c'est un goût immodéré de l'enfumage. J'ai suffisamment perdu de temps dans un échange aussi stérile que l'utérus d'une septuagénaire.

NB : Je passe sur la décrédibilisantion que tu tentes d'opérer. Un jour je t'expliquerai comment je peux financer mes études avec les dividendes de mon action en politique, justement *Lol*.


Dernière édition par Princeps le Ven 24 Juin 2016 - 12:05, édité 1 fois
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronocentrisme onfrayien

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum