Anaximandre et l'arkhè apeironique

Aller en bas

Anaximandre et l'arkhè apeironique

Message  Malcolm le Dim 3 Juil 2016 - 0:16

Anaximandre, milésien d'héritage thalésien, crut bon de contredire l'arkhè hydrique de son maître, pour une arkhè apeironique.

L'Apeiron, c'est l'illimité, l'indéterminé, l'indéfini.

Or, même les Slaves fondèrent leur mythologie sur le Chaos, et ses contemporains de Grecs (à Aniximandre) posèrent les Titans chaotiques pour commencer (même fond indo-européen, selon Georges Dumézil). Mythologématiquement, donc, rien d'étonnant à poser l'Apeiron à la base. - Mais, au-delà, voyez que, psychologiquement, nous avons tous un fond psychoïde chaotique, à nos névrotisations (structurations) personales - avant que d'éventuellement sombrer en névroses-névrotiques malsaines, passons.

Au-delà, je vois Giordano Bruno, qui le premier infinitisa le cosmos, et sur la base duquel nous vivons toujours. Il y a même du "sujet transcendantal" kantien, dans cet Apeiron. Et assurément de la mathématique, puisque, selon l'axiomatique réelle, le Zéro est compris entre deux infinis Négatif & Postitif, à t'interdire de diviser par l'Infini et autre (alors que j'y vois comme une récursion infinitisante du divisé, depuis ma mathématique sommaire, mais passons encore).

Aussi bien, dire de l'Apeiron qu'il était condition de possibilité archéique, ce n'était vraiment pas con, aussi peu con que l'Eau thalésienne ou que le Feu héraclitéen.

A tout le moins, c'était moins se mouiller et moins mettre sa main au feu :arrow:
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum