Nice, à peu près ...

Aller en bas

Nice, à peu près ...

Message  Ragnar II le Ven 15 Juil 2016 - 20:55

.

« Quelque chose en nous a été détruit par le spectacle des années que nous venons de passer. Et ce quelque chose est cette éternelle confiance de l'homme, qui lui a toujours fait croire qu'on pouvait tirer d'un autre homme des réactions humaines en lui parlant le langage de l'humanité. Nous avons vu mentir, avilir, tuer, déporter, torturer, et à chaque fois il n'était pas possible de persuader ceux qui le faisaient de ne pas le faire, parce qu'ils étaient sûrs d'eux et parce qu'on ne persuade pas une abstraction, c'est-à-dire le représentant d'une idéologie. Le long dialogue des hommes vient de s'arrêter. Et, bien entendu, un homme qu'on ne peut persuader est un homme qui fait peur. »

Albert Camus
« Le Siècle de la Peur », (Combat, novembre 1948)

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nice, à peu près ...

Message  Princeps le Ven 15 Juil 2016 - 21:01

Ce me rappelle la discussion sur les négationnistes. Faut-il leur porter la contradiction ? Les convaincre est une illusion.
J'étais de ceux qui répondait oui, pour éviter la propagation des idées. Sur l'Islam, je n'ai pas entendu un tel débat.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nice, à peu près ...

Message  Philosophos le Ven 15 Juil 2016 - 21:40

L'idéologie date-t-elle vraiment du XXe siècle ? Comme si on pouvait convaincre autrefois un pirate barbaresque, par exemple ! Pas plus qu'aujourd'hui un djihadiste de Daech.
avatar
Philosophos
Big Bang


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nice, à peu près ...

Message  Invité le Ven 15 Juil 2016 - 22:09

Ça me fait penser aux résistants qui étaient considérés comme des terroristes pendant l'Occupation ; en effet, si on avait pu demander l'avis aux familles des collaborateurs assassinés par la Résistance, croyez-vous que ces familles n'auraient pas considéré les résistants comme des terroristes ?

Il faut se mettre en tête que les djihadistes (du moins la plupart) pensent faire le bien. Aussi il est inutile de convaincre ces gens-là du mal qu'ils font car ils se servent de raisonnements vicieux et sélectifs : tous les éléments, contradictoires ou non, iront dans leur sens et conforteront leurs croyances et leurs idées. De plus, ce sont de véritables prodiges du paralogisme.

Daech, dans la même mentalité que le Régime de Vichy, pourrait placarder ces affiches dans les rues de Raqqa en remplaçant les images des résistants par des soldats de la coalition occidentale.

Spoiler:


Dernière édition par Kaloskagathos le Ven 15 Juil 2016 - 22:19, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nice, à peu près ...

Message  Princeps le Ven 15 Juil 2016 - 22:15

Philo a écrit:L'idéologie date-t-elle vraiment du XXe siècle ? Comme si on pouvait convaincre autrefois un pirate barbaresque, par exemple ! Pas plus qu'aujourd'hui un djihadiste de Daech.
Ce point ne fait pas débat. Mais sans Contre-argumentation difficile de stopper la propagation des idées.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nice, à peu près ...

Message  Philosophos le Ven 15 Juil 2016 - 22:26

Princeps a écrit:
Philo a écrit:L'idéologie date-t-elle vraiment du XXe siècle ? Comme si on pouvait convaincre autrefois un pirate barbaresque, par exemple ! Pas plus qu'aujourd'hui un djihadiste de Daech.
Ce point ne fait pas débat.
C'est en tout cas l'argument de Camus. "Autrefois on pouvait discuter", "aujourd'hui, l'homme a changé".

Mais sans contre-argumentation difficile de stopper la propagation des idées.
La contre-argumentation existe, mais elle est inaudible par ceux qu'on voudrait convaincre.

Kaloskagathos a écrit:Ça me fait penser aux résistants qui étaient considérés comme des terroristes pendant l'Occupation
Dans leur échelle de valeurs. D'ailleurs, c'est uniquement une question de valeurs, car il est vrai que notre armée tue en Orient des milliers de civils, tout aussi innocents que ceux de la Promenade des Anglais. Ce qui ramène à la question de l'argumentation. Quand elle se fait avec des armes des deux côtés, il n'y a plus de discussion possible.
avatar
Philosophos
Big Bang


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nice, à peu près ...

Message  Philosophos le Lun 18 Juil 2016 - 18:04

A propos de Nice et des valeurs, signalons quand même que dans cette ville, quand les attentats sont commis par l'OAS, on les honore, et les terroristes ont leur stèle commémorative.
Dans ce joli "Jardin d’Alsace-Lorraine" cette stèle qui "honore" Roger Degueldre le principal organisateur des attentats qui ont fait près de 3.000 morts, qui commémore cette "Algérie Française" de "1830 à 1962", la Ville de Nice se fait complice de l’apologie du colonialisme, des crimes commis par l’OAS.
http://www.henri-pouillot.fr/spip.php?rubrique70



Roger Degueldre était un lieutenant du 1er régiment étranger de parachutistes, déserteur à la suite du putsch des généraux en 1961 pour rejoindre l'Organisation armée secrète (OAS), et créateur des commandos Delta de cette organisation
https://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Degueldre

Plusieurs centaines de meurtres furent attribués à l'OAS. Selon Bertrand Le Gendre, journaliste au quotidien Le Monde, « Il est impossible de déterminer avec précision le nombre des victimes de l'OAS en Algérie. Le chiffre le plus fiable émane de la Sureté nationale. Un décompte qui s'arrête au 20 avril 1962, le jour de l'arrestation de Salan, fait état de 1 622 morts dont 1 383 musulmans et 239 Européens. Et de 5 148 blessés dont 4 086 musulmans et 1 062 Européens. La proportions musulmans/Européens est de 85 % pour les morts. »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Commando_Delta


De quoi rappeler ce passage de Pascal sur la relativité des valeurs :
« Pourquoi me tuez‑vous ? » ‑ « Et quoi, ne demeurez‑vous pas de l’autre côté de l’eau ? Mon ami, si vous demeuriez de ce côté, je serais un assassin et cela serait injuste de vous tuer de la sorte. Mais puisque vous demeurez de l’autre côté, je suis un brave et cela est juste. »
avatar
Philosophos
Big Bang


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nice, à peu près ...

Message  Philosophos le Mer 20 Juil 2016 - 17:50

Une question de valeurs, toujours :
C’est la plus grosse bavure jamais commise par la coalition internationale contre l’organisation Etat islamique (EI) depuis son entrée en action dans le ciel de la Syrie, en septembre 2014. Plusieurs dizaines de villageois des environs de Manbij, une ville de 50 000 habitants tenue par l’organisation djihadiste, à 100 km au nord-est d’Alep, ont péri dans des bombardements aériens dans la nuit du 18 au 19 juillet. La coalition conduite par les Etats-Unis, qui comprend dix autres membres dont la France et le Royaume-Uni, mène depuis la fin mai une vaste offensive en partenariat avec les Forces démocratiques syriennes (FDS), à majorité kurde, pour déloger l’EI de ce carrefour stratégique.
...
« Quand les membres de la défense civile sont intervenus mardi matin, ils ont récupéré 85 cadavres dans les décombres, principalement des femmes et des enfants, explique le responsable municipal, joint par téléphone. Mais lorsqu’ils ont pu faire venir leur matériel de déblaiement, beaucoup d’autres corps sont apparus. Nous sommes à plus de 200 morts et le décompte n’est pas terminé. » Lundi matin déjà, au moins 21 civils avaient trouvé la mort dans d’autres raids aériens sur des faubourgs de Manbij.
281 innocents, tués par la France, le Royaume-Uni et les USA. Daech n'a pas besoin de propagande pour recruter ses soldats !

http://www.lemonde.fr/syrie/article/2016/07/20/en-syrie-la-pire-bavure-de-la-coalition-anti-ei_4972195_1618247.html

Comme aurait dit Pascal, "bavures à Manbij, meurtres à Nice".
avatar
Philosophos
Big Bang


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nice, à peu près ...

Message  Invité le Mer 20 Juil 2016 - 18:19

Question de valeurs, oui. Et/Donc de Wille zur Macht ?

Albert Camus moralisait, donc se trompait sur les faits, encore que la tristesse dramatique dont il témoigne ait son intérêt littéraire : nous sommes l'illusion que nous vivons (in-lusio, l'en-jeu), et Camus vivait cette illusion-là - j'en vis relativement une autre, nous en vivons chacun et tous relativement une autre, avec plus ou moins d'accointances. C'est cette illusion qui compte, puisque c'est par elle que nous orientons nos démarches, et donc que Camus orienta les siennes, tristement dramatique (la critique littéraire le juge absurdement tragique, mais il n'y a pas de sagesse tragique camusienne).

Au reste, c'est drôle, mais ce topic me fait songer à la nouvelle le Renégat ou l'esprit confus, lisible dans un des derniers recueils publiés du vivant de Camus : l'Exil et le Royaume.

Avis aux amateurs.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nice, à peu près ...

Message  Philosophos le Mer 20 Juil 2016 - 18:45

Malcolm S. Cooper a écrit:Question de valeurs, oui. Et/Donc de Wille zur Macht ?
Au fond, oui. Et justement, à propos de Nice et de tragédie dionysienne, cela me fait penser à cette phrase du philosophe, quand il compare le grand tremblement de terre de Java au minuscule tremblement de Nice :
Nietzsche a écrit:Deux cent mille êtres anéantis d'un coup, dit-il à son ami Lanzky, c'est magnifique !  ... Ce qu'il faudrait, c'est une destruction radicale de Nice et des Niçois.
Bien sûr, Nice célèbre Nietzsche par des plaques de marbre. *Lol*

C'est cette illusion qui compte, puisque c'est par elle que nous orientons nos démarches, et donc que Camus orienta les siennes, tristement dramatique (la critique littéraire le juge absurdement tragique, mais il n'y a pas de sagesse tragique camusienne).
Le tragique de Camus est par défaut, il accepte le nihilisme comme une fatalité. Celui de Nietzsche est une source de joie.
avatar
Philosophos
Big Bang


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nice, à peu près ...

Message  Invité le Mer 20 Juil 2016 - 18:50

Philo a écrit:Le tragique de Camus est par défaut, il accepte le nihilisme comme une fatalité. Celui de Nietzsche est une source de joie.
J'agrée, en précisant (rapport au lien que j'ai placé avant) : un "tragique par défaut" fait un absurdisme, ou du moins, comme dans le Mythe de Sisyphe, un sentiment de l'absurde existentiel. Il me semble alors que l'existentialisme peut s'avérer tragique, et d'ailleurs Heidegger & Sartre "existentialistèrent" Nietzsche le tragique voire tragédien : pas Camus, qui donc le désubstantialisa de cette joie, comme tu dis, au fond.

Au reste, RAS.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nice, à peu près ...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum