Mille & une Sophie

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Mille & une Sophie

Message  Kal' le Dim 2 Avr 2017 - 17:12

Mal' a écrit:Si seulement tu prenais le temps de définir tes termes, tu verrais que ton ouvrier-philistin de la plus belle espèce, relève de mon propos, où tu mets moins sous sagesse une sapience qu'une démarche éthico-morale. Seulement voilà : tu assertes.

C'est bien cela : la sagesse est une démarche éthico-morale. Ô combien rencontrons-nous, dans notre vie, ou par des exemples dans l'Histoire, des gens sans grande éducation, mais de la plus authentique gentillesse, bonté, au grand discernement, et des gens très intelligents, excellents en plusieurs disciplines, mais au caractère machiavélique, méchant et cruel ?

Mal' a écrit:Peux-tu t'expliquer quant à cette naïveté ? ... D'abord, de ce que le distinguo vita activa-vita contemplativa, negotium-otium, nous vient purement d'eux ... D'autre part, parce que cette association n'a rien de naïve pour moi, ce qui serait un autre débat mais, pour la jouer court, voir l'école sophistique. En effet : même s'il n'y avait pas de commune mesure entre mes spéculations et mes exécutions, n'en resterait pas moins que mes spéculations prendraient sur mes exécutions, et réciproquement, encore qu'il est des inintelligents pour ne pas sentir l'écart. Je veux dire qu'il y a performativité du discours spéculatif, sur l'exécutif donc, par-devers toute dissonance/

Cette naïveté est toute rétrospective, et ma remarque est à rapporter à ce que je viens de dire précédemment.

Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mille & une Sophie

Message  Malcolm le Dim 2 Avr 2017 - 17:24

C'est bien cela : la sagesse est une démarche éthico-morale. Ô combien rencontrons-nous, dans notre vie, ou par des exemples dans l'Histoire, des gens sans grande éducation, mais de la plus authentique gentillesse, bonté, au grand discernement, et des gens très intelligents, excellents en plusieurs disciplines, mais au caractère machiavélique, méchant et cruel ?
Eh bien, ce binarisme n'est pas un argument pour moi, précisément de par son éthico-moralisme. En réalité, je crois que "des sauvages" peuvent être sages, et "des civilisés" peuvent être fous - à la rousseauiste, où nous nous rejoignons a priori, - tout en croyant qu'un machiavélisme, une méchanceté et une cruauté peuvent être sages, tandis que l'authentique gentillesse, la bonté, le grand discernement peuvent être fous. Singulier, non ? *Lol* (Où tu es rousseauiste donc.)

Mais j'invite alors sur les topics qui suivent et, dans l'immédiat, pour ce débat, reconnaissons qu'il s'agit d'options lexicales (définitoires) manifestant assez clairement nos différents cadres épistémiques, voire métaphysiques !
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2-l-immoralisme
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1163-preceptes-pour-nos-jours
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1532-contre-le-nihilisme-moral
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1754-caritas
Tout ce qui ruine la naïveté que tu dis, d ailleurs : les Anciens n'étaient pas plus naïfs que nous, mais différents. Attention à la condescendance historique ! *Lol*
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mille & une Sophie

Message  Kal' le Dim 2 Avr 2017 - 17:29

Eh, tu sembles oublier que c'est moi qui parle de condescendance historique, je n'irais donc pas affirmer que les Anciens étaient bêtes et que la philosophie a "progressé" depuis. Je parle rétrospectivement, c'est-à-dire avec ce que la philosophie a produit dans la suite. Du reste, mon binarisme provient de cette séparation fondamentale qu'il y a entre l'intellect et le vouloir ; la connaissance ne détermine jamais la volonté innée d'un caractère.

EDIT : J'ai écrit ça avant la modification de ton message, où tu m'accuses de cette condescendance que je condamne partout. *Lol*


Dernière édition par Kalos le Dim 2 Avr 2017 - 17:42, édité 1 fois
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mille & une Sophie

Message  Malcolm le Dim 2 Avr 2017 - 17:35

Kalos a écrit:Eh, tu sembles oublier que c'est moi qui parle de condescendance historique,
C'est bien pour ça que je *Lol*
je n'irais donc pas affirmer que les Anciens étaient bêtes et que la philosophe a "progressé" depuis. Je parle rétrospectivement, c'est-à-dire avec ce que la philosophie a produit dans la suite.
Disons essentiellement que, dans la suite, les monothéismes - et notamment chrétiens - la récupérèrent, sur une base humaniste-renaissante notamment, et désormais humanitaro-scientiste.
Du reste, mon binarisme provient de cette séparation fondamentale qu'il y a entre l'intellect et le vouloir ; la connaissance ne détermine jamais la volonté innée d'un caractère.
Ça n'est pas moi qui te contredirais, seulement tu n'en définis pas moins la sagesse par quelque "bien" éthico-moral. C'est justement cela que je contestais, en concluant que ça témoignait finalement d'options épistémiques-métaphysiques. A partir de quoi, dans ton idée, l'enfant sage serait effectivement sage - ce qui n'est absolument pas mon cas. L'enfant sage est bien souvent juste tranquillisé.

EDIT : J'ai écrit ça avant la modification de ton message, où tu m'accuses de cette condescendance que je condamne partout. *Lol*
Les grands esprits *Pouce*
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mille & une Sophie

Message  Prince' le Dim 2 Avr 2017 - 18:24

Si seulement vous définissiez les choses et les mots.

La masse ne s'entend qu'aux évidences dit Leopardi. C'est cela le bon sens. Et au regard de ce qu'est la masse contemporaine, j'ai le plus profond mépris pour elle, ce qu'elle dit, ce qu'elle pense, ce qu'elle produit, ce qu'elle impose.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mille & une Sophie

Message  Avis' le Dim 2 Avr 2017 - 21:11

Qu'en sais-tu ? Si l'évidence n'est pas la vérité. Et si la vérité n'est pas l'exactitude (que je préfère à la vérité).


Dernière édition par Avistodénas le Dim 2 Avr 2017 - 21:14, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mille & une Sophie

Message  Propos le Dim 2 Avr 2017 - 21:46

avatar
Propos
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mille & une Sophie

Message  Malcolm le Lun 20 Nov 2017 - 18:44

1° Expérimenté (être),
Cela dépend du domaine, on peut aussi bien y avoir des savoirs procéduraux insus, et l'on n'en a jamais la garantie définitive.
2° Expérience (avoir de l'),
S'y connaître, savoir-y-faire.
3° Fou (être),
Souffrir profondément sans pouvoir se départir de cette méchante psyché : voilà pour le maladif, que nous contenons tous à divers degrés. Pour le sain, il se pourrait que ce ne soit qu'une représentation sociale intériorisée, par laquelle on se juge soi-même.
A moins que ce ne soit la plus grande sagesse, que de pouvoir être fou, un peu comme les chamanes entrent dans des états schizoïdes, maniaco-dépressifs, etc. tout en en ressortant indemnes, lors de leurs transes. Ou bien : les pythies. Les psychotropes ne sont pas nécessaires.
4° Folie (faire preuve de),
Sortir des sentiers battus. Commettre une erreur, voire une terrible erreur. Notamment aux yeux d'autrui, sauf à avoir intériorisé le jugement social.
5° Philosophe (être),
Être reconnu ayant le statut de philosophe. A moins qu'on ne prenne la vie avec philosophie, en se disant alors légèrement : "je suis philosophe".
6° Philosophe (être un),
Être reconnu ayant le statut de philosophe. Notamment : mort. A moins qu'on ne dise par là avoir un tempérament de philosophe, souvent sur le mode ironique : "toi, tu es un philosophe !"
7° Philosopher,
S'adonner à la philosophie, bien entendu. Tenter de faire preuve de sagesse.
8° Philosophie (avoir de la),
Pendant la majeure partie de l'Histoire, cela signifia : avoir des connaissances, être cultivé. Mais cela signifie aussi s'y connaître un peu en philosophie, désormais. A moins qu'on ne dise prendre la vie avec philosophie, à travers notre bagage relatif.
9° Philosophie de vie (avoir une),
Interpréter les choses plutôt sous un angle qu'un autre, prendre les choses plutôt comme ceci que comme cela, y agir plus ou moins avec telle cohérence plutôt qu'une autre ou aucune cohérence, voire : avoir quelque peu pris son tempérament pour axiome - après quelque réflexion. Pour une personne physique, comme une personne morale. Par exemple : la philosophie de telle marque, de telle entreprise. Commerciale, au fond.
10° Prudent (être),
Faire habituellement attention. Cela dit, le mot prudence renvoie étymologiquement à sagesse : cela s'est perdu, reste qu'on voit mal un sage ou un philosophe être inattentifs à leurs démarches intellectuelles et/ou comportementales. Même l'imprudence, est entre guillemets "réfléchie", dans le sens qu'elle est reconnue pour nécessaire çà et là.
11° Prudence (faire preuve de),
Faire momentanément attention, peut-être habituellement. En tout cas, faire si attention à tel moment, que c'est reconnu pour tel alentour - sauf stratagème pour passer tel, ou malentendu social.
12° Vie avec philosophie (prendre la),
Forme de prudence. C'est autant un flegme qu'un détachement, autant une plus grande maturité qu'une simple réserve.
En tout cas, c'est éviter de s'en faire "pour rien" : à définir selon tempéraments et moments.
Toutefois, prendre la vie avec philosophie peut être une étape vers la vie philosophique - pas toujours, et pas nécessairement.
Il arrive d'ailleurs régulièrement, que ceux qui prennent la vie avec philosophie, soient au fond des péteux ayant compris qu'une telle attitude pouvait impressionner le chaland, tant il est vrai que cette attitude n'est pas très fréquente.
13° Vie philosophique,
Un vécu se sentant en cohérence intellectuelle et comportementale, généralement non-conforme aux standards sociaux. Sexe, pouvoir et fric, très peu pour elle, car elle juge meilleur de s'affronter et se performer philosophiquement, dans sa voie philosophique précise.
Façon de s'inscrire dans une école philosophique, ou de faire école.
14° Vie sage,
Peut être confondue avec la vie philosophique, à ceci prêt que cette vie n'a plus le sentiment de devoir s'affronter et performer philosophiquement, ce que le philosophe reproche d'ailleurs au sage comme si le sage alors n'était plus qu'un vieux gros con ignare et fainéant, menteur de surcroît.
Reste que le sage se sent suffisamment d'expérience, pour avoir assagi sa philosophie, et peut-être faire école.
15° Sagace (être),
S'avérer habituellement juste, autant par justice que par justesse, dans la connaissance et l'attitude.
16° Sagacité (faire preuve de),
S'avérer momentanément juste, autant par justice que par justesse, dans la connaissance et l'attitude. En tout cas, s'avérer si juste à tel moment, que c'est reconnu pour tel alentour - sauf stratagème pour passer tel, ou malentendu social.
17° Sage (être),
Avoir tout ce qu'il faut pour mener une vie sage. Cela dit, on n'en mène pas forcément une, pour être sage. Ou du moins, on ne passe pas forcément pour en mener une : il se peut que les circonstances nous obligent à d'autres façons, à moins que notre sagesse juge sage d'épouser les circonstances non-sages en question - ce qui est autant de sens commun irréfléchi que de sagesse réfléchie, selon.
18° Sage (être un),
Être reconnu pour sage, généralement longtemps après notre mort. A moins que ce ne soit dit ironiquement : "toi, tu es un sage !"
19° Sagesse (aimer la),
Philosopher je suppose, à moins de s'être fait conservateur non-sage et non-philosophe, des livres dits "de sagesse", ainsi que leurs auteurs, ou les auteurs qui parlent d'un ou des sages. Auquel cas, on est généralement dans une démarche de développement personnel, à la Frédéric Lenoir, c'est-à-dire dans une folie, qui pourrait s'avérer aussi bien une prudence qu'une sagesse contemporaine.
20° Sagesse (avoir de la),
Disposer de quelque prudence et philosophie, au moins dans telles circonstances - sauf stratagème pour passer tel, ou malentendu social.
21° Sagesse (détenir la),
Être con - ou déconner en balançant pareille énormité.
22° Sagesse (faire preuve de).
Être reconnu alentour, pour avoir eu de la sagesse. Peut se retourner contre nous, quand un jaloux lance : "toi, tu détiens la sagesse !" auquel cas il vaut mieux en avoir, ou avoir déconné - ce qui est aussi bien une forme d'expérience, de sagesse, de folie et de philosophie.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mille & une Sophie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum