L’École sophistique

Aller en bas

L’École sophistique

Message  Malcolm le Lun 8 Aoû 2016 - 23:06

L'École sophistique (car, au fond, dans son genre, c'en est belle & bien une, du moins à nos yeux ébahis :shock: de Modernes historiquement déficients) ... eh bien, l’École sophistique, donc, en tant qu'elle s'intéresse vivement à la langue, son expressivité, sa valeur, sa constitution, ses formations, sa rhétorique, bref : sa littérature ... est à sa façon toute sienne précurseure de la critique littéraire, au moins énonciative & pragmatique, qui s'intéresse tant aux trois niveaux locutoire, illocutoire & perlocutoire.

A savoir : l'énoncé lexical-grammatical comme tel (locutoire), ses sous-entendus & présupposés contextuels (illocutoires) & ses potentiels effets agents réels, qui certes lui échappent toujours (perlocutoire), mais qui tentent d'influencer l'entendement d'autrui. Bref : aucun énoncé n'est neutre, et tous les énoncés sont des actions sans-réserve, quand bien même les modalités actionnelles diffèrent du "seul mouvement".

A ce titre, donc, Nietzsche réalisa bien, selon son mot, que l'Homme est "pris dans les rets du langage", et derrière lui une bonne partie de la philosophie du XXème (Wittgenstein, analytique, structuraliste, at least, aboutissant très concrètement aux USA à quelque French Theory nourrissant aujourd'hui les gender studies, les postcolonial studies, etc.), sinon que massivement, cette hérédité n'est jamais qu'une sorte d'épure nominaliste (les Mots et les choses, Michel Foucault) dualiste matérialiste, de ce qu'elle postule très-clairement toujours le réalisme des choses, que les mots ne feraient que mettre en perspective, ainsi qu'un voile d'Isis ou un vortex.

Ce n'est pas faux, mais les sophistes - et Nietzsche qui relança leur "carrière" - vont au-delà : ils disent que le "réel" en-deçà du langage n'est jamais qu'une folie, et Nietzsche va jusqu'à le dire définitoirement (Dionysos, genre de psychose) or les psychologues des profondeurs notamment, sont nombreux à penser que le langage informe (Apollon, genre de névrose) cette folie, dans ce qu'on appelle raison. Le langage est un grand ordonnateur du monde, où les monothéistes ne s'y trompèrent pas exactement, à faire de leur dieu Verbe, logos - sinon qu'ils y perdirent le tréfonds, les profondeurs, et avec eux toute l'articité de la chose langagière. Ou, si vous préférez, l'impact artial (artialisation) ou artificial (artificialisme) qui lui est intrinsèquement constitutif, pour notre "compréhension du monde". En somme : il y a "compréhension idiomatique" du monde.

Les sophistes jouent dessus, et ont encore la véracité de le dire, quand quiconque à leur place se leurre (dans cette perspective), à prétendre tenir "un discours rigoureusement vrai", surtout quand ce discours s'imagine légitimé par une méthode - ajouterai-je - de ce que les méthodes ne sont pas autre chose que des discours rigidifiés, ayant leur illocutoire comme leur perlocutoire, sur "la chose considérée".


Voir aussi :
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1252-uniformisation
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1259-logos-dynamos-bamonos
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1277-l-esprit-de-modelisation-cartographie-holographie-du-reel
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Nature de la sophistique

Message  Princeps le Mar 28 Mar 2017 - 23:27

Que de faux-semblants pour dire que la philosophie n'est que de la sophistique. De quoi parle-t-on ici ? J'ai l'étrange sentiment que la charge n'est pas contre ce bon vieux Aristote, qui dit bien autre chose soit dit en passant, mais contre ceux qui osent encore lire et apprécier la philosophie ?

Du reste, le sujet a déjà été discuté ici : Les Sophistes
Tout y est.

Edit : pour l'occasion je me cite.
Princeps a écrit:Le seul fait de distinguer φιλοσοφοι et sophistes est-il fondé ?
Les Anciens ne font pas une telle chose. On sait peu de chose de l'ambassade athénienne de 155 av. J.-C., hormis que Carnéade fera un jour l'éloge de la Justice, pour démontrer son inutilité le lendemain (cf. Cicéron, De Republica, III, 6, 9). Et si des "sophistes" se disaient φιλοσοφοι, on trouve des φιλοσοφοι qui se disent σοφισταί (littéralement, professionnels de la σοφια).

Aelius Aristide a écrit:A mon avis, on ignore totalement le sens et la valeur qu'avait chez les Grecs le mot φιλοσοφια, comme on ignore globalement les pratiques qui relevaient de ce domaine. Hérodote ne donne-t-il pas le nom de « sophiste » à Solon ainsi qu'à Pythagore ? Androtion ne parle-t-il pas des sept « sophistes » à propos des Sept sages ? Même Socrate, il l’appelle « sophiste ». Quant à Isocrate, il appelle « sophistes » les spécialistes de la discussion et ceux qui se donnent à eux-mêmes le nom de « dialecticiens ». Lui-même se réserve le nom de φιλοσοφος et donne ce nom aux rhéteurs et aux spécialistes de la conduite politique. Certains de ses contemporains en font autant. Lysias ne donne-t-il pas à Platon le nom de « sophiste », ainsi qu'à Eschine ? Oui, mais en un sens péjoratif, pourrait-on dire. Et pourtant, les autres auteurs ont utilisé ce nom dans un sens non péjoratif. Par ailleurs, s'il était permis d’attaquer Platon en le traitant de « sophiste », de quel nom alors faudra-t-il appeler les sophistes eux-mêmes ? En fait, je pense que « sophiste » était sans doute un terme générique, et que par φιλοσοφια, on désignait à la fois une certaine recherche des belles choses et une pratique des discours, contrairement à aujourd’hui : c’était plutôt une culture commune - en témoignent Démosthène et dix milles autres

mais, rien à propos du fond, ni des méthodes... savoir, connaissance sagesse, rien ne les différenciait.
Ah, et la recherche de la Vérité typique de la philosophie ? (cf. Les Sophistes).
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’École sophistique

Message  Malcolm le Jeu 30 Mar 2017 - 13:01

Que de faux-semblants pour dire que la philosophie n'est que de la sophistique. De quoi parle-t-on ici ? J'ai l'étrange sentiment que la charge n'est pas contre ce bon vieux Aristote, qui dit bien autre chose soit dit en passant, mais contre ceux qui osent encore lire et apprécier la philosophie ?
Oui, à mi-chemin entre nos Ragnar & Janot nationaux "dans l'âme".
Car pourquoi tant de velléités anti-culturelles, au juste, par scientardise et strictitude ? ...
Or la culture, c'est comme la confiture. Comme la confiture ! ❤ sans parler de ce qu'elle nous élève. :idea:
C'est-à-dire qu'une confiture qui élève, j'achète, pourvu qu'on n'en serve pas pour de l'entertainement, comme c'est partout le cas désormais ! *Lol*

D'ailleurs, c'est bien parce que tu te cultivas un tant soit peu Quetzal, que tu nous étalas ta marmelade :pirat:
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’École sophistique

Message  Avis' le Jeu 30 Mar 2017 - 13:23

Allez Mal', je ne résiste pas au plaisir d'une presque ultime pirouette que d'ailleurs je t'emprunte (ça ne sera pas ma faute mais la tienne ouh ouh le voyou), comme disent les guadeloupéens : "la cultuoue c'est comme la confituoue, ça colle à la figuoue".
C'est nulllissime, mais tu sais bien, toi, que je suis un amoureux de la culture.


Dernière édition par Avistodénas le Jeu 30 Mar 2017 - 13:58, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’École sophistique

Message  Malcolm le Jeu 30 Mar 2017 - 13:33

Peut-être mais, de fait - tu ne crois pas si bien dire, - une fois cultivé, il est difficile de faire comme si on ne l'était pas. La preuve par Quetzal qui, aussitôt Wikipédia consulté, s'empressa de défoncer du philosophe au nom de la sophistique ! *Lol*
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’École sophistique

Message  Princeps le Jeu 30 Mar 2017 - 18:24

 aussitôt Wikipédia consulté,
Se cultiver avec Wikipédia c'est comme manger Mac Do'. Ca nourrit, mais ça finit par tuer (cf. Super Size Me).
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’École sophistique

Message  Malcolm le Jeu 30 Mar 2017 - 18:35

Rien de tel qu'un bon abonnement à l'Encyclopediae Universalis pas si cher que cela, quand on y pense. Naturellement, les étudiants sont universitairement servis. - Mais rien de tel que les sources, enfin.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’École sophistique

Message  Princeps le Jeu 30 Mar 2017 - 18:38

*Merci* . Le CNTRL donne toujours d'instructives pistes de réflexions. Sinon, un bon dico' spécialisé en Philo', et un en Histoire, c'est l'essentiel. Le site Hérodote n'est pas mal en son genre.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’École sophistique

Message  Malcolm le Jeu 30 Mar 2017 - 19:54

L'encyclopédie Larousse en ligne n'est pas mal non plus.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’École sophistique

Message  Princeps le Jeu 30 Mar 2017 - 19:58

Je souscris et me trouve bien sot de ne pas y avoir pensé.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’École sophistique

Message  Malcolm le Jeu 30 Mar 2017 - 21:15

Pour en revenir au sujet - qui, de toute évidence, n'en méritait pas tant, - tout était déjà traité correctement là : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1348-lecole-sophistique
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’École sophistique

Message  Princeps le Dim 4 Fév 2018 - 16:41

L'occasion est donné de revenir sur ce qu'est la sophistique *Soldat romain*.
Attention à ne pas négliger les différents liens proposés.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’École sophistique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum