Le phénomène Alain Soral

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Avis' le Dim 30 Juil 2017 - 8:43

A mon sens, des gens comme Soral sont légions, ils relèvent bien entendu de la psychiatrie, et ce sont surtout des turlupins archi-bourrés jusqu'à la gueule de frustrations incontrôlables comme des canons prêts à tirer. Et bien entendu encore, ils sont irrécupérables. La seule question qui demeure à leur propos : qu'est-ce qui a bien pu les rendre ainsi...? Il faudrait certainement chercher du côté du caractériel c'est à dire d'un mélange d'agressivité et d'angoisse ( qui n'est pas rare du tout) associé à un besoin irrépressible de "faire valoir" sa personne. Une production incontrôlable de testostérone à déverser sur tel sujet selon ses obsessions, sujet qui a dû s'imposer aux hasards de la vie mais il en fallait un, absolument.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Philou le Dim 30 Juil 2017 - 9:49

Je ne partage pas ces avis sur Soral. Je trouve au contraire qu'il fait des analyses justes de la situation politique, par exemple dans ses Soral, vite durant l'élection présidentielle. C'est un peu facile aussi de toujours utiliser la psychologie, comme le faisaient les communistes de l'URSS face à leurs opposants. On dit pareil de Zemmour, de Mélenchon, de Le Pen père..., ils relèveraient de la maladie mentale. Qui sait, peut-être qu'un jour, le pouvoir les mettra sous camisole de force ?

Mais ces artifices ne changent rien à la réalité. Les Russes, quand le pouvoir niait l'effondrement de l'idéologie communiste, se sont réfugiés dans l'alcool. Est-ce que le capitalisme mondial n'est pas lui aussi en train de s'effondrer, quand on voit les extrémités où en sont réduites les banques centrales (monnaie de singe et taux négatifs *Choc* ) et les gouvernements, qui ploient sous le poids du social, les armateurs qui envoient leurs cargos flambant neufs à la casse, les chaînes de supermarché américaines qui ferment leurs magasins par milliers, le secteur de l'informatique qui licencie à tout va, sans parler des banques qui tombent les unes après les autres, etc. ? Jovanovic, un autre "complotiste", fait une revue de presse où il liste tous ces licenciements américains dont personne ne parle dans les médias. Il montre ce que politiques et médias cherchent à cacher, exactement comme en URSS. Attendez-vous à l'arrivée prochaine en Europe du tsunami de la crise américaine. Si vis pacem, para bellum...

Reste que tout ce "complotisme" dont parle Soral existe : le dîner du CRIF, où se retrouve tout le gratin français, les Franc Mac, dont fait partie à peu près tout le personnel politique et journalistique, le Siècle, le caïdat de banlieue soutenu par le PS (on se réfugiera dans le chichon au lieu de la vodka *Lol* ), le trotskisme... Je lui préfère Guilluy, mais leurs analyses se rejoignent quand celui-ci parle du réseautage de la "France d'en haut" et de sa coupure d'avec le "peuple". Ils pensent aussi tous les deux que "ça va mal se terminer". Je n'aime pas les prévisions à la madame Irma, mais je suis attentif à ce qu'ils disent, surtout depuis qu'ils ont été quasiment les seuls à voir arriver le Brexit et l'élection de Trump, ce qu'on oublie de signaler. Pas mal pour des fous, non ?
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Avis' le Dim 30 Juil 2017 - 11:43

Sauf que Soral s'en prend aux juifs... Pas Zemmour. On ne les voit pas dans la même catégorie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Malcolm le Dim 30 Juil 2017 - 13:27

Je comprends ta démarche Philo, et j'y souscris volontiers à titre d'attention aux signes des temps. Un mode de la vérité "sort de la bouche des enfants, des fous et des ivrognes". Seulement, tu vas un peu vite lorsque tu allègues pour ainsi dire, que je mettrais Soral sous camisole - du coup. Ça n'est pas moi qui l'enferma dans la psychiatrie, mais moi qui au contraire l'en fit sortir à travers les sciences sociales et les psychanalyses propices à l'antipsychiatrie quand on sait de quoi l'on parle (et propices à l'antigénétique à tout crin, a fortiori). Ne te trompe pas d'ennemi, s'il faut qu'il y en ait un*.

Or, c'est précisément cela, que l'on reproche à Soral, et rien d'autre : sa radicalité. Pour le reste, je n'ai jamais eu de cesse de parler des cartels-qui-influent, sur ce forum. Mais la nuance - et elle est de taille - entre le "cartélisme" et le complotisme, c'est que le "cartélisme" enregistre des collusions, cependant que le complotisme - sur sa base - suppute précisément un grand méchant loup, juif ou autre.

C'est donc très simple : soit l'on admet que le sionisme ait une influence, au même titre que le soralisme s'en veut une, soit on est juste improbe, jusqu'à la parano' dont on arrête pas de faire état concernant le sieur. Hélas pour les antisoraliens, le propre de la folie, c'est d'être fondée, mais pas où l'on croit. Bref : un peu de transversalité libérerait l'esprit. Tout se veut pouvoir - foi de nietzschéen.

___________________
* En effet, il y a une névrose gnoséologique, c'est-à-dire que le renseignement, la connaissance, etc. donnent au commun le sentiment de contrôler ce qu'on connaît. C'est évidemment une erreur qui, pour le coup, témoigne encore de son ignardise. Savoir n'est pas tout : il faut encore maîtriser son savoir, ce qui est lui définir une déontologie. Soit donc que le commun use du savoir sans déontologie.


Dernière édition par Mal' le Dim 30 Juil 2017 - 13:42, édité 2 fois
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Janot le Dim 30 Juil 2017 - 13:40

Quand j'écrivais "de préférence par quelqu'un qui ait quelque compétence", je voulais seulement dire que la complexité du sujet ne m'autorisait qu'à évoquer quelques pistes, cela ne visait qu'à indiquer mes propres limites. Je serai plus explicite la prochaine fois.
Cela dit, je trouve les propos d'Avistodénas très pertinents. Pour ma part, ma biographie, la constellation familiale et mes études m'ont dirigé rapidement vers la psychanalyse-psychiatrie ; ce que j'avance sur Soral est d'ailleurs d'une grande banalité pour un psychiatre (j'en ai un dans ma famille). Banal et évident, dès qu'on a comme leitmotiv le "complot des juifs, francs-maçons et protestants" réunis — et que son site fait la promotion et la vente d'une réédition de "La France Juive" de Drumont. Cela n'interdit pas à un profil indéniablement psychiatrique d'avoir par ailleurs des vues politiques ponctuelles intéressantes. Mais le complot, franchement ! Qu'est-ce que le Crif ? un lobby, un groupe de pression, des gens qui défendent leurs intérêts communs ; il est regrettable qu'il est viré vers le côté le plus dur de la droite israélienne (ma sensibilité me conduit plutôt vers le mouvement : Shalom ahchav : la paix maintenant). La France comporte une grande quantité de groupes qui se défendent, c'est une évidence. Croyez bien que vous ne devenez pas directeur ou sous-directeur d'un collège catholique si vous n'êtes pas du sérail. Quant aux francs-maçons, ils sont éclatés en obédiences très différentes, ne se reconnaissent pas tous entre eux (incroyants, croyants, spiritualistes, athées, ésotéristes, d'autres privilégiant les problèmes de société ou chercheurs en Histoire ou en religions...) et n'obéissent qu'à un seul mot d'ordre : "le maçon libre dans la loge libre". Il n'y a pas de "mot d'ordre" général, même pas dans une seule obédience, cette idée relève de fantasmes et de craintes de pouvoir politique — qu'ils n'ont eu objectivement qu'au début du XXè siècle — et encore, un seul courant parmi eux. Vous savez ce que font les francs-maçons, concrètement ? ils se réunissent deux fois par mois dans un "temple" (dont ils paient la location à l'obédience), discutent deux heures et demie, voire 3 heures de divers sujets, puis dînent ensemble. C'est une dépense de temps et d'argent non négligeable. Certains peuvent se voir au dehors, c'est affaire d'affinités personnelles. Et vous voudriez que ces réunions d'individualistes (et chacun tient à ses idées !) forment des complots à l'échelle du pays ? que de fantasmes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Malcolm le Dim 30 Juil 2017 - 13:46

Quand j'écrivais "de préférence par quelqu'un qui ait quelque compétence", je voulais seulement dire que la complexité du sujet ne m'autorisait qu'à évoquer quelques pistes, cela ne visait qu'à indiquer mes propres limites. Je serai plus explicite la prochaine fois.
*Merci*
Cela dit, je trouve les propos d'Avistodénas très pertinents.
Eh oui, c'est bien pour cela que je rentre dans le flanc de l'ami Philo, aussi !
Cela dit, je trouve les propos d'Avistodénas très pertinents. Pour ma part, ma biographie, la constellation familiale et mes études m'ont dirigé rapidement vers la psychanalyse-psychiatrie ; ce que j'avance sur Soral est d'ailleurs d'une grande banalité pour un psychiatre (j'en ai un dans ma famille). Banal et évident, dès qu'on a comme leitmotiv le "complot des juifs, francs-maçons et protestants" réunis — et que son site fait la promotion et la vente d'une réédition de "La France Juive" de Drumont.
A mon tour de dire que je devrais être plus explicite à l'avenir, puisque je souscris aussi à ta mise en perspective en termes d'héritage-lignage du Soral !
La France comporte une grande quantité de groupes qui se défendent, c'est une évidence. Croyez bien que vous ne devenez pas directeur ou sous-directeur d'un collège catholique si vous n'êtes pas du sérail.
Oui, je ne dis pas autre chose, par quoi donc Philo - dans le soralisme relatif dont il témoigne là - témoigne précisément d'une lutte, d'une militance anti-pouvoir qui, pour le coup, me semble un contre-pouvoir. Ce qui, sous l'angle tocquevillien auquel je souscris, est un bien.

Au reste, je peux te croire.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Philou le Dim 30 Juil 2017 - 15:41

Avistodénas a écrit:Sauf que Soral s'en prend aux juifs... Pas Zemmour. On ne les voit pas dans la même catégorie.
Dans les dernières vidéos Soral, vite !, je n'ai pas eu l'impression qu'il s'en prenait spécialement aux juifs (je ne l'écoute que depuis peu). Il se situe simplement à l'opposé de la conception "axe du Mal" de BHL et Bush fils, qui font des USA et d'Israël le camp du Bien, contre le camp du Mal regroupant l'Iran, la Corée du Nord (cf. le voyage récent de Soral, je vais bien m'amuser d'ailleurs à écouter son compte-rendu), certains pays arabes, la Russie, et j'en oublie sûrement. Il s'agit d'ailleurs toujours de deux groupes de puissances, ne pas oublier l'autre en face, la Chine, la Turquie et la Russie de Poutine, évidemment. On voit d'ailleurs actuellement l'hystérie contre Trump, qui aurait discuté avec la Russie durant sa campagne, comme si on était encore en pleine guerre froide ! *Lol* Ce qui montre que Soral tape juste !

Au fait, à propos de la folie, une des choses qui je pense gêne le plus les élites, est justement ce côté bouffon de Soral, Jovanovic... Non seulement ils disent la vérité, mais en plus, ils la disent de façon à ce qu'on se foute de la gueule des élites. Rien de pire que la comédie genre Aristophane pour le pouvoir ! A relier au "marronnage des classes populaires" de Guilluy. Cela n'a bien sûr rien à voir avec les humoristes, qui font au contraire le jeu du pouvoir.

Mal' a écrit:Or, c'est précisément cela, que l'on reproche à Soral, et rien d'autre : sa radicalité.
Ça n'est pas un problème d'être radical, le monde l'est souvent aussi. Le tout est de tomber juste dans ses analyses. Soral a toutefois la modestie de dire qu'il a "presque" toujours raison. Penser envers et contre tout le monde que Trump allait gagner malgré le soi-disant fabuleux bilan d'Obama, était une pensée radicale. Devait-on s'interdire de voir la vérité, à savoir que ce bilan est calamiteux, ce qui est radical mais vrai ? Et que donc, il allait entraîner un vote tout aussi radical. 100 millions de chômeurs pour 320 millions d'habitants, 50 millions de gens qui mangent grâce aux aides de l'Etat (chiffres officiels, sans doute sous-estimés), dans la première puissance du monde, c'est une crise pire que 1929 ! Pour rappel, Paul Krugman, le prix Nobel d'économie, nous annonce 5% de chômage, et il dit qu'on ne peut pas faire beaucoup mieux que ce qu'a réussi Obama ! Il vit où, cet économiste ? Ah oui, à New-York !  *Lol*

Janot a écrit:Qu'est-ce que le Crif ? un lobby, un groupe de pression, des gens qui défendent leurs intérêts communs
Certainement. Mais tout le gratin s'y rend, donc, pour Soral, c'est un symbole. Quand Guilluy cite Attali, il le prend aussi pour un symbole de la mondialisation. Evidemment, Attali à lui tout seul ne pèse pas grand chose, c'est ce qu'il représente qui compte (cf. son "anecdote" à propos des salariés de Whirpool, reprise en boucle). Les autres intellectuels font pareil, de même les politiciens. Je renvoie à ce que j'ai dit en haut de ce post, en réponse à Avis'.


Dernière édition par Philo le Dim 30 Juil 2017 - 15:57, édité 2 fois
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

soral et les juifs

Message  Janot le Dim 30 Juil 2017 - 15:54

je n'ai pas eu l'impression qu'il s'en prenait spécialement aux juifs.
Vous en connaissez beaucoup, des sites comme E&R qui rééditent et vendent directement "La France juive" de Drumont ? allons, ,e fermons pas les yeux !
D'ailleurs je ne dis pas que Soral est un sal**d, je constate simplement que sa raison est altérée par déformation projective du réel due à des pulsions clairement et fortement paranoïdes — que nous pouvons avoir tous un jour à des degrés divers ; mais entre le fait de penser sans preuve que le voisin a fait exprès de faire du bruit à 5h du matin, et voir des complots à l'échelle quasi-mondiale réunissant des groupes improbables, vous conviendrez qu'il y a une marge. Reste que son profil paranoïde / paranoïaque tourne du côté de la haine pure — et qu'il entraîne des réactions en chaîne chez ceux qui ont des profils similaires. Rappelons-nous la rumeur disant que les juifs avaient été prévenus de l'attaque du 11 septembre, et donc n'étaient pas allés au twin towers....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Philou le Dim 30 Juil 2017 - 16:05

Janot a écrit:
je n'ai pas eu l'impression qu'il s'en prenait spécialement aux juifs.
Vous en connaissez beaucoup, des sites comme E&R qui rééditent et vendent directement "La France juive" de Drumont ? allons, ,e fermons pas les yeux !
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k82371f?rk=21459;2
https://www.amazon.fr/Nos-Ma%C3%AEtres-tyrannie-ma%C3%A7onnique-%C3%89d-1899/dp/2012591205/ref=sr_1_4?ie=UTF8&qid=1501423291&sr=8-4&keywords=drumont
https://www.amazon.fr/peuple-juif-conf%C3%A9rence-Occident-France/dp/2013277733/ref=sr_1_11?ie=UTF8&qid=1501423291&sr=8-11&keywords=drumont

*Ptdr*  *Ptdr*  *Ptdr*

voir des complots à l'échelle quasi-mondiale réunissant des groupes improbables, vous conviendrez qu'il y a une marge.
Le G7, un complot ? Le forum de Davos, un complot ? Les banques centrales qui se réunissent pour décider de comment déverser leur PQ dans les places financières, un complot ? Des traders de la JP Morgan qui inventent, en vacances à Boca Raton, les CDS qui ont ruiné les plus grandes banques, un complot ? C'est du reste un des avantages à la métropolisation, malgré la visio-conférence. Pourquoi les élites s'obstinent-elles à vivre dans ces grandes villes puantes, si ce n'est parce qu'elles peuvent se retrouver entre elles ?
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Malcolm le Dim 30 Juil 2017 - 16:11

Ça n'est pas un problème d'être radical, le monde l'est souvent aussi.
En matière d'argument, j'ai connu mieux. "Je ne vois pas pourquoi je ferais autrement que ce qui se fait." - voilà cette piece of shit d'argument. Car la radicalité rend aveugle, si bien que -
Devait-on s'interdire de voir la vérité, à savoir que ce bilan est calamiteux, ce qui est radical mais vrai ?
- si bien que tu me poses, à moi, une vexante question rhétorique au sujet d'un point philosophique capital, et que j'ai envie de t'envoyer bouler ! - quand par ailleurs je ne te dirimais pas.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Philou le Dim 30 Juil 2017 - 16:32

Tu veux être quoi, face au bilan d'Obama ou de Hollande ? Nuancé comme les journaleux ? Tu trouveras ton bonheur chez eux, sans problèmes !  Ce sont les rois du "c'est plus compliqué que ça". Et tu voteras Hillary ou Macron après, convaincu d'avoir raison. On ne peut pas tout avoir !

Du reste, on parle bien de la radicalité de Nietzsche. Je n'ai jamais été embêté par cette radicalité. Quelqu'un qui parle sans chichis ne me gêne pas !
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Malcolm le Dim 30 Juil 2017 - 16:54

Tu ne seras pas banni pour ça, va ! *Lol* ... Mais excuse-moi, cette radicalité nietzschéenne que tu crois pouvoir m'opposer, sait discerner dans le réel ! Encore une fois, tu me vexes idiotement. J'aimerais donc que tu me démontres où j'ai dirimé les éléments soraliens que tu alignes comme des preuves. Ce qui ne m'empêchera pas de dire que l'homme peut bien laisser à désirer ! ... Comme Janot, je dis qu'on n'a jamais totalement raison. Mais tu me diras dire la même chose, de ce que tu avanças la modestie soralienne ? *Lol* ... Tu veux pouvoir me faire dire que Soral n'a pas tort ? Eh bien ! Il n'a pas tort. Mais ne me musèle pas en me critiquant débilement, de ce que je le dise un contre-pouvoir grossier ! ...

Tu m'accuses de nuancer. Mais Nietzsche déplore partout le manque d'esprit de nuance. Bref, tu peux bouler avec ton militantisme !
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Soral, drumont et les juifs

Message  Janot le Dim 30 Juil 2017 - 17:04

Cher philo,
je me contente de lire sur E&R à propos de la réédition de La France Juive :
Son antisémitisme assumé a d’abord pour objet le juif boursicoteur et usurier « pressurant la misère populaire avec les agences d’achat de reconnaissances du Mont-de-Piété », devenu maître de la finance qui « en dépouillant la France en grand par les emprunts et les sociétés financières, [...] n’a point abandonné l’usure sordide d’autrefois, le prêt sur gage ». Déjà il a compris le rôle de la création monétaire et l’asservissement des nations par la dette, citant Goethe : « Qu’à cela ne tienne, répond le Malin, pour faire sortir l’argent des entrailles de la terre, il suffit de créer du papier monnaie » puis Toussenel : « Jérusalem a imposé le tribut à tous les États, le produit le plus clair du travail de tous les travailleurs passe dans la bourse des Juifs sous le nom d’intérêts de la dette nationale. [...] Sur tous ces sujets et bien d’autres, plus d’un siècle après La France juive, on pourrait écrire les mêmes mots. En cette fin du XIXe siècle la bataille pour la laïcité fait rage ; Drumont constate que « le croyant est ainsi tour à tour raillé et vilipendé par une presse qui ne s’interdit rien lorsqu’il s’agit du catholique », et que c’est un juif « qui fabrique ce livre singulier [...] dans lequel le nom de Dieu est supprimé de tous les passages d’auteurs classiques dans lesquels il figurait »
Que voulez-vous qu'on en pense ? Allez voir aussi ce qui est dit sur les Rothschild... Car le problème (psychologique / psychiatrique) n'est pas de constater qu'il y a des gens cupides ou exploiteurs, ou de dire que les banquiers ne sont pas des philanthropes (on s'en doute depuis qu'on a vu des enfants de 10 ans travailler dans les usines), c'est de détourner (même pas consciemment) le réel pour y voir toujours les mêmes boucs émissaires :  juifs, francs-maçons, protestants. Ce qui, OBJECTIVEMENT, est absurde.
Cela me fait penser à Mary Pierce, la franco-anglaise : quand elle gagnait au tennis, certains commentateurs prononçaient "Marie", et "Meiry" quand elle perdait... Imaginez le plaisir de Soral si Tapie avait été juif, ou Cahuzac ou le docteur Petiot !!

J'ai vu les anciens quartiers juifs à Prague, Vilnius, Lisbonne, Venise bien sûr, et quelques autres : Tous misérables.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Malcolm le Dim 30 Juil 2017 - 17:33

Merci pour cette remise en contexte, Janot.

Je ne répondrai rien à Philo. J'ai moi-même côtoyé un long moment des complotistes dans son genre, avec lesquelles on a beau se tordre inutilement dans tous les sens : effort risible et vain pour aucun résultat. Que l'UE boycotte les produits israéliens des colonies, ou que les États-Unis refusent de reconnaître Jérusalem comme la capitale de l'État hébreu – absolument rien y fait.
La pensée complotiste est un pur circulus vitiosus. Contredire un de ses arguments par les faits, cela sera vite biaisé et pris pour compte : il le considérera comme une nouvelle preuve du complot. C'est le conforter encore et toujours.

Voici l'exemple d'un raisonnement complotiste de base :

Complot juif > l'antisionisme et toute forme de critique envers Israël sont sanctionnés par l'État > Preuve du complot > l'État condamne les colonies israéliennes > C'est "pour faire genre" > Preuve du complot, etc.

En gros : montrer l'absence d'un complot, c'est en renforcer la présence. Précisément en cela que le principe du complot est de se cacher, de paraître absent.

Bref, passez votre chemin.


Certainement, ce douter-de-tout n'est pas sceptique ! *Lol*
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Philou le Dim 30 Juil 2017 - 18:32

Mal' a écrit:Mais ne me musèle pas en me critiquant débilement, de ce que je le dise un contre-pouvoir grossier ! ...
Soral n'est pas un contre-pouvoir, car il n'a aucun pouvoir. Il est radical (= grossier ?) mais peut faire preuve de finesse, quand il analyse par exemple le billard à trois bandes des présidentielles de 2017. Mais d'autres disent les mêmes choses, tout en étant plus fréquentables (sans anti-sionisme), comme Michéa, Guilluy, Berruyer, Sapir... C'est la même galaxie, avec RT et Sputnik comme porte-voix. Sapir y a même une émission.

Janot a écrit:Allez voir aussi ce qui est dit sur les Rothschild...
C'est plutôt la Goldman Sachs et surtout la JP Morgan, avec ses CDS, qui ont joué un rôle capital dans la crise financière de 2008. Complot ? Non, la JP Morgan est simplement l'inventeur d'un produit formidable, qu'elle a su imposer grâce à sa force de frappe. Elle est plus riche que tous les Etats de la Terre réunis. Conséquence : ce ne sont plus les Etats qui dirigent le monde, ce sont les banques (ces 2 seules banques, en fait). Même la BCE ne rend pas compte de son QE (ou PQ *Lol* ) aux Etats européens, ce qui d'ailleurs a provoqué la colère de l'Allemagne, colère totalement vaine du reste, quand on voit l'état de la Deutsche Bank.

Kalos a écrit:Que l'UE boycotte les produits israéliens des colonies, ou que les États-Unis refusent de reconnaître Jérusalem comme la capitale de l'État hébreu – absolument rien y fait.
Comme je l'ai dit plus haut, cet aspect de la pensée soralienne me semble peu important en lui-même. Il ne prend sa valeur que lorsqu'il est corrélé à "l'Axe du Bien", qui est une alliance entre les néo-conservateurs américains et israéliens, contre "l'Axe du Mal", comprenant l'Iran, la Russie, la Corée du Nord (où Soral va en vacances  *Lol* )... On aurait pu croire que c'était terminé avec Bush fils, mais non, cela continue, on le voit d'une part, par la résistance contre l'assouplissement des sanctions envers l'Iran, d'autre part, les liens supposés de Trump avec le Kremlin, montés en épingle actuellement aux USA. Poutine pourrait même, selon Soral, servir de bouc émissaire en cas de guerre mondiale. Il est en tout cas l'ennemi public numéro 1 des pays occidentaux. Cependant, les USA patinent en voulant convaincre le monde de se rallier à de nouvelles sanctions contre la Russie. En fait, Trump n'en voudrait pas, mais le deep state les lui imposerait, selon Soral et d'autres intellectuels de sa galaxie. Ça me semble logique. C'est de la folie furieuse, dans l'état catastrophique où sont les USA, de vouloir encore plus de sanctions. L'UE en a bien conscience. Il y a donc des gens qui tirent les ficelles derrière Trump, des idéologues, ce que lui n'est pas.

PS : datagueule, produit par France Télévisions, c'est du scientisme, comme les zététiciens et les décodeurs (cf. leur campagne pro-vaccins). Et aussi, un soutien actif aux multinationales, par exemple du médicament. Cf. aussi ce que dit Soral d'Anne-Sophie Lapix, qui va remplacer Pujadas au 20 h de France 2. Je remplacerais juste les juifs Rothschild par JP Morgan et Goldman Sachs, qui sont les vrais patrons de la télé française (JP Morgan possèderait 10% de TF1, mais son influence est bien plus grande).
http://www.monde-diplomatique.fr/IMG/png/Poster_Me_dias_franc_ais_g.png

avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Soral, Drumont et les juifs

Message  Janot le Dim 30 Juil 2017 - 20:10

La vidéo illustre bien ce qui a été dit : On prend des personnalités juives puissantes et on explique que c'est le peuple élu qui prend sa revanche et veut dominer le monde, en disant au passage que Drumont avait été visionnaire et que les Goncourt décrivant la "mentalité sémite où tout s'achète" avait bien enfoncé le clou en montrant qu'en plus de l'atavisme d'un peuple maudit il y avait bien une race distincte et opposée aux aryens (cité explicitement). Soral aurait pu aller jusqu'à donner aussi des extraits de l'exposition "Le Juif et la France" de 1941-42, remarquable d'objectivité !! Et en plus, "ces gens-là" osent s'attaquer à Marine Le Pen ! Quelle impudence ! C'est, selon les paroles de Soral, ce qui fonde (donc à bon droit) l'antisémitisme moderne. Voilà pour le côté paranoïde-haineux à la façade rationnelle.
L'autre côté, c'est ce qu'on sait hélas depuis longtemps : la puissance du système capitaliste qui a viré  à la toute-puissance ploutocratique d'une caste qui est au-dessus des Etats, à la financiarisation mondialisée ; Piketty et son "Capital" fait partie de mes livres préférés, i l y en a d'autres. Il a fallu 1000 ans pour que les 1% de nobles et les 1% de haut clergé fussent balayés par la Révolution ; je ne peux que souhaiter des changements plus rapides et moins sanglants. Finalement, la chute de l'URSS et ses satellites nous donne quelque espoir.
Mais ce populisme qui accuse toujours les mêmes, responsables de tous les maux (l'argent : les juifs ;  la sape de la civilisation et de la chrétienté : les francs-maçons...) d'une façon écoeurante et insidieuse, appelant au meurtre — qui a déjà eu lieu, comme chacun sait — c'est insupportable, en plus d'être dangereux et psychologiquement plus que malsain. Ces discours, je les connais depuis longtemps, il suffit d'enseigner le IIIè Reich à des élèves. Je lisais en 1970 dans l'équivalent du petit Larousse allemand, édition de 1943 : "franc-maçonnerie : organisation de petits-bourgeois totalement enjuivée."

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Philou le Dim 30 Juil 2017 - 21:00

Janot a écrit:Ces discours, je les connais depuis longtemps, il suffit d'enseigner le IIIè Reich à des élèves.
Voici de quoi faire le raccord entre Soral et la financiarisation : http://lintegral.over-blog.com/-hitler-les-rothschild-et-la-banque-creditanstalt
Jovanovic fait partie de la galaxie E&R.

L'autre côté, c'est ce qu'on sait hélas depuis longtemps : la puissance du système capitaliste qui a viré  à la toute-puissance ploutocratique d'une caste qui est au-dessus des Etats, à la financiarisation mondialisée
C'est déjà une théorie du complot. Une caste financière qui dirigerait le monde ? Non, pas vraiment.  *Lol* En fait ce sont les deux banques américaines que j'ai citées plus haut, et surtout la JP Morgan avec ses CDS qui a eu une influence délétère. Mais il n'y a pas eu chez eux de volonté délibérée de gouverner le monde, même si leur influence sur le système financier mondial est colossale. Ils ont perfectionné les CDS juste pour gagner plus d'argent, et au début, cela a marché, les CDS ont rendu de grands services. Mais l'outil, trop complexe, n'a pas été compris par les régulateurs. Quant à la JP Morgan, elle s'en est détachée pour se concentrer sur les matières premières, alors l'apanage de la Goldman Sachs. Ce n'est pas la faute de JP Morgan si la Deutsche Bank a accumulé les CDS sans aucune précaution.

En revanche, la JP Morgan a provoqué des émeutes de la faim en spéculant sur les matières premières. La Goldman Sachs, en tant que conseiller institutionnel, a aussi beaucoup d'influence, Trump par exemple est entouré de plusieurs conseillers de la banque. Elle a également aidé à maquiller les comptes de la Grèce. Elles travaillent aussi avec la CIA, évidemment, pour le compte des USA. Ce en quoi elles sont effectivement au coeur du pouvoir mondial, du moins tant que celui-ci appartiendra aux USA. Draghi et Monti sont des anciens de Goldman Sachs. Imaginez ce qui se passerait si Wall Street s'effondrait. La plus grande banque institutionnelle du monde, la BCE et la Fed font donc tout pour l'éviter, plus la banque du Japon et la banque d'Angleterre. Tout ce monde est pieds et poings liés. Il n'y a pas de complot là-dedans, contrairement à ce que croit Kalos. *Lol* C'est juste la réalité ! Evidemment, inaccessible à la compréhension des datagueule et autres abrutis de (et par) la télé. Les autres banques sont de simples voyous ayant profité de l'aubaine des CDS, et qui se sont retrouvées plumées. Des petits joueurs, en somme, comme nos banques françaises de m***, ou les italiennes et les espagnoles ! En aucun cas, elles n'ont accès au coeur de l'Etat américain !
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Soral, Drumont et les juifs

Message  Janot le Dim 30 Juil 2017 - 22:21

Jusque-là je croyais qu'on parlait entre gens du monde et qu'on se comprenait à demi-mots, mais si la conversation tourne à l'erreur sémantique, au malentendu linguistique, il peut y avoir des complications ! car je ne dis pas :
C'est déjà une théorie du complot. Une caste financière qui dirigerait le monde ?
je parle de puissance. Pas plus, pas moins. Le problème, le vrai problème des antisémites impénitents, des racistes congénitaux, des populistes incorrigibles, c'est cette façon de trier des informations et de remarquer que tel ou tel est juif ou franc-maçon, tous les autres, truands, escrocs ou pas, on ignore ! Qui a dit que les juifs ou les auvergnats seraient différents de tous les autres ? meilleurs, pires ?
Allons, tout cela sent le faisandé,  le pas frais, le rance historique, les rancoeurs familiales, les haines ancestrales et le plus triste, c'est que 6 millions de victimes nous contemplent...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Philou le Lun 31 Juil 2017 - 9:13

Je ne peux que réitérer ce que j'ai dit plus haut à ce propos. Ce que dit Soral sur les banques et leur rôle dans les médias est juste, mais il ne faut pas s'arrêter à la Rothschild. De même, ce qu'il dit du "gouvernement mondial" sioniste ne doit pas être pris à la lettre, mais corrélé aux dernières sanctions américaines contre la Russie, contre lesquelles l'UE elle-même vient de s'émouvoir. Pourquoi ? demandent-ils en substance aux Américains. Pourquoi vous voulez la guerre avec la Russie ? Pourquoi vous voulez détruire notre économie ? La réponse est dans le deep state, ce n'est même pas Trump la cause. Il y a des idéologues dans l'administration américaine qui veulent détruire la Russie, l'Iran, la Chine, "l'Axe du Mal".

Sinon, je pensais à une chose qui m'apparaît évidente. Dire la vérité peut être très dangereux, on l'a vu avec les gens qui se sont fait assassiner dans l'Histoire, donc, jouer au bouffon comme Soral ou Jovanovic pourrait bien être une protection. Il ne faut pas que les gens les prennent trop au sérieux, la vérité doit apparaître toujours à demi cachée. Rajouter à des choses parfaitement vraies une dose de sionisme, d'antisémitisme ou de racisme permet de les faire passer sans danger. Ce qui est dangereux, c'est ce que je fais ici, dire la vérité crûment (ou enlever la partie sioniste, antisémite ou raciste qui sert de protection à Soral). Heureusement, nous ne sommes pas lus. Et je peux compter sur les idiots utiles pour me taxer des mêmes griefs (ouf!).

Voir aussi sur les sanctions américaines :



Je ne suis surtout pas mélenchonien, mais je dois avouer que sa Revue de la semaine est vraiment bonne !
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Soral...

Message  Janot le Lun 31 Juil 2017 - 9:54

Cher Philo,
Rajouter à des choses parfaitement vraies une dose de sionisme, d'antisémitisme ou de racisme permet de les faire passer sans danger
vous faites passer pour de la lucidité, du rationnel, de la perspicacité, ce qui n'est en réalité qu'irrationnel haineux à coloration délirante paranoïde. Soral est de la race des Drumont, Bardèche, Céline, Drieu, Rebatet, Brasillach. À soigner, pas à fusiller.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Philou le Lun 31 Juil 2017 - 10:18

Je ne suis pas d'accord. Un exemple, les dernières sanctions contre la Russie : il y a forcément des gens dans l'administration américaine qui veulent détruire la Russie (et l'Europe). L'UE elle-même, qui d'habitude obéit pourtant à la lettre aux injonctions américaines, est désespérée. Soral et sa galaxie parlent du deep state américain. Or effectivement, cette fois, ça vient du sénat, pas de Trump ! Mélenchon l'a vu aussi, pourtant on ne le qualifie pas de sioniste ou de paranoïde.

De nos jours, pour comprendre, il faut aller chercher de partout, et recouper. On ne peut pas se contenter de lire seulement la presse, qui d'ailleurs ne relaie pas souvent les infos.

Les paranoïdes pourraient bien être ceux qui ne veulent pas voir la réalité ! Jovanovic dit que les USA sont ruinés, et qu'ils n'auront d'autre choix que de faire une guerre pour effacer leur dette. Mélenchon compare la situation avec 1914, où les pays européens n'ont pas laissé d'autre choix à l'Allemagne que de déclarer la guerre. La Russie, acculée, pourrait faire de même ! Mais attention, derrière il y a la Chine. Les Américains la sous-estiment.

Mélechon se compare un peu à Jaurès, qui avait averti. Est-il paranoïde lui aussi ? Ces gens sont diaboliques. Ils ont manoeuvré pour que Trump se retrouve accusé de soutenir la Russie, ensuite, ils votent ou font voter des sanctions contre la Russie au sénat, obligeant Trump à les signer sous peine d'aggraver son cas. Et apparemment, d'après ce qui se dit, il va les signer. Que va faire l'UE ? Les appliquer ou refuser de le faire ? Juncker n'osera jamais désobéir à la bête à 7 têtes !

Tout ça va mal finir, c'est une évidence. Il faut se préparer. Je ne vous dis pas de vivre en mode survivaliste comme dans les stages de Soral, mais si vis pacem, para bellum. Une guerre préparée est une guerre où on a des chances de gagner. A titre personnel.
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum