Le phénomène Alain Soral

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Philou le Lun 31 Juil 2017 - 10:18

Je ne suis pas d'accord. Un exemple, les dernières sanctions contre la Russie : il y a forcément des gens dans l'administration américaine qui veulent détruire la Russie (et l'Europe). L'UE elle-même, qui d'habitude obéit pourtant à la lettre aux injonctions américaines, est désespérée. Soral et sa galaxie parlent du deep state américain. Or effectivement, cette fois, ça vient du sénat, pas de Trump ! Mélenchon l'a vu aussi, pourtant on ne le qualifie pas de sioniste ou de paranoïde.

De nos jours, pour comprendre, il faut aller chercher de partout, et recouper. On ne peut pas se contenter de lire seulement la presse, qui d'ailleurs ne relaie pas souvent les infos.

Les paranoïdes pourraient bien être ceux qui ne veulent pas voir la réalité ! Jovanovic dit que les USA sont ruinés, et qu'ils n'auront d'autre choix que de faire une guerre pour effacer leur dette. Mélenchon compare la situation avec 1914, où les pays européens n'ont pas laissé d'autre choix à l'Allemagne que de déclarer la guerre. La Russie, acculée, pourrait faire de même ! Mais attention, derrière il y a la Chine. Les Américains la sous-estiment.

Mélechon se compare un peu à Jaurès, qui avait averti. Est-il paranoïde lui aussi ? Ces gens sont diaboliques. Ils ont manoeuvré pour que Trump se retrouve accusé de soutenir la Russie, ensuite, ils votent ou font voter des sanctions contre la Russie au sénat, obligeant Trump à les signer sous peine d'aggraver son cas. Et apparemment, d'après ce qui se dit, il va les signer. Que va faire l'UE ? Les appliquer ou refuser de le faire ? Juncker n'osera jamais désobéir à la bête à 7 têtes !

Tout ça va mal finir, c'est une évidence. Il faut se préparer. Je ne vous dis pas de vivre en mode survivaliste comme dans les stages de Soral, mais si vis pacem, para bellum. Une guerre préparée est une guerre où on a des chances de gagner. A titre personnel.

Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Avis' le Mar 1 Aoû 2017 - 13:53

Janot a écrit:À soigner, pas à fusiller.

A lire, plutôt ! Notamment Céline, un malade que j'aime beaucoup. *Lol*
Et qu'il m'arrive de re-lire, par pur plaisir.... Allons Janot, ne me dis pas que tu n'es pas sensible à la littérature, pas toi !
Surtout ne pas soigner Céline, le laisser aller à ses obsessions... Celles de Soral sont beaucoup moins sympathiques, et surtout moins talentueuses.

Revenir en haut Aller en bas

Céline et alii

Message  Janot le Mar 1 Aoû 2017 - 14:54

Certes, comment ne pas aimer Céline ? C'est bien le miracle du grand talent : pouvoir exister à côté de sérieux problèmes psychiques. La plupart d'auteurs que j'adore sont à l'opposé de mes idées : Barrès, au style fabuleux, Montherlant et son théâtre ; le Péguy nationaliste est regrettable, mais quelle poésie !  Plus dans mes idées se trouvent Maxence Van der Meersch (mais qui le connaît encore ?) et Verhareen. Et comment  se passer de La Rochefoucauld, Chamfort et La Bruyère ? Ah, le style de Julien Gracq !  Et l'ennui que suscite chez moi Le Clézio (et encore pire : Julien Green).
Pour se dépayser, on a Joinville parlant de saint Louis : "et notre doux sire Louis, après avoir subi ,par cautèle et félonie, captivité et outrages, se vit occis de male mort,ce qu'ouï en notre royaume fit grande affliction et détresse parmi les sujets de notre bon roi.."

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Avis' le Mar 1 Aoû 2017 - 16:34

Tu nous vois donc venir de loin, Kalos... *Lol*
Et hop, c'est là qu'on te feinte : Soral est un malade psychotique sans le moindre talent !
Du coup, je n'ai même plus envie de parler de lui.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Malcolm le Mar 1 Aoû 2017 - 16:39

Je suis d'accord avec toi, mais bon, on ne peut pas en rester là. Surtout qu'avec cette rebuffade Philo nous accuserait justement d'escamoter le problème. De toute façon, la critique, quelle qu'elle soit, vole d'emblée sur ce point : nous sommes ou nous serons des bobos si ...
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Avis' le Mar 1 Aoû 2017 - 17:06

En fait tu sais ce que je crois ...? Philo a la tête dans le guidon de l'actualité et de la politique internationale, et ces dernières vont encore plus vite que lui, il n'a même pas le temps de respirer. Il faudrait peser chacun de ses arguments au trébuchet, les trier surtout, mais ça nous dépasse, moi en tous cas. Je ne doute pas de ses compétences en les matières, encore faut-il pouvoir le suivre.

Revenir en haut Aller en bas

Le fait noumène Alain Soral

Message  Janot le Mar 1 Aoû 2017 - 19:10

Oh, le tri, ce n'est pas le plus difficile ! Quand on écrit que "La France juive" de Drumont est toujours d'actualité et que le fait d'aller au repas du crif montre la collusion des juifs et francs-maçons... passons !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Avis' le Mar 1 Aoû 2017 - 19:42

Pour les francs-macs, je puis dire qu'en dehors des rituels, il n'y en a pas deux qui soient d'accord, et même si on y louche d'un peu près, c'est la guerre entre loges et obédiences. Donc l'idée de collusion est un peu étrange.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Malcolm le Mer 2 Aoû 2017 - 14:59

Philo a écrit:Mélenchon l'a vu aussi, pourtant on ne le qualifie pas de sioniste ou de paranoïde.
Mélenchon est bien qualifié de taré, de ce qu'il ne donna aucune consigne de vote pour le deuxième tour. C'est très simple, quelque bien-pensance à la Avistodénas-là (et à bon entendeur*), n'aura pas enduré qu'on la rudoie, et qu'on lui mette factivement sous le nez que les référendums d'initiatives populaires Effènistes étaient plus démocratiques que tous les ordonnancements annoncés par les Emmarcheurs, et que tout le potentiel racisme des Effènistes se serait aussitôt heurté à toutes les militances, sans compter qu'il n'eut probablement pas eut la majorité à l'Assemblée comme nos Emmarcheurs, de telle sorte qu'on eut eu une cohabitation.

Pourquoi dis-je cela ? ... Je dis cela parce qu'il me semble assez manifeste, que ce qui permet aux Soraliens de se positionner comme ils se positionnent, c'est précisément une telle bien-pensance, dont on nierait mal l'existence. Psychose de masse, selon laquelle on est donc fatalement un salaud d'accorder à Mélenchon de pouvoir ne pas donner de consigne de vote, encontre les faits (le Effène avec un programme plus démocratique, l'Emmarche avec un programme technocratique) mais, à ce stade, seule l'idéologie importe.

Donc, devant un tel mur que cette psychose de masse, les Soraliens contre-psychotent, c'est aussi simple que cela. Mais, dans cette contre-psychose, comme opposants à tel déréalisme ambiant (sauf à supposer, que l'humanité est heureuse dans sa niaiserie, de filer vers des lendemains technocapitalistes qui chantent), les Soraliens vont se faire extrêmes-réalistes, soit donc qu'ils vont mobiliser un maximum de faits, tels que tu en cites Philo. Malheureusement pour eux, ils ne veulent pas mieux sentir que la psychose de masse, dans leur contre-psychose de nasse, l'inéluctable réalisme politique du pouvoir (Hobbes, Machiavel, etc.). Aussi les Soraliens stigmatisent-ils - absolument pas pour se protéger en se parant d'un discrédit relatif, comme tu le délires Philo, personne ne voudrait cela - les agents systémiques. En l'occurrence, quelque "juiverie" et autres "sociétés secrètes", dans la plus pure tradition hostile au modernisme puisque, sans surprise, l'Histoire de ce réalisme politique suscita des niches, des collusions et autres cartels.

Les faits sont indéniables, mais leur interprétation idéologique, elle, l'est. C'est-à-dire d'une part, que la tendance politique est moderniste, de ce que les modernistes ont le plus de pouvoir, et qu'il est une inertie sociotechnique de toutes façons - anthropologiquement. Au-delà, que veulent les contre-modernistes, dont Soral est ? ... C'est au nom des mêmes idéaux modernistes (l'égalité, la paix, etc.) qu'ils déclament contre les modernistes à pouvoir, de ce que ces modernistes s'adonnent à des exactions. Ceci étant, parmi ces exactions, il en est effectivement de salement répréhensibles, et "des" qui vont manifestement contre les idéaux partagés par les modernistes comme les contre-modernistes. Hélas ou pas, si les contre-modernistes étaient au pouvoir, ils se rendraient assez vite compte de toutes les salades auxquelles tout pouvoir doit se rendre, obligé qu'il est par les circonstances, dont les lobbys ne sont pas tout - ou bien, si tu veux, il faut considérer les diverses mouvances sociales et internationales (dont Soraliens "contre-modernistes") comme des formes de lobbying au même titre que le reste, encore que les formes de ce lobbying s'exercent ailleurs que dans les coulisses du pouvoir. Or, c'est précisément de ne pouvoir en être - des coulisses - qui énerve les Soraliens et autres "contre-modernistes" ! etc.

Soit donc que tout ce beau monde s'échine, s'acharne et s'écharne fatalement pour le pouvoir, ainsi qu'il en fut toujours, ainsi qu'il en est et sera toujours. Or, le principe est assez simple - surtout par temps capitalistes, quant au troisième terme - quand on va par là : sexe, pouvoir & fric.

Vous reprendrez bien une petite Sociose générale ! pour la route ? *Lol*

***

Slate
Antisystème, le flou qui cache un loup
Parmi les nombreuses exceptions données à ce mot se cache la cible de nos antisystème: «l'armature économique politique morale d'une société donnée considéré comme aliénante contraignante». Haro sur l'armature!

Le pouvoir d'une caste arrogante?  
Encore que nous ne sommes pas bien avancés. Des armatures contraignantes, les sociétés occidentales en ont beaucoup, entrelacées. Parle-t-on ici du «système» de représentation politique, en l'occurrence le vote? Tous les pays que l'on vient de citer ont en effet ce système en commun. Et bien non! Syriza, Podemos, Trump, les partisans du Brexit et les candidats aux élections françaises ont en commun un impeccable légalisme. Ils ont faire reconnaître leur formation auprès des instances qui encadrent les compétitions électorales. Ils ont mobilisé leur public pour qu'ils participent aux élections et se servent de leur droit de vote. Ils ont même, dans leur ensemble, coopéré avec les journalistes chargés de couvrir les élections… encore que ce dernier point soit plus problématique, nous y reviendrons. En tout cas, il est évident que le système électoral représentatif n’est pas l’adversaire abhorré de nos antisystèmes. Mais alors, ce système tant ciblé, où le trouve-t-on?

Contrepoints
Pourquoi les intellectuels n’aiment-ils pas le libéralisme ?
S’agissant de la vision de la société, toutes sortes de théories insistent sur les phénomènes de conflit collectif et de domination. Elles décrivent la société comme étant essentiellement composée, par delà la complexité des hiérarchies et des réseaux sociaux, par une opposition entre classes. Dans les versions les plus frustes de ce type de théories, on oppose une classe dominée et une classe dominante, ces deux classes étant supposées entretenir entre elles une relation de conflit frontal, de jeu à somme nulle. L’une des raisons du succès de cette vision de la société est certainement qu’elle retrouve -et qu’elle a été perçue comme légitimant- une conception de la sociologie spontanée, laquelle incline à expliquer tout état de choses perçu comme indésirable par un complot des puissants. Comme Karl Popper l’a justement indiqué, la théorie du complot est une tentation permanente des sciences sociales, d’autant plus redoutable qu’elle a toutes chances de rencontrer les explications de la sociologie spontanée.

Arte
Capitalisme

Alain Soral ne fait jamais que traiter de cela, qu'Arte - et pas qu'Arte - traitent aussi bien sans complotisme.

***

Quand j'y pense, et suite/grâce à ce topic, à mon avis il faut bien comprendre (comme je le disais initialement d'ailleurs) qu'Alain Soral est une victime - dans le pire sens de l'expression, - et lui avec tous les soraliens.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phénomène Alain Soral

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum