La barre d'Aurélien Barrau

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: La barre d'Aurélien Barrau

Message  Crosswind le Ven 3 Fév 2017 - 22:30

L'ambiance du musée m'a plu, beaucoup, le son de sa voix m'est plaisant. A peu de choses près, je pouvais sentir l'odeur des traverses et le plastique dur de la chaise, les vitrines de l'ombre suggérant des caves mystérieuses regorgeant de trouvailles dormantes. Rétrospectivement je payerai donc mon billet.

En ce qui concerne le contexte :

Sur le fond, pas grand-chose à dire. Il ne se prononce cependant pas sur le réel, pourtant au centre de son exposé, évoque un relativisme orienté entre deux eaux : un scientifique ouvert et poète, mais sans plus. Rien de renversant ici. J'aurais apprécié une fougue confortablement assumée pour l'ontologie, un mouillage de maillot franc et sincère. En lieu et place, une chouette histoire en queue de cochon.  Mais de quoi discute-on, en sciences comme en art ? That's the question.

Autres points négatifs : les cheveux longs et les deux tapotages Smartphone.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La barre d'Aurélien Barrau

Message  Malcolm le Sam 4 Fév 2017 - 15:00

Je reste sur cette intuition de post-structuralisme chez Barrau, mais il faudrait que j'aie lu son ouvrage.
En tout état de cause, et relativement ... à son relativisme ... qui n'est pas le relativisme conspué par ce forum ni par Étienne Klein ... il m'appert là que la trinité ragnarienne - et que Barrau ne semble pas théologiser-fanatiser autant - fonctionne ainsi qu'une constellation gravitant autour d'un trou noir nommé "réel", structuralement. Et alors, comme nous le soutenait incessamment Ragnar II, il faut appeler cela un pragmatisme, car on semble se résigner à s'y tenir, de ce qu'on postule Autre Chose inatteignable.
Assurément il n'y a pas de transcendance, mais on n'est pas spécialement dans un immanentisme non plus. Disons plutôt : un "rémanentisme", par lequel du coup on pragmatise (ces *manentismes devant être pris sous l'angle étymologique depuis le latin).
"Bizarrement", c'est heideggerien (et je ne dis pas cela que pour choquer Ragnar II). Le "trou noir du réel, ou de l'être" m'y conduit, et puis il y a l'être-sous-la-main structural de l'art, de la science et de la philosophie.


EDIT: seulement, je doute que ça ait été conçu comme tel.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

> Science <--> Philosophie <

Message  Ragnar II le Mer 15 Fév 2017 - 8:54

.

La science éclairant la philosophie et la philosophie éclairant la science.

Contrairement à ce qu'on serait tenté de penser de la science, celle-ci ne simplifie pas l'exploration et l'explication du monde. Au contraire, elle les complexifie. Elle les complexifie par addition sans fin de nouveaux « paradigmes », comme on dit en employant ce terme à la mode. Autrement dit, non seulement toute tentative d'unification de l'ensemble des théories semble vouée à l'échec, mais un simple point de vue sur l'histoire du développement des savoirs (entre autres scientifiques) indique qu'aucune unification de ce type ne pourra jamais se réaliser.

Et, du point de vue de la philosophie, la pensée platonicienne de la réduction à l'Idée est réfutée à un tel point que plus réfuté que ça tu meurs … Deleuze est appelé à la barre pour plaider cette cause … Wittgenstein peut l'être aussi, d'un point de vue indiquant clairement que l'élément n'est jamais qu'un point de vue construit par sa situation dans le monde, par le contexte dans lequel il est. (L'élément ET le point de vue sur l'élément sont ainsi construits, d'un point de vue lui-même construit objectivement ET subjectivement.)

À ruminer par pur plaisir si toutefois le goût se prête à la chose.

À bientôt, nobles amis  ...



.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La barre d'Aurélien Barrau

Message  Malcolm le Mer 15 Fév 2017 - 13:17

Contrairement à ce qu'on serait tenté de penser de la science, celle-ci ne simplifie pas l'exploration et l'explication du monde. Au contraire, elle les complexifie. Elle les complexifie par addition sans fin de nouveaux « paradigmes », comme on dit en employant ce terme à la mode.
Qu'on veuille me croire ou non, j'ai toujours pensé ainsi - dès mes 20 berges.
D'ailleurs, avant que tu postes Ragnar II, je soutenais Deleuze vitfait sur ce fil, où j'ai vitfait cité ton bien-aimé sans le connaître là-dessus : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1740-etienne-klein-contre-le-relativisme-epistemologie-du-connaitre-scientifique ; ceci dit en toute solidarité.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sciences. Nuances.

Message  Ragnar II le Jeu 2 Mar 2017 - 11:34

.

« Extrait d'un petit dialogue que j'ai écrit pour d'autres raisons mais où je tente de synthétiser ma position face aux charges scientistes qui ont la nuance en horreur. »

Aurélien Barrau

.

Cliquez là-dessus, nobles amis de LibertéPhilo :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1285434548201889&set=a.579149472163737.1073741832.100002060688141&type=3

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La barre d'Aurélien Barrau

Message  Shub le Mar 19 Déc 2017 - 12:52

Crosswind a écrit:L'ambiance du musée m'a plu, beaucoup, le son de sa voix m'est plaisant. A peu de choses près, je pouvais sentir l'odeur des traverses et le plastique dur de la chaise, les vitrines de l'ombre suggérant des caves mystérieuses regorgeant de trouvailles dormantes. Rétrospectivement je payerai donc mon billet.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La barre d'Aurélien Barrau

Message  Crosswind le Mar 19 Déc 2017 - 16:12

Il y a un truc marrant, mais je ne vois pas *Héhéhey*

Ou alors, "je n'y crois pas mais j'applique le concept quand même" ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: La barre d'Aurélien Barrau

Message  Shub le Mar 19 Déc 2017 - 16:58

difficile de faire rire tout le monde mais ton interprétation c'est un peu ça. Comme il a une allure sympa qui semble un peu dater des années 60 beatniks et hippies (la coupe de cheveux doit y être pour beaucoup!), qu'il parle bien très bien même, qu'il est pluri-disciplinaire entre sciences et philo et qu'il essaie d'établir un pont entre les deux sans négliger l'Art (il lui arrive de réciter du Jean Genet ou du Rimbaud en plein dans un séminaire!) ce qui me concerne je me suis dit qu'à force de voir toutes les videos qu'il a postées sur Utube je pouvais me moquer une peu de lui mais gentiment bien sûr.
Comme faire une moustache à la Joconde...

Revenir en haut Aller en bas

Re: La barre d'Aurélien Barrau

Message  Crosswind le Mer 20 Déc 2017 - 14:52

Et tu penses quoi de son discours ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: La barre d'Aurélien Barrau

Message  Shub le Lun 30 Avr 2018 - 13:59




Livre portant sur la question du droit des animaux: mais ce qui me pose problème au départ c'est cette association entre un astro-physicien philosophe réputé et connu pour ses prises de position notamment pro-écologistes, un scientifique engagé comme on a pu dire de Sartre qu'il était un philosophe engagé, et de quelqu'un d'autre part qui a commencé comme inspecteur des Finances entre 68 et 70. En 1981, il devient directeur de cabinet de Laurent Fabius, le ministre du Budget du gouvernement Pierre Mauroy. Il le suivra ensuite au ministère de l'Industrie, puis à Matignon.
Louis Schweltzer devient président-directeur général du groupe automobile Renault entre 1992 et 2005. Sa présidence est marquée par la privatisation de Renault en 1996, la fermeture de l'usine belge de Vilvorde, une large délocalisation des usines hors de France au profit de la mondialisation que couronne l'alliance avec Nissan en 19997. Ainsi, à son arrivée, les effectifs de Renault en France sont de 85 962 employés; à son départ en 2005, ils ne sont plus que de 42 953 faisant de la marque au losange le leader mondial de la délocalisation de sa production.
Le salaire de Schweitzer dépasse les deux millions d'euros par mois en 2005.

En 2005, il quitte la direction de Renault, mais en devient le président du conseil d'administration (date d'échéance : 2009), un titre presque honorifique et pour lequel il perçoit 230 000 euros de rémunération.

Il est ensuite président de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (HALDE) de 2005 à 2010.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La barre d'Aurélien Barrau

Message  LibertéPhilo le Lun 30 Avr 2018 - 21:58

Peux-tu être plus explicite sur Aurélien Barrau ? Qu'est-ce que cela implique à tes yeux ? Et quelle conséquence philosophique ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: La barre d'Aurélien Barrau

Message  Shub le Mer 2 Mai 2018 - 12:45

LibertéPhilo a écrit:Peux-tu être plus explicite sur Aurélien Barrau ? Qu'est-ce que cela implique à tes yeux ? Et quelle conséquence philosophique ?
Pour moi Aurélien Barrau est un scientifique engagé comme on a dit de Sartre que c'était un philosophe engagé.
Il est astrophysicien ET titulaire d'un doctorat de philosophie, c-a-d qu'au départ quand on connait l'attitude de certains scientifiques à l'égard de la philo (dont des prix Nobel!) représente en soi déjà une performance.
Il y a le cadre épistémologique de la physique/math qui fait qu'on rejette tout jugement de valeur d'une part, d'autre part tout ce qui a trait à la philosophie et à la métaphysique comme les questions ontologiques en particulier. Ce qui n'a pas empêché les scientifiques d'appeler le boson de Higgs "la particule de Dieu".
Anecdote savoureuse: des scientifiques américains ont eu l'intuition de cette particule suite à deux articles dont celui de Higgs, savant écossais. Ces américains se pointent dans un labo scientifique au Texas, spécialisé dans la recherche sur la physique des hautes particules et expliquent au directeur leur projet. Avant qu'ils aient eu le temps de dire ou d'expliquer quoi que ce soit la question du directeur fut "Croyez-vous en Dieu?"
Evidemment en tant que scientifiques, leur première réaction (et la dernière) fut de quitter les lieux pour aller éventuellement chercher ailleurs.
Et finalement c'est le CERN, l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire, aussi appelée laboratoire européen pour la physique des particules qui l'a découvert en 2012: en hommage à cette histoire ils ont décidé de l'appeler et conserver son surnom de "la particule de Dieu". C'est l'histoire qu'on raconte dans les milieux scientifiques en tout cas. Je sais pas si elle est véritablement vraie, mais sinon les scientifiques ne feraient pas intervenir Dieu comme cela par hasard dans les sciences., surtout pour nommer une particule aussi fondamentale que celle-là cherchée depuis longtemps et qui a nécessité beaucoup de calculs et de fonds pour les expérimentations.
Pour revenir au sujet, j'ai la sensation que ce livre, c'est un coup du genre Zemmour et Naulleau, sorte de "front commun" ou de front patriotique pour défendre l'antispécisme et la condition animale. Fort bien sur le fond! Mais la biographie de Louis Schweltzer me met mal à l'aise quelque part.
Délocalisation vers l'Est et suppression de 40.000 emplois à Renault pendant qu'il était PDG, ça met forcément un peu mal à l'aise non ?
Moi en tout cas.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La barre d'Aurélien Barrau

Message  LibertéPhilo le Mer 2 Mai 2018 - 15:44

D'où tiens-tu la relation à Louis Schweltzer ? et quel rapport avec la philosophie d'Aurélien Barrau ? en quoi ? et en quoi être mal à l'aise, rapport à une relation, est-il un contre-argument philosophique ? ... Je ne vois qu'indignation morale, idéo-affective.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La barre d'Aurélien Barrau

Message  Shub le Mer 2 Mai 2018 - 20:36

Je te renvoie la balle. Pourquoi tu t'en prends tellement à l'affectif ? C'est mal d'avoir des affects ?
C'est mal d'avoir des affects surtout quand on essaie de philosopher ?? Faut les ranger au placard ?
Ou alors il faut en parler comme...
Heu des fois je comprends rien.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La barre d'Aurélien Barrau

Message  LibertéPhilo le Mer 2 Mai 2018 - 22:21

Quand m'en suis-je tellement pris à l'affectif, ai-je dit que c'est mal et surtout mal, d'avoir des affects, et encore surtout quand on essaie de philosopher, et qu'il valait mieux les ranger au placard, et qu'il fallait parler comme ... ?
Shub a écrit:Heu des fois je comprends rien.
C'est surtout cela. Je pose simplement la question de savoir en quoi ça te met mal à l'aise, et quel est l'impact philosophique. Il ne suffit pas, de manière générale, de mettre deux éléments côte à côte pour créer un lien.

Tiens : Adolf Hitler et Albert Camus, par exemples.
Les sots feront un lien qui n'existe pas ; de manière générale ce sont des techniques de communication. De même que tu uses de cette technique de communication, qui consiste à pratiquer l'hyperbole contre ton adversaire présumé, justement pour qu'on le présume adversatif. Mais non. Moi, ça va, imothep.

Comme je l'ai dit, je pose simplement la question de savoir en quoi ça te met mal à l'aise, et quel est l'impact philosophique. Car donc, il ne suffit pas, de manière générale, de mettre deux éléments côte à côte pour créer un lien. En l'occurrence, je n'en vois pas, et tu n'as pas non plus répondu à ma question de savoir quelle était ta source.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La barre d'Aurélien Barrau

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum