Généalogie de la France contemporaine

Aller en bas

Généalogie de la France contemporaine

Message  Malcolm le Ven 18 Nov 2016 - 22:11

Bien entendu, il y a la mythologie nationale, révolutionnaire et résistantialiste, quand la Révolution fut un bain de sang français faisant plus de morts arbitraires en quelques années que l'Inquisition européenne en trois siècles - et encore, avec "présomptions d'innocence" - (à commencer par Louis XVI, un roi somme toute pro-peuple, au mauvais endroit au mauvais moment, dans sa débonnaireté), et quand la Résistance fut un indémêlable imbroglio ou maelström d'intentions diverses, comme seule l'Histoire sait en produire :
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1593-so-much-ado-about-inquisition
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1536-aristocratisme-de-gauche
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1544-national-socialisme-et-complexe-de-vichy

Bien entendu, "tout le monde", "les gens" ... "savent bien" ... que "tout cela" n'est pas aussi folichon qu'on le prétend, de même qu'il n'y en a "pas un(e)" pour "y croire", et puis "de toutes façons nous sommes supérieurs encore toujours" à "ces barbaries" ou, plutôt, "ces complications" qui, "de toutes façons", "prennent trop la tête" : "on nous a menti et n'en parlons plus ; maintenant, nous pouvons danser", "quand bien même" le monde actuel "a ses défauts bien barbares", et "d'ailleurs il faut plus de révolutionnarisme, plus de résistantialisme, plus de convivialisme" bref : plus d'humanitarisme, soit donc de "luttes" ... à moins tout simplement qu'il n'y ait "plus qu'à en profiter dans ce monde de fous", "soyons fous". "Nous connaissons la vérité, nous ne sommes plus ignorants, on ne nous dit pas tout, à moi on ne la fait pas, il faut bien vivre, tout le reste n'est que passéisme et réactionnarisme, et pourtant je suis court-termiste dans la démarche, festiviste jusqu'à la moelle jusque sur mon lieu d'étude et de travail, parce que seule une désinvolture performative passe crême". D'ailleurs, il ne faut pas avoir 15 ou 25 ans pour penser ainsi, mais 35, 45, 55, 65 ans font aussi bien l'affaire : "de toutes façons, l'âge, ça ne veut rien dire, et puis pour qui tu te prends".

Bref : si j'entends bien ce marasme, la solution à la mythologie nationale, c'est - la mythologie nationale. C'est-à-dire que la mythologie nationale reniée, persiste belle et bien pourtant, au plan pragmatique-effectif-consécutif, dans les comportementations et les affections de chacun. Soit donc : chacun a consenti à l'aliénation.

Ceci étant, je n'en voudrais pas si certainement à ladite mythologie nationale, de ce qu'il faut bien des symboles fondateurs. La preuve : sans cette fondation, nous n'en serions pas là des comportementations et affections dites. Mais, certes, dans leur dédain pour ce qui les précède, et cette préférence d'oubli ou ce sentiment de pouvoir désormais, on n'en est pas moins aliéné aux procédures même que l'on dédaigne, préfère oublier, et sur lesquelles on se sent un pouvoir.

Donc, en somme : on se dédaigne, on s'oublie, on se domine. Et, compensatoirement, on chérit celles & ceux qui, "ailleurs", nous semblent souffrir de ne pas avoir fait leurs révolutions, de ne pas pouvoir faire leurs résistances, de ne pas accéder au sentiment de pouvoir. On les chérit, pour compenser notre dédain dingue ; on s'y rappelle incessamment, partout, tout le temps, pour compenser notre oubli dingue ; et on se prosterne devant eux, pour compenser notre sentiment de pouvoir dingue. Bref : on s'humilie, dans l'humiliation la plus veule et la plus dégradante, devant l'autel de l'Autre, afin de se légitimer même dans ce cercle vicieux du dédain, de l'oubli et de la domination de soi, en pouvant se dédaigner encore mieux, s'oublier encore mieux, se dominer encore mieux, dans nos activismes nescients, inconscients, incorporés, réflexes, chez ceux même parmi nous, qui ne font pas exactement preuve d'activisme au sens pratique du terme. Non : c'est juste que nos médias, nos politiques, nos patrons, nos collègues, nos alliés, nos amis, nos inférieurs, nos enfants, nous-mêmes, etc. n'auront jamais plus qu'à se servir sincèrement, de bonne foi, de cette rhétorique-monstre, pour nous gagner à cette cause à laquelle nous étions toujours-déjà gagnés pourtant, mais dont nous avions comme besoin d'entendre l'énième éloge, pour nous dédaigner, nous oublier, nous dominer. Bref : si fascisation il y a, doublepensée orwellienne, etc. je ne la vois pas ailleurs qu'ici. Et on aura beau jeu de chercher entre nous, comme en délation pour mise au pilori/lynchage collectif, ceux qui "n'y sont pas assez", nous ne feront jamais qu'entretenir le cercle vicieux de la névrose narcissique, psychotique de la pointe des cheveux jusqu'à la plante des pieds.

A partir de là, donc, on voit normalement assez bien d'où proviennent généalogiquement toutes ces motions folles, par lesquelles nous nous entretuons et autotuons (suicidons ... ) moralement, si alertement & allègrement dans nos sadomasochismes-mêmes.

De l'anti-autoritarisme.
De l'anarchisme ou libertarisme des passions.






De l'anti-autoritarisme, qui confond autoritarisme avec totalitarisme, f*scisme et tyrannie ! *Lol* ... Bof.
Les Anciens étaient plus lucides, et avec eux les Médiévaux nobiliaires (lire Léo Strauss : http://www.liberte-philosophie-forum.com/f147-leo-strauss ).
Ceci étant, notez bien qu'un démocratisme re-statuant sur la nécessité que les mineurs, les inférieurs, les élèves, les gouvernés, etc. sont soumis aux autorités, ne s'en tirerait peut-être déjà pas trop mal, un peu comme sous la IIIème.


EDIT: l'Occident tombe volontiers tout entier sous ce constat d'échec.
Voir aussi : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1087-des-retorsions-modernes
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1161-autorite-une-notion-galvaudee
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1280-le-religieux-comme-ecole-d-ethique-phronetique
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Généalogie de la France contemporaine

Message  Kal' le Sam 19 Aoû 2017 - 21:37

avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Généalogie de la France contemporaine

Message  Malcolm le Mar 22 Aoû 2017 - 19:42

Eh bien, je n'ai jamais lu ni suivi aussi assidument Eric Zemmour. Mais enfin, il y a de l'intelligence dans son propos. C'est-à-dire que c'est un homme de culture, et même tout simplement un homme ; sois donc quelqu'un qui pense praxéologiquement, mais donc qui pense. Qu'ensuite il puisse se tromper, c'est autre chose. Notamment, de trouver certains éléments accointants avec mon propos chez lui (merci pour la publication de cette judicieuse vidéo là, donc), me permet de réaliser à quel point son travail de sape contre-idéologique - car c'en est bien un, de travail de sape contre-idéologique (l'historien foucaldien peut admirer les épistémei qui s'affrontent, y compris par le médium de l'intelligence zemmourienne devant les intelligences qu'elle récuse) ... - peut tout aussi bien s'apparenter à une levée de bouclier devant un tsunami. Du moins tout son corps témoigne-t-il de cela, dans sa dynamique d'escargot réfugié sous sa carapace, par crainte d'être salement harangué.

Mais c'est drôle alors, comme Zemmour, dans sa tentative de redonner un sens aux mots, m'évoque Benoît Hamon là :

Spoiler:

De base, les deux comprennent que les mots sont falsifiés. De base, les deux s'opposent toutefois sur la base d'un malentendu, où Hamon éloignera de soi Zemmour pour réac, et Zemmour Hamon pour post-soixante-huitardise. Et pourtant, ces deux-là ont le même problème. Où donc, la levée de bouclier zemmourienne a l'air "réac", et où l'appel à se lever hamonien a l'air "réellement de gauche" parce qu'il espère pouvoir en revenir aux réalités de la lutte réelle, après la chute du PS. PS qui, donc, tombe réellement sous le coup de la critique zemmourienne, par quoi Hamon réalise sub-zemmouriennement le souci, en même temps qu'il ne peut pas être l'allié de Zemmour - ni subjectif, ni objectif, - de ce que Zemmour défend effectivement "la France" au nom de son hérédité, et de ce que Hamon défend effectivement "la France" au nom de la postérité. Les deux, tragiquement irréconciliables, ont une probité, à mes yeux.

C'est-à-dire que, clairement, Zemmour a ce nietzschéisme devant la liberté, de dire que dire liberté, sert un pouvoir. En l'occurrence, celui du libéral-libertarisme. Inversement, Hamon qui sort d'un PS précisément victime de son libéral-libertarisme (celui manifestement exprimé par le propos d'Emmanuel Macron) et précisément parce qu'il en fut victime (le programme hamonien pour la présidentielle, divergeait déjà posément du libéral-libertarisme), Hamon - donc - suggère le réinvestissement du réel, pour la réalité du pouvoir des multitudes, encontre les rétorsions, et encore qu'Hamon puisse être assez d'accord avec ce que Zemmour juge liberticide (les lois encadrant la liberté d'expression, en France).

C'est tout de même "admirable", ce retour du refoulé. C'est-à-dire que, au nom de l'hérédité ou de la postérité, peu importe, il est question de réalité contre tout le déréalisme ou transréalisme du libéral-libertarisme (aux effets trop réels, hélas, à commencer par les apories dans lesquelles il nous enferme tous, par néoconservatisme officiellement progressiste). Et, que l'on soit "réac" à vouloir la réaffirmation française, ou que l'on soit "réellement de gauche" à vouloir la réinvention française universelle (le libéral-libertarisme ne pouvant s'accommoder ni des traditions, ni des dépossessions - traditions, qui sont un genre de dépossession, d'ailleurs) ... que l'on souhaite donc deux avenirs radicalement opposés pour le territoire (l'un reterritorialisé, l'autre universalisé, donc), il appert que le mic-mac libéral-libertaire soit une plaie.

Et quand bien même Hamon compte sur la foison des initiatives - par quoi il pourrait tomber sous le coup de la post-soixante-huitardise - il n'en reste pas moins que c'est à un engagement compagnon, tout comme dans la tradition, auquel il doit (et ne peut que) faire référence, puisque le réel est là. Non qu'il soit traditionaliste ni qu'il soit besoin de traditionalisme, mais que l'engagement compagnon n'est pas autrement que tel qu'on l'a connu. Et je ne parle évidemment pas de cette fraternité macronienne, par laquelle on parle de "responsabilité", de "solidarité", d' "assumer", et par laquelle on "sourit", "s'éjouit" - et surtout profite. Par libéral-libertarisme, donc, alors.

Bref : il s'agit - pour Zemmour comme Hamon, pour les zemmouriens comme les hamoniens - de quitter l'anarchisme des passions ; de quitter le misarchisme, comme disait Nietzsche.


Dernière édition par Mal' le Mer 23 Aoû 2017 - 1:54, édité 1 fois
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Généalogie de la France contemporaine

Message  Kal' le Mar 22 Aoû 2017 - 19:55

Pour Zemmour, Hamon est dans un social-libéral-libertarisme du même ordre que le reste. Il offre d'ailleurs, pour le coup, une image d’Épinal du soixante-huitard, bien davantage que Valls par exemple. Ce donc précisément quoi Zemmour critique.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Généalogie de la France contemporaine

Message  Malcolm le Mar 22 Aoû 2017 - 20:07

C'est à la fois vrai, et faux. Surtout à travers le M1717. Par quoi, les cases zemmouriennes ont évidemment leurs limites, à mon avis. C'est-à-dire en effet que le compagnonnage auquel exhorte Hamon est bien de l'ordre de la tradition, sans traditionalisme toutefois, de ce que - tout simplement - la tradition avait porté la réalité jusque "les 40 dernières années". Il y a nécessité de renoncer au misarchisme. Si les hamoniens ne le comprennent pas, ils feront pétard mouillé.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Généalogie.... on est trahi, depuis toujours !

Message  Janot le Dim 3 Sep 2017 - 14:17

J'avoue avoir eu du mal à comprendre le propos de départ, simplement parce que j'ai d'autres habitudes sémantiques et stylistiques, d'où une certaine difficulté à décoder. Mais M. Zemmour est venu à point pour me faire comprendre, m'ouvrir les yeux,  me faire toucher du doigt la réalité ! Ah, sans lui je n'aurais rien compris à l'histoire de France, à la gloire de la nation éternelle, aux complots de la gauche, extrême-gauche, complotistes invétérés, ennemis des vraies valeurs, démolisseurs de tous poils qui, après avoir pris le pouvoir à la Révolution française, n'ont cessé jusqu'à aujourd'hui, par haine, de saper la France éternelle et de bâillonner l'opinion, d'influencer le (bon / vrai) peuple. Et cela commence tôt, explique Zemmour, dès 1972, avec la loi Pleven (il ne dit pas qu'il s'agit de faire un délit de l'incitation à la haine raciale). Et qu'obtient-on aujourd'hui ? la promotion du cosmopolitisme, des communautarismes, la faiblesse coupable face à l'islamisme qui est un État dans l'État.... J'arrête là, car ce déversoir de lieux communs éculés, de théorie complotiste généralisée, de sémantique de forteresse assiégée, de simplification absurde d'une réalité autrement complexe, de haine de l'islam et des musulmans, mis tous dans le sac des terroristes et futurs ou potentiels, ce ramassis de saletés haineuses  qui se veulent patriotiques, puisées dans le fonds idéologique du Figaro et de Valeurs Actuelles réunis, le tout enrobé d'un savoir historique et sociologique à la fois bien réel et totalement dévoyé par une idéologie de profil clairement paranoïde et réactionnaire au pire sens du terme, tout cela, dis-je, ne mérite pas un débat de fond, pas plus que je n'en aurais souhaité, pour passer à l'autre extrême, avec les tenants de la RDA stalinienne.
Un dernier mot, pour montrer aussi que la bêtise peut se mêler à l'érudition : à un moment, le présentateur regrette doctement que l'on ne dise plus holocauste mais shoah, comme s'il y avait là une déperdition sémantique — ignorant que shoah est un mot hébreu, venu d'Israël et signifiant la catastrophe majeure...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Généalogie de la France contemporaine

Message  Malcolm le Dim 3 Sep 2017 - 20:09

Non mais Zemmour n'est pas complotiste : celui qui a suivi la vidéo réalise qu'il parle d'une sociohistoire distorse, voilà tout, sans arme ni haine ni violence, encore qu'on n'ait pas à abolir son esprit critique devant lui, comme font les applaudisseurs dans l'audience. Hélas, il serait meilleur à la fois que tu le reprennes sur des éléments précis au lieu de déplorer en croyant contre-argumenter, de même que tu jouerais le jeu de la communication à me dire ce sur quoi tu achoppas chez moi. En l'état, tes remarques sont vaines.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zemmour and co

Message  Janot le Dim 3 Sep 2017 - 20:38

désolé, Mal', je ne comprends pas vraiment ce que tu écris en incipit, c'est sûrement une faiblesse chez moi.

Pour Zemmour : Les musulmans, les jeunes des banlieues, sont doublement dangereux : ils sont fanatisés (la preuve : ils sont les auteurs des attentats) et ils ne s'assimilent pas : c'est une communauté qui hait la France et donc qu'il faut combattre ; en revanche, les "médias" et autres "élites" actuelles (qui sont les héritiers des gauchistes, communistes et autres révolutionnaires ayant vaincu le gaullisme, et détestent "la France éternelle") tiendraient un discours de déni, parlant d'islamophobie par exemple, quand il faudrait attirer l'attention sur les dangers de ces jeunes de banlieue fanatisés et politisés :
C'est un discours absurde.
1) Si c'était le cas, le nombre des attentats seraient multipliés par 10 ou 30 ; il s'agit en fait d'une toute petite minorité. On a déjà connu cela avec l'antisémitisme : un juif commet un vol : voilà les juifs ! Le même vol commis par un Auvergnat : bah...
2) établir une continuité entre gauchistes de 68 et élites actuelles est un procès d'intention qui ne repose sur rien, sinon sur le fait que les adeptes du Figaro et de Valeurs actuelles, la droite pure et dure sont politiquement à l'opposé : la "gauche", voilà l'ennemi, ceux qui depuis toujours laissent le pays être envahi, ils sont cosmopolites dans l'âme ;
3) L'Histoire héroïque de la France, que ces dangereux malfaisants tentent de détruire (celle de Jeanne d'Arc...), n'est en fait qu'une vision idéologique de l'histoire de notre pays, une parmi d'autres, c'est pourtant la seule revendiquée par Zemmour.
4) Zemmour, porte-parole évident du Figaro et de Valeurs Actuelles, simplifie à outrance une histoire complexe, celle des ouvriers du Maghreb venu travailler dans nos usines et dans nos vignes dans les années 60, et de leur implantation sur notre sol. Ils ont été les artisans de l'expansion de notre industrie et de notre agriculture, taillables et corvéables : je me souviens du scandale qui révéla que chez Peugeot, les ouvriers immigrés étaient payés moins que les ouvriers français — avec l'accord de la CGT !
5) Les jeunes Français issus de l'immigration ont été à l'évidence mal scolarisés et accueillis dans le système français (je suis bien placé pour le savoir), car il aurait fallu des structures spéciales, le français n'étant, souvent,  pas véritablement leur langue maternelle ;
6) s'ajoute aujourd'hui les barrières mises à leur embauche, car la discrimination est réelle. Et pourtant : qui balaie ma rue ? des immigrés ; qui taille mes pelouses ? des étrangers. Qui ramasse mes poubelles ? des maghrébins et des noirs. Qui creusent les tranchées pour réparer les canalisations ? les mêmes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Généalogie de la France contemporaine

Message  Malcolm le Dim 3 Sep 2017 - 21:57

désolé, Mal', je ne comprends pas vraiment ce que tu écris en incipit, c'est sûrement une faiblesse chez moi.
Si c'est naturel, et que tu m'assures qu'on ne peut rien y faire, alors je suis soulagé.

Au reste, dans mon souvenir, la vidéo ne traite pas d'islamisme et, si elle l'évoque, c'est marginalement. *Embarras*
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zemmour and co

Message  Janot le Dim 3 Sep 2017 - 22:23

Allons, Zemmour ne démontre rien, il ne s'adresse qu'à des convaincus, il les rencontre dans leurs peurs, leurs angoisses, leurs espoirs, que je respecte, mais qui se laissent aller à croire que l'idée de communauté hostile de demi-étrangers français qui veut détruire la France et celle, corollaire, de mauvais Français qui haïssent la France éternelle, qui les aident même indirectement, car eux-mêmes haïssant la France... tous sentiments irrationnels, voire absurdes ; la réflexion philosophique, politique (au sens noble) ou sociologique ne se contente pas de demi-vérités, de simplismes, de clichés funestes.... mais quand on voit les réactions de supporters au stade, on peut douter de la raison humaine ordinaire.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Généalogie de la France contemporaine

Message  Kal' le Dim 3 Sep 2017 - 22:26

Janot a écrit:Allons, Zemmour ne démontre rien, il ne s'adresse qu'à des convaincus, il les rencontre dans leurs peurs, leurs angoisses, leurs espoirs, que je respecte, mais qui se laissent aller à croire que l'idée de communauté hostile de demi-étrangers français qui veut détruire la France et celle, corollaire, de mauvais Français qui haïssent la France éternelle, qui les aident même indirectement, car eux-mêmes haïssant la France... tous sentiments irrationnels, voire absurdes ; la réflexion philosophique, politique (au sens noble) ou sociologique ne se contente pas de demi-vérités, de simplismes, de clichés funestes.... mais quand on voit les réactions de supporters au stade, on peut douter de la raison humaine ordinaire.

On ne guérit que des bien-portants, de ce que dirait Rosset. *Lol*

Mais en ce qui te concerne, ne penses-tu pas tout autant prêcher pour ta propre paroisse ?

C'est la guerre des clichés au juste, c'en serait presque un sophisme. Un sophisme de rebuter les propos d'une personne, au prétexte que ce ne sont que des clichés - et alors franchement ? Ne valent-ils pas la peine de les entendre et de les considérer ? Ce n'est pas ex nihilo qu'ils naissent - les stéréotypes -, pas plus que pour le plaisir gratuit et malin de la méchanceté. S'il y a, regardons plutôt leur part de vérité.


Dernière édition par Kalos le Dim 3 Sep 2017 - 22:33, édité 1 fois
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Généalogie de la France contemporaine

Message  Malcolm le Dim 3 Sep 2017 - 22:57

Janot : Zemmour tente pourtant de rationaliser une guedinerie présumée - sans qu'il soit assuré qu'il ait raison ou non. Mais prenons l'exemple de Philippe Muray : l'homme écrit des essais, et je pense notamment à son XIXème siècle à travers les âges. C'est littéraire-monographique et psychanalytique-de-société, prétendant donc analyser le devenir sociohistorique à travers des figures emblématiques. Il se trouve que l'EHESS corrobore nombre de ses intuitions. Qui nous dit donc, que les intuitions de Zemmour sont fausses ? ... Naturellement, l'actualité est plus brûlante, mais il soulève pourtant une guedinerie, assez proche de celle que je soulevais en initial de topic. Ta contre-argumentation est aussi idéologique que Zemmour te semble idéologique (au reste, nul n'est pur de toute perspective, ça n'est donc pas un contre-argument). Si donc Zemmour met des mots sur une guedinerie, et que des gens sont là pour applaudir, c'est peut-être aussi bien parce que des Hommes se sentent lésés par elle, et qu'ils se reconnaissent une communauté éthique avec Zemmour. Jusque là, je ne vois pas où est le problème.

Ou bien, le problème concerne ce topic : tu milites contre Zemmour, HS, sans traiter du sujet. Donc bon.


EDIT: et, au fond, le sujet, c'est l'anti-autoritarisme sommaire, le misarchisme, l'anarchisme des passions, que chérissent les Français "comme en 40" - alors justement, qu'en 40 ils ne faisaient pas les fiers. Entre, il y a guedinerie.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Allons donc !" - tu y vas seul

Message  Janot le Dim 3 Sep 2017 - 23:33

Qui nous dit donc, que les intuitions de Zemmour sont fausses ?
Parce que nous n'avons pas nous-mêmes une  intelligence qui vaudrait les prétendues "intuitions" de Zemmour ? Parce que nous ignorons l'histoire de la France ? de ses racines ? Mais pour qui prenez-vous Zemmour ? pour un gourou ? pour un génie ? allons donc ! Le discours — celui aujourd'hui de Zemmour — martelant depuis des décennies que les immigrés / immigrants / et descendants d'iceux sont une menace grave pour la France, est un discours issu de l'extrême-droite, xénophobe, antisémite, bien représenté par Alain de Benoist et son extrême-droite intellectuelle ressuscitée après mai 68 (le GRECE), qui a même réussi à infiltrer le Figaro durant plusieurs années (c'est facile à retrouver), obsédé par la pureté de la race, l'identité française... n'ayant décidément jamais rien appris ni retenu de l'histoire de France et de ses mélanges ethniques, de la richesse de ses divers apports.
Il est toujours plus commode de trouver un bouc-émissaire, c'est une histoire bien connue, elle correspond à des pulsions humaines bien connues et pérennes, c'est ainsi. Cette longue histoire de la pensée française, elle a connu ces mêmes tentations dans les années 30 et les ligues, Maurras et son Action française n'est pas loin, son aile d'extrême-droite a eu sa revanche en juin 40 sur février 34, elle s'est faite plus discrète à la Libération, pour resurgir lors de la guerre d'Algérie, et ensuite connaître son havre de paix dans le Front National et le GUD... L'extrême-droite ne meurt pas, l'extrême-gauche non plus, c'est ainsi, mais l'honnête homme se doit d'avoir assez de culture et de perspicacité pour les découvrir sous de nouveaux habits, libre à lui d'aller dans la direction qui lui convient.
Cette France éternelle de Maurras, ce procès des "métèques", du sang nouveau, ce refus de l'ouverture à d'autres, "étrangers", et autres, tout cela est tellement étriqué et faux, facteur de haine et contraire aux intérêts d'une nation dynamique, on la retrouve dans la dialectique de Zemmour, des grands esprits du Figaro, aux esprits figés des Valeurs Actuelles. Une caricature de l'intelligence et de la nuance dans l'approche de problèmes délicats.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Généalogie de la France contemporaine

Message  Malcolm le Dim 3 Sep 2017 - 23:41

Tu parles de tout sauf du topic, et de la vidéo.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Généalogie de la France contemporaine

Message  Avis' le Lun 4 Sep 2017 - 8:47

Mon cher Janot, j'ai la plus grande admiration pour tes compétences peu communes. Mais je ne puis te laisser dire et propager des contre-vérités multiples :
1) Si c'était le cas, le nombre des attentats seraient multipliés par 10 ou 30
Attends, tu n'as pas tout vu. (Ils ont déjà été multipliés par 10 ou 30 depuis Merah)
2) établir une continuité entre gauchistes de 68 et élites actuelles est un procès d'intention qui ne repose sur rien.
La plupart des élites de gauche sont d'anciens trotskystes de 68. Je ne donnerai pas de noms, par mon empressement à les oublier. Et de toute façon, le peuple "dégagiste" les a dégagés. Et il va continuer.
3) L'Histoire héroïque de la France,
C'est ce qui sert à faire Nation. On jette l'histoire héroïque, on jette la nation. C'est comme on veut, mais après on ne vient pas se plaindre de ce que l'immigré ou l'ignorantin détestent un pays qui concentre tous les vices du monde.
4) Zemmour, porte-parole évident du Figaro et de Valeurs Actuelles, simplifie à outrance une histoire complexe, celle des ouvriers du Maghreb venu travailler dans nos usines et dans nos vignes dans les années 60, et de leur implantation sur notre sol. Ils ont été les artisans de l'expansion de notre industrie et de notre agriculture, taillables et corvéables : je me souviens du scandale qui révéla que chez Peugeot, les ouvriers immigrés étaient payés moins que les ouvriers français — avec l'accord de la CGT !
Taillables et corvéables.... : ils existe un Droit du Travail qui s'applique à tous. Ce qui n'empêche évidemment pas le travail noir que tout le monde pratique, noirs et blancs confondus.
Artisans de l'expansion de notre industrie... Ah bon, elle est tant que ça en expansion, notre industrie ? Ou en déclin ...? (Ce qui n'est d'ailleurs pas leur faute, faut-il le souligner...)
5) Les jeunes Français issus de l'immigration ont été à l'évidence mal scolarisés et accueillis dans le système français ...
Ils sont arrivés tellement en masse qu'ils ont débordé largement nos capacités de gestion et de financement. Capacités tellement débordées que le système éducatif est en ruines, notamment pour les plus modestes. Tout simplement. (Les riches ou les gens aisés trouveront toujours les bonnes écoles, c'est une évidence).
6) qui balaie ma rue ? des immigrés ; qui taille mes pelouses ? des étrangers. Qui ramasse mes poubelles ? des maghrébins et des noirs. Qui creusent les tranchées pour réparer les canalisations ? les mêmes.
J'ai moi-même débouché une fosse septique sans me sentir le moins du monde humilié, la preuve, je m'en vante. Ne se sent humilié que celui qui s'y complaît. Par ailleurs tu péjores toi-même certains métiers par ton discours, tu les confirmes comme "métiers de merde" alors que je ne sais pas ce qu'est un métier de merde. Magistrat, à la rigueur ? D'autre part, les noirs ou verts qui balaient les rues sont mes frères en sueur. Mais TOUS les noirs ou verts  ne balaient pas ma rue, et ceux qui le font ont juste plus besoin que d'autres de gagner leur vie ou sont plus courageux ou même ont été pistonnés pour un emploi stable ce qui de nos jours est une belle chose. Pourraient-ils être docteurs...? Non, à chacun sa vie comme elle vient et la République n'a jamais été tenue d'assurer un métier "convenable" à tous, déjà qu'elle ne vient pas à bout du chômage.
Tes arguments ne sont pas pondérés, ils militent, et je n'aimerais pas te voir céder à la "connerie militante", pas toi. Ou alors je n'ai plus qu'à me pendre.

Revenir en haut Aller en bas

Les bons contre les méchants !

Message  Janot le Lun 4 Sep 2017 - 9:56

C'est ce qui sert à faire Nation. On jette l'histoire héroïque, on jette la nation. C'est comme on veut, mais après on ne vient pas se plaindre de ce que l'immigré ou l'ignorantin détestent un pays qui concentre tous les vices du monde.
Voilà le défaut majeur d'un raisonnement à la Zemmour : Il  y a les bons (blancs, Français, bien éduqués, aimant la France) et les méchants : l'immigré et le fils d'immigré, né Français ou pas. Et on emploie le singulier pour dire en douce qu'ils sont tous pareils : "l'immigré" !! Allons, une réflexion d'hommes raisonnables et cultivés mérite mieux, plus subtil, plus de hauteur !
— Oui, dans les années 60, les immigrés du Maghreb ont fortement contribué à nos trente glorieuses, et dans le sud, ils étaient une aubaine pour les viticulteurs. Oui, contrairement à l'Allemagne, nous leur avons donné des conditions de vie et surtout d'hébergement indignes. Oui, il était humain et normal d'autoriser le regroupement familial. Oui,  il aurait fallu faire davantage pour leur faire mieux connaître et aimer la France que la vue d'un foyer Sonacotra.
— Oui, leurs descendants se sont trouvés face à des difficultés de tous ordres, oui, ils ont été marginalisés, oui, un certain nombre d'entre eux sont révoltés, voire violents, oui leurs quartiers sont misérables et n'ont pas les infrastructures des autres (le "désenclavement " promis de ces quartiers se traduit justement en allemand par : dotation en infrastructures). Non, ils ne sont pas meilleurs que les autres Français. Non, les politiques ne se sont pas intéressés à des gens qui n'avaient pas le droit de vote.
— On répète un scénario hélas bien connu de rejet paranoïde et xénophobe connu de tous les pays : Quand tout va bien, et qu'ils fournissent leur force de travail, les étrangers sont au mieux tolérés, en période de crise, ils sont responsables de tous les maux, et cela va jusqu'au meurtre : Juifs, Polonais dans nos mines de charbon (années 20), Italiens sur nos chantiers (années 30), Allemands immigrés en 40, Vietnamiens en 50, maghrébins en 70-80.
La réalité est que la société de bien-être devint une société de consommation puis surtout une société de profit, de plus en plus dure pour le salarié, puis une société de finance globalisée, où les enjeux financiers de grands groupes et leur poids dans l'économie a à la fois laminé les classes moyennes et ne travaille plus que pour le profit d'actionnaires internationaux  de plus en plus avides, que le chômage de masse ne dérange pas, au contraire : les salaires sont ainsi comprimés et les employés dociles. Où est passé l'Etat et sa grandeur, celui de de Gaulle ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Généalogie de la France contemporaine

Message  Avis' le Lun 4 Sep 2017 - 11:29

Avis a écrit: de ce que l'immigré ou l'ignorantin
J'ai bien écrit "l'immigré ou l'ignorantin" Or l'ignorantin est le plus souvent blanc de blanc depuis Philippe Auguste. Janot, n'aggrave pas ton cas par une défense malhabile *Lol*

Revenir en haut Aller en bas

généalogie...

Message  Janot le Lun 4 Sep 2017 - 13:14

Avisto, je n'ai fait qu'avancer des faits historiques, et suis peiné de me voir accusé de "militantisme". Dans la liste des "démolisseurs et fils de.." énoncée par Zemmour, je note le CRIF : revoilà les juifs et sans doute leur toute-puissance ? tout cela est bien triste.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Généalogie de la France contemporaine

Message  Malcolm le Lun 4 Sep 2017 - 14:49

Bon, puisque "le peuple" réclame un débat (Janot, Avis ... ) j'ai remis ici l'élément de Janot, mis aux Bas-fonds. J'ai mon idée de la tenue de ce lieu, mais je ne suis pas idiot.

Or il se trouve que vos altercations témoignent assez bien, précisément, malgré elles, de ce dont traite le sujet. Le sujet - qui est inspiré par Nietzsche et Muray pour ma part, et auquel Kalos vint adjoindre un Zemmour correct à mon avis, sur la base de cette seule vidéo, - parle de misarchisme pour reprendre le mot nietzschéen fort adéquat je trouve ; il parle de haine de tout ce qui a du pouvoir. C'est fort post-catholique d'ailleurs, Zemmour n'y contredirait pas, qui avance dans la vidéo que la France insiste sur l'égalité, plus que sur la liberté propre aux cultures post-protestantes (d'ailleurs toujours fort protestantes, si l'on prend les USA). Jusque là tout va bien, et il ne fallait pas exactement être Zemmour pour le remarquer.

Aussi, si vous voulez bien m'entendre, mon propos n'était ni zemmourien/post-catho (car sans attache à l'hérédité française) ni protestant par ailleurs (car sans attache spéciale avec leur espèce de liberté - voir aussi : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2168-des-trois-prejuges-de-la-republique#41784 ). Transversalement, mon discours est 'archiste, "hiérarchiste", dans la mesure où il me semble - donc - que des personnes s'écharnent "au nom de la démocratie", en se sentant par trop vite "comme en 40". Merci Janot d'illustrer leur gabarit pour moi car, à Dieu mort ne plût, tu en ressors assez bien, à dégainer tes armes "anti-fascisme" de façon réflexe, alors que ça n'était pas le sujet. Hélas, Zemmour, dans cette vidéo, me semble contribuer intellectuellement - sous son angle devant lequel on est en droit de redire, serait-ce parce qu'il est imprécis à notre entendement, ou bien en courant vers son héréditarisme culturel qui nous horripilerait de ce qu'on serait moderniste (comme c'est donc ton cas Janot) - Zemmour me semble contribuer, disais-je, tout à fait positivement au problème que je soulignais, je répète sous son angle (d'ailleurs, tu cites horripilé Janot, Alain de Benoist, devant lequel j'ai la même placidité que devant Eric Zemmour : mes affections n'ont pas besoin d'être celles de ces messieurs, pour que je remarque leurs qualités, ce que ceux-là font d'ailleurs avec leurs adversaires - et qu'on me permette d'être "diversaire" seulement, merci). Bref : Janot, tu te soulèves misarchiquement, de ce que Zemmour te semble méchamment incarner le fascisme.

Excuse-moi de trouver cela fort de café. Mais donc, ça illustre parfaitement ce que je disais initialement. Janot, tu ressors des personnes que je fais parler à l'initiale, sans conteste.

Inversement alors, voilà Avistodénas qui, dans son souverainisme relatif, fait bien remarquer que le gauchisme a gauchi nombre d'éléments - dont post-soixante-huitardise. Hélas Janot, tu me sembles hystérique : faut-il te rappeler que, pour athée-laïc qu'il soit, Zemmour est issu de la culture juive ? Et, si tu veux bien une seconde cesser de tartiner, tu remarqueras que Zemmour n'est pas complotiste. Alors évidemment, le souverainisme relatif d'un Avistodénas (on pourrait aussi médiatiquement citer Natacha Polony, du coup, et l'indécrottable Michel Onfray - qui certes n'est pas souverainiste !) peut bien horripiler le modernisme misarchiste. Il n'en reste pas moins que le conservatisme n'est pas le fascisme. Il faut arrêter de guediner, de sortir le branle-bas de combat réflexe, etc. car c'est bien idéologique - aussi idéologique que le souverainisme, qui lui non plus n'est pas le fascisme.

A l'heure hypermoderne d'un narcissisme light (dixit Gilles Lipovtesky, dans les cases sociologiques duquel tu me sembles fort bien entrer Janot), on se croit un peu trop vite "comme en 40" et, si nos hypermodernes d'un narcissisme léger y avaient été (en 40), je gage qu'ils auraient largement, et comme tout le monde, fait partie de la minorité silencieuse devant le nazisme, à pétainiser, car ayant d'autres chats à fouetter ; par exemple faire survivre une petite famille au marché noir, en survivant soi-même, donc en ne risquant pas la fusillade pour "terrorisme"/acte de résistance, sans parler de devoir faire le STO. Etc.

Ne soyons pas manichéens non plus, car cela sert juste le gauchissement du réel, qu'on soit de gauche, de centre ou de droite. Savoir (se) (re)cadrer ne serait pas du luxe : ceci n'est ni d'extrême-gauche ni d'extrême-droite.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Généalogie...

Message  Janot le Lun 4 Sep 2017 - 15:15

Hélas Janot, tu me sembles hystérique : faut-il te rappeler que, pour athée-laïc qu'il soit, Zemmour est issu de la culture juive ?
Je me contenterai ici de remarquer que la phrase ci-devant citée est pour le moins malheureuse, mais ce n'est pas le lieu de disserter sur l'hystérie ni sur l'opportunité de demander à un voyant s'il voit qu'il fait jour — et je n'ai pas parlé de fascisme, ayant le sens des mots et de l'Histoire. Mais à quelque chose mots peu adaptés sont bons : je m'en vais lire le Misarchismus dans la Genealogie der Moral. Donc, Mal', merci !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Généalogie de la France contemporaine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum