L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Kal' le Jeu 22 Déc 2016 - 2:37

J'ai récemment entendu parlé du « problème de la parité linguistique », accompagné de beaucoup de râles et de plaintes. Pourquoi encore une telle récrimination ? – les féministes et leurs mulets masculins ont une ingéniosité sans limites. De ce qu'on dit, apparemment donc, le masculin « absorberait » le féminin : et ce ne serait pas juste, proclament-ils sans craindre le ridicule qui les guette.

Les coupables ? L'Académie française, d'après les féministes, aurait effacé la place du féminin dans la langue pour X raison.

Quelles sont alors les solutions que les albes apôtres de l'égalité nous proposent ? En voici quelques exemples, tenez vous prêts :


  • Féminisation absolue de tous les noms lorsqu'employés pour une femme  :

Non pas une « auteure » mais une « autrice ».


  • Prise en compte sans concession du féminin avec des pronoms neutres :

« Trois hommes et une femme sont au marché » = « Iels/Illes sont au marché » ; non pas « ceux qui vont au théâtre » mais « celleux qui vont au théâtre ».


  • Bannissement des parenthèses pour signifier l'éventuelle présence de femmes au participe passé, ou avec les adjectifs :

« Ces élèves sont assurément très intelligent-e-s », avec des points ça marche aussi.


  • Prohibition des termes uniquement masculins incluant pourtant des femmes (le « masculin universel ») :

On ne dit plus « les hommes sont libres et égaux » mais « les humains sont libres et égaux ».


  • Spécial végan : bannir l'utilisation de termes jugés « spécistes » :

« La vache ! » ; « c'est un porc » ; « tu es bête » = interdits.

Et tout un tas d'autres joyeusetés ! La Suisse romande et le Québec ont déjà préconisé certaines de ces mesures, à quand notre tour ?


Dernière édition par Kalos le Ven 1 Sep 2017 - 3:33, édité 5 fois
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Malcolm le Jeu 22 Déc 2016 - 10:07

En latin, dans une énumération (des chiens, des chats, des garçons, des filles ... ) adjectivée (... nombreux, beaux, verts, vieux), on accorde les adjectifs sur le dernier genre occurrent (des chiens, des chats, des garçons, des filles nombreuses, belles, vertes, vieilles).

La Rome antique est-elle paritaire ?

Que doit-on en conclure sur l'utilité d'harmoniser les langues ?

Ces gens prennent les mots pour les choses. Ils sont linguistiquement réalistes, non nominalistes.
Autrement dit, ils ne supportent pragmatiquement pas l'illocutoire voire le perlocutoire potentiels d'un discours, soit donc : ils sont incapables d'humour, par ce fait même. Ils n'aiment pas l'intelligence, ne souffrent pas l'esprit, et gare à vous si vous en faîtes preuve devant eux, en dehors de leurs malignités.
Ils ne supportent plus que de s'éjouir comme de sévères complaisants seuls-ensemble. Pas étonnant alors, qu'ils ne supportent pas le spécisme : rire est le propre de l'Homme (et non de "l'humain", ça ne change nominalistement rien). Mais, si les enfants peuvent partir en rire, ils ne prennent pas la mesure de l'esclaffade adulte, distanciée. Bref : nos militants sous-hominisent, à l'insensé dédain de l'Histoire de la langue, de l'Histoire expressive, de l'Histoire tout cours. Pour eux, le passé est une aberration ! *Lol*

C'est l'ignorance et la superstition [idéologiques] les plus crasses, qui les gouvernent, qui veulent gouverner, voire gouvernent parfois ! De vrais ânes ! *Lol*


Dernière édition par Malcolm le Jeu 22 Déc 2016 - 10:19, édité 1 fois
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Prince' le Jeu 22 Déc 2016 - 10:17

Ce n'est que la confrontation d'une idée avec le réel. L'idée a fait son œuvre maintenant il faut la mettre en pratique. Encore un hygenisme, comme le veganisme. L'air se raréfie.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Malcolm le Jeu 22 Déc 2016 - 10:21

Au même titre que le néolibéralisme, il y a là une novlangue orwellienne.
Une bienpensée doublepensante.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Crosswind le Jeu 22 Déc 2016 - 10:26

Ah, ces féministes ! Pour beaucoup, j'ai l'impression, des fofolles. Néanmoins la prééminence grammaticale du genre masculin me semble acquise en langue française, même si je crois que beaucoup la perçoit comme neutre. Lorsque l'on énonce "il a été dit", on n'a pas l'image d'une *tût* tricotée par une paire de *tât* en tête. Seul le neutre s'impose.

Je me demande dès lors si la langue n'est plutôt pas l'héritage d'une orientation sociale plus qu'une manifestation actualisée et revendiquée d'un comportement. Je serais féministe, je commencerais sûrement par demander à l'AcFr de réintégrer le neutre, sans toucher à la graphie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Malcolm le Jeu 22 Déc 2016 - 14:54

Le fait est qu'on parle de "valeur de neutre". Cela suffit.
Idem de cette malheureuse expression de grammairien trop prise au sérieux : "le masculin l'emporte sur le féminin au pluriel". Il emporte quoi ? Rien du tout : il sert, bien au contraire. Et puis, fallait-il se sentir vexé pour des mots.

On dit couramment que les mots blessent plus longuement que les coups. Peut-être, mais si je laisse à quelqu'un le choix entre le traiter de con ou lui en mettre une, et s'il préférerait ne pas être dans ce dilemme stupide, il optera pourtant pour l'insulte. Donc bon.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Crosswind le Jeu 22 Déc 2016 - 15:14

Mh. certes. Je te rejoins sur bien des points, tt en conservant une (très) vague forme de compréhension pour tout argument avancé sur base de la préférence du masculin sur le féminin.

(Suis obligé d'arrêter ici, le clavier de ma surface pro rend l'âme sur les "u", "i","o" et "retour arrière". Foutu matériel...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Kal' le Ven 1 Sep 2017 - 3:35

Princeps a écrit:Encore un hygenisme, comme le veganisme

As-tu entendu parlé de la convergence des luttes ? Je suis tombé sur plusieurs blogs de féministes, l'une d'entre elles disait que la consommation de la viande et l'oppression contre les animaux allaient de pair avec le machisme et la domination de la femme.

Malcolm a écrit:le masculin l'emporte sur le féminin au pluriel

Je ne sais plus quelle féministe a dit : « le masculin ne l'emporte pas sur le féminin, il l'absorbe ».

Crosswind a écrit:Je serais féministe, je commencerais sûrement par demander à l'AcFr de réintégrer le neutre, sans toucher à la graphie

Notre Académie française est très conservatrice, heureusement ?

*
L'Académie française a écrit:En 1984, le Premier ministre crée une « commission de terminologie relative au vocabulaire concernant les activités des femmes ». Le décret indique notamment que « la féminisation des noms de professions et de titres vise à combler certaines lacunes de l’usage de la langue française dans ce domaine et à apporter une légitimation des fonctions sociales et des professions exercées par les femmes ».

L’Académie française, qui n’avait pas été consultée, fait part de ses réserves dans une déclaration préparée par Georges Dumézil et Claude Lévi-Strauss. Elle dénonce en particulier le contresens linguistique sur lequel repose l’entreprise : il convient de rappeler que le masculin est en français le genre non marqué et peut de ce fait désigner indifféremment les hommes et les femmes ; en revanche, le féminin est appelé plus pertinemment le genre marqué, et « la marque est privative. Elle affecte le terme marqué d’une limitation dont l’autre seul est exempt. À la différence du genre non marqué, le genre marqué, appliqué aux êtres animés, institue entre les deux sexes une ségrégation. » Aussi la féminisation risque-t-elle d’aboutir à un résultat inverse de celui qu’on escomptait, et d’établir, dans la langue elle-même, une discrimination entre les hommes et les femmes. L’Académie conteste enfin le principe même d’une intervention gouvernementale sur l’usage, jugeant qu’une telle démarche risque « de mettre la confusion et le désordre dans un équilibre subtil né de l’usage, et qu’il paraîtrait mieux avisé de laisser à l’usage le soin de modifier ».

Voir aussi : http://www.academie-francaise.fr/actualites/feminisation-des-noms-de-metiers-fonctions-grades-et-titres
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Avis' le Ven 1 Sep 2017 - 6:15

J'aime les sapatrices-pompières.
Bien plus scandaleux le fait de donner un nom masculin à ce qui est typiquement féminin : LE sein ! Et pourquoi pas le pectoral tant que nous y sommes ! LE vagin ! Alors que, de toute évidence, il s'agit d'une vagine !
Le langue français est décidément bien tordu, l'esprite française bien dévoyée, et c'est ainsi qu'Allah est grande.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Kal' le Dim 1 Oct 2017 - 22:07

Raphaël Enthoven:

avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

égalitarisme...

Message  Janot le Lun 2 Oct 2017 - 9:06

On dérape vers un tas d'absurdités... une blague dit : comment appelle-t-on un chauffeur de bus féminin ? une chauffeuse de buse.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Malcolm le Lun 2 Oct 2017 - 11:26

Vous êtes ignobles, ne comprenez-vous donc pas cette détresse féministe ? Enthoven n'est-il pas un sale oppresseur de leur faire remarquer de tels éléments, alors que tout indique que c'est un homme ? Et Janot, la blague dont tu fais preuve n'est-elle pas une singerie de plus, dite par un autre homme encore, et à n'en point douter inventée par des hommes ? ... Allons ! Ce n'est pas l'égalitarisme qui s'invite dans la langue française, mais c'est ... "le girl power" ! *Lol* Oh que je suis ignoble *Colère*

Soyons galants ...
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la longueur du titre de ec sujet doit être comprise entre......

Message  Janot le Lun 2 Oct 2017 - 12:45

On est ignoble
Dans les vignobles
Des gens malsains

Là qu'on les pende
Et les répande
Dans le purin

Ils sont des lâches
Et sans attaches
Ce sont des sots

Qu'on les balance
A la potence
Tous les pourceaux !

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Malcolm le Mar 3 Oct 2017 - 12:55

Un peu de bon sens dans ce monde de brutEs & brutes*, qui veut imposer l'égalitarisme aux souffrances et divers modes de gestion idoines :

Slate
Ne réduisons pas l'échange Christine Angot-Sandrine Rousseau à un vulgaire clash télé

Car l'égalitarisme dans la langue française, n'est qu'un mode de gestion parmi d'autres, des velléités antisexistes et - comme on a vu sur ce fil - de loin pas le plus pertinent, ne valant que pour les ignarEs & ignares**.


___________________
* Je propose, à ce sujet, qu'on dise un brut, et non plus une brute, car quand c'est un homme il est ignoble*** que ce soit au féminin ...
** Bis repetita : il faudrait égalitaristement écrire un irgnar, des ignars sans E, quand l'ignare est masculin ...
*** Il est ignoble qu'ignoble ait un E, aussi, pour un sujet masculin. Ignobl !
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Kal' le Jeu 26 Oct 2017 - 21:38

Le Figaro
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/10/26/01016-20171026ARTFIG00256-l-academie-francaise-met-en-garde-contre-le-peril-mortel-de-l-ecriture-inclusive.php

La déclaration :
L'Académie française a écrit:Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La démultiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Prince' le Mar 31 Oct 2017 - 10:12

Les arguments sont plus que valables. *Applause*. On aurait dû en rester au français du XVIIe.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Avis' le Mar 31 Oct 2017 - 10:48

La langue française, qui fut si belle, tend à s'abâtardir : elle ne sera bientôt plus qu'un patois. RIP.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Philou le Mar 31 Oct 2017 - 11:55

Le français du XVIIe n'est pas à mon avis le modèle absolu de la prose française, encore trop latinisé. C'est le français du XVIIIe, plus léger et plus vif, qui a conquis le monde. Le français (la langue) donne le meilleur de lui-même quand il est clair et vif à la fois. C'est cet aspect brillant sans superficialité qui en a fait une langue exceptionnelle. Exemples : Chamfort, Choderlos de Laclos. Mais d'autres comme La Bruyère, de par le genre de leurs écrits, avaient anticipé cette évolution.

Cela dit, on trouve des tournures latines (ablatif absolu par exemple) devenues célèbres en français :
Maître corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître renard par l'odeur alléché
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Prince' le Mar 31 Oct 2017 - 11:59

Le français du XVIIe n'est pas à mon avis le modèle absolu de la prose française, encore trop latinisé. 
On ne se refait pas  *Soldat romain*

C'est cet aspect brillant sans superficialité qui en a fait une langue exceptionnelle. 
Sans chauvinisme, c'est la plus belle langue qui soit.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Destinée le Mar 31 Oct 2017 - 12:03

Vous me faîtes tous un peu d ela peine ... snif snif snif.


Mais c'est comme avec "le cas Weinstein" => http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2214-le-cas-weinstein <= ça sert juste à diviser pour mieux régner !!! faut dir equ'on s'éclate assez bien à nous diviser les uns les autres gaiment !!! Hihihi.
avatar
Destinée
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum