L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Destinée le Mar 31 Oct 2017 - 12:03

Vous me faîtes tous un peu d ela peine ... snif snif snif.


Mais c'est comme avec "le cas Weinstein" => http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2214-le-cas-weinstein <= ça sert juste à diviser pour mieux régner !!! faut dir equ'on s'éclate assez bien à nous diviser les uns les autres gaiment !!! Hihihi.

Destinée
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Kal' le Mar 31 Oct 2017 - 12:54

J'avais déjà vu cette vidéo. Elle ne dit rien, hormis qu'on ne peut pas critiquer une modification langagière à partir de l'esthétique de la langue, sous prétexte que cette esthétique est une simple question d'habitude. Or, à l'inverse, c'est précisément par ces habitudes que l'esthétique de ladite langue s'est construite, et que l'on peut dire que telle ou telle modification n'est pas belle.


Dernière édition par Kalos le Dim 12 Nov 2017 - 16:18, édité 1 fois
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Destinée le Mar 31 Oct 2017 - 13:15

Kalos a écrit:Je l'avais déjà vu cette vidéo. Elle ne dit rien, hormis qu'on ne peut pas critiquer une modification langagière à partir de l'esthétique de la langue, sous prétexte que cette esthétique est une simple question d'habitude. Or, à l'inverse, c'est précisément par ces habitudes que l'esthétique de ladite langue s'est construite, et que l'on peut dire que telle ou telle modification n'est pas belle.
Un point d'interrogation derrière chacune de vos sentences les rendraient enfin recevables !!! (Je vous attends sur mes points d'exclamation ! Hihihi.)
avatar
Destinée
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Avis' le Mar 31 Oct 2017 - 13:51

Et moi de confirmer l'avis de Kalos. Nous sommes tous en recherche d'esthétique, et comme nous sommes aussi totalement culturels, ce qui heurte notre culture heurte aussi notre sens esthétique. Ceux qui donc s'ingénient à heurter le sens esthétique sont des gens dépourvus de culture. CQFD;

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Philou le Mar 31 Oct 2017 - 14:34

Lupus Maior a écrit:Sans chauvinisme, c'est la plus belle langue qui soit.
Et l'italien, alors ? *Soldat romain*
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Prince' le Mar 31 Oct 2017 - 14:51

L'italien est une langue amicale. On s'aime et on s'engueule mieux en italien. Mais il manque de la noblesse - parce que l'italien n'a jamais régné comme le français, parce que c'est une langue qu'on apprend aisément.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Philou le Mar 31 Oct 2017 - 15:05

C'est vrai que l'italien a l'image d'une langue facile, le français c'est l'inverse.
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Prince' le Mar 31 Oct 2017 - 15:07

Il m'a fallu 4 mois, en autodidacte. Et je suis d'une nullité absolue en français  ! - encore que mon style soit apprécié par mes condisciples universitaires  *Lol*.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Philou le Mar 31 Oct 2017 - 15:49

Bon, si un jour j'en ai marre du français, je me mettrai à l'italien, comme j'ai fait avec la bouffe ! *Soldat romain*
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Prince' le Mar 31 Oct 2017 - 16:03

C'est un régal.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Philou le Mar 31 Oct 2017 - 16:25

Je m'en doute. C'est une ressource précieuse, vu que nous sommes désormais officiellement dans un pays qui n'a ni langue ni culture... *Souri*
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Avis' le Lun 6 Nov 2017 - 13:33

Il paraît qu'on ne peut plus écrire : un maître-pipier mais
une maître.sse-pipier.e

Je sens qu'on va s'amuser. *Blase*

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Philou le Lun 6 Nov 2017 - 14:03

https://twitter.com/CPCHardware/status/923721802450456576
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Invité le Lun 6 Nov 2017 - 21:42

Lettre secrète d'une féministe à deux amis conspirateurs.

Chers·ères tous·tes deux (ou plutôt che·è·r·e·s tou·te·s deux ? Peu importe, sentez-vous salué·e·s inclusivement),

j'aimerais partager avec vous, que je sais fervent·e·s admirateurs·trices du point milieu autant que moi, allié·e·s dans le combat contre le masculin, auteurs·trices de pamphlets féministes, ma stratégie de combat. La voici :

Dans un premier temps, nous allons imposer aux Français·es l'écriture inclusive comme norme, comme contrainte. Que les instituteurs·trices piquent fort avec leurs stylos rouges dans les coeurs des écoliers·ères qui osent s'opposer au culte du point milieu ! Que toutes les oeuvres des grand·e·s philosophes et écrivain·e·s soient adaptées et deviennent illisibles (et ainsi non lues) afin que la pensée libre ne soit plus !

La tâche sera beaucoup plus facile que vous ne le croyez. Comme disait autrefois Lénine : « Déclencher la révolution mondiale en Russie est aussi facile que de ramasser une plume. » Vous craignez qu'il n'y ait de la résistance ? Pauvres infidèles ! Les hommes, eux, ne pourront point nous arrêter ; nous dénoncerons toutes leurs critiques et tous leurs arguments comme chauvinistes, machistes, sexistes, ... Quel homme politique s'exposerait volontiers à de telles diffamations ? Et les femmes savantes, hélas, ces pauvres créatures, elles n'oseront pas non plus nous critiquer. Bien qu'elles sachent bien que la langue n'est pas la source du sexisme, elles sont assez stupides pour croire que nous défendions l'intérêt de la femme. Et par complicité erronée, elles se tiennent à l'écart du débat. Regardez les médias : ce sont presque toujours des hommes qui s'indignent contre l'écriture inclusive (pour aussitôt être diffamés par nos camarades féministes).

Dans un deuxième temps, nous admettrons l'illisibilité de l'écriture inclusive et nous proposerons un remède simple, une nouvelle règle : « Le féminin l'emporte sur le masculin », bref : le féminin générique. Cela vous semble absurde ? Alors, regardez ce qui se passe outre-Rhin. L'université de Leipzig a adopté, dans ses statuts, le féminin générique après de nombreuses critiques d'une écriture inclusive illisible. On y lit : « In dieser Ordnung gelten grammatisch feminine Personenbezeichnungen gleichermaßen für Personen männlichen und weiblichen Geschlechts. » (Dans ce statut, le genre grammatical féminin désigne à la fois des personnes de sexe masculin et féminin.) On y trouve des articles formidables comme celui-ci : « Die Vertreterinnen der Gruppe der Hochschullehrerinnen, der Gruppe der akademischen Mitarbeiterinnen und der Gruppe der sonstigen Mitarbeiterinnen in den Fakultätsräten, die Dekaninnen, Prodekaninnen und Studiendekaninnen sowie die Gleichstellungsbeauftragten werden für eine dreijährige Amtszeit gewählt. » (Les représentantes du groupe des professeures, du groupe des collaboratrices académiques et du groupe des autres collaboratrices dans les conseils de facultés, les doyennes, les vice-doyennes, les doyennes d'études et les déléguées à l'égalité [entre femmes et hommes] sont élues pour un mandat de trois ans.)

Une fois le féminin générique adopté, on fera comme avec l'écriture inclusive : on le supprime aussitôt. On avoue qu'on en a fait trop. On enlève toutes les notes de bas de page qui disent que le féminin inclut des personnes de sexe masculin (mais on laisse les statuts inchangés !). Alors, du coup, tous les statuts ne concerneront que les femmes ! Seules les femmes y sont nommées et pourront être présidentes, professeures, actrices, écrivaines, ... Le masculin ne sera non seulement supprimé de la langue, mais de toute fonction publique ! Le paradis féministe sera finalement atteint.

Cordialement,
votre amie.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Avis' le Mar 7 Nov 2017 - 5:51

Il peut venir à tout le monde des idées saugrenues, comme massacrer une langue et une culture entières pour faire avancer la cause de l'égalité hommes-femmes. Mais ce type d'idées stupides ne connaît généralement pas une longue postérité, ne remporte pas un franc succès.
C'est donc que d'autres phénomènes sont en cause, et à rechercher avant qu'il ne soit trop tard. Car le massacre est d'ores et déjà consommé.
La cause de l'égalité hommes-femmes est déjà bien avancée et ne cessera de progresser, de façon naturelle, les filles se révélant en général beaucoup plus appliquées aux études que les garçons pour des raisons diverses, et sans qu'il soit besoin de provoquer un véritable génocide culturel.
C'est qu'une nouvelle caste de faux intellectuels et de profs a vu le jour dans les années d'après guerre, c'est à dire opérative dès les années 70. Une aristocratie du penser qui n'a jamais rien produit qu'elle-même, à commencer par notre ministre-à-vie de l'Education nationale - et qui l'est sans doute encore - Jack Lang, et sa kyrielle de successeurs et affidés. Avant eux, le chaos, la barbarie. Normal : c'était la guerre, la plus atroce qu'ait connue l'humanité.
Mais ils sont venus, "ils ont été donnés à la France". Enfin.
Ils ont d'abord et d'entrée de jeu - oui, nous sommes loin de la cause des femmes mais elle viendra, avec son cortège de stupidités - remplacé, souvenez vous, La Fontaine par Maurice Carême et ses niaiseries. Dès l'enfance, ils ont condamné l'enfant, et ses facultés d'apprentissage et de formation. L'enfant, décrétèrent-ils, sait tout en naissant, il suffit de le laisser redécouvrir ce que des générations antécesseuses ont mis des siècles à comprendre.
Et savez-vous quoi...? La raison, et la seule, de leur supériorité intellectuelle et surtout progressiste, résidait dans le fait que les conservateurs qui leur faisaient la gueule étaient "Ringards". Ah, la ringardise ! Rien ne résiste à cet argument. Forcément, si vous voulez conserver des méthodes d'enseignement - eussent-t-elles fait leurs preuves - vous êtes conservateur, donc ringard. Conserver des antiquités historiques dans un musée est ringard. Or l'enseignement est tout sauf un musée. Loin d'être figé tel qu'en lui-même un musée, il progresse. Donc, progressons, et de préférence selon nos inspirations déjantées. Sinon, c'est ringard.
Et qui peut supporter, sans être submergé de honte, de passer pour ringard...? Personne, pas même le plus assuré des esprits. Interrompez le plus pertinent des exposés d'un : "c'est ringard", et l'exposant perd tous ses moyens, en même temps que ses arguments.
Donc, nous fumes ringards, à toujours ronchonner dans nos coins tandis que les faux intellectuels aristos à la Jack Lang (et d'autres que l'on pourra citer mais Jack Lang reste l'éternel inventeur de la fête de la musique, laquelle - musique - est déjà une fête en soi mais n'existait pas avant lui !) se levaient comme autant de soleils multiples et nouveaux aveuglant le monde de leur intelligence.
Multiples, car le monde était vide avant eux et il y avait de la place. Jusqu'à notre belle Kacem bien aimée qui, sur sa seule et lumineuse idée, décida de supprimer latin et grec de base. Sans doute ne sont-ils pas assez racaille. D'ailleurs latin et grec sont imprononçables en caillera. Essayez donc.
Ah ces aristos de la pensée ! Quelles belles personnes !
De belles personnes qui auront tout ringardisé. Des bobos...? Non : de belles personnes.
Prendre des décisions utiles, efficaces et profitables à tous...? Ringard. La vraie modernité ? : l'aberration, l'extravagance. Transformer l'écriture en hiéroglyphes  sexués, ça c'est moderne coco.
Et voilà comment, mesdames et Messieurs, l'écriture pointée au pointeau de la bêtise devint un sommet du génie de l'aristocratie du penser en France, belle France de mes amours.
Il eut été tellement plus simple, avouez, de placer à la fin de chaque mot un pénis ET une vulve, non? Ou une vulve et un pénis, pour respecter la priorité.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Philou le Mar 7 Nov 2017 - 14:47

http://www.20minutes.fr/societe/2164483-20171107-plus-300-enseignants-engagent-plus-enseigner-regle-masculin-emporte-feminin
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Avis' le Mer 8 Nov 2017 - 5:38

Il ne faut pas être grand devin pour subodorer l'évolution de nos sociétés égalitaristes (non, pas guitaristes, apprenez le français voyons !).
Les langues écrites vont évoluer vers un charmant babil SMS (non, pas sadomasosodomisé, tenez-vous au courant bon dieu !) dont chaque expression sera précédée d'un symbole hermaphrodite ou neutre.
La cohabitation hommes-femmes est en train de devenir si délicate et allergisante que l'on assiste d'ores et déjà non pas à un divorce généralisé - faudrait-il encore qu'après avoir relégué le mariage au rayon du vide-grenier (on disait autrefois brocante, voyez comme les choses vont vite et la perte en ligne importante) - mais à une sexualité séparée de corps et d'esprit : les robots sexuels guettent déjà la moindre de nos faiblesses pour nous remplacer avantageusement. Parfaitement : nous remplacer ! Nous sommes en voie d'extinction. Les robots s'avérant bien meilleurs que nous, et tellement plus économiques, surtout au déduit ! Pensez donc : on pourra trouver le mec idéal doté d'un sexe gros comme un canon tirant dix-huit coups de douceur onctueuse, à la  brutalité d'une bête de corrida; la nana qui tiendra à la fois de la suavité d'un aspirateur de bougnazal géant à ballotage compensé, en nous susurrant à l'oreille combien nous sommes beaux et forts, et nous vidant les génitoires jusqu'à la cervelle. Ou le robot mixte.
Décidément, hommes et femmes ne sont plus faits pour vivre ensemble. Pour se supporter mutuellement. Pour s'entraider. Le vivre-ensemble...? Mais quelle stupidité crassouilleuse ! La vérité est dans le harcèlement mutuel et permanent (si l'on veut en croire les pasionarias de l'égalité sexuelle, lesquelles, comme toujours, parviendront au résultat exactement opposé à celui qu'elles recherchent : No pasaran ....! Merde, ils sont passés ! On reste seules avec nos gosses).)
Le grand remplacement, vous dis-je: les robots (à tout faire mieux que nous) finiront par nous trouver tellement chiants (et chiantes, n'oublions pas) qu'ils vont nous évincer et nous transformer en gélatine à lustrer les circuits imprimés. Ah elle sera belle, l'égalité hommes-femmes, je vous le promets ! La nouvelle extinction de masse ! Et tout ça pour quoi ...? Parce que des chieuses (et des chieurs, n'oublions pas) nous ont dégoté la dernière chiure à la mode !
Comme partout et toujours, le progrès sert d'abord à nous attirer des malheurs en se retournant sur lui-même comme un gant.
Ah si seulement les féministes pouvaient nous lâcher un moment la grappe, je veux dire le tétin, et ne s'occuper que des vrais harceleurs, leur tomber sur le râble à cinq ou six et leur faire passer le goût de l'espièglerie. Mais les bonnes femmes, c'est juste bon à geindre.
Ca va, je sors.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Philou le Mer 8 Nov 2017 - 9:31

J'ai lu que désormais, il fallait éviter de regarder les joggeuses quand on fait son footing, pour ne pas les effrayer. Et accélérer si on arrive de dos. C'est la seule réponse qu'on ait trouvée face aux violeurs-tueurs. Comme contre le terrorisme. Ce sont les camionnettes qui foncent sur les gens et les "fous de Dieu" ne sont que des déséquilibrés (alors qu'il y a peu on nous bassinait sur l'idéologie islamiste). Ce changement de stratégie était annoncé, pour qui sait entendre :
E. Macron / Alain a écrit:Pensez printemps !
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Avis' le Mer 8 Nov 2017 - 10:54

On ne va pas tarder à faire de nous des Rabbi Hillel, celui qui marchait tête baissée pour ne pas voir les femmes et qui se cognait aux murs... L'hypocrisie est en marche, on ne l'arrêtera plus *Lol*

Et accélérer si on arrive de dos.

Ou se mettre une clochette au cou.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Philou le Mer 8 Nov 2017 - 15:04

Avistodénas a écrit:L'hypocrisie est en marche, on ne l'arrêtera plus *Lol*
Le déni de réalité, même. C'est cela le "penser printemps" de Macron (pas d'Alain). Je préfère Mario Draghi qui, même en langage sibyllin bourré d'euphémismes, a laissé entendre hier que ça allait mal.

avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Avis' le Jeu 9 Nov 2017 - 11:28

Force est de reconnaître et accepter que les sociétés et les langues évoluent, c'est même un couple inséparable. Les progressistes annoncent donc qu'il nous appartient d'en prendre acte et d'entériner ces évolutions.
Autrement dit : la toiture s'effondre, entérinons sa ruine.
Et hop !

L'éducation nationale aurait même pris les devants en sciant les pilotis."Travailler sur des textes lacunaires pour problématiser en réception l'étude de l'élément linguistique visé". Vous y entravez quelque chose, vous ? On m'a expliqué, car je suis très très con. Cela veut dire : remplir un texte à trous. Mais que l'on se rassure, on peut faire pis. Comme pour "nager", que tout le monde connaît : Au secours ! je traverse l'eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête, et gloub....
S'il n'y avait que çà....
Je suis timé, j'ai un call et je manque de sourcing sur la question. J'applique donc le process en créant ASAP un groupe sur Slack et on brainstorme.... Okkkkkay ?
Je tiens le pari que dans deux générations, on est incapables de lire Chateaubriand ou Victor Hugo. Qu'un énoncé mathématique sera incompréhensible....
Et ne parlons même pas des idées tordues qu'un discours vicieux est capable d'induire...
La toiture s'effondre, entérinons la ruine. Et continuons de danser sur des planches pourries et poltronnes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalitarisme s'invite dans la langue française

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum