Cicéron, rector ou princeps ?

Aller en bas

Cicéron, rector ou princeps ?

Message  Princeps le Mar 22 Avr 2014 - 18:24


Philosophos a écrit:Il m'évoque immédiatement Auguste, le princeps, le premier de tous les citoyens.
Voilà qui nous donne l’occasion de revenir sur cette notion et plus globalement sur Cicéron et son projet politique – notamment la meilleure forme de gouvernement et le portrait du citoyen idéal (rector rei publicae).
Il est clair que Cicéron s’inspire de Polybe lorsqu’il parle de constitution mixte. L’impérium, équivalent à la dimension monarchique du pouvoir, tient la place centrale. C’est le peuple et la libertas qui vont empêcher toute dérive monarchique. Le rôle du Sénat n’est qu’à peine aborder. Si Polybe parle d’une répartition géométrique, équilibré, Cicéron est déçu par le Sénat et s’en détourne.
Toutefois, Cicéron ne dit pas que la direction du pouvoir dût incomber à un seul citoyen, si excellent soit-il. Au contraire, la cité sera mieux servie par l’ensemble des meilleurs citoyens. In fine, l’élément aristocratique sénatorial est remplacé par un élément aristocratique fondé sur le mérite, à l’image de ce qu’Ortega propose bien plus tard.
Ces citoyens sont les meilleurs car les plus sages, les plus aptes à accroître le bien-être de l’Etat. Au service de l’état, le pouvoir personnel ne peut qu’être vertement critiqué par Cicéron. L’action politique s’inscrit dans le cadre des institutions, dans le respect de la légalité. Cicéron parle d’un tuteur (tutor), d’un homme de confiance (procurator).

Il faut bien entendre que ce modèle ne fut jamais mis en pratique.
Cicéron, Lettre à Atticus, 8, 11 a écrit: Pompée n’a jamais pensé, à aucun moment de sa vie et moins que jamais en ce moment, au bonheur des citoyens et au salut de l’état
Voilà qui discrédite la candidature de Pompée, même si l’on est en droit de douter de l’analyse cicéronienne. Sur Octave-Auguste, la nuance est plus subtile. Sémantique déjà, princeps d’un côté et rector de l’autre. La différence notable me semble être dans la substance du pouvoir monarchique : limité et encadré chez Cicéron, il concentre tous les pouvoirs chez Auguste. Concentration illégitime et illégale chez Cicéron – pour qui le respect strict de la légalité est un fondement du pouvoir.
avatar
Princeps
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum