Petite notice explicative (altruisme et vertu)

Aller en bas

Petite notice explicative (altruisme et vertu)

Message  Invité le Jeu 19 Jan 2017 - 0:47

Altruisme et vertu
- petite notice explicative

Il y a deux moi, moi et l'autre. Et il y a deux autres, l'autre mien, et l'autre lointain. L'autre mien s’étend de l’autre aimé au proche. L'autre lointain, c'est le voisin ou l'inconnu.
Ainsi, moi suis constitué de moi et de mes autres, ou des autres moi, en interaction les uns avec les autres. Mais, est exclu de moi, l’autre lointain, qui, pourtant, est un autre comme un autre.  
Ce que l'on appelle habituellement l'altruisme, qui désigne en fait l'empathie, mais dans une version sémantique auréolée de vertu usurpée, concerne en réalité moi, et rien que moi.
C'est à dire que, c'est parce que, ce qui arrive à l'autre mien, arrive à l’autre moi, que moi est altruiste envers cet autre-là, ce dernier n’étant finalement autre que moi.
En d'autres termes, l'empathie - ce qui conduit à mobiliser son énergie pour le bénéfice direct d'autrui - est en fait une stimulation de moi, concerne donc moi en particulier, comme tout affect. C’est une stimulation de moi par l’autre moi.  
Ce qui arrive à l'autre lointain concerne moi de manière lointaine, donc mobilise moi de manière lointaine, donc ne suscite pas une action substantielle de moi. Quant à ce qui arrive à l'autre inconnu, cela ne concerne moi pas du tout, et mobilise encore moins l'énergie des altruistes.
Notons que l'autre lointain peut devenir proche, et entrer dans la sphère de l'autre moi, s'il lui arrive quelque chose d'exceptionnel qui soit porté à la connaissance de moi. C'est un phénomène médiatique classique, très dynamique sur les réseaux sociaux, des paradis pour altruiste.
Toujours est-il que, et c'est le point sur lequel il convient d'insister, les altruistes désignés ou autoproclamés, sont des gens qui, comme tout le monde, n'ont que moi dans leur esprit, et pour moteur. Moi et mes autres moi.
Ce qui fait la différence de vertu, ce n'est pas une affaire d'altruisme, mais de connaissance. Plus, et mieux, moi connait moi et l'autre, mieux moi est en mesure de sanctionner son comportement conformément à des impératifs de justice, dont les derniers ressorts sont, là encore, tournés vers moi, qui cultive dignité et honneur dans mes représentations, pour satisfaire aux exigences de moi.
Les comportements chevaleresques, illustres, en matière de justice, d’éthiques, de morale, de noblesse de l’âme, de cœur ou d’esprit, sont autant de comportements dictés par les impératifs de moi, qui dois pourvoir moi en amour de moi, méritant au regard les codes que je connais et reconnais comme vertueux.
Les comportements mesquins, petits, tricheurs, menteurs et autres tares, relèvent exactement du même moi, nourri ici par une stratégie de mauvaise qualité. Ici, moi n’a aucun code à respecter, autre que la satisfaction immédiate, typique d’un déficit en connaissance, donc en intelligence. C’est donc moi qui suis perdant. Si j’avais été égoïste, j’aurais triomphé de mes vices par devoir envers moi.  
 
Morale de l'histoire :
La vertu, c'est quand moi cherche à séduire moi, sans tricher, sans dissimuler, et sans y parvenir tout à fait.
Mais on n'est pas plus altruiste en militant pour une cause, en œuvrant pour l’autre - puisque si l’on œuvre pour l’autre, c’est que c’est l’autre moi - qu'on ne l'est en exerçant n’importe quelle autre activité, de l’art à la masturbation, ou toute activité quotidienne servant à pourvoir au besoin du mon foyer, foyer de moi.
En revanche, on n'est plus vertueux qu'un autre si l'on cherche davantage à connaître le monde, et sa place dedans. Si l’on est écorché sans illusoire remède. Ou satisfait sans illusoire mérite.

CQFD (ce qu'il fallait Fabian Daurat)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite notice explicative (altruisme et vertu)

Message  Kal' le Jeu 19 Jan 2017 - 1:10

Un constat de moraliste : bravo.

La Rochefoucauld, Maximes a écrit:Ce que nous prenons pour des vertus n'est souvent qu'un assemblage de diverses actions et de divers intérêts, que la fortune ou notre industrie savent arranger ; et ce n'est pas toujours par valeur et par chasteté que les hommes sont vaillants, et que les femmes sont chastes.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite notice explicative (altruisme et vertu)

Message  Malcolm le Jeu 19 Jan 2017 - 14:26

Oui, le texte est bien écrit, on sent qu'il est pensé, et travaillé par d'autres notions traduites contemporainement (ego, alter ego) mais j'en serai presque à me demander si ce texte ne fait pas suite à une lecture de Spinoza, La Rochefoucauld et/ou Nietzsche, encore que son constat soit relativement banal et diffus parmi les gens qui y songent, aujourd'hui. Je connaissais une nénette de 16 berges, qui nommait cela narcissisme, disant que nous étions tous des Narcisse, et qu'il ne fallait pas en faire un drame.

Au reste FD, bienvenue quand même sur le forum, et en complément réflexif de ton œuvre : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1163-preceptes-pour-nos-jours

De plus, j'ajouterai cette précision qu'altruisme est un néologisme inventé par Auguste Comte il me semble, afin de créer quelque phalanstère industrialiste régi par sa religion de l'humanité. Voit-on où je veux en venir ? ...

En tout état de cause, qu'on reconnaisse l'égoïsme fatal ou non, il n'en reste pas moins pragmatique, expérimental, empirique & expérienciel que, si je désire entretenir des relations cordiales (latin cordis, le cœur), il vaut mieux que j'agrée à mon entourage. C'est de toute courtoisie, mais ne s'exprime pas forcément en manières raffinées : cela peut tout aussi bien s'exprimer en camaraderie franchouillarde, courtoisie des rudes. Etc.

Bref : ce n'est pas parce que j'ai intérêt à rendre service, que cela annule la valeur du service rendu, et la reconnaissance a sa place. Oubli/erreur des Modernes.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite notice explicative (altruisme et vertu)

Message  Invité le Ven 20 Jan 2017 - 0:26

Tout d'abord, merci à vous deux, Kalos et Malcolm, pour vos retours.
Kalos, j'avoue ne pas être bien certain de savoir à quel degré je dois prendre le "bravo". En tout cas, je ne suis pas un moraliste (à ma connaissance, bien que les questions éthiques soient au coeur de ma réflexion générale), ce pourquoi je peux y voir de l'ironie. Quant à la citation que tu me proposes, je ne m'y retrouve pas, puisque justement, chez moi, valeur/vertu ou chasteté (qui n'est pas nécessairement une vertu, loin s'en faut) tiennent intrinsèquement de moi. Ainsi, il n'y a pas, en l'occurrence, dans ma proposition, de vaillant sans valeur, de chaste sans chasteté, mais il y a valeur de moi, par moi, pour moi, et chasteté de moi, par moi, pour moi.

Malcolm, tu es un érudit. Moi pas. Ma culture générale n'est pas mauvaise, j'ai bien lu deux trois choses, mais pas Spinoza, dont j'entends beaucoup parler, sans ne jamais comprendre ce qu'il est censé raconter. Bref. J'ai lu Edgar Morin, voilà ma méthode de pensée. Mais je suis plus poète, et plus tourmenté que lui. Cette petite notice explicative, je l'ai écrite comme un poème. Malheureusement pour moi, je ne suis pas philosophe. Je dis malheureusement, parce que j'adorerais écrire des textes de philosophie, enseigner à l'université, ce genre de chose, la chance qu'ils ont. Non moi j'ai le bac, et je vis de petits boulots. Je raconte ma vie, mais tout ça pour dire que là où tu veux en venir, j'en devine les points cardinaux. Ils sont, par bien des aspects, à l'opposé des miens. Mais cela ne peut que rendre notre échange plus stimulant, s'il a lieu.
Qu'est-ce que l'humanisme? Qu'est-ce que ça n'est pas? Quel vertu ou quel vice lui sont-ils attachés?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite notice explicative (altruisme et vertu)

Message  Kal' le Ven 20 Jan 2017 - 0:46

Fabian D. a écrit:Quant à la citation que tu me proposes, je ne m'y retrouve pas, puisque justement, chez moi, valeur/vertu ou chasteté (qui n'est pas nécessairement une vertu, loin s'en faut) tiennent intrinsèquement de moi. Ainsi, il n'y a pas, en l'occurrence, dans ma proposition, de vaillant sans valeur, de chaste sans chasteté, mais il y a valeur de moi, par moi, pour moi, et chasteté de moi, par moi, pour moi.

On peut être vaillant sans valeur, par mimétisme, précisément parce que l'on peut agir comme tel sans être motivé par la dite valeur. C'est ce que je croyais comprendre après t'avoir lu. D'ailleurs tu rejoins bien La Rochefoucauld, sans le savoir, lorsque tu dis que le moi est la principale motivation de l'acte vertueux, parce que là aussi ce n'est pas être vertueux (dans le sens courant) que d'agir égoïstement, c'est être plutôt lucide sur les sources des motivations. Mais après t'avoir relu, je comprends aussi pourquoi Malcolm pense qu'une lecture de Spinoza soit à l'origine de ta rédaction : Spinoza formule en effet, dans les grandes lignes, que c'est par l'appréhension de la causalité et la prise de conscience de l'absence de toute liberté, que l'homme peut être réellement libre - des mauvais affects du moins. C'est ce que tu sembles dire toi aussi à l'avant-dernière ligne de la morale de ton histoire.

Du reste, mon bravo était sincère.

Qu'est-ce que l'humanisme?

Généalogiquement, c'est un subchristianisme.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite notice explicative (altruisme et vertu)

Message  Invité le Ven 20 Jan 2017 - 0:53

Cela me va. Mais moralement alors, psychologiquement, politiquement?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite notice explicative (altruisme et vertu)

Message  Kal' le Ven 20 Jan 2017 - 1:01

Tout ce qui en découle, mais désormais anthropocentré et non plus théocentré. Il est difficile d'établir une liste exhaustive de ses particularités. Comme Malcolm te le dira sûrement, l'humanisme n'existe plus de la façon que l'on pouvait l'envisager autrefois, on préfère plutôt parler dorénavant d'humanitarisme ; humanitarisme qui est lui-même un subhumanisme, etc.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite notice explicative (altruisme et vertu)

Message  Invité le Ven 20 Jan 2017 - 1:30

Anthropocentré, certes, on l'attend de l'humanisme. Mais en effet, sur quoi d'autre centrer toute représentation? Dieu, tel que nous l'avons connu, ne fonctionne plus. Je pense qu'il faut ressusciter Dieu, mais pas tant sur le plan moral, que sur le plan "existentiel". J'aborderai le sujet ailleurs, sans doute. Toujours est-il qu'en matière d'éthique, ce dont nous avons besoin, c'est d'icônes, pour se substituer à l'Or, la seule sur le marché. Les icônes qui guident mon ordre moral sont la connaissance, la justice, la dignité.
L'humanitarisme est un moindre mal. Ce qui est dévastateur, c'est l'ignorance et l'indifférence qui l'accompagne.
En ce XXIe siècle, se préoccuper de l'espèce humaine dans son ensemble, plutôt que société par société, ce n'est pas de l'humanisme, de l'altruisme, c'est du bon sens. Ferme la porte, l'autre entrera par la fenêtre. Ferme la fenêtre, il entrera par la cheminé, bouche la cheminé, tu recevras une bombe, ainsi parlait Fabian Daurat.
Il faut penser un monde dans lequel chaque société trouve sa place, ou alors il n'y a déjà plus de monde à penser. Il faut penser humanité, espèce humaine, race humaine, cette famille de mammifère si particulière. Homo Sapiens. Il faut traiter chaque société comme un membre de la famille à laquelle on appartient.
Autrefois, nous vivions tous loin les uns des autres. Aujourd'hui, nous vivons sur le même minuscule caillou. Voilà ce que signifie l'humanisme aujourd'hui, si cela signifie quelque chose.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite notice explicative (altruisme et vertu)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum