Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  Avis' le Ven 3 Fév 2017 - 20:01

Avisto... C'est pas le sujet ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  AntiSubjectiviste le Ven 3 Fév 2017 - 21:38

kercoz a écrit:Tout à fait . La reconnaissance par ses pairs me semble le meilleur critère, valable pour tout domaine d'ailleurs.
La reconnaissance par les pairs, en tant que critère de qualité, est ridicule. Un peu de sociologie de la philosophie et du milieu universitaire suffit pour voir à quel point la reconnaissance par les pairs est un mécanisme lourdement imprégné de modes passagères, de considérations économiques et politiques.

Au mieux, cette reconnaissance est une information que l'on peut garder au coin de l’œil en examinant la qualité du philosophe considéré. Mais pris comme critère, c'est profondément débile.

La reconnaissance, au fil des siècles, c'est déjà un peu mieux. Mais elle ne peut servir de critère puisque l'on ne sait jamais combien de temps attendre avant d'évaluer le philosophe. Dix ans ? Un siècle ? Deux ? Que d'arbitraire dans tout cela.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  Avis' le Ven 3 Fév 2017 - 21:54

antisubjectiviste a écrit:Mais pris comme critère, c'est profondément débile.

Si un philosophe est adoubé par ses pairs, il est un bon philosophe pour ses pairs, çà n'a rien de débile.
C'est peut-t-être immérité pour les impairs voilà tout.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  Kal' le Ven 3 Fév 2017 - 21:58

AntiSubjectiviste a écrit:La reconnaissance par les pairs, en tant que critère de qualité, est ridicule. Un peu de sociologie de la philosophie et du milieu universitaire suffit pour voir à quel point la reconnaissance par les pairs est un mécanisme lourdement imprégné de modes passagères, de considérations économiques et politiques.

Une fois de plus, reconnaissance n'est pas appréciation. On peut être reconnu très officiellement médecin sans forcément être un bon médecin. Il en va de même avec les philosophes. Le "critère de qualité" est très problématique car c'est surtout une question de goûts ; un tel peut qualifier Michel Onfray de philosophe de qualité, tandis qu'un autre peut le considérer comme un penseur exécrable.

Pour ce qui est de la postérité, les saints ne peuvent être canonisés qu'une fois mort, de même avec les philosophes.


Dernière édition par Kalos le Ven 3 Fév 2017 - 22:06, édité 1 fois
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  AntiSubjectiviste le Ven 3 Fév 2017 - 22:05

Avistodénas a écrit:
antisubjectiviste a écrit:Mais pris comme critère, c'est profondément débile.

Si un philosophe est adoubé par ses pairs, il est un bon philosophe pour ses pairs, çà n'a rien de débile.
C'est peut-t-être immérité pour les impairs voilà tout.
Cela ne nous intéresse pas de savoir si un philosophe est bon pour ses pairs. Est-il bon tout court, voilà l'essentiel. A-t-il une pensée d'une lucidité remarquable ? Nous ouvre-t-il les yeux sur des choses importantes ? Nous apporte-t-il du plaisir et de l'admiration, élucide-t-il pour nous des incompréhensions ? Ultimement : change-t-il notre rapport au monde ?

Bien des philosophes reconnus par des pairs ne suscitent rien de tout cela. Bien des philosophes remarquables sont passés inaperçus, victimes de la loi voulant que toute reconnaissance exige une société idéologiquement prête. Certains ne naissent simplement pas au bon moment, ce qui ne nuit en rien à la qualité de leur pensée.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  Kal' le Ven 3 Fév 2017 - 22:10

Lorsque j'évoque la reconnaissance par les pairs, je la considère bien sûr efficace dans les sociétés libérales et pas autrement, comme sous des régimes idéologiques par exemple.
Le problème est, si nous nous refusons de nous fier aux pairs, que n'importe qui peut se revendiquer critique, ce qui n'est vraisemblablement pas acceptable.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  AntiSubjectiviste le Ven 3 Fév 2017 - 22:12

Kalos a écrit:Le "critère de qualité" est très problématique car c'est surtout une question de goûts ; un tel peut qualifier Michel Onfray de philosophe de qualité, tandis qu'un autre peut le considérer comme un penseur exécrable.
C'est trop facile de tout reléguer au domaine du goût. On pourrait dire de même de la plupart des autres domaines (arts, littérature, etc.). Pourtant, il y a des personnages ou des œuvres qui finissent par sortir du lot dans une sorte d'unanimité. Qu'on les aime personnellement ou pas, on ne peut nier que l'on s'oriente ou se repère, parfois sans le savoir !, par rapport aux piliers identitaires qu'ils sont devenus. C'est ça, un bon philosophe : un repère identitaire incontournable pour la pensée.


Dernière édition par AntiSubjectiviste le Ven 3 Fév 2017 - 22:16, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  Kal' le Ven 3 Fév 2017 - 22:13

D'où l'utilité indispensable de la reconnaissance par les pairs.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  Kercoz le Ven 3 Fév 2017 - 22:21

AntiSubjectiviste a écrit:
kercoz a écrit:Tout à fait . La reconnaissance par ses pairs me semble le meilleur critère, valable pour tout domaine d'ailleurs.
La reconnaissance par les pairs, en tant que critère de qualité, est ridicule. Un peu de sociologie de la philosophie et du milieu universitaire suffit pour voir à quel point la reconnaissance par les pairs est un mécanisme lourdement imprégné de modes passagères, de considérations économiques et politiques.

.
Je pensais que vous parliez de philosophes, pas de prof de philosophie.
Qui donc pour reconnaitre la maitrise d' un art ou d' une technique ? Que les domaines universitaires soient vérolés, c'est un autre problème. La philosophie n' échappe pas à certains invariants en tant que discipline .
La pratique qui m' intéresse le plus est celle du jardinage alimentaire. Je ne reconnais qu' à un autre jardinier le droit de porter un jugement sur ma pratique. J' ai déja expulsé un ingénieur de l' Inra de mon potager qui prétendait faire un commentaire: ses ongles étaient bien trop propres.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  AntiSubjectiviste le Ven 3 Fév 2017 - 22:22

Je ne vois rien d'indispensable dans la reconnaissance des pairs. Ce qui est indispensable, c'est l'accessibilité aux travaux du philosophe considéré. Si ses travaux se perdent, il sera oublié et l'on ne saura jamais s'il était bon. Si ses travaux sont consultables quelque part, et qu'ils sont remarquables, un petit rat de bibliothèque finira un jour par le dénicher et son heure viendra.

Aujourd'hui, il y a plus de philosophes actuels reconnus par leurs pairs dans le monde que durant tous les siècles passés cumulés. Combien d'entre eux seront les incontournables du siècle prochain ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  AntiSubjectiviste le Ven 3 Fév 2017 - 22:26

kercoz a écrit:Je pensais que vous parliez de philosophes, pas de prof de philosophie.
Si seulement on pouvait distinguer les deux, cela serait déjà un bon pas en avant. Malheureusement, actuellement, la majorité écrasante des philosophes actifs sont des universitaires, insérés dans les règles du jeu académique. Si l'on veut la reconnaissance par les pairs, il faut assumer que les pairs en question sont les autres philosophes universitaires. C'est de la reconnaissance en cercle fermé.

Prenez n'importe quel ouvrage de philosophie. Si l'auteur est contemporain, quelle est la première chose écrite à propos de lui sur la quatrième de couverture ? "X enseigne la philosophie dans l'université Y."

Et si l'auteur a le malheur d'être un citoyen ayant un job non-universitaire, ils sera très probablement méprisé par les fameux pairs de référence (les profs de philo) et qualifié de "petit philosophe populaire et médiatique".


Dernière édition par AntiSubjectiviste le Ven 3 Fév 2017 - 22:29, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  Kal' le Ven 3 Fév 2017 - 22:29

Si un philosophe du passé, tombé dans l'oubli, refait surface grâce à un rat de bibliothèque, par quel moyen sera-t-il reconnu comme un philosophe digne de ce nom ? Par ses actuels pairs, de nouveau.

kercoz a écrit:La pratique qui m' intéresse le plus est celle du jardinage alimentaire. Je ne reconnais qu' à un autre jardinier le droit de porter un jugement sur ma pratique.

D'accord, mais il ne faut pas exagérer non plus : les critiques de philosophie ne doivent pas être exclusivement réservées aux doctorants de la discipline (si c'était le cas, il n'y aurait pratiquement personne sur ce forum), ceux qui veulent émettre des jugements doivent le faire en toute humilité.

AntiSubjectiviste a écrit:C'est de la reconnaissance en cercle fermé.

Confer Bourdieu et la préservation de la pureté des champs disciplinaires.


Dernière édition par Kalos le Ven 3 Fév 2017 - 22:34, édité 1 fois
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  AntiSubjectiviste le Ven 3 Fév 2017 - 22:33

Kalos a écrit:Si un philosophe du passé, tombé dans l'oubli, refait surface grâce à un rat de bibliothèque, par quel moyen sera-t-il reconnu comme un philosophe digne de ce nom ? Par ses actuels pairs, de nouveau.
On ne parle pas des pairs d'un type qui apprécie un philosophe. On parle des pairs du philosophe lui-même.

Ou alors on vire vers un autre critère qui est : un philosophe est bon s'il est reconnu par la communauté des philosophes actifs. (Cette communauté étant, aujourd'hui, les universitaires.) En somme, ce critère n'est qu'une variante de la reconnaissance générale par la société (puisque l'avis académique a un impact sur l'éducation de la population). Mais comme je l'ai déjà dit : combien de temps faut-il attendre avant d'évaluer un philosophe ?

Que d'arbitraire.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  Kal' le Ven 3 Fév 2017 - 22:36

Tu as mieux ? Je suis tout ouïe.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  Avis' le Ven 3 Fév 2017 - 22:37

antisubjectiviste a écrit:Cela ne nous intéresse pas de savoir si un philosophe est bon pour ses pairs. Est-il bon tout court, voilà l'essentiel. A-t-il une pensée d'une lucidité remarquable ? Nous ouvre-t-il les yeux sur des choses importantes ? Nous apporte-t-il du plaisir et de l'admiration, élucide-t-il pour nous des incompréhensions ? Ultimement : change-t-il notre rapport au monde ?

Oui....pour ses pairs.

A part çà, je reconnais ma mauvaise foi.
Je comprends ce que tu veux dire.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  AntiSubjectiviste le Ven 3 Fév 2017 - 22:40

Kalos a écrit:Tu as mieux ? Je suis tout ouïe.
Oui : laisser tomber tout avis de tiers sur un philosophe, et l'évaluer soi-même, pour soi-même, en le lisant profondément. Rien de plus simple, et pourtant l'être humain est si souvent dépendant d'une autorité extérieure dans ses jugements...

Un bon philosophe n'évaluerait pas autrement un autre philosophe, pour sûr.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  Crosswind le Ven 3 Fév 2017 - 22:43

AntiSubjectiviste a écrit:
Kalos a écrit:Tu as mieux ? Je suis tout ouïe.
Oui : laisser tomber tout avis de tiers sur un philosophe, et l'évaluer soi-même, pour soi-même, en le lisant profondément. Rien de plus simple, et pourtant l'être humain est si souvent dépendant d'une autorité extérieure dans ses jugements...

Tu nies alors la portée humaniste, universaliste, de la philosophie, que tu accordes pourtant à la science ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  Kal' le Ven 3 Fév 2017 - 22:43

Et les dérives ? N'importe quel quidam peut décréter BHL philosophe éminent et taxer Platon de médiocrité ?
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  Avis' le Ven 3 Fév 2017 - 22:46

AntiSubjectiviste a écrit:
Kalos a écrit:Tu as mieux ? Je suis tout ouïe.
Oui : laisser tomber tout avis de tiers sur un philosophe, et l'évaluer soi-même, pour soi-même, en le lisant profondément. Rien de plus simple, et pourtant l'être humain est si souvent dépendant d'une autorité extérieure dans ses jugements...

Un bon philosophe n'évaluerait pas autrement un autre philosophe, pour sûr.

Oui, et tu deviens alors un de ses pairs si tu l'apprécies !
Le débat se biaise dans le relativisme.
Qu'est-ce qu'un pair ? Un égal. Par quoi un lecteur lamda n'est pas un pair. C'est le jugement de ses égaux qui fait alors le philosophe. Celà dit, ce n'est pas plus clair.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  AntiSubjectiviste le Ven 3 Fév 2017 - 23:34

Crosswind a écrit:
AntiSubjectiviste a écrit:
Kalos a écrit:Tu as mieux ? Je suis tout ouïe.
Oui : laisser tomber tout avis de tiers sur un philosophe, et l'évaluer soi-même, pour soi-même, en le lisant profondément. Rien de plus simple, et pourtant l'être humain est si souvent dépendant d'une autorité extérieure dans ses jugements...

Tu nies alors la portée humaniste, universaliste, de la philosophie, que tu accordes pourtant à la science ?
Je tiens le même discours concernant la science. Réalisons bien une chose : en sciences, ultimement, ce ne sont pas les pairs qui valident une théorie, c'est l'expérimentation ! Bien que la communauté scientifique soit imprégnée de dynamiques d'ordre socio-économique qui jettent souvent le flou, aucune théorie qui contredit l'expérience ne peut survivre, même si elle est adorée par les pairs (l'histoire des sciences regorge d'exemples de travaux considérés comme prometteurs jusqu'à ce qu'ils soient réfutés). C'est seulement ayant cela en tête que l'on peut voir la dérive qui emporte la science actuellement : celle dans laquelle la reconnaissance par les pairs (comprenez : l'indice h d'un chercheur) prime sur la qualité des travaux. Parce que oui, il y a des travaux insignifiants (voire faux ou idéologiquement biaisés) publiés tous les jours par des revues avec peer review; c'est le business des publications scientifiques.

Je me considère au fond comme un hyper-humaniste et un hyper-universaliste, au point que j'estime qu'il faut donner la parole non pas à des pairs ou des critères préétablis, mais bien à l'humanité elle-même dans son évolution historique. Le seul critère éventuellement valable de la qualité d'un philosophe, c'est la place qu'il finit par prendre dans le mouvement imprévisible et incontrôlable de la société au fil du temps. Mais ce critère ne marche qu'avec ceux dont on ne doute plus de la qualité... Il n'y a pas de voie royale.


Dernière édition par AntiSubjectiviste le Ven 3 Fév 2017 - 23:43, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  AntiSubjectiviste le Ven 3 Fév 2017 - 23:41

Kalos a écrit:Et les dérives ? N'importe quel quidam peut décréter BHL philosophe éminent et taxer Platon de médiocrité ?
Bien sûr qu'il peut le décréter. Il est libre de s'exprimer ! Les gens n'ont jamais cessé de donner leurs avis sur tout depuis l'aube des temps. Cela n'a pas empêché l'Histoire de hisser Platon au rang de "classique", alors que BHL...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un "bon" philosophe ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum