La valeur de la vie

Aller en bas

La valeur de la vie

Message  Avis' le Mer 8 Mar 2017 - 9:50

Un individu (ou plusieurs) s'introduit dans un zoo, abat un rhinocéros, et s'empare de sa corne.
Inutile de hurler sa révolte, c'est un état d'âme. Alors faisons des comptes : Que vaut la vie d'un rhinocéros, espèce en voie de disparition (y compris dans les zoos) ? Elle est INESTIMABLE.
Que vaut la vie d'un humain malfaisant ? RIEN, nous pullulons.
Que la valeur de la vie soit fonction de sa rareté, on peut toujours y ergoter. En revanche, quelle est la valeur de la dissuasion...? Parlons-en.
On peut ergoter aussi sur la valeur de la dissuasion toutefois si elle s'avère le seul moyen efficace d'éviter un crime contre la planète, ou contre l'humanité ce qui pour l'heure revient au même, discutons alors du rapport :  la valeur de la vie/valeur de la dissuasion.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La valeur de la vie

Message  Kercoz le Mer 8 Mar 2017 - 10:00

Avistodénas a écrit:
Que la valeur de la vie soit fonction de sa rareté, on peut toujours y ergoter. En revanche, quelle est la valeur de la dissuasion...? Parlons-en.

Le problème que tu poses est celui de la morale.
L' arrogance de notre espèce a été ( bientôt "fut") de prétendre remplacer la morale par des lois . De sous traiter une auto-régulation vertueuse pour toute espèce, par un outil de substitution qui lui permet de destructurer l' ordre initial pour d'autres raisons.
Ce qu' ont fait ces types est STRICTEMENT ce que l' on fait tous les jours en s'asseyant sur la survie de nos descendants, en montant sans raison valable dans un avion ou un 4x4....... critiquer cet acte c'est critique la corrée du nord , ça permet de se justifier vertueux parce que moins pourri.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La valeur de la vie

Message  Prince' le Mer 8 Mar 2017 - 10:06

@ Avis'.
Sang et cendres ! Si tu savais la lassitude extrême que m'inspire ton propos... Ô tu n'en es pas réellement responsable ! Je suis simplement las de lire partout cette comparaison inepte entre l'Homme et l'animal... Il n'y a pas pire façon de justifier la défense des animaux, puisque c'est partir d'un postulat qui place l'Homme au centre de tout, puisque c'est l'étalon rouge de l'utilité. D'ailleurs, nier à l'Homme toute utilité ne rime littéralement à rien. Cette pauvre bestiole était utile ? En quoi ? là encore, tout analyser sous le prisme de l'utilité... c'est si contemporain, si rationnel.
Buter ce pauvre rhinocéros peut avoir mille motifs : faire vivre sa famille, rembourser un gageur véreux etc. Bientôt on parlera de crime contre l'humanité, parce qu'en tuant x dernier spécimen on privera l'humanité future de la connaissance...
Tu réagis sous le coup de l'émotion. Je gage que tu as appris la nouvelle peu de temps avant de poster ton message.
Je finis par me dire que la défense de la cause animal ne sert qu'à cela : se sentir utile, et s'auto-flageller. on a avec ce seul sujet de quoi critiquer (ce qui a été fait ici, longuement par Malcolm, et antérieurement sur d'autres sujets par moi) notre temps.

Néanmoins, dire qu'il s'agit d'un acte barbare suffit.
Nb : là, nous avons de la provocation utile *Lol* ;).

@ Kercoz :
De sous traiter une auto-régulation vertueuse pour toute espèce, par un outil de substitution qui lui permet de destructurer l' ordre initial pour d'autres raisons.
L'ordre initial s'est déstructuré seul par l'agglomération (les raisons, c'est un autre débat).
Du reste, il importe de faire de l'histoire du droit ; romain d'abord (car on produit une loi seulement quand la coutume ne suffit plus à établir une règle, eh oui), médiéval ensuite (le droit coutumier existant tardivement, notamment en France). S'ajoute, que le changement de paradigme (l'agglomération) cré des problèmes sans cesse renouvelé que la coutume ne suffit pas à régler - par l'intégration d'étrangers, par l'évolution culturel hyper rapide aujourd'hui etc.


Dernière édition par Princeps le Mer 8 Mar 2017 - 10:11, édité 1 fois
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: La valeur de la vie

Message  Avis' le Mer 8 Mar 2017 - 10:08

Mon bon Kerkoz, je ne justifie en rien ma vertu, je pose juste la question du rapport :

Valeur de la vie
    Valeur de la dissuasion.


Je te comprends complètement Princeps, c'est juste un acte barbare. En effet, je viens à l'instant d'en prendre connaissance au journal. L'homme est - ou n'est pas - la mesure de toute chose. Mais je repose mon rapport dissuasion / valeur de la vie, car on ne peut pas toujours se borner au constat, et toujours passer à autre chose sans n'avoir jamais rien solutionné. Tout de même. Tu ne sens pas que quelque chose déconne ? (Et je ne suis absolument pas militant écologiste, soit-il bien précisé, j'entends juste raisonner).

EDIT : J'entends bien toutes tes raisons, Princeps.
Mais écoute un peu ceci : d'abord, on est en France, avec des services sociaux : si le tueur veut faire croûter sa famille, il a d'autres moyens. Ici il s'agit d'appât du gain (çà se vend très cher).
J'ai volontairement placé le rapport dissuasion pour que çà reste un sujet de bavardage et pas une enième leçon sur la valeur de la vie. D'ailleurs tu me montres que je me suis planté dans l'intitulé, j'aurais peut-être dû l'appeler : valeur de la dissuasion, ce qui n'eut peut-être pas été beaucoup plus clair.
Mais : à force de présenter l'homme comme mesure de toute chose, c'est à dire comme au-dessus des dieux de l'Olympe qui te sont si chers, le jour où notre déité ne règnera plus que sur un désert empoisonné, que nous serons forcés de nous cannibaliser, que sera devenu l'homme, ce pauvre homme. Sang et cendres !

Revenir en haut Aller en bas

Re: La valeur de la vie

Message  Prince' le Mer 8 Mar 2017 - 17:05

Ce qui déconne, c'est qu'au XXIe siècle on pense toujours que s'enfiler de la poudre d'ivoire offre une érection potable.
si le tueur veut faire croûter sa famille, il a d'autres moyens. Ici il s'agit d'appât du gain (çà se vend très cher).
C'est le vieux débat sociologique : est-ce un choix ou la société qui conduit à n'offrir que cette solution ? Je n'ai fais que poser la question - notes qu'à la toute fin je parle de provocation, ce n'est pas sans raison.

Mais : à force de présenter l'homme comme mesure de toute chose, c'est à dire comme au-dessus des dieux de l'Olympe qui te sont si chers, le jour où notre déité ne règnera plus que sur un désert empoisonné, que nous serons forcés de nous cannibaliser,
L'Homme reste au sommet. Rien ne changera. Hormis le fait que nous réaliserons qu'Hobbes avait raison.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: La valeur de la vie

Message  Avis' le Sam 18 Mar 2017 - 10:52

L'homme reste au sommet parce qu'il est le prédateur suprême et qu'il est un sommet de l'évolution.
Est-ce pour autant qu'il puisse tout se permettre, et notamment supprimer l'un des rares représentants d'une autre espèce ? C'est la raison pour laquelle je posais la question de la dissuasion. Il faut croire que la dissuasion n'est guère dissuasive. Elle ne le sera que le jour où un tel individu sera définitivement mis hors d'état de nuire par quelque moyen qu'on veuille, çà fera réfléchir le prochain.
On peut aussi sur-protéger les zoos mais les sur-protections seront toujours sur-contournées et il faudra bientôt tout sur-protéger. C'est nous-mêmes alors qui nous retrouverons dans un zoo afin d'éviter de nous nuire à nous-mêmes.
La liberté consisterait-elle à nous barder de lois et règlements qui de fait ne profitent qu'aux voyous car eux savent s'en affranchir, pas nous.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La valeur de la vie

Message  Prince' le Sam 18 Mar 2017 - 11:26

Avis' a écrit:Il faut croire que la dissuasion n'est guère dissuasive.

Lupus Maior a écrit:C'est le vieux débat sociologique : est-ce un choix ou la société qui conduit à n'offrir que cette solution ? 

Avis' a écrit:Elle ne le sera que le jour où un tel individu sera définitivement mis hors d'état de nuire par quelque moyen qu'on veuille, çà fera réfléchir le prochain.
La peine de mort est inefficace.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: La valeur de la vie

Message  Avis' le Sam 18 Mar 2017 - 11:30

Ce n'est pas à cela que je pensais, et de toute façon c'est juste une affirmation de Badinter qui n'y connaît rien.
Pire que la mort : la perpétuité car on se voit mourir tous les jours.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La valeur de la vie

Message  Juliendeb le Lun 27 Mar 2017 - 16:19

Kercoz a écrit:
Avistodénas a écrit:
Que la valeur de la vie soit fonction de sa rareté, on peut toujours y ergoter. En revanche, quelle est la valeur de la dissuasion...? Parlons-en.

Le problème que tu poses est celui de la morale.
Le problème de la valeur, en plus d'être évidemment un problème moral, est un problème économique. C'est un principe de base de l'économie que ce qui est rare a de la valeur : ceci pour la corne de rhinocéros. Forcément, dans un zoo ou pas, ça attire les convoitises. Y a-t-il contradiction entre l'économique et l'éthique? Peut-être... C'est une question à poser. Ce qui est certain, c'est que je trouve un peu excessif d'imaginer, comme semble le faire Avistodénas, que la vie de ce coupeur de corne vaut moins que celle de ce rhinocéros : économiquement, c'est très vrai ; éthiquement, c'est moins sûr. Mais je n'en ai aucune certitude, et même : qui suis-je pour décider qui mérite de mourir et qui mérite de vivre?

En tous cas, cher Avistodénas, je ne vous félicite guère de ne remarquer ce braconnage que lorsqu'il est proche de vous. Il est très courant, encore, dans d'autres pays, bien que sa pratique ne soit quasiment jamais tolérée. En France, ça reste très marginal, voire inexistant.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La valeur de la vie

Message  Avis' le Lun 27 Mar 2017 - 16:54

Cher Juliendeb, je n'ai jamais ignoré ce qui se passe ailleurs, mais qu'y puis-je, c'est "trop" loin de ma surface de réparation. Ici même, gardien de zoo, si j'aperçois un type viser un rhino, je le bute après deux sommations. Et sans le moindre état d'âme, c'est la vie, c'est comme ça. J'aurais sûrement des ennuis mais j'y ferais face.

Ensuite, si vous voulez, on philosophera. *Héhéhey*


Dernière édition par Kalos le Lun 27 Mar 2017 - 19:22, édité 1 fois (Raison : Mise en forme et orthographe)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La valeur de la vie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum