Psychologie du développement : les stades moraux de Kohlberg

Aller en bas

Psychologie du développement : les stades moraux de Kohlberg

Message  Tichikarasu le Dim 12 Mar 2017 - 17:58

Les stades Moraux de Kohlberg:  Introductions

Historique:

Lawrence Kohlberg est un psychologue Americain du XX éme siècle (1927-1987). Ces travaux s'inscrive dans la ligner des travaux de Jean Piaget sur la psychologie cognitive.( Qu'est ce que c'est ?) D'autres ce sont penché sur les différentes théorie sur la moral comme Eliot Turiel ou Jeams Rest.

Processus experimental:

La base de l'étude ce fait grace au "Dilemmes Moraux". En effet on présente à chaque individu une situation fictif ou il doivent ce positionné, faire un choix/ donner une réponse. Cette réponse sera argumenter et justifié.
Mais qu'est ce que le "dilemme moral" ? Voici l'un des plus connu, le "Dilemme de Heitz"Source: Wiki:

Heitz a écrit:La femme de Heinz est très malade. Elle peut mourir d’un instant à l’autre si elle ne prend pas un médicament X. Celui-ci est hors de prix et Heinz ne peut le payer. Il se rend néanmoins chez le pharmacien et lui demande le médicament, ne fût-ce qu’à crédit. Le pharmacien refuse. Que devrait faire Heinz ? Laisser mourir sa femme ou voler le médicament ?

Il en existe une large palette de Dilemme moraux possible. Pour avoir d'autre exemple je vous invite à lire "le M.J.I. – Moral Judgment Interview – (Colby & Kohlberg, 1987 ; Colby et al., 1987) ou le questionnaire à choix fermé de Rest le D.I.T. – Defining Issues Test – (Rest, 1979 ; Rest et al., 1978 ; Rest,Narvaez, Bebeau & Thoma, 1999))"

Conclusion et interprétation:

Après leurs différentes expériences, Kolhberg a mit en evidence que le développement moral de l'enfants, ado puis adulte se passe par "Stade". C'est a dire que pour avancé il faut passé tout les check point. Ou bien comme on construit un maison, couche après couche.(Développement Séquentiel).
Kohlberg et c'est collègues ont mit en avant quelque caractéristiques du développement de la moral chez les Hommes, ces caractéristiques sont les suivantes:

- Séquentiel, c-a-d qu'il ce développe par étape et ne être devancé ( pas de saut d'étape possible)
- Irréversible, sauf maladie qui attaque le système cérébrale (Alzheimer par exemple). On ne peu donc pas perdre un stade déja acquis.
- Intégratif,  Une personne d'un stade supérieur peu comprendre ce qui en sont encore au stade inférieur.
- Trans-culturel, Qu'importe la culture ont retrouves le même cheminement du développement moral
- La stagnation est possible.

Comme dit ci dessus, il y a différent stade de développement moraux chez les Hommes. Quelle sont ils : (Source)

Les deux premiers stades, dits « préconventionnels », ont lieu avant que l’individu ne prenne conscience des conventions sociales.
Au stade 1 (entre 2-3 ans et 5-6 ans environ), il cherche surtout à éviter la punition que les détenteurs de l’autorité (les parents par exemple) peuvent lui donner.


Au stade 2 (entre 5 et 7 ans, jusqu’à 9 pour certains), il apprend qu’il est dans son intérêt de bien agir parce qu’il y a des récompenses à la clé.


Les deux stades suivants sont décrits comme « conventionnels » car ce n’est plus l’individu mais le groupe social (famille, amis) qui est vu comme détenteur du pouvoir. Au stade 3 (entre 7 et 12 ans environ), l’individu ressent le besoin de satisfaire aux attentes des membres de son groupe d’appartenance. Ce faisant, il cherche à préserver des règles engendrant un comportement prévisible.


Au stade 4 (entre 10 et 15 ans en moyenne), les conventions qui orientent le comportement s’étendent à celles de la société dans laquelle évolue la personne. En réfléchissant au bien-fondé d’une action, l’individu se demande si elle est conforme aux normes et aux lois de la société dans laquelle il évolue.


Les deux derniers stades se situent au-delà des balises d’une société donnée et sont qualifiés pour cette raison de « postconventionnels ». Au stade 5 (dès 12 ans pour certains), l’individu a l’impression d’avoir un engagement contractuel, librement consenti, envers chaque personne de son entourage. Cet engagement se fonde sur une estimation rationnelle des bienfaits que chacun pourrait retirer de l’existence de ces règles et d’une recherche du consensus.


Au stade 6, ce sont des principes moraux universels qui influencent les jugements du bien ou du mal. La personne admet que les lois et les accords sociaux ont une certaine validité, mais si les lois entrent en conflit avec ses principes fondés sur la dignité humaine, il respectera plutôt ces derniers qu’il considère comme une exigence intérieure.

Il faut savoir aussi que le stade 5 et 6 ne sont pas atteint par tous. En effet le pourcentage de personne qui serai au stade 6 varie, selon les différentes études, de 13 % à 25 %
Vers la fin de sa vie, Kohlberg, emit l'hypothèse d'un 7 éme stades. Un stade qui ne serai plus axés sur la convention, mais qui prendrais la dimension éthique. Ce stade n'as pas était approfondit outre mesure à ma connaissance. Mais la ou les autre stades procédures de particularité pour aller vers le global, ce stade 7 serai un questionnement conceptuel moral d'ordre global qui qui solutionnerai des "Dilemmes moraux" particuliés.

Prochaine partie, Determinations des facteur de différenciation au sien du Développement Moral (Les réponses en courbes Gaussienne, l'influence de intra-personnelle et de l'inter-personnelle.)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie du développement : les stades moraux de Kohlberg

Message  Malcolm le Mer 15 Mar 2017 - 13:30

Tout cela me semble de bonne logique, et par là même de trop bonne logique, voire aussi - avec le septième stade uniquement - de bonne mystique ! *Lol* ... Mais, plus sérieusement, on voit que Kohlberg se fonde sur les stades piagétiens en psychologie du développement, or Piaget est une pointure. De même, en me renseignant sur Wikipédia et pas que sur Wikipédia, je lis que Kohlberg est une pointure afférente, sans parler de ce que des psychologues ensuite approfondirent la chose.

Sous un angle, c'est détonnant : il semblerait que tout le capitalisme libéral soit arrêté au stade 2 *Lol* ! (moins de 7 ans) ... Or, reconnaissons-le : quand on voit des girly girls et des "guyly" boys sur MTV (emblématiquement MTV, mais partout à la télévision, et pas qu'à la télévision ... ) on prend toute la mesure de leurs démarches qui, pour autant qu'elles peuvent être huilées & lubriques, n'en sont pas moins (in)dignes d'un(e) enfant de 7 ans, se prenant pour une princesse ou un super-guerrier, stylistiquement parlant certes, mais aussi intellectuellement (emblématiquement toujours, les Misses : "je rêve d'un monde en paix"). A noter toutefois, que c'est "une règle" en psychologie des masses, qu'une masse, justement, a comme l'âge mental d'un enfant de 5 ans.

Aussi bien il faut s'entendre avec Kohlberg. Il faut s'entendre, parce que ce psychologue parle d'individus, de personnes. Or, il est évident que "la monade" n'a pas la même dynamique (sociologique) que "la tornade" (les monades). Soit donc que selon la taille du groupe dans lequel le sujet a le sentiment d'être inséré, il va se comporter différemment.

Mais c'est ce que souligne déjà l'un des continuateurs, Henri Lehalle de l'université de Montpellier. A savoir, qu'au sein même d'un sujet il est des variances. Par exemple, et communément : "je défends une moralité irréprochable digne du stade 5 (libéral de sens noble), quand pourtant j'agis économiquement avec une moralité douteuse digne du stade 2 donc". Les Hommes ne sont pas cohérents ! *Lol* ... et c'est là que l'on se dit, non seulement certes que la vita philosophica est valeureuse chose (stade 6 !), qui cherche à rendre cohérente son existence ... mais en plus que Lawrence Kohlberg n'a pas tort avec sa théorie ainsi nuancée.

Pour autant, il faut bien prendre en compte cette chose, que même un éventuel stade 7, pourrait méditer immoralistement (surtout lui peut-être, encore que le stade 5 y soit déjà). Or, c'est précisément une telle faculté trans-perspective, qui permet de goûter aux stades précédents (ce dont la théorie de Kohlberg tient compte, en disant que chaque niveau est intégratif des précédents).

Pour autant, et dans l'ensemble, cette théorie ne dit pas encore - et, scientifique, elle a raison - quelles valeurs mettre en place, quand même elle induise à sauvegarder le groupe tout de même (ce qui est de bonnes mœurs), tandis que très-sciemment une personne pourrait se déterminer à la solitude, voire l'abandon d'autrui à son sort, ou encore son meurtre. Ici, la science n'est d'aucun secours.

De plus, en tant que ces valeurs restent à déterminer, rien ne dit que ce qui est considéré comme "haute valeur" ne tienne pas de l'irréalisme le plus pur & simple, voire de la morbidité existentielle. Etc.


Dernière édition par Malcolm le Mer 15 Mar 2017 - 14:35, édité 3 fois
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie du développement : les stades moraux de Kohlberg

Message  Tichikarasu le Mer 15 Mar 2017 - 14:08

Je voit que tu as fait des recherche supplémentaire, ce qui ne m'étonne pas véritable au vue de la représentation du personnage que je m'était faite.
Tout d'abord, pour le stade 7, tu en fait quelque remarque pour en montré en quoi il est quelque peux fumet ... Idée contre la quelle je n'irai pas, simplement parce que ce stade 7, là maintenant tout de suite, c'est pas tellement important. C'était une notions qui m'avais grandement fait rire. Et je me souvient avoir pensé.

" Tiens si il n'y a que 15 % de la population au stade 5-6, il doit y avoir un bonhomme tout les 100 ans qui atteint le stade 7"

*Applause* *Pouce*   ............... *Blase*  .................. Bref

Pour la suite de ton poste en effet tu as entièrement raison, il y à bien un glissement possible des différents stade moraux pour adapté sa réponse. C'est l'objet de la réponse en forme de Gauss, pour faire court avant d'aller plus loin dans le prochain poste, il y a en effet un "plage" de réponse possible au dillème moraux. Elles s'étend du stade supérieur non atteint encore ( Bah ouais faut bien s’exercer avant d'arriver à faire quelque chose) et l’inférieur à notre stade de "prédilections"(J'ai plus le nom qu'il emploi pour ça).

Dit autrement, je reviendrait sur ta brillante analyse en même temps que j’expliquerai la suite de cette théorie, que tu as bien présentie.
(Et tu viens de m'inspiré la troisième partie, "L'élaboration et l’acquisition du stade moral supérieur") La partit 2 devrais arrivé ce week end.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie du développement : les stades moraux de Kohlberg

Message  Malcolm le Mer 15 Mar 2017 - 14:14

*Merci*
Tichi' a écrit:Tout d'abord, pour le stade 7, tu en fait quelque remarque pour en montré en quoi il est quelque peux fumet ... Idée contre la quelle je n'irai pas, simplement parce que ce stade 7, là maintenant tout de suite, c'est pas tellement important. C'était une notions qui m'avais grandement rire. et je me souvient avoir pensé.
Oui, mais bien que je rie là du stade 7, il faut pourtant que je reconnaisse son éventualité par probité. Surtout lorsque j'ai lu les Deux Sources de la morale et de la religion bergsoniennes :) Mais de plus, même quand Nietzsche parle de type d'Hommes forts & nobles du surhumain, on peut "craindre" l'existence d'un stade 7 ! *Lol* *Applause*

Au reste *Pouce* - au plaisir
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie du développement : les stades moraux de Kohlberg

Message  Kercoz le Mer 15 Mar 2017 - 14:56

effacé


Dernière édition par kercoz le Mer 15 Mar 2017 - 17:58, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie du développement : les stades moraux de Kohlberg

Message  Princeps le Mer 15 Mar 2017 - 14:58

*Lol* ... *Blase* . Ad nauseam.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie du développement : les stades moraux de Kohlberg

Message  Malcolm le Mer 15 Mar 2017 - 15:02

"Seigneur - pour autant que tu existes, et même si tu n'existes pas ! *Lol* - tous les enfants uniques déscolarisés pour une raison ou l'autre, enseignés à domicile, etc. n'auraient donc que la télé et quelques fréquentations hasardeuses çà et là pour acquérir de bonnes mœurs ! Salaud, prends pitié d'eux !" *Lol* - Or j'ai connu une telle fille, trop sage pour être vraie, et déscolarisée par ses parents pour en faire une championne de tennis. Elle était effectivement rigide comme tout.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie du développement : les stades moraux de Kohlberg

Message  Kercoz le Mer 15 Mar 2017 - 15:17

@+


Dernière édition par kercoz le Mer 15 Mar 2017 - 18:20, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie du développement : les stades moraux de Kohlberg

Message  Malcolm le Mer 15 Mar 2017 - 15:40

Probablement frigide aussi comme 50% de nos dames sans qu'il soit besoin de couper un bout de viande.
Tu "te fais" souvent de jeunes nubiles de 14 ans, Kercoz ?
Je ne vois pas le rapport. Je ne suis pas sur que nous perlions de la même chose. Pour moi la morale est un fait culturel ( culture au sens de contraire à nature) et en tant que tel , cette transmission est effectuée en grande partie avant l' age scolaire. Les capacités d'apprentissage de l'enfant de ces ages sont phénoménales et décroissent rapidement. Par morale et culture , j'entends les possibilités d'interactions et de hierarchisation -soumission- domination -négociation. Pour cette apprentissage il est nécessaire de disposer d' une population donnant la possibilité de faire des hiérarchisations croisées ( je ne sais pas si je suis entendu , mais ce qui serait déplorable c'est de confier des enfants à des gens qui n' entendent pas mes paroles).
Au reste, si tu ne vois pas ! :pirat: *Lol*

Passons, c'était de toutes façons HS.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie du développement : les stades moraux de Kohlberg

Message  Tichikarasu le Mer 15 Mar 2017 - 16:01

:shock: :( :shock:

Kercoz a écrit:e me permets une observation critique de l' analyse Kolberg.
Il se fonde sur un modèle moderniste ou la transmission des comportements et des comportements moraux se feraient de parents à enfants à une période ou le nb d'enfants va de 1,3 à 2,1. Ca ne me semble pas réaliste.
Je pars de l' hypothèse forte d' une rigidité comportementale forgée depuis des millénaires.
Ce formatage s'est effectué  sur des modèles ou les fratries vont de 5 à 8 .
Dans des groupements , tribus ou villages comprenant 10 à 20 familles

Quand tu as 5 à 8 enfants tu ne les conserves près de toi que la première année; la seconde année le bébé est confié à une fillette plus agée ( 7 à 13 ans) ....
Tu ne conserve pas 5 à 8 chiards dans la case ou la maison, tu les mets dehors, le véhicule automibile n' étant pas fréquent.
On se retrouve avec un échantillon de 50 à 160 "racailles" qui baguenaudes  alentours.

J' en déduis que la transmission des comportements moraux se transmet d'enfants à enfants , les adultes ne transmettant que les gènes. ( c'est bien sur schématique volontairement).
Il existe bien d'autres arguments de logique qui conforte cette thèse , mais je crains de fatiguer le lecteur du fait que je les ai déja développés

:( :shock: :(

Kercoz a écrit:Je ne vois pas le rapport. Je ne suis pas sur que nous perlions de la même chose. Pour moi la morale est un fait culturel ( culture au sens de contraire à nature) et en tant que tel , cette transmission est effectuée en grande partie avant l' age scolaire. Les capacités d'apprentissage de l'enfant de ces ages sont phénoménales et décroissent rapidement. Par morale et culture , j'entends les possibilités d'interactions et de hierarchisation -soumission- domination -négociation. Pour cette apprentissage il est nécessaire de disposer d' une population donnant la possibilité de faire des hiérarchisations croisées ( je ne sais pas si je suis entendu , mais ce qui serait déplorable c'est de confier des enfants à des gens qui n' entendent pas mes paroles).

Bon tout d'abord je fait les gros yeux à t'est remarque simplement quelle prennent le contre pied de mon entendement ( Ch'uis dans les forme d'éducation "positive" à l'heur actuel, d'ou je posterai peut être une vidéo ou deux, mais comme je les ai "emprunté" on rendra sa plus anonyme). Mais malgré ce contre pied particulier ta question fait sense.

Si tu me permet, comme on fait du saut de mouton, je fait reformulé ta question, puis j'y répondrait à représentation de ta question que je me serai faite ( c'est lourd de parler pour être précis ...). Donc tu me dis: La théorie de Kohlberg semble être applicable dans un schéma de société définis, et particulièrement ou plutôt spécifiquement dans celui qui est le notre. Mais qu'en est il si la structure social est différente ?
(Par exemple, si les enfants ne sont plus encadré par les adultes, mais par des plus grand. Et au lieux d'avoir tout sont temps répartit entre 2 enfant il l'est entre 8 )

Est ce là, plus ou moins ta question ?

Et bien formulé dans mon entendement, elle prend une tournure sublime, car tu va venir donner de la force à cette théorie et à d'autre développer par les "Grand" éducateurs ( Montessori, Neil, Korczak, ...) .
Tout d'abord je reconnais de la valeur à ta remarque, oui en effet le système en place actuellement est véritablement différent de celui d’antan. Mais ce système d'antan, avec la répartition que tu viens de citez on le trouve encore sur certain territoire dans le monde. (La je butte sur la manière de l'amener logiquement pour ce qui n'ont pas le vécu avec les enfants)

Je butte, sans toucher au but, voila un fait qui me rebute. Car nous avons dans l'état de la réflexion 2 systèmes, pas antagoniste, mais simplement différents. De ce constat me viens l'idée d'un déroulement, je pense partir du système actuelle et je vais l’explosé/disséquer, mettre en avant c'est failles, avec à l'appuie statistique, et solutions empirique pour résoudre les problématiques "affiché" du système actuel. De ces solutions empirique, mise en parallèle avec le système d'avant/d'ailleurs, je montrerais que la théorie de Kohlberg reste sensiblement vrais ( Exceptais au niveau des tranche d'age, mais Malcolm à déja mis cela en lumière et d'autre encore avant lui), mais en plus je montrerai que ce système à plus tendance à crée des débiles névrosés infantile alors que celui d'avant et d’ailleurs est plus "cohérent" avec la Nature de l'homme ( Oui oui, je sais j'prend des GRAND mots, mais restons simple ici) et a tendance à laisser les êtres devenir ce qu'ils peuvent devenir ( encore que, mais c'est autres chose) ce qui ne dit pas qu'il ne sont pas débiles et névrosés, mais dans une moins grande proportion peu être.

Considération à l'instant t = 15/03/17 à 15 h 50:
Quand j'ai écrit cette petite explication de comment je vais tenter de te démontré que pour moi cette théorie demeurent vraisemblable quoi qu'en soit le système afférant, je me suis rendu compte que même si la question d'écoule du sujet, elle n'a pas totalement sa place ici. C'est pourquoi je vais te répondre dans un sujet dédier (exemple: Etude des systèmes éducatifs (pédagogique ?) à la lumière des stades Moraux de Kohlberg. un truc du genre) au quelle je t'inviterai à participé.
Deuxième point, je ne sais pas si cela ressort nettement à l’extérieur, pour le lecteur, mais la coordination entre ma penser et mes écrits c'est affaiblie poste après poste aujourd'hui. Si bien que je devrait me concentré pour écrire même mon prénom sans faute ... C'est pourquoi je ne créerais pas le sujet aujourd'hui, et je réstrindrai mais interventions ( qui sont déja peu nombreuse mais bon...) Mellieur exemple dans ce qui suis pour écrire détruit j'ai écrit "petruis", j'aime mon cerveau magique :)  *Applause*
Ce message "spoiler" sera détruit le 16/03/17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie du développement : les stades moraux de Kohlberg

Message  Malcolm le Mer 15 Mar 2017 - 16:14

Malcolm a écrit:Passons, c'était de toutes façons HS.
Et inutile de rééditer ton message Tichi', pour la compréhension historique du topic :)
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie du développement : les stades moraux de Kohlberg

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum