L'intuition

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

L'intuition

Message  Avis' le Jeu 23 Mar 2017 - 11:43

L'intuition.
Antisubjectiviste me donna, à son corps défendant, l'audace d'exposer ce sujet par la légitimité de spécialiste de la rationalisation et de l'inférence logique que je lui attribue, sa discrétion et sa modestie dussent-elles en souffrir un peu. Je placerai d'ailleurs en hors texte le récolement des extraits que je relevai à cet appui afin qu'il ne se sentît par trop impliqué de son involontaire participation.
Comment la capacité de rationaliser, ce pouvoir exorbitant et mystérieux, vient-elle à l'homme ?
De la même manière que lui vient l'art, c'est à dire  de la façon la plus simple.
Cette capacité lui vient par l'une des formes que prend l'intuition, c'est à dire un sentiment, une émotion esthétique ( le sentiment étant un état, l'émotion un mouvement).
Commençons par exemple par compter de deux en deux : c'est un sentiment qui met en mouvement (émotion) le rythme esthétique : deux quatre six.... avant même que d'être théorisé.  Et la théorie est ce qui organise et décrit pour ampliation l'ensemble du concept. Ce rythme esthétique étant donné, on compte de la même façon de trois en trois et quatre à quatre, intuitivement.
Puis la même émotion esthétique se déploie à l'infini en tous sens sur le fonds diffus de la mémoire, de l'expérience, et c'est de cette manière que l'esprit en vient à rationaliser, des profondeurs cavernicoles des fumeurs noirs aux sommets glacés et tranchants comme des équations.
L'émotion esthétique, c'est l'antichambre de l'intuition capable de théoriser une rationalité puis d'inférer. Et à quoi l'esprit humain reconnaît-il le rationnel et sa validité ? Au fait qu'il fonctionne à l'unisson du réel.
--------------------------------------------------------------
AS Va-t-on dire qu'il n'y a pas d'intuition dans ce domaine-là et que tout n'est que calcul logico-analytique ?
AS Les mathématiciens travaillant avec des espaces apparemment "bizarres" développent une intuition de ces espaces leur permettant de "sentir" des choses sans raisonnement organisé. Leur intuition dans le domaine a été construite par leur expérience.
AS. Il est beaucoup plus direct et naturel et dire que chaque concept mathématique crée une nouvelle intuition, ou forme intuitive, permettant l'appréhension a priori de nouveaux phénomènes. Autrement dit, les maths ne sont pas construites sur des intuitions innées, mais sont plutôt une activité créatrice de nouvelles intuitions, c'est-à-dire de nouvelles formes d'appréhension du monde. Ce n'est là que le début d'une thèse aux conséquences énormes et, selon moi, très fécondes pour toutes les questions philosophiques touchant aux mathématiques.
AS au contraire, elles sont le développement jusqu'à son paroxysme d'une opération psycho-physiologique bien connue, l'inférence, qui est l'équivalent épistémique de la relation de cause à effet

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Malcolm le Jeu 23 Mar 2017 - 11:44

*Cheers* *Pouce* - je reviendrai.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Avis' le Jeu 23 Mar 2017 - 11:46

AS a écrit:Ce n'est là que le début d'une thèse aux conséquences énormes et, selon moi, très fécondes pour toutes les questions philosophiques touchant aux mathématiques.

Je vous avais dit, que c'était énorme, et pas qu'en mathématiques !!!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Kercoz le Jeu 23 Mar 2017 - 11:50

Le problème de l' intuition, c'est que c'est une sacrée pute. Elle se fait niquer par l' affect. On a du mal à s' y fier.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Prince' le Jeu 23 Mar 2017 - 11:53

J'anticipe sur certaines interventions. Avis', peux-tu distinguer intuition de hasard ? Si toute fois tu trouves pertinent de le faire, et si non, pourquoi.
Kercoz, nous te serions tous grès de developper.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Avis' le Jeu 23 Mar 2017 - 11:54

Le problème de l' intuition, c'est que c'est une sacrée pute. Elle se fait niquer par l' affect. On a du mal à s' y fier.

Evidemment, elle se trompe très souvent du fait d'une déficience de l'émotionnel, de l'expérience, de la mémoire. On n'est pas infaillibles, loin de là.
Mais le principe est. Et c'est par que le mathématicien trouve ses voies.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Avis' le Jeu 23 Mar 2017 - 11:58

LUPUS a écrit:Avis', peux-tu distinguer intuition de hasard ?

Oui, je vais le faire, laisse-moi deux minutes de réflexion.

Je ne sais pas trop comment se guide le hasard, mais l'intuition se guide de l'expérience et de la mémoire, ce qui n'est pas le cas du hasard.

J'attends tout de même l'opinion d'AS, je le colle au maillot.


Dernière édition par Avistodénas le Jeu 23 Mar 2017 - 12:06, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Kercoz le Jeu 23 Mar 2017 - 12:05

Avistodénas a écrit:
Le problème de l' intuition, c'est que c'est une sacrée pute. Elle se fait niquer par l' affect. On a du mal à s' y fier.

Evidemment, elle se trompe très souvent du fait d'une déficience de l'émotionnel, de l'expérience, de la mémoire. On n'est pas infaillibles, loin de là.
Mais le principe est. Et c'est par que le mathématicien trouve ses voies.

Je pensais à des expériences comme celui des 3 bols ou notre choix est mauvais 9 fois sur 10 du fait de ne pas vouloir changer son choix initial .
La statistique montre facilement la solution. Mais comme cette solution n' est pas immédiate, l'erreur ne devrait pas dépasser 50%.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Propos le Jeu 23 Mar 2017 - 12:05

Est-ce que c'est trop demander, que de demander à ce qu'on lise attentivement ce lien ? http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1866-du-bon-usage-du-forum
avatar
Propos
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Avis' le Jeu 23 Mar 2017 - 12:48

D'accord mais laisse-moi le temps de m'entraîner. Je fais déjà çà pour poster un topic. Je devrais y arriver avec le reste.
(Tu sais, les vieux, ils ont leurs habitudes, faut pas trop les leur bousculer... *Héhéhey*)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Malcolm le Jeu 23 Mar 2017 - 13:03

Avistodénas a écrit:(Tu sais, les vieux, ils ont leurs habitudes, faut pas trop les leur bousculer... *Héhéhey*)
Je sais, mais si on ne bouscule jamais rien, on ne vit plus, où même les vieux bousculent ;)
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  AntiSubjectiviste le Jeu 23 Mar 2017 - 17:06

Avistodénas a écrit:Commençons par exemple par compter de deux en deux : c'est un sentiment qui met en mouvement (émotion) le rythme esthétique : deux quatre six.... avant même que d'être théorisé.  Et la théorie est ce qui organise et décrit pour ampliation l'ensemble du concept. Ce rythme esthétique étant donné, on compte de la même façon de trois en trois et quatre à quatre, intuitivement.
Je ne suis pas sûr que je sois d'accord.

Tout d'abord, je tiens à préciser que l'intuition, c'est quelque chose de vague, multiforme et complexe. Dans les sciences exactes, il y a une intuition fortement à l'oeuvre mais rien ne dit que toute intuition dans tout domaine est du même type (d'ailleurs, j'en doute). Dans ce qui suit, je ne parlerai surtout que de l'intuition en sciences exactes.

Ensuite, j'adhère à l'association entre intuition et sentiment esthétique. Comme dirait Alain Connes, l'intuition, c'est la tension vers la beauté. Selon Hadamard, l'intuition illuminatrice est une expérience que peut vivre tout chercheur. Elle surgit lorsque l'inconscient, qui poursuit le travail de recherche de son côté, tombe sur une piste "élégante" et la communique soudainement au conscient ("eurêka"). Le critère de sélection des pistes prometteuses est donc leur élégance esthétique. Ça, c'est la théorie classique.

Voici maintenant un complément personnel. De quel genre de beauté ou d'élégance parle-t-on ? En maths, les idées ne sont pas belles pour leur forme : une figure géométrique ou une équation peuvent être graphiquement jolis, mais ce n'est-là qu'une beauté secondaire pour le processus intuitif. (Beaucoup pensent à ce genre de beauté superficielle quand on évoque la beauté mathématique. La suite 2, 4, 6, ..., est peut-être rythmiquement jolie, mais c'est accessoire.)

La beauté dont il est question est celle de la compréhension harmonieuse. Lorsque qu'un chercheur travaille sur une question, il rassemble une collection de concepts et d'hypothèses qu'il essaie d'agencer de façon à former une solution. Une piste apparaît alors comme élégante lorsqu'elle semble compléter le puzzle et déclencher instantanément une vision d'ensemble harmonieuse de la situation et de sa solution. Wittgenstein parlerait d'une vision synoptique.

L'intuition est donc une faculté qui cherche inconsciemment des solutions et les sélectionne sur base de leur potentiel à provoquer un déclic de compréhension harmonieuse. L'esthétique dont il est question ici est donc bien une esthétique de la compréhension. On pourrait dire qu'il est question d'une beauté sémantique.

Ce qui précède provient d'analyses de la pratique mathématique mais ce type d'intuition, tendant vers la compréhension, est aussi à l'oeuvre dans les arts. En effet, le travail d'un artiste est, dans certains cas, la recherche de l'"élément manquant" pour donner une harmonie définitive à son oeuvre. Lorsqu'il le trouve, tout se résout et il a l'impression d'avoir trouvé une vérité (ce qui est a priori curieux en art). Wittgenstein a dessiné les contours d'une philosophie de l'esthétique musicale (axée sur la musique classique) qui est de ce point de vue très intéressante.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Prince' le Jeu 23 Mar 2017 - 17:18

Un aparté. A.S. ce que tu dis de la beauté mathématique me fait songer à la beauté des textes juridiques, dans lesquels un mot est un raisonnement à par entière.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Avis' le Jeu 23 Mar 2017 - 18:03

AS a écrit:AS  a écrit   :     Je ne suis pas sûr que je sois d'accord.

Et je crois que je suis d'accord avec ton désaccord  !  *Héhéhey*
Il existe certainement plusieurs types d'intuitions, mais là, il faut creuser un peu plus que je ne l'ai fait. Ce qui de mon point de vue est important, (énorme même) est que ce que l'on prend toujours pour l'opposé radical de la rationalisation, de la pure logique intordable, soit de fait assimilable à un sentiment d'harmonie. Comme qui dirait, un caprice de l'esprit.
Après, on ne montrera jamais que n'importe quel mouvement de l'esprit (dérangé peu ou prou) conduise à une intuition illuminatrice, ce qui à mon avis importe c'est de "sentir" le "comment çà marche".
Car mille choses, dans l'activité de l'esprit, ressortissent d'un semblable principe qui pourrait se comparer à une activité de "champs" - ou de "champs d'activité" dans la mesure ou cette intuition a en même temps une infinité de degrés de liberté et qu'elle ouvre, bien plus qu'elle ne fermerait, une autre compréhension des fonctions mentales.
Mais si tu as d'autres éléments de compréhension à apporter, évidemment, tu sais très bien que je leur fais confiance (au sens de l'intelligibilité).


AS a écrit  
Ce qui précède provient d'analyses de la pratique mathématique mais ce type d'intuition, tendant vers la compréhension, est aussi à l'oeuvre dans les arts. En effet, le travail d'un artiste est, dans certains cas, la recherche de l'"élément manquant" pour donner une harmonie définitive à son oeuvre. Lorsqu'il le trouve, tout se résout et il a l'impression d'avoir trouvé une 
vérité (ce qui est a priori curieux en art). Wittgenstein a dessiné les contours d'une philosophie de l'esthétique musicale (axée sur la musique classique) qui est de ce point de vue très intéressante.

Je dirais pour ma part que pour l'esprit, " art ou mathématiques, même combat", "philosophie ou sciences, même combat". Ou même "affaire" pour faire moins belliqueux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  AntiSubjectiviste le Ven 24 Mar 2017 - 10:05

Lupus Maior a écrit:Un aparté. A.S. ce que tu dis de la beauté mathématique me fait songer à la beauté des textes juridiques, dans lesquels un mot est un raisonnement à par entière.
Intéressant. Je serais curieux de voir un exemple de texte juridique considéré comme "beau".

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Avis' le Ven 24 Mar 2017 - 10:39

Je n'osais pas ! 

J'ouvre mon code civil, au hasard :
Sauf en cas de démembrement de la propriété du bien ou si l'un des indivisaires se trouve dans l'un des cas prévus à l'article 836, l'aliénation d'un bien indivis peut-être autorisé par le tribunal de grande instance, à la demande de l'un ou des indivisaires titulaires d'au moins deux tiers des droits indivis, suivant les conditions et modalités définies aux alinéas suivants.

Précis, oui. Mais beau....!

Je crois que je comprends ce que veut dire LUPUS /
Le sens esthétique n'imprime que chez le professionnel de la profession. C'est çà ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Malcolm le Ven 24 Mar 2017 - 22:39

Avis' a écrit:Je placerai d'ailleurs en hors texte le récolement des extraits que je relevai à cet appui afin qu'il ne se sentît par trop impliqué de son involontaire participation.
Le subjonctif imparfait est de trop : le présent eût suffi.
De la même manière que lui vient l'art, c'est à dire  de la façon la plus simple.
Cette capacité lui vient par l'une des formes que prend l'intuition, c'est à dire un sentiment, une émotion esthétique ( le sentiment étant un état, l'émotion un mouvement).
C'est un avis que ne renierait pas Nietzsche, notamment depuis ses travaux dans le Livre du philosophe, où la vie passe pour artialisation nécessaire, artificialisme radical, impossible naturalisme (par quoi ceux qui trouvent du naturalisme à Nietzsche - Clément Rosset m'est témoin, - devront mieux méditer cette nature, par exemple comme fruit artificial, ainsi que dans la conclusion de l'Anti-Nature de l'auteur dit).
L'émotion esthétique, c'est l'antichambre de l'intuition capable de théoriser une rationalité puis d'inférer. Et à quoi l'esprit humain reconnaît-il le rationnel et sa validité ? Au fait qu'il fonctionne à l'unisson du réel.
A moins qu'il ne le génère ... Mais, au-delà, n'ignorons jamais qu'avant Bergson notoirement (par exemple chez Kant), est intuition la saisie quasi-empirique de la situation avec nos déterminations externes, tandis qu'avec & après Bergson, devient intuition l'entente quasi-mystique d'une entité avec ses évolutions internes. Singulier, non ?
Kercoz a écrit:Le problème de l' intuition, c'est que c'est une sacrée pute. Elle se fait niquer par l' affect. On a du mal à s' y fier.
Ça n'est pas un problème scepticien, et n'est éventuellement un problème que depuis Bergson.
AntiSubjectiviste a écrit:Tout d'abord, je tiens à préciser que l'intuition, c'est quelque chose de vague, multiforme et complexe. Dans les sciences exactes, il y a une intuition fortement à l'oeuvre mais rien ne dit que toute intuition dans tout domaine est du même type (d'ailleurs, j'en doute).
Voilà.
Ensuite, j'adhère à l'association entre intuition et sentiment esthétique. Comme dirait Alain Connes, l'intuition, c'est la tension vers la beauté. Selon Hadamard, l'intuition illuminatrice est une expérience que peut vivre tout chercheur. Elle surgit lorsque l'inconscient, qui poursuit le travail de recherche de son côté, tombe sur une piste "élégante" et la communique soudainement au conscient ("eurêka"). Le critère de sélection des pistes prometteuses est donc leur élégance esthétique. Ça, c'est la théorie classique.
Cette intuition-là, de l'ordre de l'insight, est clairement jungienne (Carl Gustav Jung) en psychologie analytique. Mais Jung parlait bien sur la base d'une telle espèce de "théorie classique".
L'intuition est donc une faculté qui cherche inconsciemment des solutions et les sélectionne sur base de leur potentiel à provoquer un déclic de compréhension harmonieuse.
Lupus Maior a écrit:Un aparté. A.S. ce que tu dis de la beauté mathématique me fait songer à la beauté des textes juridiques, dans lesquels un mot est un raisonnement à par entière.
Avis' a écrit:Ce qui de mon point de vue est important, (énorme même) est que ce que l'on prend toujours pour l'opposé radical de la rationalisation, de la pure logique intordable, soit de fait assimilable à un sentiment d'harmonie.
Pour moi c'est assez simple : que l'on traite de juridique ou de mathématique, ici, c'est l'épure, la limpidité, "l'illumination" donc, qui règnent.  Or, leur génération, si elle n'est qu'une faculté de l'esprit - et non provenance métempsychotique de quelque monde eidétique platonicien (monde qui lui-même n'est peut-être jamais que la métaphore d'une telle faculté à mon humble avis ... concept design-like ... ) - provient bien de quelque génie personnel (ou eidétique ... ). Si vous préférez : de quelque ingéniosité voire ingénierie.
A partir de quoi, c'est très simple : "nous sommes faits pour ça", soit donc : esthétiser, artialiser, harmoniser, sous l'angle apollinien ...
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Kercoz le Sam 25 Mar 2017 - 10:02

Yess! la reconnaissance façiale marche !

Bon, je disais donc qu' avant de discuter sur l' intuition, il faudrait en définir le signifiant.
Quand c'est vaseux ou plolysémite ( humour) , je tente d ' intuiter le sysmétrique, l' opposé...là , on tombe sur " raison".
Après on est embêté du fait que l' inné aussi sort du cadre de la raison et on tombe sur l' instinct .
Parce que intuition et instinct ont le même rôle : Agir .
Donc il me semble qu' en discernant mieux l' intuitif de l' instinct on cernera mieux ce qu'est l' intuition aussi bien pour son "comment" que son "pourquoi".

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Malcolm le Sam 25 Mar 2017 - 10:57

C'est tellement bergsonien, comme propos !
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Kercoz le Sam 25 Mar 2017 - 11:12

Mal' a écrit:C'est tellement bergsonien, comme propos !

C'est vrai que déja tout petit, il pompait sur moi.

http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1732-entendre-le-bergsonien

Il y a une sorte de corrélation entre "rite" et intuition ( partez pas tout de suite, je développe):
Le "rite" serait pour moi l' instinct culturel, une mémoire non innée
L' intuition, de même serait donc l' instinct non pas de l' espèce, mais de l' individu. Sa mémoire " complexe" qui traite les données, données par l' expérience sans passer par la case "raison", qui souvent prend trop de temps. L' essentiel étant d'agir.

Ce qui risque de compliquer la démarche, c'est que , tout comme le "rite" réutilise l' agressivité qui est un instinct, il est fort possible que l' intuition réutilise l' instinct.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intuition

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum