Interruption Alléluia

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Interruption Alléluia

Message  Avis' le Mer 5 Avr 2017 - 5:54

https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Veil

Avis a écrit:"Il existe aussi des libertés dites de confort - telle la liberté d'avortement..."

Je n'aimerais pas que l'on se méprît sur le sens de cette affirmation à l'emporte-pièces et qu'on en déduisît mon opposition de principe à l'avortement. Bien au contraire, l'avortement, soit-il de confort, est une mesure sans doute nécessaire à laquelle on recourt en dernière instance et sûrement pas le coeur léger. Pourtant, il faut bien éclairer l'escobarderie à double détente par laquelle cette loi tenta de se justifier :
Au cours des dix premières semaines de grossesse, l'embryon n'est qu'un amas de cellules. Passé ces dix semaines, il est un être humain. Ouf ! la morale est sauve. Trinquons à Ducon-la -Joie. Il faut bien comprendre que cette pièce argumentaire fut déterminante pour fixer un délai légal. Autrement dit, à 23h 59, heure GMT, ce que l'on considère comme "amas de cellules" ou morceau de barbaque devient, par la seule grâce du législateur, un être humain à part entière dans la seconde qui suit. Sonnez hautbois, résonnez musettes ! Peuple, à genoux ! Le rédempteur est passé ! C'est ce que j'appelle plus modestement du "foutage".

Le second déclic de l'escobarderie, puisqu'un seul ne suffisait pas, consiste tout simplement à dénommer IVG ce qui de fait est un meurtre. Interrompre une vie humaine s'appelle un meurtre.  A moins qu'on ne préfère "sacrifice". Meurtre nécessaire sans doute, pour raison de confort peut-être, mais meurtre justifié. Et justifié par qui...? Par la société. En tant qu'appartenant à l'espèce humaine, à la société des hommes, j'admets ce meurtre comme nécessaire.  Et je le nomme : meurtre nécessaire. Mais bon dieu que l'on n'aille pas se cacher derrière le petit doigt de la morale pour affubler du doux nom "d'interruption volontaire de grossesse alléluia" ce qui est un meurtre nécessaire et le restera quoiqu'on y fasse, quoi qu'on dise, le pratiquerait-on sous morphine ou anesthésiant public généralisé. Un meurtre est un meurtre, une nécessité une nécessité, et une vie une vie. Et lorsqu'on pense aux trésors de rhétorique qui furent dispensés pour en arriver là, on se dit qu'il n'est aucune limite à la veulerie de l'homme et aucun stratagème suffisant pour se duper soi-même.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Prince' le Mer 5 Avr 2017 - 6:20

Et lorsqu'on pense aux trésors de rhétorique qui furent dispensés pour en arriver là
Trésors dont tu uses ici même.
Que veut dire ce sujet ? En dehors de te dédouaner d'une chose dont personne ne t'a fait grief.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Avis' le Mer 5 Avr 2017 - 7:57

La rhétorique sert souvent hélas à mystifier, là je démystifie.
Et s'il n'y a pas de sujet : poubelle. *Héhéhey*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Malcolm le Mer 5 Avr 2017 - 16:23

Tas de cellules ou pas, les cellules vivent donc et, sous l'angle hypersensible de notre époque (antispécisme te disant que tuer une bête même ayant bien vécu c'est du génocide, néoféminisme te disant qu'on n'en aura éternellement jamais fini avec le patriarcat, antiracisme n'en finissant jamais de relever les couleurs les origines les races serait-ce pour s'en offusquer, etc.) sous l'angle hypersensible de notre époque donc, c'est du meurtre à bonne conscience, oui. Honnêtement ? On achève bien les chevaux ...
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Prince' le Mer 5 Avr 2017 - 16:47

En parlant de meurtre, Avis' tu ne sors pas de l'hygiénisme morale que tu critiques.
Faut-il imposer à un individu une vie entouré de gens qui n'en veulent pas ? Qui ne peuvent pas l'assumer ? Etc.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Avis' le Mer 5 Avr 2017 - 18:26

C'est bien la raison pour laquelle je ne suis pas opposé à l'avortement, sauf que j'appelle ça un meurtre. Ce que je déplore, c'est qu'on n'ai pas le courage de l'admettre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Prince' le Mer 5 Avr 2017 - 20:01

L'utilisation de crime est le fait des anti-ivg. Je ne t'assimile pas à eux, mais je fais remarquer c'est la rhétorique utilisée est la leur. Bref, passons.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Le Repteux le Mer 5 Avr 2017 - 20:03

Avis a écrit:C'est bien la raison pour laquelle je ne suis pas opposé à l'avortement, sauf que j'appelle ça un meurtre. Ce que je déplore, c'est qu'on n'ai pas le courage de l'admettre.
Je l'admets si tu admets que faire l'amour, c'est faire des cochonneries! Allez... un peu de courage! :0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  AntiSubjectiviste le Mer 5 Avr 2017 - 20:08

Lupus Maior a écrit:L'utilisation de crime est le fait des anti-ivg.
Ont-ils tort d'utiliser ce mot ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Prince' le Mer 5 Avr 2017 - 20:13

Juridiquement, oui.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  AntiSubjectiviste le Mer 5 Avr 2017 - 20:18

Tu peux expliquer ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Prince' le Mer 5 Avr 2017 - 21:30

Le crime est une infraction punissable par la loi. Si l'avortement est autorisé, il n'y a pourquoi de transgression, donc pas de crime. Parler de crime, tu le sais évoque pour les anti- une règle morale. Puisqu'Avis' n'est pas de ce bord, il y a une incohérence - sauf à lui reprocher d'user d'une réthorique qu'il dénonce.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Kal' le Mer 5 Avr 2017 - 21:37

La tendance anti-IVG promue par une certaine frange du christianisme n'est qu'une campagne, qui in fine, souhaite astreindre à la fois la sexualité et les droits des femmes. La sexualité, tout d'abord, parce que c'est un luxe, et le luxe est un péché, et que ces gens veulent donc réduire cet acte là aux limites du nécessaire ; et, en second lieu, parce que c'est une opportunité de contrôler la femme en général, démarche typique et commune aux trois monothéismes. En fin de compte, chacun a ses raisons, je pense, et elles ne sont ni bonnes ni mauvaises.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Avis' le Jeu 6 Avr 2017 - 0:10

Pour ce qui me concerne, je me borne à constater :
a) une incohérence
b) une lâcheté.
Ce constat fait :
1) Je trouve indigne que l'on puisse s'accommoder de ce double vice en se réfugiant derrière une législation scélérate. 
2) Je réprouve le fait, puisque l'avortement est une fatalité qu'on ne peut éviter, qu'on ne lui maintienne pas son statut de meurtre (et non pas de crime qui est autre chose) assumé.

Il n'y a pas loin entre la mansuétude pour le meurtre assumé, et l'encouragement à le commettre.
Alors que nul n'a le droit de se faire justice lui-même, il (ou elle en l'occurrence mais cela ne change rien au principe) a celui de tuer son propre enfant.
J'y vois le signe d'une suprématie des pulsions que le législateur n'a pas le courage d'affronter, et de l'arrogance dont fait preuve ce même législateur qui décide de droit divin sans justification cohérente.

J'eusse je crois préféré que le droit à l'avortement ait été motivé par un préambule  du type :

"Compte tenu de la misère de la condition humaine, le législateur se résout à admettre la solution la moins désastreuse pour le sort des femmes et qui consiste à ne pas poursuivre le meurtre assumé d'un embryon âgé de moins de x semaines.... etc..."

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Kal' le Jeu 6 Avr 2017 - 0:31

Je ne pense pas qu'il faille aller chercher aussi loin. La misogynie, cachée là-derrière, devrait être tout autant pleinement assumée, mais, en revanche, à la différence d'AntiSubjectiviste, je ne m'en plains pas ; celle-ci peut être consciente ou inconsciente, une sorte de réflexe éthologique, peu importe, elle semblerait être inhérente au sexe fort : c'est un fait. Du reste, la campagne anti-IVG ressemble bien plutôt à une tentative maladroite de récupération, un souvenir tiède des « bonnes vieilles traditions », et ce qui est le plus étonnant, à l'instar des femmes voilées quand il s'agit de défendre leur accoutrement, c'est que les partisanes contre l'avortement sont très souvent les plus opiniâtres à ce sujet.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  AntiSubjectiviste le Jeu 6 Avr 2017 - 3:11

Mais l'acte lui-même d'avortement, est-il un meurtre, c'est-à-dire une atteinte volontaire à une vie humaine ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Propos le Jeu 6 Avr 2017 - 15:34

C'est l'espèce qui fixe les termes. Personnellement, je dirais que non.
avatar
Propos
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Prince' le Jeu 6 Avr 2017 - 16:51

AntiSubjectiviste a écrit:Mais l'acte lui-même d'avortement, est-il un meurtre, c'est-à-dire une atteinte volontaire à une vie humaine ?
Il faut au préalable définir ce qu'est une vie humaine.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  AntiSubjectiviste le Jeu 6 Avr 2017 - 16:58

Une vie humaine est la vie d'un organisme vivant appartenant à l'espèce humaine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Kal' le Jeu 6 Avr 2017 - 16:59

Je me répète, mais je pense toujours, à la façon d'une lecture marxiste de l'Histoire, que tout est une question d'espèce. En Europe contemporaine, l'espèce humaine est bien confortable, installée, et sa pérennité est toute assurée : alors les progénitures, par couple, sont peu nombreuses et l'avortement ne pose plus de problème. À l'inverse, au XVIIIe siècle par exemple, où les conditions étaient encore loin d'être bonnes, la mort d'un enfant dans une famille déjà grande, ne posait pas de problème, et Voltaire lui-même, disait, je crois, ou peut-être était-ce Kant, que la vie d'un enfant dépendait légitimement du bon vouloir des parents ; et pourtant, l'horreur avec laquelle ils envisageaient alors l'avortement n'a rien de commun avec celle où nous l'envisageons aujourd'hui. Tout est bassement matériel, en somme.

L'ensemble des définitions que nous proposerons dès lors, à la manière d'un impératif moral à valeur éternelle et applicable universellement, sera nul, c'est-à-dire qu'il ne vaudra que pour une époque, et encore dans une limite très restreinte.


Dernière édition par Kalos le Jeu 6 Avr 2017 - 19:36, édité 3 fois
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interruption Alléluia

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum