Autour de /Little Brother/ de Raphaël Enthoven, ou le criticiste post-moderne

Aller en bas

Autour de /Little Brother/ de Raphaël Enthoven, ou le criticiste post-moderne

Message  Malcolm le Mar 18 Avr 2017 - 23:07

Alors, Little Brother est un ouvrage que je n'ai pas lu, mais dont Raphaël Enthoven traite dans cette vidéo, pour laquelle vous aurez besoin de Facebook hélas (?).

En tout état de cause, et contrairement aux railleries et désespoirs dans lesquels nous entrions là dans le premier sujet consacré à Enthoven, il faut que je reprenne mes affirmations selon lesquelles l'Homme n'est pas débile pour un sou, loin de là, et qu'il mérite assez bien sa place de philosopheur entre les philosopheur au moins, où d'ailleurs je me reconnais aisément dans tout ce qu'il avance là - si seulement il ne l'a pas pompé du forum pour écrire son livre *Lol* *Pirate*

Finalement, qu'on se le dise, je situerais volontiers Raphaël Enthoven comme passeur d'une part (ses émissions et promotions philosophiques le démontrent assez bien), et par ailleurs dans une forme de criticisme post-moderne - car il en a pourtant les tics, de "la modernité" (mais qui ne les a pas ?). A partir de quoi donc, il n'est plus tant question de s'avancer comme porteur d'une philosophie originale (Raphaël Enthoven n'a pas de philosophie spécifique en effet, ainsi que le premier topic aboutissait à une forme d'échec) que de se servir du philosophique comme "machine survivaliste en milieu hostile" : le propos de Little Brother dont témoigne la vidéo, mais encore les liens dans le premier topic donc, sont très édifiants à ce sujet.

En fait, tout se passe là - ainsi que chez l'ensemble des intellectuels contemporains - comme s'il fallait poursuivre le projet malralien d'éducation populaire, en l'occurrence à travers le philosophique ... où Michel Onfray semble ne pas avoir bien compris n'être pas le seul entre "les philosophes" aujourd'hui, à œuvrer ainsi, et tombant alors spécifiquement sous le coup du propos enthovenien à la fin de la vidéo - que nous tenons depuis toujours ici - comme quoi être anti- est toujours être pro- ou du moins ... con- ! *Lol* Soit donc qu'il vaille mieux se situer par-delà anti- & pro- ou, selon le nietzschéisme, ne pas politiser ses propos, au sens où cette politisation consisterait à militer.

Tout ce qui, évidemment, n'empêche pas Enthoven de faire part de l'idiosyncrasie de ses goûts, sur ce mode-là, mode qui correspond assez bien à une épistémologie de métaphysique phénoméniste, ainsi que s'y tient le criticisme donc. CQFD.

De là à dire qu'il correspond aux philosophes de l'avenir selon Nietzsche, il y a un Rubicon que je ne franchirai pas :
1. parce que, plus jeune, pour m'en être cru, j'ai assez vite compris à quel point nous étions aujourd'hui enferrés dans les rets de ce Little Brother, par lequel la possibilité d'un philosophe dans les termes nietzschéens me semble intenable ;
2. parce que, aussi, tout simplement, il n'est pas dit que la projection nietzschéenne ait à se réaliser ;
3. parce que ce serait vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, concernant Enthoven ainsi que tous les vivants (à l'exception assez notable, mais logique, des plus âgés entre les vivants).

Voilà voilà.


Dernière édition par Mal' le Mer 7 Juin 2017 - 13:18, édité 2 fois
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de /Little Brother/ de Raphaël Enthoven, ou le criticiste post-moderne

Message  Propos le Mar 2 Mai 2017 - 17:19

FranceInter
A propos de Little Brother.
avatar
Propos
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de /Little Brother/ de Raphaël Enthoven, ou le criticiste post-moderne

Message  Malcolm le Lun 29 Mai 2017 - 23:05

Je ne pensais pas avoir aussi bien dit, initialement.

***

Et encore une confirmation : Un Philosophe
Entretien avec Raphaël Enthoven : « La philosophie n’est pas au-dessus des choses »

Où je note deux choses :
On ne manque pas de livres de philosophie, depuis vingt ans, qui se penchent sur les objets de l’ordinaire. On s’y penche… C’est tout le problème. Il faut surplomber un objet pour se pencher sur lui. Or, je conteste une telle position de surplomb. La philosophie n’est pas au-dessus des choses. Et celui qui la pratique n’est pas lui-même en apesanteur. Nous sommes tous des spectateurs engagés, que la bizarrerie du monde transforme en enfants attentifs. Parler du quotidien, c’est partir de lui, et non s’étendre sur lui pour y répandre le baume d’un savoir abstrait.
Raphaël Enthoven est dans une métaphysique démocrate jusqu'au bout des ongles, ce disant, mais aussi dans une veulerie à accorder au chaland les abstracts philosophiques - que les philosophes seraient dans le why *Blase*
A partir de quoi, lorsque vous le lisez dire ...
Muray est génial un coup sur deux. Quand il rit, il est merveilleux. Dès qu’il ricane, il perd en force. Il m’arrive de le croiser de près (quand je parle du « vivre-ensemble » ou des « voisins vigilants ») mais il est souvent trop mécontent de son époque pour que je n’y entende pas, quoiqu’il s’en défende, l’écho d’un système aussi malhonnête que les autres.
... vous pouvez être sûr que Philippe Muray a un intérêt énorme. Voir alors : http://www.liberte-philosophie-forum.com/f170-muray
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de /Little Brother/ de Raphaël Enthoven, ou le criticiste post-moderne

Message  Philou le Mer 28 Juin 2017 - 13:02

Je n'avais pas vu ce fil. A opposer au Comité Orwell de Natacha Polony. Enthoven est du côté des vainqueurs, il est aussi comme eux dans le "brouillage de classe" (Guilluy), et même le brouillage idéologique. Le temps devrait départager les Minc, Attali et Enthoven, des Onfray et des Polony. Quand aura lieu la bascule ? Trump a déjà gagné grâce aux médias alternatifs, et en général, ce qui se passe aux USA déferle ensuite jusque chez nous. Comme le dit Onfray, on a 5 ans pour préparer une alternative idéologique, puisque, d'Onfray à Soral, c'est sur le terrain idéologique qu'ils pensent gagner.
avatar
Philou
Fondateur, ancien admin.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de /Little Brother/ de Raphaël Enthoven, ou le criticiste post-moderne

Message  Malcolm le Mer 28 Juin 2017 - 13:12

Je dirais qu'Enthoven est la dupe de soi-même, et qu'il aime ça, en l'appelant d'ailleurs du saint nom d'émerveillement philosophique, à l'aristotélicienne. C'est-à-dire que les phénomènes dont il témoigne, sont des phénomènes a posteriori du "brouillage" (qui donc, est l'éludation des secteurs primaire & secondaire par les tertiaire & quaternaire, voir : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2091-la-vulgate-marxiste-c-est-a-dire-antimarxiste ).

C'est-à-dire qu'Enthoven, pour entretenant ce leurre qu'il soit, est d'abord soi-même leurré, en tant que partie-prenante intégrale du tertiaire-quaternaire. Aussi, enrôlé dans cette métropolisation, ou médiatisation du monde - Philippe Muray disait néoréalité, avec Jean Baudrillard, etc.* - eh bien, en tant que néoréaliste, Enthoven se pose, précisément, en criticiste post-moderne, en songeant que les surfaces - à la deleuzienne - lui donnent du réel.

Pour autant, elles lui en donnent : elles lui donnent les parences intrinsèques que prend le vécu occidental, à l'heure actuelle, où effectivement les uns et les autres deviennent les (auto)censeurs des uns et des autres. Philippe Muray, qui inspire Guilluy, parlait de nomenklatura festiviste.


____________________
* Michel Onfray et Natacha Polony venant après la bataille, avec cette valeur d'être intellectuels engagés, soit donc des vulgarisateurs-popularisateurs (mais aussi, sous cet angle, des spoliateurs, passons : tant que ça se diffuse, dirons les militants ! encore que ça chiffonne sa philosophie ... ).
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de /Little Brother/ de Raphaël Enthoven, ou le criticiste post-moderne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum