Sartre : Propos politiques

Aller en bas

Sartre : Propos politiques

Message  Malcolm le Dim 23 Avr 2017 - 15:27

Provenance : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1954-se-considerer-pour-soi-ou-pour-autrui#37703

Avistodénas a écrit:
si vous tuez un Européen, vous faîtes d'une pierre deux coups, vous tuez un oppresseur et libérez un oppressé

C'est quand même dire s'il en trimballe une couche ! *Héhéhey*

***

Sartre veut-il me comprendre ?  *Héhéhey* *Héhéhey*
Mais si, je comprends Sartre, et même trop bien : c'est un sale type, archi-bourré de frustrations.(Ceci expliquant cela, comme on dit au foot).
Sartre a dit aussi : "un anticommuniste est un chien".
Autrement dit : "Avistodénas est un chien".
Que veux-tu répondre à ça..... ? 
"Viens me le dire en face, que je te remette l'oeil en place". (Parfois je me prends pour Cyrano).


Oups... J'ai dû faire une fausse manoeuvre, je ne me retrouve pas dans le fil du topic... (laissons faire ceux qui savent : mieux vaut un qui sait que dix qui ne savent pas)
A force de te lire Avis', on voit assez bien que ne s'en trimballe pas une sacrée couche qui l'on croit, et ne refuse pas de comprendre qui l'on croit, ce qui te valut le ban' temporaire à force de HS et autres ad personam contre la mémoire des morts, ce que je refuse catégoriquement (voir le topic de provenance pour en savoir plus).
Maintenant, que tu te sentes violenté par les propos politiques sartriens, c'est une chose qui peut s'entendre, mais la véritable question est de savoir pourquoi Sartre a-t-il cherché à te violenter verbalement ainsi, et par quoi tu te crois en mesure et en demeure de lui rétorquer inconsidérément & activistement "la pareille" (qui n'est absolument pas pareille qualitativement).

Primo, ne pas confondre les propos politiques sartriens avec son ontologie, où il n'est jamais exactement questions de politique (d'ailleurs, j'en ferai un article du Mag, un de ces jours). Si les propos politiques de Sartre peuvent être confondus avec sa philosophie, ce le sera dans des écrits plus ouverts sur le monde, comme par exemple Qu'est-ce que la littérature ? où un propos pro-communiste se dégage relativement, et encore ! jamais complètement.

Secondo, la démarche politique de Sartre, et ses propos politiques donc, sont clairement tiers-mondistes & internationalistes radicaux. Figure-toi qu'il quitta assez tôt le parti communiste, à moins que ce ne soit ce parti qui, dans son intégrisme, le rejeta pour "hérésie" ! *Lol* ... Mais enfin, il s'agit là en effet, chez l'homme-Sartre, d'une motion humanitariste énorme, dont l'ontologie de l'Être et le Néant (par ailleurs) et quand bien même n'étant pas politisée, témoigne assez bien de la lucidité quant aux velléités de pouvoir entre Hommes, quant aux enjeux des appropriations du monde dans un projet, ce qui est éminemment le cas du politique - dont on sait assez bien que les XX-XXIèmes siècles sont plutôt exempts ! mais le gauchisme sartrien porte vivement dans ses reins, un projet anti-euro-américain, évidemment ! ... A l'époque, on disait anti-impérialiste.

Que voulons-nous de plus. On ne refait pas l'Histoire, et il serait surtout complètement anachronique, de prendre le propos sartrien dans notre contexte assez différent, désormais, Alain Finkielkraut, Eric Zemmour, Michel OnfrayAlain Soral et Dieudonné m'en sont bizarrement témoins, chacun dans leurs genres - dont les seuls grands écarts intellectuels - ou anti-intellectuels ... - suffisent à mesurer la distance avec la relative limpidité de la situation internationale pendant la Guerre Froide.


Voir alors aussi : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1787-la-vie-symptomatique-de-sartre-pour-la-france-complexee


Dernière édition par Mal' le Dim 23 Avr 2017 - 19:28, édité 1 fois
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Propos politiques

Message  Le Repteux le Dim 23 Avr 2017 - 16:58

Provenance : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1954-se-considerer-pour-soi-ou-pour-autrui#37710


Je me demande si Sartre aurait balayé son adversaire d'un revers de doigt? Massif comme outil, mais petit comme argument, et tout sauf relativiste comme philosophie. En fait, suis pas relativiste mais égalitariste, donc le contraire de contraigniste. Allez, hop, revers de doigt! :0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sartre : Propos politiques

Message  Malcolm le Dim 23 Avr 2017 - 19:23

De ton blabla bourré d'allusions sans queue ni tête, on peut simplement dire que Sartre n'a pas de philosophie égalitariste, mais bien absolutiste, si l'on va par là. L'ontologie ne laisse pas trop de place au doute, et Sartre balaie volontiers ses adversaires d'un revers de doigt, et même ses amis, par exemple Albert Camus.

Sa politique par contre, se ressent de cet absolutisme, dans son gauchisme - d'où : pro-communisme. Et voilà l'égalitarisme absolu.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sartre : Propos politiques

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum