Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Kal' le Jeu 25 Mai 2017 - 23:49

Un débat courtois, de qualité je dirai, bien qu'hélas les arguments du croyant se résument parfois en des sophismes barbares (je pense que cela est à imputer, vous le verrez, à sa façon rationaliste de voir les choses).

Le sceptique, quant à lui, est honnête, malgré les quelques piques inélégantes de-ci de-là, bien que pourtant il n'aille pas au fond de sa propre école, puisqu'un sceptique pleinement conséquent irait jusqu'à douter des résultats même que lui offre à considérer la science.

Au passage, on remarquera aussi que l'un des patrons du croyant, Descartes, n'était pas autant enferré dans la logique, avançant par exemple que Dieu, s'Il le voulait, pouvait faire en sorte que 2+2=5. Et si on se devait reprendre, en plus, le principe de raison tel qu'il est exposé par Schopenhauer, ce serait même faire Dieu prisonnier de la phénoménalité, dont la logique et la métalogique sont des formes qui en structurent la perception. On voit bien là, d'ailleurs, par ses arguments, que le croyant est évidemment protestant. Il s'acharne principalement à résoudre le problème de la théodicée. Or si cette fois-ci il avait pu adopter un point de vue pascalien, et lire la Bible dans ce sens, il se serait rendu vite compte que la souffrance est l'état par défaut de l'humanité, et que ce monde n'existe purement et simplement qu'en tant qu'épreuve de souffrance. Il aurait pu aussi enchaîner en expliquant que le bonheur et le malheur sont conjoints, et que, du reste, la bonté de Dieu dans l'affaire ne se justifie pas rationnellement.

Prenant précisément pied dans la rationalité, c'est avec facilité que le sceptique, plutôt devrait-on dire le zététicien, attelle rapidement son interlocuteur aux contradictions logiques de sa pensée, lui qui y tient tant.

Bref, j'ai dit, et maintenant faites-vous votre avis.



Dernière édition par Kalos le Lun 28 Aoû 2017 - 5:33, édité 6 fois
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Avis' le Ven 26 Mai 2017 - 8:43

 et que ce monde n'existe purement et simplement qu'en tant qu'épreuve de souffrance

Pas pour tous, ni tout le temps. D'autres te chanteront des odes à la vie.
Rien n'est certain, ni la joie ni la peine, qu'on soit Descartes ou Pascal, ou plutôt tout l'est, c'est juste une histoire de concaténation orientée.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Malcolm le Ven 26 Mai 2017 - 12:24

Avis' a écrit:Pas pour tous, ni tout le temps. D'autres te chanteront des odes à la vie.
Rien n'est certain, ni la joie ni la peine, qu'on soit Descartes ou Pascal, ou plutôt tout l'est, c'est juste une histoire de concaténation orientée.
Disons que, dans la mesure où la roue du quotidien nous renvoie, dans son mouvement perpétuel, à des besoins primaires - dormir, manger, excréter, s'abriter, etc. à la pyramide de Maslow, etc. - vivre est souffrir, au moins de cette roue, encore qu'on aura tendance à l'ignorer dans les conditions d'existence occidentales - qui firent leur possible pour rendre aisé la quotidienneté (voir à ce propos aussi, Henri Lefebvre, Sociologie de la vie quotidienne I, II & III - du moins son étude est-elle symptomatique de l'avènement de ce qu'il nomme société bureaucratique à consommation dirigée, milieu XXème). Mais enfin, la vie peut aussi être indolence, nonchalance en effet - par moments, - voire coolitude dans les conditions occidentales dites, ou bien flexité, etc.
Donc oui, il y a concaténation orientée, mais sur une base fondée.


Pour en revenir au sujet, quand bien même je n'éprouve pas le désir de regarder 1h30 de débat à ce propos, je dirai seulement qu'il ne me semble pas irrationnel de croire en quelque dieu, serait-ce parce que la vie, l'existence, ne répond pas à une rationalité unique, et que la raison peut décréter raisonnable - donc avec propension à être rationnel - le fait de croire en quelque dieu. Serait-ce pour des affaires d'insertion sociale ! ... En effet, si j'étais mystérieusement téléporté au cœur de Kaboul, il se ferait assez tôt que, hypocritement ou non, il serait rationnel que je pratique l'islam, sous l'angle sociologique au moins. Or, une pratique pouvant entraîner une créance, par inoculation inceptive (accoutumance effectuale), je pourrais éventuellement finir par trouver dans l'islam une forme d'équilibre spirituel, quels que soient les effets de nature psychologique stricto sensu à l'oeuvre dans cet équilibre (sécrétion sérotoninergique, sentiment d'appartenance voire d'harmonie sociale, de paix inhérente, etc.). C'est la raison pour laquelle les chrétiens sont embarrassés d'être chrétiens, en Occident, du moins en France et ses 60% d'agnosticisme déclarés (dont j'ai récemment appris qu'Emmanuel Macron se déclarait partie, après quelques aspirations religieuses chrétiennes, et un héritage chrétien assumé - par quoi, s'il n'est pas effectivement statistiquement médian, il s'est choisi dans la médiane statistique, ce brave). Bref : on voit bien qu'il est économique, de se rendre à "la foi du roi" - ejus regio, ejus religio, comme on disait "dans le temps".

Mais je me rappelle la lecture d'un ouvrage d'un croyant chrétien, expliquant qu'il était désormais devenu rebelle, marginal, de croire - du moins en France. Où finalement, la posture/l'attitude chrétiennes, peuvent séduire, et encore une fois sur des bases rationnelles/économiques, voire sanitaires - quand on sait donc que la sécrétion sérotoninergique procure un sentiment de bien-être, soit donc une réduction du stress existentiel, facteur de longévité. Reste alors qu'enfin, un jeune désormais investi à Taizé, au JMJ, et dans toute autre spiritualité chrétienne vivante - le charismatisme/festivisme a le vent relativement en poupe, même dans ces milieux, - trouvera aisément de quoi se sentir "un sens à sa vie" dans cette drôle de rebellitude - et d'ailleurs pas qu'un jeune, mais N adultes à la Guy Gilbert rangés, et jusqu'aux bobos, désireux d'animer une telle mouvance "spiritologique". Etc.

Ne pas négliger non plus, toute la dimension en psychologie des profondeurs, notamment jungienne. Si Freud trouve illusoire et libinalement compensatoire de croire, il n'en reste pas moins que, comme compensation, certains y trouvent leur équilibre intérieur - leur économie psychique. Mais plus encore, si Jung a raison de penser que notre inconscient archaïque/collectif/impersonnel/originaire, est doté de dispositions archétypales à l'expression de schème sémantique pour ainsi dire universaux - mais dans des formations personnelles et socioculturelles spécifiques, aussi nombreuses que les personnes et les sociocultures varient, - il semble tout autant rationnel d'adopter une croyance, en l'occurrence de nature animiste-polythéiste - sauf à disposer, au sein d'un monothéisme, de toute une angélologie/démonologie et autres saintetés pléthoriques utiles. C'est-à-dire de disposer d'éléments projectifs variés. Rationalité métapsychologique que cela, après la rationalité sociologique, ou encore la rationalité mystériologique (s'expliquer le fin mot de l'Histoire universelle), à moins que "dynamologiquement parlant", notre complexion soit préposée à cela (par exemple, au mysticisme, aux motions extatiques).

De rationalités, il peut y en avoir mille et une, je suppose. Du moins est-ce un élément admis en anthropologie, depuis des lustres, et un postulat de cette démarche scientifique, sans lequel il ne lui semblerait pas respecter son objet. Par quoi, il me semble que poser la question de savoir "s'il est rationnel de croire en Dieu", revient en fait à poser la question de savoir si la rationalité est spécifiquement mécanicienne, indépendamment de tout jugement quant à la cause de son mécanisme (au hasard, à la voltairienne, le déisme d'un dieu horloger ayant ajusté l'univers). On aura compris que ma réponse est négative.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Crosswind le Ven 26 Mai 2017 - 12:36

Je vais faire une entorse à mes vacances forcées et me farcir une réponse à la main gauche, car je ne peux résister tant le sujet est croustillant.

Je m'occupe de correctement résumer l'ensemble des 90 minutes puis, au plus vite, argumenterai en profondeur car, vraiment, tu nous as déniché là une véritable pépite, Kalos !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  AntiSubjectiviste le Ven 26 Mai 2017 - 14:35

J'ai écouté quelques dizaines de minutes en grignotant mon repas.

D'emblée, les deux protagonistes adoptent la posture positiviste selon laquelle seul le langage logique est porteur de signification. Posture fondamentalement pauvre qui exhibe l'amateurisme de ces personnes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Kal' le Ven 26 Mai 2017 - 15:07

L'un est professeur de philosophie, l'autre docteur en physiologie végétale. Si cela ne permet toutefois en rien de mesurer précisément quant à leur hauteur sur l'échelle de la perspicacité et de la profondeur d'esprit, ce ne sont quand même pas deux badauds pris en bas de la rue. De plus, seul le croyant prend une position purement logique, ou qui s'en réclame tout du moins, tandis que l'autre, comme ils le disent tous deux, adopte une posture empiriste : c'est tout à son avantage, puisqu'il n'existe vraisemblablement pas de purs concepts de la raison, etc.

Aussi, je ne sais pas pour vous, mais moi qui apprécie regarder ce genre de débat, je peux affirmer sans rougir qu'il est bel et bien de qualité. Par comparaison je vous laisse aller voir les discussions (plutôt les disputes) fougueuses entre les athées du style de Dawkins, avec quelques savants chrétiens, ou encore ceux des apologistes musulmans Zakir Naïk et Ahmed Deedat, où la pratique du raisonnement sophistique atteint un niveau jamais égalé, presque nauséabond, pratique dont ils sont assurément passés maîtres et à laquelle on leur accordera volontiers le titre d'empereurs.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Malcolm le Ven 26 Mai 2017 - 19:13

Que veut-on au juste, dans ce topic : répondre à une question, ou commenter une vidéo ? l'idéal étant certainement les deux, dans la mesure où elles ont été ensemble proposées ?
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Kal' le Ven 26 Mai 2017 - 19:15

La réponse exclut-elle le commentaire ?
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Malcolm le Ven 26 Mai 2017 - 19:20

Kalos a écrit:La réponse exclut-elle le commentaire ?
Il n'y a pas de raison absolue qu'elle l'exclue. Mais exclus-tu de me répondre ? (Et n'avais-je pas parlé d'idéal ?) ... Il semble qu'entre nous le respect soit à sens unique. C'est dommage, pour un malheureux statut de modérateur.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Kenshin le Ven 26 Mai 2017 - 20:29

Bonsoir,

Sans voir eu le temps encore de lire le documentaire, je rejoindrai peut être en partie Mal en disant que la rationalité est définie par la société.
Quand les premiers hommes ont vu la foudre, ils ont crée le sacré ( pour reprendre Levy strauss, je crois) et certainement par la suite des divinités.
Pourquoi croire encore à ce phénomène ou à un phénomène semblable , à notre époque.
Je pense que c'est la société (culture) qui nourrit nos croyances dont on s'affranchira, ou non. On croit souvent en Dieu parce qu'on nous a appris à y croire à un jeune age ( là où l'imagination est "libre") et on peut y venir plus tard (adulte) parce que l'on ne trouve pas de réponse "rationnelle" , aux questions que soulève le réel.
Or, la société crée cette réponse irrationnelle. Parce que personne n'a jamais vu Dieu.
Vous me direz que je fustige le libre arbitre et que j'accuse la société de tous les maux de l'homme. Je dirai simplement que la société "pervertie" l'imagination de l'homme en lui fournissant rationnellement de l'irrationnel, tout simplement parce cette irrationalité exprime la limite du collectif ( la société) à se gérer.
Donc il me semble que croire en dieu est à la fois rationnel et irrationnel et ce n'est qu'une réponse de la société au questionnement de l'individu sur la société, elle même. La société se ment à elle-même, quoi. Chose courante chez l'individu, je crois.

kenshin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Avis' le Sam 27 Mai 2017 - 0:22

L'homme est craintif devant la nature car elle est puissante. Il doit par conséquent se placer sous protection quelle qu'elle soit. C'est ainsi qu'il invente les dieux.
Cette protection déployée, il continue d'inventer les attributs de ces dieux. Cet ensemble conceptuel, vrai ou faux, se répand dans toute société (aucune n'y échappe) au double motif qu'il ne coûte rien, il est gratuit, donc il n'y a aucune raison de s'en priver, et qu'il rassure parce qu'il faut se rassurer, se donner du coeur.
Et voilà tout.
Avec le temps, le concept s'enrichit, chacun apportant sa pierre au monument. Un monument de naïveté mais seul l'homme rassuré peut s'en déprendre, s'en défaire, s'en affranchir.
La question intéressante serait le pourquoi de la croyance, de la foi.
Parce qu'il ne pouvait en être autrement. Dieu est dû au cerveau humain, les animaux ne croient pas. Aucun. Dieu est enfermé dans le psychisme.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Malcolm le Sam 27 Mai 2017 - 11:11

Avis' a écrit:Dieu est enfermé dans le psychisme.
D'où vient que, la rationalité étant psychique, le dieu peut être rationnel ! sans parler de cela, qu'il est rationnel de se rassurer par l'existence, et tout aussi rationnel d'avoir confiance (foi) alors ! ... Un homme qui ne sait se fier est un homme malheureux, mais si les dieux ne sont que psychiques, cette apophénie est pourtant un noble entraînement au croire-en-autrui, sur la base d'un croire-en-l'ami-imaginaire des enfants - que les Anglo-Saxons ne dédaignent jamais, et qu'au contraire ils respectent comme une phase commune et utile du développement psychologique.

Donc, il est rationnel de croire en Dieu. CQFD.
Cet ensemble conceptuel, vrai ou faux, se répand dans toute société (aucune n'y échappe) au double motif qu'il ne coûte rien, il est gratuit, donc il n'y a aucune raison de s'en priver, et qu'il rassure parce qu'il faut se rassurer, se donner du coeur.
Et puis :
Kenshin a écrit:Vous me direz que je fustige le libre arbitre et que j'accuse la société de tous les maux de l'homme. Je dirai simplement que la société "pervertie" l'imagination de l'homme en lui fournissant rationnellement de l'irrationnel, tout simplement parce cette irrationalité exprime la limite du collectif ( la société) à se gérer.
Le verbe pervertit, même entre guillemets, me semble trop fort : toute société véhicule un imaginaire territorial populaire (folklorique), historique, politique, ethnique, national, artistique, etc. Un dieu - si les dieux ne sont que cela - est fatalement véhiculé par là, et fait donc partie d'une rationalité territoriale, ou locale, cosmogonique. C'est très bien.
Avis' a écrit:Dieu est dû au cerveau humain, les animaux ne croient pas. Aucun. Dieu est enfermé dans le psychisme.
Oui, parce qu'aucune autre bestiole n'est douée de l'imagination dont nous disposons, au point d'en naître prématurés et de nécessiter cinq ans minimaux d'éducation primale - et nous retombons sur nos pieds "apophéniques" (ami imaginaire, etc.).

Bref : un dieu et/ou les dieux, c'est très rationnel, selon, quand bien même nous voudrions nous persuader de la surpuissance de nos sciences et autres développements sociotechniques. Car alors, il faut réaliser toutes nos superstitions rationales, non moins rationnelles.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  AntiSubjectiviste le Sam 27 Mai 2017 - 11:36

Petite intervention d'un philosophe du langage.

Un problème récurrent est que la croyance en Dieu est prise, dans cette émission et souvent par les athées, comme une croyance épistémique, c'est-à-dire quelque chose du domaine du savoir plus ou moins fondé. Dieu est perçu comme une entité porteuse d'attributs et susceptible d'exister ou pas (comme n'importe quelle entité naturelle : un électron, la planète Neptune, la girafe, etc.). On s'interroge alors sur l'existence de Dieu comme sur celle d'un électron, et l'on pose des questions du style "est-on sûr que Dieu possède bien tel attribut ?", analogues à "est-on sûr que la masse de l'électron vaut X ?". La réflexion est ici plus ou moins "rationnelle", oui, mais s'inscrit entièrement dans un domaine : celui du savoir de type scientifique (qu'il soit logique pour l'un ou empirique pour l'autre, peu importe).

Or, le discours religieux ne se situe pas sur le même plan que le discours scientifique. La fonction d'une phrase comme "Dieu est Amour" dans le domaine spirituel est différente de la fonction de "l'électron a une charge négative" dans le domaine scientifique. En l'occurrence, "Dieu est Amour" n'a pas pour fonction de décrire une réalité observable comme le fait une proposition scientifique.

Ainsi, malgré une apparente rationalité — pauvre, cela dit, car souvent réduite à un jeu formel — dans l'enchaînement des arguments, l'inscription même de l'ensemble du débat dans le domaine du discours scientifico-descriptif est irrationnelle. Il y a ici une confusion naïve mais malheureusement fréquente entre deux domaines de discours totalement différents.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Malcolm le Sam 27 Mai 2017 - 12:16

AntiSubjectiviste a écrit:
Petite intervention d'un philosophe du langage.

Un problème récurrent est que la croyance en Dieu est prise, dans cette émission et souvent par les athées, comme une croyance épistémique, c'est-à-dire quelque chose du domaine du savoir plus ou moins fondé. Dieu est perçu comme une entité porteuse d'attributs et susceptible d'exister ou pas (comme n'importe quelle entité naturelle : un électron, la planète Neptune, la girafe, etc.). On s'interroge alors sur l'existence de Dieu comme sur celle d'un électron, et l'on pose des questions du style "est-on sûr que Dieu possède bien tel attribut ?", analogues à "est-on sûr que la masse de l'électron vaut X ?". La réflexion est ici plus ou moins "rationnelle", oui, mais s'inscrit entièrement dans un domaine : celui du savoir de type scientifique (qu'il soit logique pour l'un ou empirique pour l'autre, peu importe).

Or, le discours religieux ne se situe pas sur le même plan que le discours scientifique. La fonction d'une phrase comme "Dieu est Amour" dans le domaine spirituel est différente de la fonction de "l'électron a une charge négative" dans le domaine scientifique. En l'occurrence, "Dieu est Amour" n'a pas pour fonction de décrire une réalité observable comme le fait une proposition scientifique.

Ainsi, malgré une apparente rationalité — pauvre, cela dit, car souvent réduite à un jeu formel — dans l'enchaînement des arguments, l'inscription même de l'ensemble du débat dans le domaine du discours scientifico-descriptif est irrationnelle. Il y a ici une confusion naïve mais malheureusement fréquente entre deux domaines de discours totalement différents.

Tout à fait d'accord, mais cela renvoie alors pourtant à une forme de rationalité linguistique, et je dirais même - sur la base de nos interventions à Kenshin, Avistodénas et moi-même, - à des rationalités de type psycho-linguistiques et socio-linguistiques. Soit donc que l'affectivité entre intimement en jeu, sur quoi la rationalité métapsychologique est à ré-évoquer aussi, sans parler des autres. Car, dire de quelque dieu qu'il est psychique, c'est commencer par dire qu'il est ... sémiologique. Le linguistique, c'est le langagier, le logos, le logique - quand bien même travaillé par plusieurs logiques à l'oeuvre.

Mais, ce qui porte la sémiologie "spiritologique", ce sont bien les sociocultures, les mentalités et les cœurs, souvent communautarisés - sans être nécessairement communautaristes - sans parler de l'intimité de quelque prière ; et je renvoie à Montaigne, Essais, "de la Prière", magistralement.
Montaigne, précurseur de l'anthropologie d'ailleurs, avec notoirement la fameuse Apologie de Raymond Second, très long essai parfois édité seul pour lui-même, sous ce titre-là alors.

Ce sont pourtant des raisons. Ou bien, comme dirait Blaise Pascal, "le cœur a ses raisons que la raison ignore." Voir alors :
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1198-orphelinat-pascalien-anti-sceptique#20825
* http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2036-profondeurs-pascaliennes#38897

C'est-à-dire que ta définition de la rationalité pourrait être réductionniste (circon- ou per-scientiste).
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  AntiSubjectiviste le Sam 27 Mai 2017 - 12:56

J'ai bien dit que parler de Dieu sur le modèle du discours logico-scientifique était irrationnel. À toi de voir si la rationalité que j'invoque est seulement linguistique ou pas.

Tout dépend de l'étendue du domaine linguistique, en fait. Pour moi, la rationalité est effectivement un phénomène émergent du domaine linguistique, mais je souscris à une connexion particulièrement forte entre, pour faire court, le vécu et l'expression par le langage. Certains vécus, et pas des moindres, sont d'emblée façonnés par les façons dont on dispose pour en parler. C'est ainsi que les cœurs, pour ainsi dire, sont présents dans et parfois déterminés par le langage.

Mais bien sûr, je sors là de la dichotomie reçue entre "intellect/langage" et "sentiment/vécu", qui fait des dégâts partout.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Malcolm le Sam 27 Mai 2017 - 12:58

AntiSubjectiviste:
J'ai bien dit que parler de Dieu sur le modèle du discours logico-scientifique était irrationnel. À toi de voir si la rationalité que j'invoque est seulement linguistique ou pas.

Tout dépend de l'étendue du domaine linguistique, en fait. Pour moi, la rationalité est effectivement un phénomène émergent du domaine linguistique, mais je souscris à une connexion particulièrement forte entre, pour faire court, le vécu et l'expression par le langage. Certains vécus, et pas des moindres, sont d'emblée façonnés par les façons dont on dispose pour en parler. C'est ainsi que les cœurs, pour ainsi dire, sont présents dans et parfois déterminés par le langage.

Mais bien sûr, je sors là de la dichotomie reçue entre "intellect/langage" et "sentiment/vécu", qui fait des dégâts partout.

Nous sommes d'accord. Je t'avais mal compris à ce propos :
J'ai bien dit que parler de Dieu sur le modèle du discours logico-scientifique était irrationnel. À toi de voir si la rationalité que j'invoque est seulement linguistique ou pas.
RAS. Penses-tu que c'est lié à quelque chose comme l'empirio-rationalisme ?
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  AntiSubjectiviste le Sam 27 Mai 2017 - 13:06

Qu'est-ce que l'"empirio-rationalisme" ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Malcolm le Sam 27 Mai 2017 - 13:16

AntiSubjectiviste a écrit:Qu'est-ce que l'"empirio-rationalisme" ?
Une métaphysique concommitamment empiriste et rationaliste, soit donc qui se fonde en observations raisonnées et raisonnements observables. A partir de quoi, en effet, il y a irrationalité logico-scientifique, à parler de quelque dieu - en dehors, précisément, du divin comme objet psychologique, sociologique, sémiologique, etc. soit donc dans ses effets précisément empirio-rationalistes ... soit donc son "existence" conséquentielle (s'il y a croyance en un ou des dieux, le conséquentialisme dit que cette croyance a des conséquences, des effets observables sur lesquels raisonner, et des raisonnements depuis lesquels chercher à observer). Jusque là "tout va bien", et il n'y a pas de sens donc, à poser dieu autrement (à poser dieu comme fait observable et raisonnable).

J'aurais pu dire positivisme, quand j'y pense.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  AntiSubjectiviste le Sam 27 Mai 2017 - 13:27

Ma première intervention disait :
AntiSubjectiviste a écrit:D'emblée, les deux protagonistes adoptent la posture positiviste selon laquelle seul le langage logique est porteur de signification.
Oui, je trouve que les démarches présentées dans la vidéo sont héritières d'un certain idéal positiviste. Nul doute que le croyant a d'autres arguments sous la main, mais il a accepté d'être aspiré dans le jeu du discours logico-scientifique malgré tout. Il se déclare rationaliste, donc semble souscrire à l'idée que la raison théorique est source de vérité. Dans le domaine spirituel, la légitimité de cette posture ne va pas de soi.

Quant à l'autre, empiriste, il suppose fallacieusement qu'il suffirait d'une "preuve" empirique de Dieu pour accepter d'y croire, comme on croirait en l'existence d'un électron. Mais un Dieu-électron aurait-il l'aura spirituelle et morale qui est censée l'accompagner ? On peut en douter.

Ce débat n'est donc qu'un divertissement discursif qui ne change rien à nos positions philosophiques profondes.


Dernière édition par AntiSubjectiviste le Sam 27 Mai 2017 - 13:31, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Malcolm le Sam 27 Mai 2017 - 13:29

AntiSubjectiviste a écrit:Ma première intervention disait :
AntiSubjectiviste a écrit:D'emblée, les deux protagonistes adoptent la posture positiviste selon laquelle seul le langage logique est porteur de signification.
Oui, je trouve que les démarches présentées dans la vidéo sont héritières d'un certain idéal positiviste. Nul doute que le croyant a d'autres arguments sous la main, mais il a accepté d'être aspiré dans le jeu du discours logico-scientifique malgré tout. Il se déclare rationaliste, donc semble souscrire à l'idée que la raison théorique est source de vérité. Dans le domaine spirituel, la légitimité de cette posture ne va pas de soi.
*Merci* Autant pour moi.


Excursion du sujet par là : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2052-detours-autour-d-un-christianisme-athee-du-mysticisme-et-de-la-saintete#39036
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il rationnel de croire en Dieu ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum