Une croyance peut elle être consciente ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Kercoz le Dim 22 Juin 2014 - 13:43

Cette proposition vient d' être refusée sur un autre forum. Le fil étant mentionné "textes perso" , je m' en remets à votre bienveillance pour vous soumettre cette proposition , qui , je le crois , n' est pas dénuée d' intérêt.
Ma position serait de soutenir qu' une "vraie croyance" ne peut qu' être inconsciente. Car sitôt verbalisée elle serait doutée, donc échapperait au signifiant fort de croyance , qui ne peut supporter le doute. La force d' une croyance reposant justement sur le fait qu' est inconsciente , donc non discutée.
Ce que la majorité des gens appellent "croyance" devrait porter un autre nom , comme "religion" ou autre proposition.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Rêveur le Dim 22 Juin 2014 - 15:52

Ce sujet serait plutôt à mettre dans grands thèmes de la philosophie, à religion par exemple... 
Votre introduction laisse penser que vous attendez des réponses, donc une discussion. Ce sujet n'est donc pas pour Expression libre qui accueille notamment la métaphysique de neo. Lisez donc, vous comprendrez mieux de quoi il retourne. 
Nous ne sommes pas sur FdP ici, ce n'est pas parce que votre sujet y a été refusé qu'ici, il faut se défendre en précisant que c'est une expression libre.
Ce topic m'intéressant -et...me concernant- je vais y répondre, patientez un petit temps...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Princeps le Dim 22 Juin 2014 - 18:09

Message de la modération
Je vois fleurir les évocations, plus ou moins discrètes, à l'endroit d'autres forums philo'. Merci de vous en tenir là. Liberté philo n'a pas vocation a accueillir les velléités de chacun à l'encontre de personnes qui ne peuvent se défendre.  ;).


Dernière édition par Princeps le Lun 23 Juin 2014 - 12:48, édité 1 fois
avatar
Princeps
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Rêveur le Dim 22 Juin 2014 - 19:09

Oh, moi je ne les attaque aucunement. J'évoque leur cadre strict, sans le juger.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Princeps le Dim 22 Juin 2014 - 19:13

Message de la modération
Peu importe, ce genre de considérations n'a rien de philosophique. Chacun est maître en sa demeure, et chacun est libre de se faire son opinion.


Dernière édition par Mal' le Jeu 15 Fév 2018 - 22:37, édité 3 fois (Raison : Correction.)
avatar
Princeps
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Rêveur le Dim 22 Juin 2014 - 21:52

Princeps a écrit:ce genre de considérations n'ont rien de philosophiques

1) Si j'ai mentionné un nom de forum précis, c'est parce que c'est là que son sujet a été refusé, et je lui remarquais que se le voir refuser quelque part n'implique pas qu'il le soit encore ailleurs. Mais je reconnais que c'était une erreur de ma part.
2) Je suis plutôt d'accord... Je crois que, quoi que l'on fasse, elles resurgiront toujours...en moi aussi, je le reconnais et je cherche à éviter...
3) (d'après vos messages sur Grammaire et orthographe, cela ne vous dérange pas...)Vous avez "accordé" l'article avec "genre" -ce qu'il fallait- mais pas le verbe... Le sujet n'est pas "considérations"... Attention à connaître le sujet  ;) !

Bon, maintenant, le sujet lui-même (c'est le cas de le dire...) :

kercoz a écrit:Car sitôt verbalisée [une "vraie croyance"] serait doutée
Être "inconscient" n'implique pas verbaliser. 

Si je vous ai bien compris : Vous soutenez que la croyance ne peut souffrir le doute et la réflexion -verbale. Je crois, sans chercher à démontrer la vérité relative à ma croyance -l' "existence" de Dieu surtout, ici.
Je vous rejoins à moitié. La croyance ne peut s'appuyer sur la logique pure, elle ne peut être le fruit d'une réflexion méthodique. Certes il y a eu des arguments "prouvant" l'existence de Dieu, mais ils sont discutés et ne convainquent pas. La croyance ne s'appuie donc pas sur le logos.
En revanche, dire cela n'amène pas naturellement à "donc la croyance est inconsciente". Cela signifierait qu'être conscient d'un phénomène, d'une présence etc. est assimilé à l'avoir démontré, ou en avoir connu et compris la démonstration. Êtes-vous donc "inconscient" du fait qu'un segment de droite puisse être tracé en joignant deux points quelconques et puisse être prolongé indéfiniment en une ligne droite (deux des cinq axiomes d'Euclide) ? Mieux : n'êtes-vous pas aussi conscient de ce que sont l'amour, le bonheur, la souffrance, la liberté ?

Saint-Augustin a écrit:Qu'est-ce que le temps ? Si personne ne me le demande, je le sais ; mais si on me le demande et que je veuille l'expliquer, je ne le sais plus.

Ne pourrait-on alors penser Dieu comme on pense ces concepts ?
Je crois en Dieu sans fonder cette croyance en raison. Cela n'implique pas que je n'en sois pas conscient. 
Par ailleurs, on peut se poser cette autre question : si une croyance est inconsciente, est-elle encore croyance ? Si je crois sans en être conscient, qui croit ? Mon inconscient ? Ou bien crois-je alors sans comprendre ce qui inspire cette croyance, parce c'est Lui qui l'inspire, cette croyance concernant un absolu qui est inaccessible à mon acception humaine ? Mais si elle m'est inaccessible, pourquoi inspire-t-Il en moi cette croyance ? Comment inspirer ce que je ne peux comprendre ? Pourquoi me donner une pensée qui ne saura être assimilée par mon moi temporel que vous assimileriez alors à mon moi entier ? Si la croyance est quant à l'intemporel et que je ne suis que temporel, comment cette croyance peut-elle me toucher ?

kercoz a écrit:Ce que la majorité des gens appellent "croyance" devrait porter un autre nom , comme "religion" ou autre proposition.

Précisément non. La croyance concerne la...sensibilité de l'Homme, son cœur -pas son corps, bien que sensibilité se rapprochât de "sensible". Une Pensée de Pascal :
Pascal, Pensée 277 (Lafuma) a écrit:Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point; [...]
Et puis tenez, deux autres, après prospection dans les Pensées pour trouver la référence :
Pascal, Pensée 278 (Lafuma) a écrit:C'est le cœur qui sent Dieu et non la raison. Voilà ce qu'est la foi : Dieu sensible au cœur, non à la raison.
Pascal, Pensée 279 (Lafuma) a écrit:La foi est un don de Dieu ; ne croyez pas que nous disions que c'est un don de raisonnement. Les autres religions ne disent pas cela de leur foi : elles ne donnaient que le raisonnement pour y arriver, qui n'y mène pas néanmoins.
Pratiquement toutes nos connaissances, toute notre science, reposent sur des "vérités" admises. Le croyant admet, non la vérité de l'existence de Dieu, le fait que oui -et pas non- Dieu existe, mais la présence de Dieu, il...croit, précisément, que Dieu existe. Ce n'est pas quelque chose qu'il sache. C'est son cœur qui "croit".

kercoz a écrit:...croyance , qui ne peut supporter le doute

Douter n'est pas s'éloigner de Dieu . Dans la Bible (pour prendre l'exemple du christianisme ; je suis moi-même chrétien), dans les Évangiles du Nouveau Testament, pour être précis, le doute de Thomas lui "permet" de toucher le côté de Jésus. Certes, Jésus dit :
Jean 20.29 
Heureux sont ceux qui croient sans m'avoir vu !

Mais il n'empêche, Thomas a approché de la Vérité en doutant, on interprète souvent ainsi le fait qu'il aie touché le côté de Jésus. 
Revenons sur cette dernière "citation" : Cela signifie surtout que la croyance ne doit pas s'appuyer sur des preuves formelles, sur le fait d'avoir vu, d'avoir été témoin, mais sur le fait d'avoir senti et cru. C'est le cœur qui "sait". Il y a de nombreux cas de croyants s'étant converti en ayant par exemple entendu un chœur d'enfants. La musique n'exprime pas une vérité scientifique déductive. Elle touche le cœur et c'est alors que l'on croit. C'est probablement pour cela que vous croyez ( :roll: ) que la croyance est inconsciente. Mais ma conscience est-elle exclusivement raisonnable ? Il y a des sentiments que l'on ne peut expliquer, une joie ou une souffrance soudaine... Cela, est-ce inconscient ? Surtout, à bien y réfléchir, vous trouverez bien peu de buts notamment à poursuivre, d'activités que vous menez, d'actions, dont vous ne sauriez trouver la motivation exacte, excepté ce qui touche à notre survie. "Du pain et des jeux" : du pain c'est normal, des jeux, pourquoi ? Pourquoi skiez-vous ? Pourquoi aimez-vous l'hiver ? Pourquoi vous promener près d'une plage, humer l'air marin, toucher la roche proche de la mer, regarder les vagues s'y fracasser, pourquoi cette sérénité ressentie ? L'Homme accepte d'être soulevé vers des horizons étranges où l'on ne peut accéder par la simple raison ; le fait d'être soulevé n'est pas une "motivation raisonnable". Ce serait à cette motivation que l'on réduirait les actes "de notre sensibilité". De même, c'est Dieu qui nous amène à nous, qui soulève notre coeur...
Dieu, parce que j'accepte qu'il y ait du sens. Le sens n'est pas fondé en raison. C'est une substance que je ne saurais réduire à autre chose.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Princeps le Dim 22 Juin 2014 - 22:59

Voilà pourquoi il importe de définir les termes que l'on emploi. Joignant le geste à l'écrit, je m'y risque.
Un sens faible et large définit la croyance comme un équivalent d'opinion. Elle désigne un assentiment imparfait, auquel peuvent correspondre tous les degrés de probabilité. Au sens scolastique, il s'agit du crédit attribuer à un témoin, se fier sans vue directe.
Depuis Kant deux sens s'ajoutent
Lorsque l'assentiment n'est suffisant qu'au point de vue subjectif, et qu'il est tenu pour insuffisant au point de vue objectif, on l'appelle croyance
Donc la croyance perd son caractère de possibilité, le doute est exclu, sans toutefois obtenir le caractère logiquement communicable du savoir (important point d'opposition). Deux nuances se superposent et complexifient mon propos - c'est Kant, je n'y peux rien  *Lol* - cette adhésion a le caractère individuel du sentiment, mais il conserve une valeur universelle (cf. la moralité) puisque la croyance reste légitime - je m’arrête là.

Anticipant sur les éventuelles critiques, je poursuis. Effectivement Kant propose une définition très branché psychologie, pour le dire avec vulgarité,  au détriment de la logique. La croyance est d'avantage un fait subjectif, un état d'âme individuel qu'un propos que l'on peut étayer d'une démonstration logique, d'un raisonnement que l'on pourrait communiquer.En admettant qu'il puisse exister des causes d'affirmations qui soient incommunicables logiquement, qui soient subjectives, alors le caractère de certitude tombe. Renouvier va plus loin en affirmant qu'aucune croyance ne peut exister sans motif affectif et volontaire, mêlant systématiquement croyance et certitude. La certitude pure étant la limite idéale vers laquelle l'assentiment doit tendre.

Sans aller plus loin, j’espère avoir réussi à mettre en lumière la distinction entre croyance, savoir et certitude (disons la foi). Et les incommensurables avantages de définir les termes d'une problématique - ce que toute bonne dissertation se doit de faire.


Dernière édition par Princeps le Dim 22 Juin 2014 - 23:08, édité 2 fois
avatar
Princeps
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Kercoz le Dim 22 Juin 2014 - 23:03

Bonsoir.
Merci de votre réponse.
Je n' aurai pas du citer le terme "religion" . Il est trop connoté, surtout associé à celui de "croyance".
Les religions ne sont qu'une partie faible des "croyances". Ce sont quelques arbres qui cachent une foret de comportements déterminés peu perçus ou inaperçus des individus du fait de leur banalité.
Pour se rapprocher du concept religieux, ( concept qu'on pourrait qualifier de digest conscient regroupant ou réutilisant des croyances latentes qui elles sont inconscientes), je voudrais mentionner ce qui pour moi est LA croyance dominante ( vraie donc inconsciente ou très peu consciente): Le Scientisme .
Culturellement infusé depuis des générations, par tous les médias, il est évident de savoir qu' à la fin du film, de la crise ou de toute galère du style pénurie d'abondance, ......la Science gagne , secondée par la technologie.
Quand comme moi on a une formation scientifique et technologique d' honnête qualité, et qu'on s'entend dire a chaque discussion , par des gens de qualité, mais qui n' ont aucune notion scientifique ni d' ordre de grandeur des événements  en cause que nos problèmes énergétiques ou autre galères nauséabondes se règleront par la technique même dont vous maitrisez et le présent et les conjecturations à moyen terme,  on a envie de se cogner la tête contre les murs, on vient sur des forum de philo s' interroger sur le concept de "croyance".
Pour revenir a vos préoccupation spiritualistes pour lesquelles j' ai le plus grand respect, j'aimerais vous exposer mon point de vue:
Les croyances , a mon sens , sont nécessaires , voire indispensables , dans la mesure ou elles sont une force capable de contrer la trop grande part que prends la "raison" sur le gouvernement de nos actes ( c'est une thèse de Bergson). J' en parle sur un autre fil.
Elles sont les seules du fait justement qu'elles sont inconscient , a avoir une telle efficacité. Mais pour ma part , je perçois dans les règles religieuses , une rémanence de la nécessité de la rigidité comportementale autrefois gérée par les "rites" anciens. Rites a entendre comme rituels inconscients chargés d' inhiber l' agressivité entre individus de façon a autoriser la socialisation.
La réutilisation de ces rites par des instances  religieuses  ou civiles , comme lieu de pouvoir, est en fait très récente et a du émerger lorsque ces comportements inconscients ou peu conscients et parfois peu logiques,  on nécessité des "raisons" demandée par une intelligence récente .
@ Princeps
Merci de votre précisions sur le signifiant de " croyance".
J ' ai bien aimé le rapport à l' affect. conscient des glissements sémantiques , je prend garde que lui joindre le qualificatif "vraie" .

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Golem le Dim 22 Juin 2014 - 23:17

Je suis agnostique, je reconnais que l'on ne peut pas prouver que Dieu existe ou qu'il n'existe pas.
Je suis croyant, je crois que Dieu existe. Quand on croit quelque chose, on n'a pas besoin de preuve, sinon on ne croit plus, on sait.

Je ne fais partie d'aucune religion. Ce n'est pas parce que les religions parlent des Dieux que cela veut dire que les Dieux appartiennent aux religions. Je peux parfaitement croire en Dieu sans adhérer à aucune religion.

kercoz a écrit:Ma position serait de soutenir qu' une "vraie croyance" ne peut qu' être inconsciente. Car sitôt verbalisée elle serait doutée, donc échapperait au signifiant fort de croyance , qui ne peut supporter le doute. La force d' une croyance reposant justement sur le fait qu' est inconsciente , donc non discutée.
Ce que la majorité des gens appellent "croyance" devrait porter un autre nom , comme "religion" ou autre proposition.

Ne croyez vous pas, consciemment, que la liberté de penser existe ?

Ne croyez vous pas que le temps va continuer à s'écouler et que le soleil se lèvera demain ?
Il n'y a aucune preuve que le soleil se lèvera demain, personne n'a jamais vu demain.
Doutez vous que demain existera, et qu'il fera jour ?


Dernière édition par Golem le Dim 22 Juin 2014 - 23:23, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Rêveur le Dim 22 Juin 2014 - 23:22

Ce sont des remarques (les dernières) que j'ai déjà faites, Golem... La discussion a progressé -du moins évolué- depuis.
Encore des rites, kercoz ? Décidément, avec vous, on retrouve toujours la théorie du Chaos ou les rites... 
...Bon, désolé, il est tard...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Golem le Dim 22 Juin 2014 - 23:30

Bonjour Rêveur, je n'ai pas fait de remarque, j'ai fait un témoignage sur moi-même et j'ai posé des questions à kercos.



Maintenant je vous pose cette question :
- Croyez vous que le soleil va se lever demain, avez vous un doute à ce sujet ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Rêveur le Dim 22 Juin 2014 - 23:56

Bonsoir, plutôt...voire bonne nuit ! Mais finalement, je vais prendre le temps d'écrire simplement un message (après, promis, je me couche. Je ne sais pas pour le soleil, mais moi je vais me coucher...) :

Golem a écrit:Croyez vous que le soleil va se lever demain, avez vous un doute à ce sujet ?

Alors... La question est formulée sous une forme...idéaliste, si je puis dire, du moins comme l'aurait posée une Grec de l'Antiquité -et comme elle a été posée par un Grec de l'Antiquité... 
Oublions donc un instant la rotation de la Terre, la Terre qui tourne autour du Soleil etc. Le soleil nous éclaire depuis bien longtemps. Le jour et la nuit sont pour nous presque des concepts, que l'on comprend très aisément. Il y a un moment où il y a de la lumière, puis un où il n'y en plus. Cette division du jour nous semble évidente. Mais seule l'expérience peut véritablement la justifier d'abord. L'alternance du jour et de la nuit a été observée depuis des millénaires. 
Mais sans rien savoir de la rotation de la Terre, rien n'explique pourquoi le soleil se lève, c'est seulement comme une évidence dont nous doutons en somme difficilement... 
Aujourd'hui, nous savons que la Terre tourne autour d'elle-même. Comment ? En ayant construit une théorie cohérente, avec des thèses "validées" par l'expérience. Au-delà de l' "évidence", une "connaissance" scientifique. Non, rien ne m'assure absolument que le soleil se lèvera demain. Ce n'est pas fondamental comme le principe de non-contradiction. Mais cela intéresserait surtout l' Arbre des possibles... La science ne peut envisager ce qu'elle postule comme faux. 
Rien ne m'assure que le Soleil se lèvera demain, mais je sais déjà qu'un soleil se lèvera pour moi, en mon sein, en mon cœur, et ailleurs. Je n'ai qu'à regarder vers l'est, ou en moi, et je retrouve cette empreinte de lumière et de chaleur.
Bon...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Golem le Lun 23 Juin 2014 - 2:23

Rêveur a écrit:Rien ne m'assure que le Soleil se lèvera demain, mais je sais déjà qu'un soleil se lèvera pour moi, en mon sein, en mon cœur, et ailleurs. Je n'ai qu'à regarder vers l'est, ou en moi, et je retrouve cette empreinte de lumière et de chaleur.
Bon...

D'accord, nous sommes assez connaissant de la réalité matérielle pour savoir tous les deux que rien n'assure que le soleil se lèvera demain, pourtant, nous savons scientifiquement que le soleil se lève tous les jours depuis des milliards d'années et que demain à une très forte probabilité d'être un jour comme les autres.
Donc, je crois, sans le moindre doute, que le soleil se lèvera demain, mais je ne le sais pas.

Vous dites que vous SAVEZ que vous serez vivant demain pour voir votre votre soleil se lever.
Si vous voulez atteindre l'éloquence, vous avez besoin de pratiquer un peu la maïeutique pour réduire la quantité de contradictions qui encombrent vos pensées.

Vous n'avez pas répondu à ma question. Croyez vous que le soleil se lèvera demain ? "je sais" n'est pas une réponse à "croyez vous". D'autre part, maïeutiquement parlant, comment pouvez vous savoir que le soleil se lèvera demain tout en soutenant que rien ne l'assure ? Si vous ne contrôlez pas bien l'harmonie de vos idées, je peux dire mieux que vous ce que vous pensez.
Attention à l'arrêt torique.
Voila ce que vous pensez: vous croyez que le soleil se lèvera demain mais vous ne le savez pas.

Élément d'épistémologie : La connaissance est une croyance vraie et justifiée.
La connaissance c'est le savoir. Donc, quand on sait, on croit toujours, mais quand on croit, on ne sait pas toujours.

Votre croyance du fait que le soleil se lèvera demain est très probablement vraie mais elle n'est pas justifiée. La haute probabilité n'est pas une garantie absolue. Vous ne savez pas que le soleil se lèvera demain, ni dans votre cœur ni dans votre sein.

Même si votre croyance est vraie, elle n'est pas justifiée, ce n'est pas une connaissance.
Une connaissance n'est pas seulement une croyance vraie, que vous croyez que le soleil se lèvera et que cela soit vrai ne fait pas de cette croyance une connaissance si cette croyance n'est pas justifiée.
Personne ne connait l'avenir. On ne peut que croire que demain existera.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Neo' le Lun 23 Juin 2014 - 3:10

" Une croyance peut-elle être consciente ? "

Certaines oui, certaines non.

Golem a écrit : " On ne peut que croire que demain existera ".

Pas d'accord ! Demain existera, sauf, bien sûr, si la terre disparait entre temps, avant que 24 heures se soient écoulées après ton propos.
avatar
Neo'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Kercoz le Lun 23 Juin 2014 - 8:10

Golem a écrit:

Ne croyez vous pas, consciemment, que la liberté de penser existe ?

Ne croyez vous pas que le temps va continuer à s'écouler et que le soleil se lèvera demain ?
Il n'y a aucune preuve que le soleil se lèvera demain, personne n'a jamais vu demain.
Doutez vous que demain existera, et qu'il fera jour ?

Très consciemment( puisque débattu longtemps par moi -même et informé des débats d'autrui, j' en arrive à la conclusion que s' il y a une pensée non pré-déterminée, elle est faible.....
""""Le peu de conscience que l' on peut espérer , c'est celle du poids de nos chaines et du peu de "JE" qu"elle nous accordent """

Pour votre 2e question: non , je n' ai pas de certitudes. une comète ou un astéroïde n' ont pas de probabilité nulle ( quoique qu'avec la technologie il semble qu'on peut écarter cette conjecture pour ce lendemain.....Avec Poincaré ( Désolé , encore le Chaos!), on sait que la cosmologie est instable , chaotique , mais que son "temps caractéristique " ( temps pour lequel , l' erreur initiale est multipliée par 10, par itérations) est de l' ordre de 12 millions d'années. Ce qui me permet de dormir tranquille.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Kercoz le Lun 23 Juin 2014 - 8:28

Golem a écrit:Bonjour Rêveur, je n'ai pas fait de remarque, j'ai fait un témoignage sur moi-même et j'ai posé des questions à kercos.



Maintenant je vous pose cette question :
- Croyez vous que le soleil va se lever demain, avez vous un doute à ce sujet ?
Bonjour.
Désolé , je ne dispose pas trop de synonymes. En tant qu'inconscient , le rite est un exemple incontourrnable, puisqu'il gère la majeure partie de nos comportements .
J' en profite pour préciser que Goffman précise qu'il faut le distinguer du "Rituel" qui lui, est conscient , donc plus fragile. Bien qu' un rituel (conscient )peut cacher de nombreux rites( inconscients).
Ce qui importe c'est d'etre lucide sur leur force . B. De Jouvenel, dans "Du Pouvoir , une histoire de sa croissance" dit dans son introduction : "" Qu'est ce qui nous meut ? """bien que court c'est une des question essentielle. Qu'est ce qui nous fait agir selon les désirs d'un "pouvoir", avec si peu de forces coercitives ?..c'est donc en nous que ce pouvoir agit , de nous !
Il faut se représenter une journée , comme un code barre. plus nous vivons en "proximité" , plus il y a de traits noirs et chaque trait est un passage en mode "automatique" de notre conduite . Afin d' éviter des pulsions agressive, un comportement inconscient ou peu conscient nous est dicté . l' exemple le plus cité est le passage en code du regard lors d' un croisement .L' importance de ces comportements tres nombreux est tel qu'en " rater " ne serait ce que quelques uns tous les jours c'est tres vite se retrouver en PSY.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Rêveur le Lun 23 Juin 2014 - 11:47

Juste un commentaire à Golem :
La partie que vous avez cité était séparée du reste de mon commentaire, ma réponse était donnée plus haut : c'est une question de probabilité ; une évidence pour un sujet qui n'y songe pas assez, une forte probabilité pour un sujet qui y songe vraiment. Quant à la science, c'est pour elle une évidence -à moi qu'elle ne repère et étudie un nouveau phénomène relatif- comme la gravitation universelle, la structure de l'atome etc. Quand je dis évidence, bien sûr... C'est tant qu'une théorie prévaut -mais la rotation de la Terre a des chance de "rester"...
Bon, voilà. Ensuite, ce n'était plus la réponse, c'était... Oh et puis peu importe. Vous connaissez maintenant ma réponse -vous l'auriez connue plus tôt si j'avais été plus explicite... J'aurais dû sauter au moins trois lignes ou tracer une ligne, hum... Désolé de ne l'avoir fait.
Sinon, vos remarques étaient justes.

Golem a écrit:Ne croyez vous pas que le temps va continuer à s'écouler ?

Cette question est assez intéressante... Personnellement, je la préfère à l'autre...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Kercoz le Lun 23 Juin 2014 - 11:59

[quote="Golem"]
Rêveur a écrit:pourtant, nous savons scientifiquement que le soleil se lève tous les jours depuis des milliards d'années et que demain à une très forte probabilité d'être un jour comme les autres..

C'est un exemple de "croyance" sincère puisqu'inconscient ( non douté). Depuis des milliards d'années , la terre a inverser les pôles plusieurs fois et la durée du jour s'est modifié. Il faudrait un spécialiste dans l' avion , mais il n'est pas impossible qu' elle ait changé de sens de rotation.
Je ne voudrais pas repartir sur une "vieille lune" du Chaos . Pour ceux que ça intéresse , consultez Poincaré, Laskar pour les maso ou matheux pervers.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Rêveur le Lun 23 Juin 2014 - 12:05

Attention, c'est Golem qui l'a écrit. Éditez votre texte. Si vous voyez le crochet "[quote="Rêveur"], supprimez-le. Si vous ne le voyez pas, allez sur une icône représentant une feuille blanche. Si vous voyez écrit "basculer le mode d'édition", cliquez. Vous devriez alors voir cette écriture entre crochets. Mais c'est bien d'avoir essayé de bien quoter ;).

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Princeps le Lun 23 Juin 2014 - 12:16

Message de la modération
Un tutoriel pour bien citer : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t215-bien-citer-un-autre-membre#1369


Dernière édition par Princeps le Lun 23 Juin 2014 - 12:48, édité 1 fois
avatar
Princeps
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une croyance peut elle être consciente ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum