L'affaire Sokal

Aller en bas

L'affaire Sokal

Message  Kal' le Jeu 10 Aoû 2017 - 22:49

Les relations philosophie-science, sujet complexe comme vous le savez, qui ont déjà été abordées sur ce forum. Mais il n'a, à ce que je sache, jamais été pourtant question de la très fameuse affaire Sokal - si c'eût été un opuscule classique, cela porterait le joli nom de L'affaire Sokal, ou le scientisme.

Bref. L'affaire Sokal, donc, est une assez vieille histoire non moins toujours d'actualité. Voici les faits :

En 1996, le physicien américain Alan Sokal publie dans la revue postmoderne Social Text un article alambiqué et farfelu, mais qui passe inaperçu pour le langage obscur si bien connu de ce genre de philosophie, Transgressing the Boundaries: Towards a Transformative Hermeneutics of Quantum Gravity (c'est-à-dire : « Transgresser les frontières : vers une herméneutique transformative de la gravitation quantique »).  Mais le jour même de la publication, à la surprise générale, Alan Sokal déclare dans le magazine Lingua Franca que l'article entier est un canular. En réalité, il affirme avoir voulu « publier un article généreusement assaisonné de non-sens qui (a) sonne bien et (b) flatte les préconceptions idéologiques des éditeurs », afin de mettre au jour le manque de rigueur de la revue ; cela considérant que l'absurdité de l'article était évidente.

Un résumé de l'article en question :

Wikipédia a écrit:Affirmant que la théorie quantique a des implications politiques progressistes, l'article indique que les concepts « New Age » du champ morphogénétique pourraient être une théorie de pointe en gravité quantique et conclut que puisque la réalité « physique (…) est à la base une construction sociale et linguistique », alors « une science libératrice » et « des mathématiques émancipatrices » devraient être développées afin d'abandonner « les canons de la caste d'élites de la science dure » au profit d' « une science postmoderne [qui] offre le puissant appui intellectuel au projet de politique progressiste ».
Cette argumentation parodie l'appropriation de la physique du xxe siècle par des penseurs postmodernes, et aussi l'amalgame qu'ils font entre certaines branches de la science (mécanique quantique) et de pseudo-science (champ morphogénétique). On trouve aussi quelques piques contre les vulgarisateurs scientifiques abusant de la présentation des curiosités les plus improbables d'une théorie (par exemple le trou de ver en relativité générale) au lieu de se concentrer sur les cas les plus utiles.
Même s'il s'éparpille dans des considérations sur de nombreux domaines, l'article a une ligne directrice, qui est de prétendre que les positions philosophiques peuvent être utilisées pour contester les théories scientifiques en place et servir à élaborer de nouvelles théories.

Ses objectifs, plus précisément :

Wikipédia a écrit:Le premier objectif de l'article initial était de montrer qu'il est possible de publier dans certains domaines des sciences sociales, en particulier ceux qui touchent aux idées et au vocabulaire du post-modernisme, un document vide de sens, mais utilisant un vocabulaire scientifique détourné. Un second objectif était de montrer que les pires absurdités peuvent être défendues en s'appuyant sur les penseurs postmodernistes.

Par la suite, Alan Sokal et Jean Bricmont publièrent en 1997 les Impostures intellectuelles, où ils dénoncèrent l'emploi abusif du langage scientifique par les sciences sociales. Ils y critiquèrent surtout Jacques Lacan, Gilles Deleuze, Jean Baudrillard ; disant trouver d'innombrables paroles vides de sens dans leurs œuvres. Toute cette affaire là étant englobée, soit dit en passant, dans celle plus grande des Science wars.

Voir aussi : https://lhomme.revues.org/86

L'article d'Alan Sokal : http://www.physics.nyu.edu/faculty/sokal/transgress_v2/transgress_v2_singlefile.html
(Ce n'est pas Malcolm qui l'a écrit, - humour -  *Lol* )

Qu'en pensez-vous alors, mes illustres confrères ?


Dernière édition par Kalos le Ven 11 Aoû 2017 - 0:23, édité 1 fois
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Sokal

Message  Auguste le Maure le Jeu 10 Aoû 2017 - 23:37

C'est la marque de la mort de dieu dans des sociétés profondément enclines à croire.
Les religions spirituelles sont remplacées par des religion "scientistes", la science n'est plus perçue comme une méthode de la connaissance mais comme un ensemble de dogmes desquelles il ne faudrait pas s'écarter sous peine d'être un imbécile ou un fou.
Et comme bon nombre de ces "dogmes" scientifiques sont énoncés dans un langage totalement hermétique à bon nombre de nos semblables. tout cela se dissout dans une soupe linguistique technique voire mystique, une sorte d'Ave maria des temps modernes..
Bref, la lucidité des sociétés est un leurre c'est des période de transition entre croyance et croyance.

PS : je ne critique pas le savoir scientifique je critique le fait qu'il est devenu un dogme intouchable auquel il faut croire avec comme seule garantie des scientifiques en blouse blanche (les nouveaux prêtres ?) ce qui en soi est foncièrement "ascientifique".

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Sokal

Message  Kal' le Jeu 10 Aoû 2017 - 23:43

Je t'entends parfaitement. Mais je m'arrêterai au moment où tu accuses les scientifiques de nouvelle prêtrise. Qu'en est-il alors de la philosophie ?
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Sokal

Message  Auguste le Maure le Jeu 10 Aoû 2017 - 23:50

Le jour où l'on me dira : "les philosophes disent ..." avec ce "les philosophes" d'unanimité indivisible et certain je commencerai à sérieusement m'inquiéter (je devrais dès maintenant ? )
je n'opposerais pas si rapidement scientifique et philosophe,  un philosophe n'est-il pas un scientifique qui perd de temps en temps la foi ? (En la science ,en le dogme, en la méthode)
le scientifique , n'est il pas un philosophe qui oublie parfois le saint doute ? ^^


Dernière édition par Auguste le Maure le Jeu 10 Aoû 2017 - 23:52, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Sokal

Message  Kal' le Jeu 10 Aoû 2017 - 23:51

Ce n'est pas tant que je les oppose. Comprends-tu, je n'en ai même pas besoin, quand bien même je le voudrais : ils le font d'eux-mêmes ! Et s'ils s'opposent, c'est qu'il doit y avoir au fond de l'affaire une bonne raison.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Sokal

Message  AntiSubjectiviste le Ven 11 Aoû 2017 - 11:17

Il y a, pour le domaine de la philosophie, l'équivalent des scientistes. Disons les "philosophistes", ceux qui pensent que leur point de vue de philosophe est supérieur à celui des autres disciplines (plus lucide, plus large, plus subtil, plus sophistiqué, plus "vrai" ou que sais-je). Ceux qui se croient assis sur le "piédestal philosophique".

Hé bien l'opposition entre science et philosophie est, en pratique, une opposition entre les scientistes et les philosophistes. Ce sont des extrémistes, ceux qui parlent le plus fort et se font le plus remarquer dans les médias. Mais ils sont loin de représenter le reste des scientifiques et des philosophes. Au contraire, la philosophie des sciences, où les deux cohabitent productivement, est une discipline majeure du siècle.



Quant à l'affaire Sokal, ils ont marqué un point, évidemment. En lisant attentivement les Impostures intellectuelles, on prend connaissance de leur thèse véritable, qui est beaucoup plus mesurée que ce l'on croit usuellement. Il est clair qu'une forme de littérature philosophico-sociologique a abusivement importé dans ses travaux des concepts et théories scientifiques hyper-pointues, sans les expliquer. D'ailleurs, même s'ils étaient expliqués, ils resteraient trop complexe pour le public non-scientifique, donc quel était l'objectif ? Quelqu'un disait qu'en France, pour être admiré, il était nécessaire d'inclure au moins 50% de contenu incompréhensible dans ses travaux. Il y a matière à réflexion.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Sokal

Message  Avis' le Ven 11 Aoû 2017 - 11:30

Au fond cette histoire n'était qu'un canular visant les fabriquants involontaires de canulars (car la bêtise est involontaire sauf quand c'est de l'humour) tels la publication en question, les lanceurs de modes intellectuelles, les bonimenteurs et autres gourous qui toujours trouveront des gogos pour leur emboîter le pas.
Sauf que ces derniers ont sauté sur l'occasion pour touiller de plus belle la sauce de leur ragougnasse qui est aussi leur gagne-pain, et c'est ainsi que l'on rejoue l'arroseur arrosé arrosant sous le sprinkler et l'on s'arrose à qui mieux mieux de jus de crâne et de jeux de langage d'autant plus impressionnants qu'ils produisent une mousse spectaculaire.
Au final, rien qui empêche de dormir.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Sokal

Message  Kal' le Ven 11 Aoû 2017 - 17:00

AntiSubjectiviste a écrit:Il y a, pour le domaine de la philosophie, l'équivalent des scientistes. Disons les "philosophistes", ceux qui pensent que leur point de vue de philosophe est supérieur à celui des autres disciplines (plus lucide, plus large, plus subtil, plus sophistiqué, plus "vrai" ou que sais-je). Ceux qui se croient assis sur le "piédestal philosophique".

C'est vrai, et ça l'a été d'évidence pendant longtemps ; moins aujourd'hui cependant. La philosophie, en termes de réputation et d'honorabilité, est moindrement révérée que la science l'est en elle-même actuellement. Il faut peut-être relativiser ce point. Car le trône qu'occupèrent métaphysique et théologie supporte désormais mathématique et physique. Et c'est de telle sorte, dans cet esprit renversé, que les thèses financées par l'État le sont beaucoup plus dans les disciplines scientifiques, alors qu'en revanche aucune ne l'est pratiquement en philosophie. C'est déjà amplement lourd de signification.

AntiSubjectiviste a écrit:Hé bien l'opposition entre science et philosophie est, en pratique, une opposition entre les scientistes et les philosophistes.

D'impression, je dirai que les scientistes, parmi l'ensemble des scientifiques, en forment la majorité, ce qui n'est pas vraiment le cas de la philosophie. Bien que, oui, d'un autre côté, il y ait toujours ce bon vieil orgueil dans la veine.

AntiSubjectiviste a écrit:Quant à l'affaire Sokal, ils ont marqué un point, évidemment. En lisant attentivement les Impostures intellectuelles, on prend connaissance de leur thèse véritable, qui est beaucoup plus mesurée que ce l'on croit usuellement. Il est clair qu'une forme de littérature philosophico-sociologique a abusivement importé dans ses travaux des concepts et théories scientifiques hyper-pointues, sans les expliquer.

En réalité, je comprends presque le geste de Sokal et l'approuve, car c'est là que les postmodernes tournent à la fanfaronnade philosophique ; où leurs écrits touchent parfois au fantastique ; et où ils sont peu clairs, souvent mêmes incompréhensibles. Mais c'est dommage, quant à ce que ça peut renvoyer dans les esprits : que toute la philosophie est dans ce style. Cela laisse à croire que la science, en fait, a mis un juste coup de bâton dans les jambes de la philosophie, pour la remettre en ordre et cesser son délire ; sauf qu'une seule partie l'était effectivement. Or les scientistes s'en régalent, et croient par là prouver l'inanité complète de la philosophie et faire merveilles de sagesse.

AntiSubjectiviste a écrit:Quelqu'un disait qu'en France, pour être admiré, il était nécessaire d'inclure au moins 50% de contenu incompréhensible dans ses travaux. Il y a matière à réflexion.

Il n'y a rien de plus vrai. Si certains, ici ou ailleurs, pouvaient t'entendre !

Un bouquet de citations, pour le plaisir :

Madame de Staël a écrit:Ce n'est pas non plus perfectionner le style que d'inventer des mots nouveaux. Les maîtres de l'art peuvent en faire recevoir quelques-uns, lorsqu'ils les créent involontairement et comme entraînés par l'impulsion de leur pensée, mais il n'est point, en général, de symptôme plus sûr de la stérilité des idées que l'invention des mots. Lorsqu'un auteur se permet un mot nouveau, le lecteur qui n'y est point accoutumé s'arrête pour le juger ; et cette distraction nuit à l'effet général et continu du style.

Vaugelas a écrit:Il n’est permis à qui que ce soit de faire de nouveaux mots, non pas même au souverain ; de sorte que M. Pomponius Marcellus eut raison de reprendre Tibère d’en avoir fait un, et de dire qu’il pouvait bien donner le droit de bourgeoisie romaine aux hommes, mais non pas aux mots, son autorité ne s’étendant pas jusque là.

Nietzsche a écrit:Ils troublent tous leurs eaux pour les faire paraître profondes.

Schopenhauer a écrit:Cependant, lorsqu’on voit tout à fait clair dans ses pensées, lorsqu’on sait d’une manière parfaitement nette ce que l’on pense et ce que l’on veut, jamais on ne produit au jour des idées flottantes ou indécises, jamais non plus pour les exprimer on n’emprunte [...] des expressions pénibles et alambiquées, destinées à revenir constamment dans tout l’ouvrage.


Dernière édition par Kalos le Sam 26 Aoû 2017 - 20:43, édité 1 fois
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Sokal

Message  AntiSubjectiviste le Ven 11 Aoû 2017 - 19:15

Kalos a écrit:C'est vrai, et ça l'a été d'évidence pendant longtemps ; moins aujourd'hui cependant. La philosophie, en termes de réputation et d'honorabilité, est moindrement révérée que la science l'est en elle-même actuellement, il faut peut-être relativiser ce point, car le trône qu'occupèrent métaphysique et théologie supporte désormais mathématique et physique, et c'est de telle sorte, dans cet esprit renversé, que les thèses financées par l'État le sont beaucoup plus dans les disciplines scientifiques, alors qu'en revanche aucune ne l'est pratiquement en philosophie. C'est déjà amplement lourd de signification.
C'est sûr que la philosophie est plutôt l'affaire d'une minorité aujourd'hui, mais justement cette position de "victime" consolide les postures radicales au sein des philosophes eux-mêmes. On n'a jamais tant méprisé la science qu'en cette ère où elle jouit d'une domination institutionnelle. Même s'il y a moins de philosophes que de scientifiques, les proportions de "philosophistes" et de "scientistes" dans les deux populations sont peut-être comparables...

Kalos a écrit:D'impression, je dirai que les scientistes, parmi l'ensemble des scientifiques, en forment la majorité, ce qui n'est pas vraiment le cas de la philosophie.
La méconnaissance de la philosophie par les scientifiques est répandue et engendre un "scientisme passif et naïf" par défaut. Mais l'inverse est vrai également chez les philosophes : leur méconnaissance de la science en fait des "philosophistes" par défaut, méprisant les scientifiques vus comme des rats de laboratoire ne voyant pas plus large que leur microscope.

Kalos a écrit:Mais c'est dommage, quant à ce que ça peut renvoyer dans les esprits : que toute la philosophie est dans ce style.
Mais cette conclusion-là n'est pas celle d'Impostures intellectuelles. Dans l'ouvrage, les auteurs disent clairement qu'ils ne s'attaquent pas aux œuvres entières des philosophes examinés, dont l'usage de concepts scientifiques n'est au final qu'occasionnel. Ils questionnent juste la pertinence de cet usage. Mais c'est sûr que les scientistes ont sauté sur l'occasion pour se moquer de la philosophie entière ; ça, c'est le problème des scientistes, pas de Sokal et Bricmont qui ont pris soin de préciser leur démarche.

Ce qui est amusant, c'est que beaucoup ont lu Sokal et Bricmont, et n'ont rien compris non plus aux concepts scientifiques analysés. Ces auteurs expliquent en quoi l'invocation du théorème de Gödel par Régis Debray n'a pas de sens, mais le lecteur profane ne comprendrait pas cette explication elle-même. Beaucoup ont embrassé aveuglément, et exagéré, les conclusions de Sokal et Bricmont dans une démarche tout aussi obscurantiste que chez les partisans du postmodernisme. Ils peuvent dire que Debray a mal utilisé Gödel, mais seraient incapables de dire pourquoi. En somme, Sokal et Bricmont n'ont pas été bien lus.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Sokal

Message  Avis' le Ven 11 Aoû 2017 - 19:27

Kalos a écrit:Un bouquet de citations, pour le plaisir :

On peut ajouter celle-ci, toujours pour le plaisir :
"Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement
Et les mots pour le dire arrivent aisément" Boileau.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Sokal

Message  AntiSubjectiviste le Ven 11 Aoû 2017 - 19:32

Mais bien concevoir les choses est un travail de longue haleine. Ce serait également dommage de ne parler qu'une fois sage et érudit, même si c'est ce que prônerait Lao Tseu.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Sokal

Message  Kal' le Ven 11 Aoû 2017 - 19:39

AntiSubjectiviste a écrit:Mais cette conclusion-là n'est pas celle d'Impostures intellectuelles. Dans l'ouvrage, les auteurs disent clairement qu'ils ne s'attaquent pas aux œuvres entières des philosophes examinés, dont l'usage de concepts scientifiques n'est au final qu'occasionnel. Ils questionnent juste la pertinence de cet usage. Mais c'est sûr que les scientistes ont sauté sur l'occasion pour se moquer de la philosophie entière : mais ça, c'est le problème des scientistes, pas de Sokal et Bricmont qui ont pris soin de préciser leur démarche.

Oui, et c'est encore et toujours infiniment appréciable. Les philosophèmes des postmodernes, ces jongleurs de concepts au rabais, méritèrent de beaucoup ce matraquage intellectuel. Au diable, vraiment, ces analyses confuses et languissantes ! Sokal et Bricmont n'ont fait qu'oeuvre de charité, en rappelant à la réalité ces fronts creux rattachés à des fictions, tout comme des enfants à leurs mères nourricières. Quoi de plus naturel, après tout, que cette dépendance ? Ces gens-là vivent de contes et de fables ; et le public affectionne tant ces productions de seconde main ; ils semblent désirer s'entretenir tous dans la bêtise et les âneries pour se ménager du moindre effort. La vraie philosophie leur est absolument étrangère.

Fashionable Nonsense, tout est dit ...
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Sokal

Message  Malcolm le Mar 22 Aoû 2017 - 22:05




https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum

Etc.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Sokal

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum