Légitimité des définitions

Aller en bas

Légitimité des définitions

Message  Invité le Dim 3 Sep 2017 - 22:21

Les définitions m'ont toujours aidées à mieux comprendre ce qui ce dit, mais comment juger si une définition est valide?
Comment les gens se mettent ils d'accord sur une définition? Comment le choix se fait-il?
Toutes ces questions m'amène à demander si il faut vraiment expliquer chaque mot que l'on utilise à sa façon.
En effet, il est difficile d'argumenter si l'on est pas sur la même longueur d'onde que les autres, et de ce fait, je pense qu'il faut toujours expliquer ce que l'on a voulu dire, mais en même temps j'ai le sentiment que c'est assez paradoxale, c'est à dire que les définitions permettent de définir les mots, je trouve donc étrange qu'il soit en fait nécessaire des les détailler. En générale quand il s'agit de mots courant, la compréhension se fait vite, mais lorsqu'il s'agit de concepts, c'est beaucoup plus compliqué, il faut se renseigner sur la définition du mot, voir même sur des auteurs qui ont en parlé (du concept). Je vois en cela aussi un côté trompeur, c'est à dire qu'on pourrait abuser du langage pour se donner raison, si on peut soit même définir ce que l'on dit, il est beaucoup plus facile d'argumenter, quoi qu'il en soit, je pense également que si les mots n'étaient pas définis, il n'y aurait aucune possibilité de débat.
Voilà j'aimerai savoir ce que vous en pensez!

(C'est mon premier post désolé si c'est mal fait)


Dernière édition par Le Renoncé le Dim 3 Sep 2017 - 22:41, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Légitimité des définitions

Message  Malcolm le Dim 3 Sep 2017 - 23:35

Bienvenue sur le forum, Le Renoncé.

Pour commencer, je conseille de parcourir ce topic aussi : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1113-la-dynamique-du-sens-ou-la-signifiance-comment-comprends-je#19727

Au-delà, je dirais que tu témoignes, au fond, qu'à la limite il faut le sentir, pour comprendre. C'est intéressant, oui, néanmoins il arrive que des personnes trop-bien-intentionnées disent t'avoir compris, mais très vite elles te sembleront débiles, car totalement hors de propos malgré leur compréhension déclarative. C'est le cas des discours, quand on dit tu vois ? tu me suis ? tu captes ? tu saisis ? you got it ? you know what I mean ? etc. : il se peut qu'on soit compris d'instinct, autant qu'on reste incompris, voire que les interlocuteurs disent oui tout en négligeant, voire pensant devoir cacher leur incompréhension. Autant de stratégies pour garder la face (cf. Erving Goffman)*.

Aussi semble-t-il utile de s'expliquer, de définir. Et c'est là que survient évidemment la difficulté, puisqu'on ne définit qu'avec d'autres mots, qui - espérons-le - serons sentis. Néanmoins, l'effort ne semble pas vain, puisque dans de nombreuses situations le fait de définir, d'expliquer, permet du moins de comprendre qu'on ne se comprend pas, et donc de démarcher dans le sens d'une intercompréhension, voire d'une nouvelle compréhension plus approfondie, serait-elle à nouveau divergente d'autrui - mais mûrie, donc disposant de sa pertinence, comme cela arrive généralement en philosophie.

Reste que "rien de tel" que de le sentir vraiment, en effet. Cela fait généralement des confraternités, dans la vie - confraternités intellectuelles comme empiriques (c'est-à-dire que, la confraternité intellectuelle, est pourtant une confraternité constatable empiriquement, puisque les personnes se sentent comprises ; néanmoins je faisais ce vieux distinguo de "la théorie et de la pratique", auquel pourtant je ne crois plus - passons).

_______________________
* Kercoz, si tu nous lis ! *Cool*
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Légitimité des définitions

Message  Invité le Lun 4 Sep 2017 - 0:22

Ah merci de ta réponse, je te sens bien là!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Légitimité des définitions

Message  Avis' le Lun 4 Sep 2017 - 1:21

En fait, il existe des dictionnaires, pour commencer.
Bienvenue Le Renoncé, et bravo pour ton souci d'exactitude.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légitimité des définitions

Message  Kenshin le Lun 4 Sep 2017 - 13:18

Je pense que le mieux n'est de pas se contenter d'une seule définition quand c'est possible. C'est comme avant une opération chirurgicale, plusieurs avis valent toujours mieux pour se faire une idée. Après faut se décider. Ce qui est bien avec la philo, c'est que si te trompes, ça va pas te tuer.

Kenshin

Revenir en haut Aller en bas

définitions....

Message  Janot le Lun 4 Sep 2017 - 14:09

Ah oui, le sens des mots, le sang des mots, le sens des maux... ! Voilà à quoi se passent 50% du travail d'un traducteur : Qu'est-ce que ces mots, employés par l'auteur signifient, et signifient ICI ? Car les linguistes distinguent, pour le sens des mots, la dénotation et la connotation : La dénotation, ce sont les sens les plus connus, les plus courants, les plus faciles d'un mot, ceux qui sont consignés dans les dicos. Mais un mot ne prend pleinement son sens que dan un contexte, une phrase, un milieu : ce sens, ultime et unique en un lieu donné, c'est la connotation — raison pour laquelle on est encore loin d'avoir des logiciels de traduction au point, car l'esprit humain aime à jouer et à élargir les sens. Quand Baudelaire écrit : "Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir", on a une bonne définition de connotation pas si facile à déchiffrer en langage commun. D'où la nécessité — surtout pour de la philo ! — à engranger dans son cerveau un grand nombre de mots dont on connaît le sens précis.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légitimité des définitions

Message  Avis' le Lun 4 Sep 2017 - 14:27

Je ne puis que plussoyer d'abondance. Cela va même plus loin...
Exemple :
Dans le Sud-Ouest, dire à quelqu'un :" Tu es UN con", est une insulte qui mérite castagne.
En revanche, dire à quelqu'un : "T'es con" est un compliment qui signifie : "tu es un fameux luron" ou quelque chose d'approchant, et qui généralement s'accompagne d'un grand rire à une bonne blague.
Va comprendre, si t'es pas au courant....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légitimité des définitions

Message  Auguste le Maure le Mer 8 Nov 2017 - 19:07

Le problème de l'affirmation est celui de la vérité, celui des définitions est l'adéquation.
Dans le discours on fait des modèles du réel qui le décrivent et qui parlent de lui soit en décrivant le comportement ou l'aspect soi en le jugeant : jugement moral, esthétique ...
Donc une fois qu'on a une syntaxe et une sémantique fixée on se pose la question de la validité des affirmations en effet, mais pour les définitions , les concept et donc les briques sémantiques du langage, il s'agit de savoir ce dont on parle. proposer une définition c'est parler une langue. c'est utilitaire, le français est bien adaptée à la littérature l'allemand à la philosophie et l'arabe au meurtre .
Pour définir le mot Beau : une mauvaise définition c'est une définition qui me donne un langage inadapté à la nature de ce dont je veux parler.  mais encore faut-il savoir de quoi on parle. car bien souvent avec les concepts il ne s'agit pas de choisir une définition parmi un nombre de possibilité, il faut déjà en trouver juste une seule qui tient la route i.e bien définie.

Auguste.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légitimité des définitions

Message  Avis' le Mer 8 Nov 2017 - 19:44

Une définition est d'abord un objet mathématique ou scientifique.
Pour le reste, une définition est une convention, une chose communément admise.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légitimité des définitions

Message  Auguste le Maure le Mer 8 Nov 2017 - 19:56

Avistodénas a écrit:Une définition est d'abord un objet mathématique ou scientifique.
Pour le reste, une définition est une convention, une chose communément admise.
Pas forcément scientifique; la définition du beau !? ce n'est pas un concept qui décrit la mécanique du monde (en supposant que le "scientifique" tend à comprendre la mécanique du réel) c'est plus un jugement subjectif de l'homme et pourtant définition peut s'imposer. je dirais plus que la définition c'est de rendre explicite "les briques élémentaire du langage" de la sémantique quoi !

Pour la convention évidemment il est à distinguer entre deux "définitions" du terme définition, ce qui permet à une société de se retrouver communément sur des mots et puis ce qui donne un sens aux concepts ce n'est peut-être pas une vrai nuance mais je ne sais pas.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légitimité des définitions

Message  Avis' le Mer 8 Nov 2017 - 20:14

Ben justement, tu illustres mon propos : le beau n'est pas une donnée scientifique, il fait partie du reste.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légitimité des définitions

Message  Auguste le Maure le Mer 8 Nov 2017 - 20:32

Ah oui ! Mea culpa ! j'ai très mal compris ta phrase ! oui donc je suis d'accord ^^

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légitimité des définitions

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum