"Il n'y a pas d'athées dans les tranchées."

Aller en bas

"Il n'y a pas d'athées dans les tranchées."

Message  Perceval le Dim 3 Sep 2017 - 22:55

"Il n'y a pas d'athées dans les tranchées."

On peut retrouver cette phrase prononcer par des aumôniers militaires de différents pays. Qu'ils soient américains ou russes, à l'instant où la mort est le plus proche, beaucoup se tourne vers Dieu pour s'en remettre à lui ou lui confier sa famille.

Pensez vous qu'il puisse exister un réflexe de survie spirituel au dernier moment ?
Où tous les raisonnements anti-cléricaux, les arguments les plus anti-théistes disparaissent car il n'y a pas à avoir raison ou tort dans un débat d'idée.
Où seul reste la peur de mourir et qu'un néant total succède à la vie ?

Connaissez vous des auteurs athées s'étant converti ou ayant changé leur façon de penser suite à un évènement majeur ?
A part St Paul de Tarse *Souri*

J'ai récemment assisté à plusieurs cérémonies d'obsèques dans des crématoriums laïques et à chaque fois, un ou plusieurs intervenants faisait référence à un au-delà ("si tu nous regardes", "d'où tu es") malgré des convictions ouvertement athées.

Je me demande si l'athéisme ne relève pas uniquement de l'intellect et la foi d'un autre domaine (le coeur ?). Et que lors de certains évènements comme la disparition d'un proche, l'intellect ne se tait pas pour laisser autre chose s'exprimer.

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Il n'y a pas d'athées dans les tranchées."

Message  Invité le Dim 3 Sep 2017 - 23:18

Il y a aussi le cas des EMI (Expérience de Mort Imminente) et autres sortis-d'un-long-coma, pour, parfois, témoigner d'une conversion liée à l'état de grâce qu'il leur sembla connaître, pendant que leur corps était inanimé. Mais les témoignage divergent tant ! ... Pour le reste, on entend aussi les gens s'écrier maman en pleurant, dans les pires conditions. Il est évident qu'il y a un besoin de réconfort (cœur ?), oui.

Nous avons besoin de merveilleux, qu'on le veuille ou non, ce merveilleux aurait-il une réalité spirituelle.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Il n'y a pas d'athées dans les tranchées."

Message  Malcolm le Dim 3 Sep 2017 - 23:47

Perceval a écrit:"Il n'y a pas d'athées dans les tranchées."

On peut retrouver cette phrase prononcer par des aumôniers militaires de différents pays. Qu'ils soient américains ou russes, à l'instant où la mort est le plus proche, beaucoup se tourne vers Dieu pour s'en remettre à lui ou lui confier sa famille.

C'est pas faux ! ... Mais ça reste bien mensonger, en tout cas. Enfin, ce n'est pas que ce soit réellement faux, mais c'est - encore une fois - mensonger : ça trompe sur ce qu'il en est vraiment et sur ce que ça peut indiquer. En gros, ce n'est parce que les gens se convertissent un pied dans la mort - comme le bon Jacques Vallée Des Barreaux, brave libertin qui s'empressait pourtant de louer Dieu à ses moments de maladie - ce n'est pas parce que les athées se convertissent un pied dans la mort donc, qu'il faut croire à la sincérité de leur conversion, et surtout, et surtout... que cela prouve quoi que ce soit par rapport à Dieu.

Perceval a écrit:Pensez vous qu'il puisse exister un réflexe de survie spirituel au dernier moment ?
Où tous les raisonnements anti-cléricaux, les arguments les plus anti-théistes disparaissent car il n'y a pas à avoir raison ou tort dans un débat d'idée.
Où seul reste la peur de mourir et qu'un néant total succède à la vie ?

Tes questions ne font pas trop de sens.

Perceval a écrit:Connaissez vous des auteurs athées s'étant converti ou ayant changé leur façon de penser suite à un évènement majeur ?
A part St Paul de Tarse

Il doit y en avoir beaucoup, autant qu'à l'inverse. Mais aucun exemple ne me vient à l'esprit, pour le moment.

Perceval a écrit:J'ai récemment assisté à plusieurs cérémonies d'obsèques dans des crématoriums laïques et à chaque fois, un ou plusieurs intervenants faisait référence à un au-delà ("si tu nous regardes", "d'où tu es") malgré des convictions ouvertement athées.

C'est pour la bonne raison que ces personnes-là ne sont pas complètement athées (et ni conséquents avec eux-mêmes, lorsqu'ils le sont), mais bien plus vraisemblablement agnostiques-par-défaut-de-religion. Un agnosticisme dans son genre, pour le moins. Ils ne réfléchissent pas tellement à ce genre de question, et lorsqu'ils évoquent l'au-delà de manière indirecte, c'est presque par réflexe pour adoucir la chose - comprendre : le deuil, etc.

Perceval a écrit:Je me demande si l'athéisme ne relève pas uniquement de l'intellect et la foi d'un autre domaine (le coeur ?). Et que lors de certains évènements comme la disparition d'un proche, l'intellect ne se tait pas pour laisser autre chose s'exprimer.

C'est pascalien. Même naïvement romantique.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Il n'y a pas d'athées dans les tranchées."

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum