La Rochefoucauld, sur la peur de la mort

Aller en bas

La Rochefoucauld, sur la peur de la mort

Message  Kal' le Mar 24 Oct 2017 - 20:56

La Rochefoucauld a écrit:Ceux qu’on condamne au supplice affectent quelquefois une constance et un mépris de la mort qui n’est en effet que la crainte de l’envisager. De sorte qu’on peut dire que cette constance et ce mépris sont à leur esprit ce que le bandeau est à leurs yeux.

C'est une bêtise insigne de ne pas avoir peur de la mort. Cette peur est extrêmement bénéfique puisqu'elle pousse et à la prudence et à la lucidité sur notre condition autant qu'elle donne de l'épaisseur aux choses de la vie en redoublant leur intensité. L'esprit humain est constitué de telle sorte que la crainte de la mort est si éblouissante qu'elle s'éclipse elle-même derrière le paravent d'une angoisse opaque et sourde. Il semblerait d'ailleurs que ce soit une manière de préserver l'esprit que cette peur de la mort se dissolve dans la crainte dont elle est l'origine. Aussi, s'il est bel et bien sain de craindre la mort dans une certaine mesure, il peut être également dévastateur de la trop craindre. Ce sont deux extrêmes dans lesquelles on ne doit surtout pas aboutir. Une peur excessive de mourir peut en effet bloquer jusqu'à la paralysie un homme, cependant qu'un dédain vis-à-vis d'elle peut pousser à l'inconséquence et à l'irréflexion.

L'ironie de l'héroïsme consiste à célébrer des personnages téméraires pour leur force d'âme et leur vertu alors que, tout au contraire, ce devrait plutôt être le symptôme reconnu de la stupidité que de mourir héroïquement. Le sacrifice est salutaire et fondateur pour une civilisation à l'échelle d'un grand pays ou d'un continent. À l'échelle individuelle, le soldat ne sait pas la portée du sacrifice et agit sous l'impulsion d'un réflexe éthologique inconscient qui le motive à sauvegarder d'abord ses propres biens. Le mépris de la mort est un bandeau qui cache non pas la mort mais la peur de la mort en notre sein, elle-même couvrant donc au-delà, par cette crainte, les moteurs qui poussent l'homme à agir ou à ne pas agir.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rochefoucauld, sur la peur de la mort

Message  Destinée le Mer 25 Oct 2017 - 21:40

Kalos a écrit:
La Rochefoucauld a écrit:Ceux qu’on condamne au supplice affectent quelquefois une constance et un mépris de la mort qui n’est en effet que la crainte de l’envisager. De sorte qu’on peut dire que cette constance et ce mépris sont à leur esprit ce que le bandeau est à leurs yeux.

C'est une bêtise insigne de ne pas avoir peur de la mort. Cette peur est extrêmement bénéfique puisqu'elle pousse et à la prudence et à la lucidité sur notre condition autant qu'elle donne de l'épaisseur aux choses de la vie en redoublant leur intensité. L'esprit humain est constitué de telle sorte que la crainte de la mort est si éblouissante qu'elle s'éclipse elle-même derrière le paravent d'une angoisse opaque et sourde. Il semblerait d'ailleurs que ce soit une manière de préserver l'esprit que cette peur de la mort se dissolve dans la crainte dont elle est l'origine. Aussi, s'il est bel et bien sain de craindre la mort dans une certaine mesure, il peut être également dévastateur de la trop craindre. Ce sont deux extrêmes dans lesquelles on ne doit surtout pas aboutir. Une peur excessive de mourir peut en effet bloquer jusqu'à la paralysie un homme, cependant qu'un dédain vis-à-vis d'elle peut pousser à l'inconséquence et à l'irréflexion.

L'ironie de l'héroïsme consiste à célébrer des personnages téméraires pour leur force d'âme et leur vertu alors que, tout au contraire, ce devrait plutôt être le symptôme reconnu de la stupidité que de mourir héroïquement. Le sacrifice est salutaire et fondateur pour une civilisation à l'échelle d'un grand pays ou d'un continent. À l'échelle individuelle, le soldat ne sait pas la portée du sacrifice et agit sous l'impulsion d'un réflexe éthologique inconscient qui le motive à sauvegarder d'abord ses propres biens. Le mépris de la mort est un bandeau qui cache non pas la mort mais la peur de la mort en notre sein, elle-même couvrant donc au-delà, par cette crainte, les moteurs qui poussent l'homme à agir ou à ne pas agir.
C'est tout de même excellent, l'habileté avec laquelle vous tirez d'un quelquefois dans le texte, une règle générale et (pire) une loi d'airain.
avatar
Destinée
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rochefoucauld, sur la peur de la mort

Message  Kal' le Mer 25 Oct 2017 - 22:06

Le quelquefois en question, Dame Destinée, porte sur le comportement de ceux qui « affectent une constance et un mépris de la mort ». Et non pas, comme vous pouvez le croire, sur le fait que cette « constance et ce mépris [ne soient que] ce que le bandeau est à leurs yeux ».
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rochefoucauld, sur la peur de la mort

Message  Destinée le Jeu 26 Oct 2017 - 0:08

Kalos a écrit:Le quelquefois en question, Dame Destinée, porte sur le comportement de ceux qui « affectent une constance et un mépris de la mort ». Et non pas, comme vous pouvez le croire, sur le fait que cette « constance et ce mépris [ne soient que] ce que le bandeau est à leurs yeux ».
Ne porte-t-il pas, bêtement, sur la fréquence de l'événement ? N'y a-t-il pas des fois où ça pourrait ne pas être faux ? Ou bien, cela ne pourrait-il pas tenir humblement de l'expérience de l'auteur, qui évite de généraliser ?

Je vous harcèle encore. Comment passe-t-on de cette conclusion :
La Rochefoucauld a écrit:on peut dire que cette constance et ce mépris sont à leur esprit ce que le bandeau est à leurs yeux.
A :
Kalos a écrit:C'est une bêtise insigne de ne pas avoir peur de la mort.
? ... Cet aveuglement et cette fierté, ne sont-elles pas euthanatiques ??? A quoi cela servirait-il à un condamné, de chier dans ses culottes sur l'échafaud alors que tout l'empêche de fuir ??? Et La Rochefoucauld d'observer cet animal éperdu, mais c'est comme dans le poème de Lucrèce : il est bon d'observer la tempête quand on est sur le rivage !


EDIT: En fait, vous écrivez essentiellement des variations sur les moralistes, vous ne les commentez pas !
avatar
Destinée
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rochefoucauld, sur la peur de la mort

Message  Kal' le Jeu 26 Oct 2017 - 20:09

Euthanatiques, euthanatiques ... Ce sont des pulsions de mort, chère Destinée.

Destinée a écrit:Ne porte-t-il pas, bêtement, sur la fréquence de l'événement ? N'y a-t-il pas des fois où ça pourrait ne pas être faux ? Ou bien, cela ne pourrait-il pas tenir humblement de l'expérience de l'auteur, qui évite de généraliser ?

Quoi donc ? Tu parles de la portée du terme dans le texte seul, ou de la signification dudit terme dans le sens général du texte ?

Mais, laisse-moi deviner : j'écris des variations sur les moralistes, je ne les commente pas.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rochefoucauld, sur la peur de la mort

Message  Destinée le Jeu 26 Oct 2017 - 20:22

Kalos a écrit:Mais, laisse-moi deviner : j'écris des variations sur les moralistes, je ne les commente pas.
Si vous connaissez déjà la réponse, pourquoi me posez-vous la question ? Mais je me suis trompée, oups ! Ce n'était pas faux, mais vrai que j'aurais dû écrire ! Hahaha.
avatar
Destinée
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rochefoucauld, sur la peur de la mort

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum