Emeraude

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Emeraude, bienvenue !

Message  Janot le Ven 24 Nov 2017 - 20:06

Chère Emeraude,

Bienvenue !
j'ai bien aimé ton expression d'une certaine compassion et amitié envers les humains, ainsi que le rejet des batailles discordes et combats de coqs. De plus, tu as pleinement raison, certains ici ont une langue compliquée, ampoulée, tordue, peu claire (certaines phrases, je n'arrive pas à les traduire en allemand), aimant les néologismes incongrus et les tournures décoiffantes, au risque d'effleurer le solécisme et de tutoyer le barbarisme. Oui, nous devons tous faire un effort pour que ce forum (l'un des meilleurs quand même parmi ceux rencontrés) soit encore plus accueillant et vivant ! pour ma part, je ne suis pas philosophe, donc j'apprends plein de choses.

Ci-dessous la liste de fautes qu'il faudrait éviter de commettre ; n'y vois aucune critique ni méchanceté, ni sous-entendu, j'en fais aussi, comme chacun quand il va vite. Mais, n'est-ce pas, si on peut éviter... J'aurai sûrement grand plaisir à bavarder avec toi !

à éviter :

faire cours
Je souhaites
suis un homme, qui pense, réfléchi
existe t'il
si je devait
tout mes
je souhaites
est-ce que ça peux
j'aimerai revenir
ce que cet outil peux
ne m'en voulais pas
auteurs connu et reconnu
Peux être
Car on ne peux
je préfère consacré mon temps
il se peux que
dans mes agissement
que d'autre qui sont présent

Et le chef : vous avez toute l'attitude : latitude ! Excellent !

paix !
shalom, baruch atah Adonai !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Prince' le Ven 24 Nov 2017 - 20:12

Le t9 Janot, le T9.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Invité le Ven 24 Nov 2017 - 20:14

Janot a écrit:shalom, baruch atah Adonai !
Eh l'homme, Baruch aka Spinoza !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

ceci n'est pas un titre !

Message  Janot le Ven 24 Nov 2017 - 20:33

Oui, il s'appelait Baruch, quel homme exceptionnel ! il faut que je prenne du temps pour mieux le comprendre. Excommunié (le herem hébreu : prononcez le he comme la jota espagnole ou le Bach allemand), polisseur de verres quand il aurait pu être prof de fac !! merci de nous le rappeler. (ou de nous, le rat pelé !)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Invité le Ven 24 Nov 2017 - 20:37

Son rRrerem est toujours d'actualité.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Avis' le Ven 24 Nov 2017 - 20:42

Non, mais, Janot, tu ne peux reprendre que les gens qui se piquent d'écrire. Les autres, qui ne se flattent de rien, ont mille excuses valides pour être approximatifs en l'espèce... N'est-ce pas...?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Prince' le Ven 24 Nov 2017 - 20:55

*Ptdr* . C'est d'un ridicule consommé. Je renvois à ma dernière réponse sur le topic Crimes et Boniments.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Avis' le Ven 24 Nov 2017 - 21:03

Ta dernière réplique sur Crime et boniment :

Déjà que je ne sais pas écrire, si en plus tu m'imposes l'inclusive, ça va devenir compliqué.

C'est exactement ce que l'expliquais à Janot. Il n'aurait aucune justification à te flageller.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Invité le Ven 24 Nov 2017 - 22:25

Renard a écrit:
Prosopopée a écrit:
Emeraude a écrit:Merci Renard, tu est le premier à me souhaiter la bienvenue. Preuve de bienveillance... *clin d'oeil* ... Tu sais que j’apprécie beaucoup ça.

*Choc*
Tu as beau te sentir dégoûté Prosopopée, dire bienvenue est la prémisse, surtout en matière de présentation.

Je me rappelle, j'ai écrit : "Bonjour, va au diable", j'avais oublié mes bonnes manières.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Prince' le Ven 24 Nov 2017 - 22:36

Avistodénas a écrit:Ta dernière réplique sur Crime et boniment :
Déjà que je ne sais pas écrire, si en plus tu m'imposes l'inclusive, ça va devenir compliqué.
C'est exactement ce que l'expliquais à Janot. Il n'aurait aucune justification à te flageller.
Janot m'a reprit, et j'ai quelques revendications légitimes (ailleurs que dans l'écriture, encore que j'ai un style plus que correct). D'où le quiproquo. 
Du reste, je ne me flagelle pas, je te l'ai dit, ce qui se dit ici m'indiffère souverainement.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Avis' le Ven 24 Nov 2017 - 22:40

Prosopopée a écrit:Je me rappelle, j'ai écrit : "Bonjour, va au diable", j'avais oublié mes bonnes manières.

C'est vrai, ça, tu aurais pu dire : Bonjour, va mourir plus loin.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Prince' le Ven 24 Nov 2017 - 22:51

Bichette, Avis' elle ne te connait pas. Ne sois pas si soupe-au-lait ; c'est mon affaire ça. Beaucoup de bruit au final. Emeraude, je te plains. 
Pour recentrer les choses : 
Un manque de vulgarisation.

Pour vulgariser, il faut comprendre éminemment bien sa lecture. Et rien ne garantit que celui qui écrit dispose de cette compréhension.
D'autres membres mais aussi des lecteurs anonymes puisqu'il s'agit d'un espace public.
Pourquoi se soucier de ceux qui lisent ? Ils ne s'expriment pas, on ne sait rien d'eux.
Je partage ton point de vue quant à l'utilité d'une citation mais je me méfie du fait qu'utilisé à outrance cela peux devenir contre productif et aussi rebuter nombre de néophytes.
Le néophyte ne devrait pas perdre son temps ici, mais il devrait dévorer de la philosophie, de la vraie (des auteurs et leurs critiques).
Je pense que la bienveillance est primordiale. D'autant plus envers ceux qui en ont le moins. Car on ne peux changer l'autre, on ne peux que lui servir d'exemple.
La bienveillance doit être réciproque ; je ne prends pas mon interlocuteur pour un débile, je m'astreins à être le plus clair possible, lui en échange fait l'effort de comprendre ce que j'ai pu écrire (lecture sans préjugé, recherches de mots, de concepts, d'auteurs, de repères historiques, au besoin).

Etre inscrit sur un forum de philosophie n'est pas un titre, être modo/admin' n'est pas une gloire. Pour preuve, je suis une bille en philosophie, et j'ai été les deux, ici et ailleurs. Il n'y a que la démarche qui vaille, et c'est ce qu'à bien senti Tichik. D'autant plus lorsque vous êtes sur un forum qui promeut une éthique de la responsabilité. C'est à chacun de se prendre en main. La bienveillance, c'est de ne pas s'imposer aux autres.

NB : Sur l'émeraude qui est taillé par un expert, je pensais être suffisamment explicite. Il n'est pas question de beauté, sauf à parler de beauté du raisonnement ; une pierre est grossière avant d'être précieuse, sa substance n'est effective qu'une fois passé de longues heures dessus. Si vous êtes une pierre, alors laissez vous façonnez par vos lectures. A dire vrai, à votre corps défendant, elles vous façonneront.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Tichikarasu le Sam 25 Nov 2017 - 11:19

Láthspell a écrit:Tout n'est pas perdu, donc. Les corbeaux sont raffinés. Ta démarche te catégorise parmi l'élite, précisément. Ceci expliquant cela.

Je croit que tu va faire rougir mon plumage à parlé de la sorte.De plus je ne voit nul fromage tenu en mon bec.
Bien que je tiens à gardé loin de moi le sentiment d’orgueil, il serai vain de dire que je n'ai pas était flatté. Il est vrais que ce sentiment est doux, mais qu'est ce qu'il est trompeur, abject et aveuglant quand ont y croit vraiment. Il est vrais que ce qui nourrie la Volonté de Puissance est attirant, charmant et même envoûtant. Mais je me méfie de cette affect comme la peste, il porte en lui des causes et des effets qui font sombré l'être dans l'ignoble, recherchant encore d'autre glorifications, sans voir que c'est un gouffre sans fin que l'ont tente de comblé. A cette vanité développé j'aimerais répondre avec les mots de Marc Aurèle :

Marc Aurèle a écrit: SourceDemande-toi, [...], s’il t’importera qu’un autre blâme [ou fasse louange de] ce que tu auras fait de juste et d’honnête ? Cela t’importera peu. As-tu oublié ce que sont ces gens qui montrent tant d’arrogance en louant ou en blâmant les autres, comment ils se conduisent au lit, à table, ce qu’ils font, ce qu’ils cherchent à éviter, ce qu’ils poursuivent, ce qu’ils volent, ce qu’ils ravissent, non avec les pieds ou les mains, mais avec la partie la plus auguste d’eux-mêmes, source, pour qui le veut, de la bonne foi, de la pudeur, de la vérité, de la loi, mère enfin de notre bon génie ?

Mais là n'est pas le sujet, je m'égare et divague, pardonné moi.
Il est vrais que le forum à prit des allures de ring de lutte, je vous concède la noblesse d'un art plutôt que la barbarie d'un spectacle, et je me blâme d'être resté assis ici à voir la forêt brûlé. Car celui qui reste les bras croisé quand tout va mal, celui là est tout autant coupable que celui qui agit mal. Je me ferais donc colibris. Tout comme lui je n'ai que peu de chose à offrir, mais je m'appliquerai de ce pas à l'offrir.

Encore une fois Emeraude, Welcome to Liberté philo !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Invité le Sam 25 Nov 2017 - 16:31

Avistodénas a écrit:
Prosopopée a écrit:Je me rappelle, j'ai écrit : "Bonjour, va au diable", j'avais oublié mes bonnes manières.

C'est vrai, ça, tu aurais pu dire : Bonjour, va mourir plus loin.

S'il faut rester dans le ton, il serait plus philosophe de dire : "Bonjour, va mourir plus loin, débile"

La philosophie a son jargon, il faut un certain temps d'apprentissage pour l'intégrer et l'utiliser habilement, mais pour ce mot-ci j'ai bien compris qu'il peut remplacer à la fois la virgule, le point, ou le point-virgule.

Ou encore la variante érudite : "Bonjour, va mourir plus loin, débile, et sois humble !"
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Prince' le Sam 25 Nov 2017 - 17:12

Je n'encouragerai personne au suicide. Mais si tu peux décaler cousine, on t'en remerciera tous. 
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Emeraude le Lun 27 Nov 2017 - 13:05

Bon jour,

Avistodénas a écrit:
Esmeralda a écrit:C'est l'histoire de la montagne,

Tiens, tu me rappelles Nietzsche.
Connais pas...

Par contre dans l'assemblée j'ai reconnu un autre bisounours.

Mes influences,
L'Amour. La sphère émotionnelle étant prédominante chez moi. Imaginez que nous soyons des passoires émotionnelles. Plus ou moins perméables, certain plus que d'autres. En marge il y a ceux qui sont imperméables. Et d'autre n'ont pas de filtre. Je fais parti de cette dernière catégorie de gens. Je suis né comme ça, et le resterai toute ma vie. Par dessus vient s'ajouter une hypersensibilité, une loupe qui grossi toute les émotions. Ce qui provoque de grande difficultés pour garder du recul sur elles et m'influence grandement au point de rejaillir très fortement sur la sphère physique et la sphère psychique et donc ma pensée. C'est pour moi une énergie, en perpétuel mouvement, qui ne viens pas de moi, présente partout et nulle part. Que j'ai renoncé à nommé autrement et je ne peux la contenir.  Ça déborde, visiblement. Je reçoit, exprime, témoigne, offre, transforme...cet Amour.

La seconde influence est mon environnement, comme beaucoup d’être humain. Au commencement, le Faire prédominait. Apprentissage puis développement du mimétisme, acquisition de savoir-faire. Avec l'amour cela provoque un désir de me cultiver, un intérêt très fort pour la connaissance. J'aime apprendre et apparemment je suis doué pour ça. Première amour vers l'age de six ans, les mathématiques. Ils ont forgé mon esprit mais ne répondent pas à toutes mes attentes, toutes mes aspirations.Le faire et les émotions se combinent, naît la création à travers le dessin et l'artisanat. Mais ça ne me suffit toujours pas. Car tout ceci est centré sur l'univers du défini, du concret. Questionnements au sujet de l'infini, l'invisible, l'inexpliqué, indéfini qui débouchent bien plus tard sur la spiritualité. La transversalité des connaissances ce met en place petit à petit.
En parallèle, j'apprends à lire, le savoir est désormais librement accessible au delà du temps et de l'espace. Je comprends l'importance de maîtriser le langage pour y avoir accès bien plus tardivement. Très peu d'intérêt pour la littérature et les arts. Mon livre de chevet c'est le dictionnaire. J'ai le nez dans des livres de mathématiques le plus souvent. Pour moi un livre c'est un manuel technique, un mode d'emploi. Mais je passe pas ma vie la tête dans les bouquins. Je cours les bois, je pêche, je campe dehors... La nature me passionne, elle est reposante, ressourçante. Très sociable je consacre aussi beaucoup de temps à interagir avec les autres.
Ça fait beaucoup de choses, ça prend beaucoup de temps. Je fais l'école buissonnière dès le collège. Dans les deux sens, pour faire autre chose ou pour étudier. Capable de faire sauter un cours de français pour aller faire des maths à la bibliothèque ou dans un parc public, un bistrot... Je veux être libre d'apprendre, ce que je veux, quand je veux, où je veux. Mais c'est pas le but de l'éducation nationale. Bac -2 on me présente la porte de sortie et je la prends. J'apprends par mes propres moyens. Mais pas facile sans personne pour me guider. Plus besoin de sécher les cours, maintenant je m’incruste en cours, lycée et fac. Et la philo dans tout ça, "t'as un chouette prof de philo toi, non? Un peu barré comme nous en plus.", tiens je vais venir voir ça... Merde, je croyais qu'on allait philosopher, je veux faire, apprendre à faire, mais c'est pas ici semble t'il alors je fais une croix dessus. La spiritualité et la religion ça me plaît d'avantage de toute façon.
Entrée dans la vie active, j'apprends autrement. Je consacre mes temps d'étude à la spiritualité (mon second amour), les sciences humaines et la connaissance de soi, presque exclusivement. Au grès des rencontres, je cherche sans trop chercher, avec une approche pratique. Et je pioche de ci de là. Mais rien ne me correspond vraiment et ce désir de connaissance ne cesse de croître. Un jour j'ouvre un livre sur le bouddhisme zen. Un sentiment jusque là inconnu m’envahis. On dirait que ce bouquin a été écris pour moi. il me parle, plus encore. Il met des mots sur ce que j'ai vécu, ressenti, perçu... tout au long de mon existence et que j'ai toujours eu du mal à exprimer. J’ai trouvé la voie qui me correspond. Je consacre de nombreuses années à l'étude et la pratique de ce courant spirituel et religieux, sans pour autant me fermer aux autres. Je comprends l’importance du langage et son utilité, ses limites aussi. Puis j’ai fini par prendre mes distances pour trouver ma propre voie, sans étiquette.


Pour le reste, beaucoup de choses dites, je ne répondrais à toutes.

Janot,
Je comprend ta démarche. mais j'écris comme je peux. Si tu veux m'aider, propose moi plutôt des alternatives. Et comprends bien que pour moi, même si les mots ont leur importances, ils n'en ont pas plus que ce qu'ils tentent de transmettre.

Lath,
Nos opinions sont si différentes que je préfère mettre une copie de ton message et y répondre point par point pour partager mon point de vue.

"Pour vulgariser, il faut comprendre éminemment bien sa lecture. Et rien ne garantit que celui qui écrit dispose de cette compréhension. Pourquoi se soucier de ceux qui lisent ? Ils ne s'expriment pas, on ne sait rien d'eux."
Je suis d'accord sur les deux premiers points. Moi je m'en soucie, par respect, car ils existent. J'en profite pour rétorquer à ta définition de la bienveillance :
Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia). « [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous : avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. » a écrit:
On ne sait rien d'eux? Tu ne sais peut être rien d'eux. Ce n'est pas mon cas. Je sais qu'il ne s'expriment pas, premièrement. Et qu'ils ont leurs raisons, je les respecte.

"Le néophyte ne devrait pas perdre son temps ici, mais il devrait dévorer de la philosophie, de la vraie (des auteurs et leurs critiques). "

Disposerais-tu d'une si grande sagesse que tu puisses prétendre savoir ce qui est bon ou non, juste ou non, pour autrui? Qui permet aussi de juger qui est néophyte ou expert? Etc...

"La bienveillance doit être réciproque ; je ne prends pas mon interlocuteur pour un débile, je m'astreins à être le plus clair possible, lui en échange fait l'effort de comprendre ce que j'ai pu écrire (lecture sans préjugé, recherches de mots, de concepts, d'auteurs, de repères historiques, au besoin)."

Je te répondrais simplement: Ma bienveillance n'oblige personne à l'être en retour, sinon ce ne serait pas de la bienveillance.

"La bienveillance, c'est de ne pas s'imposer aux autres."

Ça peux en faire parti, mais de mon point de vue ce serait plutôt une définition du respect que tu nous donnes.
Respect: [b]Il se manifeste par[/b] une attitude de déférence et[b] le souci de ne pas porter atteinte[/b] à l'objet du respect, ni le heurter inutilement. a écrit:

"NB : Sur l'émeraude qui est taillé par un expert, je pensais être suffisamment explicite. Il n'est pas question de beauté, sauf à parler de beauté du raisonnement ; une pierre est grossière avant d'être précieuse, sa substance n'est effective qu'une fois passé de longues heures dessus. Si vous êtes une pierre, alors laissez vous façonnez par vos lectures. A dire vrai, à votre corps défendant, elles vous façonneront."

Je ne répondre pas au fond de ta pensée, tellement l'écart entre ta vision de l'Homme et la mienne sont éloignée. Pour ce qui est de la "pierre", je te conseille vivement de rencontrer un joaillier, si possible un bon, afin qu'il déconstruise tes préjugés concernant cette matière que visiblement tu connais peu.



Mon navet dans la marre,
Nico

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Prince' le Lun 27 Nov 2017 - 14:18

Tu as bien raison de retoquer ma définition de la bienveillance ; Rousseau ne dit-il pas que sans accord préalable sur les définitions, aucune discussion n’est possible.
Je précise une chose, en lien avec d’autres échanges : lorsqu’un terme est employé dans une acception différente de celle.s du dictionnaire, du moment que la définition est rigoureusement posée, il n’y a pas de problème quant à l’intelligibilité du propos. Et c’est ce que font les philosophes.

On ne sait rien d'eux? Tu ne sais peut être rien d'eux. Ce n'est pas mon cas. Je sais qu'il ne s'expriment pas, premièrement. Et qu'ils ont leurs raisons, je les respecte.
Et ? En quoi sont-ce des informations utiles quant à la manière d’écrire sur un forum ? 

Disposerais-tu d'une si grande sagesse que tu puisses prétendre savoir ce qui est bon ou non, juste ou non, pour autrui? Qui permet aussi de juger qui est néophyte ou expert? Etc...
Il n’est pas question de sagesse, mais de connaissance. Effectivement, en ayant déjà parcouru une bonne partie du chemin, je sais de quoi il est fait. En vieux pratiquant des forums, je sais de quoi ils sont constitués. Et force est de constater qu’il n’y a aucune adéquation possible. Un forum est un lieu pour des esprits déjà formés, qui ne soient pas impressionnables par quelques tournures bien senties. La chose est incontestable.
Quant à juger qui est néophyte ou pas, tu noteras que je laisse à chacun le soin de s’évaluer –   je ne pose aucunes conditions. Mais puisque tu poses la question, je vais y répondre.                        
La Philosophie doit être abordée par la chronologie : c.à.d. en suivant les dialogues et controverses entre philosophes. Il faut débuter par les grandes figures (Platon, Aristote, Kant, et quelques autres). Invariablement. Prendre son temps, relire plusieurs fois, et revenir sur le texte après digestion. L’adjonction de la lecture des différents les critiques universitaires n’est pas subsidiaire mais obligatoire. On ne comprend pas Machiavel sans lire Skinner, puis Pocock.
La question de la subjectivité n’intervient pas, s’il faut connaître des dates en Histoire, en Philosophie il faut connaître (c.à.d. comprendre) les auteurs. Et il n’y a pas 36 façons de le faire efficacement. Qui est néophyte ? Celui qui ne comprend pas un auteur comme lui-même entendait être comprit (i.e. celui qui manque de culture philosophique). Qui est expert ? Celui qui pense l’être. 
Ça peux en faire parti, mais de mon point de vue ce serait plutôt une définition du respect que tu nous donnes.
Peu importe.

Pour ce qui est de la "pierre", je te conseille vivement de rencontrer un joaillier, si possible un bon, afin qu'il déconstruise tes préjugés concernant cette matière que visiblement tu connais peu.
Puisqu’il faut en arriver là…
Naturellement, une pierre est dispose intrinsèquement de sa beauté (clarté, transparence, absence de faille, etc.). Mais si elle n’est pas taillée convenablement, elle ne se réalisera jamais. Est-ce plus clair ainsi ? J’ajoute qu’une mauvaise taille (trainer sur les forums) peut endommager irrémédiablement une pierre.
NB : Vous voyez, vous ne savez rien de votre interlocuteur (suis-je joaillier ? mineur ? bijoutier ?), vous ne prenez pas la peine (ou trop peu) d’essayer de comprendre ce qui est écrit, mais uniquement de bondir sur une défaillance apparente. La bienveillance, c’est permettre à l’autre d’exister, c’est au-delà du respect (qui est avant tout une convention) : je ne prends pas mon interlocuteur pour un débile, je m'astreins à être le plus clair possible, lui en échange fait l'effort de comprendre ce que j'ai pu écrire (lecture sans préjugé, recherches de mots, de concepts, d'auteurs, de repères historiques, au besoin).
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Emeraude le Lun 27 Nov 2017 - 14:31

Je l'ai mentionné plus haut, je me fixe des limites, dans nombre de domaines, dont l'écriture. D'une part car j'accorde de l'importance au cadre, qui n'est point une restriction mais un espace de liberté. D'autre part par amour et bienveillance. Afin d'éviter de heurter l'autre inutilement. Est-ce utile ou non? Je ne suis pas capable d'y répondre, alors j'évite de heurter l'autre volontairement, même si parfois cela peut arriver tout de même. Je fais de mon mieux.

La suite, heurtera peut être certains...

Je ne suis pas le seul, visiblement, à constater que cet espace de partage et de dialogue a des allures de "fight-club". Avec ces règles, son cadre. C'est un jeu auquel je me prête, sans me faire prier. Contrairement à l'idée que certain se font ou on pu se faire de moi je ne suis pas un "non-combattant". Bien au contraire, je pratique les arts martiaux depuis près de vingt ans. Et j'aime me battre, combattre. Mais je refuse toute forme de violence (= usage de la force non justifié, non justifiable, ou qui vise à contraindre, dominer, tuer, détruire ou endommager). Cette nuance entre usage de la force et violence est subtile. Ce n'est point la forme qui compte mais bien le fond. Et pas l'acte en lui même qui est déterminant, mais ces conséquences.

Je suis très surpris, qu'ici, lieu consacré à la philosophie, il y ait tant de personnes qui semblent accorder plus d'importance aux mots eux même plutôt qu'à l'idée qu'ils tentent de transmettre. Surpris que mes propos soient parfois pris "au pied de la lettre", au "premier degrés", etc. Que malgré mes précautions pour préciser mes intentions, très souvent certains préjugent d'elles plutôt que de me questionner vis à vis d'elles.

J'en reviens au fight-club. Beaucoup ici défendent leurs idées avec ardeur et conviction. Attaque et contre-attaque l'autre quant à ses propres idées et conviction. Ce qui en soit me plaît beaucoup. Ce qui me pose problème, c'est l'intention qui se cache derrière.
Il y a longtemps j'ai compris qu'il y a deux sortes de combattants. Ceux qui viennent pour se battre. Et ceux qui viennent pour apprendre.

Je suis ici pour partager, dialoguer, échanger avec tous. Mais ne vous y trompez pas. Je ne viens pas pour me battre, mais pour apprendre. Très rapidement je vais cesser de combattre ceux qui ne cherche que la confrontation afin de me consacrer à ceux qui partagent les mêmes conviction que moi. Le tri se fera de lui même, par affinité.

Bien à vous,
Nico

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Prince' le Lun 27 Nov 2017 - 14:39

Je suis très surpris, qu'ici, lieu consacré à la philosophie, il y ait tant de personnes qui semblent accorder plus d'importance aux mots eux même plutôt qu'à l'idée qu'ils tentent de transmettre. Surpris que mes propos soient parfois pris "au pied de la lettre", au "premier degrés", etc. Que malgré mes précautions pour préciser mes intentions, très souvent certains préjugent d'elles plutôt que de me questionner vis à vis d'elles.

Ce qui me pose problème, c'est l'intention qui se cache derrière

Tu fais comme si tu étais en mesure de saisir ladite intention. Rigoureusement, ce n'est pas le cas. Edit : cela requiert une intimité, a minima une habitude*. On peut être sec, violent, et parfaitement bienveillant. Et l'inverse. 
Le passage en gras est un mystère. L'attachement aux mots est un attachement au sens. Du reste, s'ils 'agit de dire que tu as été mal compris, peut-être faut-il considérer qu'un effort est à faire (sur la syntaxe, le choix des mots). 
Puisque tu pratiques les arts martiaux, tu sais que l'observation enseigne autant que la pratique ; il en va de même en Philosophie, il faut "voler la technique", c.à.d. lire. C'est ensuite qu'on se confronte aux autres. Ce qui ne revient pas à être violent (symboliquement, réellement).

*Edit 2 : Je l'ai déjà raconté. Dans le bus, un jeune homme est assis. Alors qu'une dame âgée monte, il ne se lève pas. Pour l'ancienne, c'est un petit connard mal éduqué. Pour son voisin, un adolescent du même âge, c'est de l'inattention. Pour le groupe de touriste étrusques, il n'y a rien à redire, sa masculinité lui donne des droits. Pour la femme enceinte, assise en face, c'est de la fatigue. Qui a raison ?
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Emeraude le Lun 27 Nov 2017 - 15:28

Lath,

Nous nous livrons d'avantage à un combat de sémantique qu'autre choses. Mais bon, peu importe...

NB : Vous voyez, vous ne savez rien de votre interlocuteur (suis-je joaillier ? mineur ? bijoutier ?), vous ne prenez pas la peine (ou trop peu) d’essayer de comprendre ce qui est écrit, mais uniquement de bondir sur une défaillance apparente. a écrit:
Tu me juges, me jauge, et j'en fait de même. J'en sais certainement plus sur toi que tu ne semble le penser. Pour preuve: tu n'est très certainement pas joaillier ou même bijoutier. Aillant eu la chance de fréquenter et échanger avec des personnes qui l'étaient je peux t'assurer qu'aucun expert dans ce domaine ne se permettrai de dire qu'une pierre n'est pas précieuse si elle n'est pas tailler. Il diraient plutôt: "une pierre précieuse est précieuse, qu'elle soit taillée ou non"

lorsqu’un terme est employé dans une acception différente de celle.s du dictionnaire, du moment que la définition est rigoureusement posée, il n’y a pas de problème quant à l’intelligibilité du propos. Et c’est ce que font les philosophes. a écrit:
Pour moi la philosophie va bien au delà de ces questions de linguistiques. Permet moi de te faire remarquer une chose: Se mettre d'accord sur la définition d'un mot passe par le langage, donc d'autres mots sur lesquels il faudrait s'entendre aussi, ainsi de suite. C'est sans fin.
Est-il nécessaire ici de préciser qu'aucun langage n'est universel? Que chacun dispose de son propre langage et qu'ils sont tous différents?

Je me lasse de te répondre. Car je constate de plus en plus à quel point tu véhicules une pensée qui ne me correspond pas et bien d'autres raisons. Notamment le fait que pour apprendre il n'existe qu'une seule démarche, une seule méthode, qui soit bonne et juste. Qu'il faut faire comme ceci et comme cela, apprendre ceci plutôt que cela, dans un ordre donné, etc. Une méthode qui peux certainement correspondre à certains mais nullement à tous.

Et surtout, ce qui me lasse le plus, c'est de faire face à des personnes qui prétendent savoir mieux et plus que l'autre. Qui prétendent que leur méthodes est la seule valable, la seule qui soit productive.
Je me lasse aussi de discuter avec des personnes qui pensent que seul l'étude de texte amène à la compréhension totale, sans tenir compte de l'expérience. Le savoir est une chose. La connaissance en est une autre.

Nico

Edit: Concernant les arts martiaux. On m'a toujours enseigné que l'observation est une pratique en soit donc non opposable à la Pratique (tel que tu sembles la définir) mais simplement une autre forme de pratique, complémentaire.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Prince' le Lun 27 Nov 2017 - 15:46

une pierre précieuse est précieuse, qu'elle soit taillée ou non
Et que dis-je de différent en parlant de beauté en substance, de beauté intrinsèque ? Du reste, tu feins de ne pas voir l'essentiel : le travail. 
Qui prétendent que leur méthodes est la seule valable, la seule qui soit productive.
Ai-je prétendu que la méthode était de moi ? C'est un constat empirique, aussi bien qu'une évidence. Pour parler d'Histoire, je dois lire des historiens. Pour faire des math's, j'apprends des théorèmes, je lis de la littérature spécialisée. Pourquoi en serait-il différemment en terres philosophiques ? La Philosophie est une discipline, ça n'a rien d'éthéré. La proposition est si honteuse qu'elle n'est pas audible ? S'ajoute que penser seul, c'est accepter de rester toute sa vie un cul-de-jatte ; imagines-tu pouvoir produire quelque chose d'aussi fin que Machiavel sur la Politique ? (L'exemple peut se décliner à loisir : Freud et la psychologie, Hobbes et l'Etat, Aristote et la poésie, Berlin et la Liberté). Penses-tu pouvoir mieux comprendre Machiavel que Pocock qui y a passé 20 ans, 12H/j ? 
La Philosophie impose. On suit ou refuse, mais les règles sont posées. 
Du reste, quant à savoir si je sais mieux/plus, l'ai-je dit ? T'ai-je mis en infériorité devant moi ? Tu supputes, tu imagines. Ai-je utilisé une quelconque argument d'autorité jusqu'à présent ? 
l'observation est une pratique en soit donc non opposable à la Pratique
J'ai dit : tu sais que l'observation enseigne autant que la pratique, qui-a-t-il de différent ? 
Je finis par croire que tu connais autant la lecture que les arts martiaux ou la joaillerie. Mais je ne me permets pas de pareils développements ; j'en reste à une lecture attentive;
C'est toi qui est dans la confrontation, dans l'enculage de mouche, à ton corps défendant, je veux bien te le concéder. Le fait que tu ne souhaites parler qu'avec des gens qui pensent comme toi est tout à fait symptomatique de cela. Il faut penser contre soi-même pour progresser. Je ne fais que reprendre Tocqueville. Mais j'en ai fait personnellement l'expérience naturellement. 
Je me lasse aussi de discuter avec des personnes qui pensent que seul l'étude de texte amène à la compréhension totale, sans tenir compte de l'expérience
Tu as dit toi même que l'observation est une pratique. On expérimente tout autant par la lecture (qui est une expérience de l'esprit pour reprendre une formule chère aux savants du XVIIe). Du reste, le philosophe ne vit pas une grotte, il expérimente tout autant. Il en va de même pour celles et ceux qui lisent *Pouce*.

Je te laisse à ta lassitude, que j'appelle pleutrerie, ou paresse. Mais c'est dit sans animosité, tu me lèves une épine du pied en réalité.
NB : La grossièreté (qui n'est pas la vulgarité) est infiniment moins violente que les faux-semblants.

Edit : Aussi, tu me permettras de te répondre chaque fois que j'estimerai la chose nécéssaire. N'y voit pas une persécution, ni même un désir quelconque d'échanger. Il s'agira uniquement de la mise en application de ma propre philosophie (précipité de mes lectures et autres expériences).
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeraude

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum