Honnêteté. Droiture

Aller en bas

Honnêteté. Droiture

Message  Avis' le Sam 9 Déc 2017 - 11:40

Honnêteté



http://vincentberthet.com/les-6-regles-de-lhonnetete-intellectuelle/

------------------------------------------------------------

Droiture.



Voici quelques-uns des principes qui constituent notre philosophie, et qui sont autant de clés permettant d’ouvrir la porte de l'esprit à la Lumière spirituelle du Soi :

Le renoncement : c'est la clé majeure permettant de sortir de la nuit noire de l'âme. C'est une conversion intérieure par laquelle nous nous désidentifions de toute forme d'identification au mental et aux impulsions d'attraction et de répulsion qui se manifestent à son niveau. En cela, le renoncement est synonyme de détachement, de dépouillement, de lâcher-prise, de maîtrise de soi et d'abandon de toute forme de volition propre à l'ego. Ce positionnement intérieur permet à l'esprit de s'ouvrir à l'influence de la Lumière spirituelle, qui peut ainsi pénétrer la réalité intérieure de l'âme et en alchimiser la « matière », à la fois physique et psychique. Le reconcement est en fin de compte un simple changement de regard (au sens du mot « repentance ») qui permet de faire disparaître la dualité inhérente à l'identification à l'ego. Le renoncement peut ainsi être considéré comme un alignement sur la Volonté divine, voie rédemptrice qui libère du péché et de ses conséquences. Le renoncement nous permet de nous établir dans le « juste milieu», en nous libérant de la dynamique propre au mode de fonctionnement binaire de l'ego (attraction et répulsion, désir et répression, attachement et rejet, etc.) ; en rien comparable à la répression qu'il transcende, le renoncement est également synonyme d'accueil inconditionnel.

La transparence : il s’agit de la capacité de se montrer tel que nous sommes vraiment, surtout dans les aspects dont nous avons habituellement honte et que notre ego souhaiterait pouvoir cacher pour se maintenir dans cette zone de confort qui lui évite de revivre le sentiment désagréable de l’humiliation, du rejet et de la privation de l’amour du monde extérieur. Cette occultation renforce la domination de l’ego sur l’âme qui est étouffée par lui, voilée par ses mécanismes de défense et ses stratégies de déportation qui l’empêchent d’être éclairée par la Lumière spirituelle, dont elle a besoin pour déployer sa nature, sa magie créatrice. La transparence qui révèle la vulnérabilité, est la plus grande force spirituelle qu’un être puisse posséder. Elle est synonyme d'intégrité, d'authenticité, de congruence et de vérité. En tant que dévoilement et révélation de ce qui était maintenu caché par l'ego, la transparence est l'apocalypse intérieure que nous sommes invités à vivre si nous voulons donner une chance à notre âme de renaître à son état primordial. « Il n'y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu. » (Luc 12:2)

La responsabilité totale : considérer que nous sommes à 100% responsables de notre réaction face aux situations qui nous sont présentées dans notre vie quotidienne, c’est être également conscients de notre capacité à agir sur elles. À l’inverse, si nous croyons que nous sommes des victimes et que le monde extérieur est le grand responsable de notre souffrance, nous lui transférons notre pouvoir et en devenons l’esclave impuissant. Le monde extérieur est le déclencheur et non le responsable de notre réaction. Preuve en est que, confrontés exactement aux mêmes stimuli, deux personnes réagiront peut-être totalement différemment selon leur filtre mental perceptuel, composé de croyances et influencé par de nombreuses mémoires et conditionnements.

L’éthique de réciprocité : « ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse ». Faire de cette règle d’or de toutes les grandes traditions spirituelles, notre code de conduite en toutes circonstances, nous évite de céder à la tentation de l’ego qui nous influence par des jugements, des critiques et des manipulations en tout genre. Cela implique également de ne pas se faire subir ce que l’on ne voudrait pas que l’on nous fasse. Par exemple, si l’on n’aimerait pas être jugé par le monde extérieur, alors on devrait éviter de s’identifier à des jugements de soi-même. L’idée n’est toutefois pas de réprimer le jugement de soi-même car cela équivaut à un refus, donc à un contrôle de l’ego, mais d’observer ce jugement avec un regard bienveillant, le renoncement (voir ci-dessus). Ajoutons que l'éthique de réciprocité, c'est aussi « faire aux autres ce que nous voudrions qu'ils nous fassent », non pas pour qu'ils nous le fassent, par intérêt personnel et calcul, mais pour la seule joie d'embellir leur vie.

Droiture: avoir le courage de suivre sa propre voie, sa propre ligne, avec discipline et dignité. Il s'agit de ne pas céder à la tentation de dévier hors de notre voie, celle du juste milieu dans laquelle nous sommes engagés lorsque nous honorons les élans de vie de notre âme. Nombreuses sont les tentations qui peuvent nous faire renoncer à nos nobles idéaux. Combien d'artistes talentueux se sont malheureusement trahis en vendant leur âme au diable, perdant ainsi la liberté de créer selon leurs aspirations profondes, et pervertissant par là leur talent, leur passion et leur joie de vivre, pour recevoir en retour l'argent, la renommée et les honneurs mondains. Rester fidèle à nos convictions suppose que nous refusions les facilités et les avantages que le monde peut nous offrir en échange de l'étouffement de notre petite flamme intérieure. S’il est facile de céder à la tentation de suivre la voie de l’ego, il est par contre difficile d’y renoncer pour suivre celle de l’âme, renoncement qui est proprement un sacrifice (du latin sacrum facere : « faire une chose sacrée »). Ajoutons que la droiture implique également de pouvoir renoncer à nos mauvais penchants, dont nous sommes dépendants et qui nuisent à notre âme. La régénération de notre âme dépend du sevrage de ces mauvais penchants, que nous devons toutefois réaliser avec prudence, progressivement.

L'important ici n'est pas d'incarner ces cinq principes (et tous ceux que nous ferons nôtres) de manière infaillible, mais de s'y appliquer sincèrement, du mieux que nous le pouvons, le plus souvent possible. La perfection spirituelle n’est jamais atteinte dans le résultat, mais dans la dynamique qui y conduit, conformément à cette sagesse taoïste qui stipule que le but est le chemin lui-même. De nombreuses fois nous sommes rattrapés par les mauvais penchants de l'ego, et nous chutons. L'essentiel est de ne pas se culpabiliser (ou plus justement dit, d'y renoncer par le seul fait d'en prendre conscience, avec détachement) et de se relever avec courage et foi, encore et encore, pour se maintenir dans la dynamique de l'effort sur soi-même (nous aurions à ce titre pu ajouter la « persévérance » comme principe constitutif de notre philosophie...). C'est cette dynamique qui importe puisque c'est elle qui nous rend parfaits, et non l'infaillibilité ou l'invulnérabilité dans lesquelles nous placeraient l'absence absolue d'erreurs et de manquements.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honnêteté. Droiture

Message  Avis' le Sam 9 Déc 2017 - 19:32

supprimé de mon propre chef ;
Avis

Revenir en haut Aller en bas

oh net au thé !

Message  Janot le Sam 9 Déc 2017 - 22:18

Se montrer tel que l'on est vraiment ? mais il faudrait pour cela se connaître, ce qui est quasiment impossible. On est englué dans le subjectif absolu et on ne sait jamais l'effet que l'on fait à autrui.. à.. aux truies... C'est une source permanente d'étonnement : je ne comprends jamais les autres et je les vois réagir étrangement envers moi. Ou je suis une exception à la limite de l'autiste, ou les humains ne se comprennent pas.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honnêteté. Droiture

Message  Kal' le Dim 10 Déc 2017 - 5:25

Est-ce que les références au Soi, à l'âme et à la Lumière spirituelle sont à lire au premier degré ?

Avistodénas a écrit:http://vincentberthet.com/les-6-regles-de-lhonnetete-intellectuelle/

Les six caractéristiques énoncées ne peuvent parler qu'à ceux qui ont été conditionnés par leur expérience à prêter attention à ces problématiques, et qui s'y intéressent déjà, et de préférence sur le même mode que celui de l'auteur. Verbaliser ces règles de conduite a un intérêt mystérieux pour moi. L'auteur admet qu'il n'y a rien de plus facile que de s'illusionner et de mal considérer son propre point de vue sur le monde et sur soi-même, mais partage tout de même ses recettes de cuisine comme si son point de vue (objectif ? vrai ? noble ?) était transposable de sa conscience claire vers celle de lecteurs — jusqu'ici dans un relatif brouillard — qui sont à renseigner.

L'exercice vire tout de suite à la tautologie (ou à la méthode Coué) :

#1 Ne pas mentir, ni aux autres ni à soi-même[...]

Le mensonge a une fonction de préservation de l’intégrité psychique, aussi est-il très difficile de ne pas mentir. J’ai tendance à penser que pour éviter de duper les autres, il faut d’abord apprendre à ne pas se duper soi-même. Cette auto-duperie consiste à se détourner de la vérité en se racontant des histoires. Ne pas se duper soi-même implique donc de ne pas se chercher d’excuses, de reconnaître ses erreurs et ses échecs, et de réfléchir sur les motivations réelles de ses comportements

On apprend que duper ou se duper consiste à raconter ou à se raconter des histoires, et que pour ne pas se duper il vaut mieux être conscient de son manque d'objectivité.

Une croyance (ou même tout un fonctionnement mental) n'est pas une simple erreur de raisonnement : il ne suffit pas d'opposer un raisonnement à une croyance ; tout le monde n'a pas la même façon de voir, et de penser le monde que l'auteur. Il pourra toujours faire des démonstrations, mais qui va-t-il convaincre à part les personnes qui questionnent déjà leur nombrilisme et qui ont déjà une idée de ce qu'est un manque d'objectivité, et surtout qui ont la même façon de rationaliser leur monde intérieur et qui croient qu'il s'agit d'un jeu de petit chimiste ?
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honnêteté. Droiture

Message  Malcolm le Dim 10 Déc 2017 - 17:52

Pour moi, outre que ce sont des définitions auxquelles il est difficile de souscrire sans réserve (qu'est-ce que ce "grand méchant mental" ?), il n'en reste pas moins que ce sont des choses dont on peut très mal parler. Ou plutôt, trop bien, trop facilement. Au mieux cela donne de beaux discours ; au pire, cela donne du fanatisme. Et entre, bien des morales et moralismes. Pourtant, j'ai évidemment de l'estime pour la probité, et aucun des éléments apportés ne m'est absolument désagréable. Seulement, ce sont des choses qui se décident à part soi, en âme et conscience (y compris "la connaissance de soi" dénotée par Janot) et non des choses qui se discutent, hélas (je suppose que cela rejoint quelque peu Cubecrevette à sa façon). Si elles se transmettaient aisément par la tchatche, je suppose que nos mondes rouleraient très autrement. Il faut certes les évoquer dans une éducation, une initiation ou la recherche, cela concourt à l'émergence, mais c'est tout. Le reste est équité appliquée, justesse et jugeote, avec erreurs. La vraie qualité, la seule, c'est l'indulgence. Indulgence, mère des vertus.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honnêteté. Droiture

Message  Avis' le Lun 11 Déc 2017 - 8:56

Précisément, l'honnêteté et la droiture se donnent à voir dans les actes, et non dans le bla-bla, qui règne ici en maître.
Honnêteté et droiture consistent à tenir les rênes courtes à sa frustration lorsque celle-ci conduit à des actes vils et infâmes, et à la déchaîner dans l'action probe, digne et équitable, Janot et Cubecrevette l'ont bien compris.
Honnêteté et droiture se transmettent par l'exemple, et la plupart des hommes révèlent leur petitesse et leur fourberie en donnant des discours et en fuyant même leur propre opinion.
J'ai à agir, aussi que l'on me pardonne d'aller à d'autres fronts.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honnêteté. Droiture

Message  Cube le Lun 11 Déc 2017 - 9:58

Autrement dit tout le monde est gentil sauf Kalos.

Pardon de relever que lancer un sujet d'aspect philosophique pour faire passer un message à des personnes particulières dans un contexte de conflit, cela ressemble plus à une forme de manipulation (à des fins politiques, en l'occurrence) qu'à un élan d'honnêteté intellectuelle et de droiture. D'autant plus qu'il me semble que la philosophie ne sert pas communément à faire un commentaire émotionnel sur l'actualité, ou la brouille du moment.
avatar
Cube
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honnêteté. Droiture

Message  Malcolm le Lun 11 Déc 2017 - 10:07

Merci Cube. J'écrivais à Avistodénas pendant que tu postais :

C'est bien, mais dire pourrait être agir (pragmatique linguistique ou, plus prosaïquement : publicités, marketing, forces de vente et, plus philosophiquement et littérairement, rhétorique, sophistique). C'est du moins ce que je crois, quand je dis qu'il faut en parler via éducation, initiation et recherche, de ces principes que l'honnêteté et la droiture, où in-former est former en dedans, instruire. Hélas pour le reste, ton propos est assez distors - ou simplement contors, selon objectifs ad personam, - et si tu penses que règne ici le blabla, tu t'insultes par là-même plus certainement qu'un autre, d'après ce psychanalytisme des projections (l'ombre jungienne).

D'ailleurs, Janot te disait que les principes en question sont improbables par méconnaissance de soi, et Cubecrevette te disait que ces principes sont insaisissables sans prérequis, aussi as-tu couru très loin pour tes propres mécomptes. Quant à moi, je disais que ces principes ne se transmettaient pas aisément par la tchatche, bien qu'elle soit utile un moment, aussi est-il permis de dire que tu t'es prêter à ta telle tchatche, afin d'agir en faveur de tes objectifs projectivement ad personam, et même plus dans ton sentiment d'isolement prêt à s'arroger même les contradicteurs ci-présents : tes objectifs projectivement ad forum. Descendre ainsi le médium dont on use allègrement n'est pas piqué des hannetons, mon [censuré] sartrien d'amour.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honnêteté. Droiture

Message  Kal' le Mar 12 Déc 2017 - 13:59

Tu n'as jamais lu le Chêne et le roseau, garnement.
avatar
Kal'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honnêteté. Droiture

Message  Avis' le Mar 12 Déc 2017 - 14:01

Je le connais par coeur.  Sacré chêneroseau va ! *Lol*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honnêteté. Droiture

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum