Doit-on remplacer "homme" par "humain" dans la déclaration des droits de l'homme ?

Aller en bas

Doit-on remplacer "homme" par "humain" dans la déclaration des droits de l'homme ?

Message  Golem le Ven 27 Juin 2014 - 21:42

kercoz a écrit:Le problème des femmes est que très tôt , elles ont certainement été les premières a subir une spécialisation et ce , même avant le paléo. La spécialisation induit énormément de dégâts collatéraux  du fait qu'elle classe les population en groupes distincts , donc un rapport de pouvoir non hiérarchisé sur l'individu , mais sur le genre ou l' age ou la santé. Mais une société équilibrée ne semble pas brutalisé ses membres  considéré comme inférieurs sur certains critères



Une société qui considère que certains de ses membres sont inférieurs à d'autres est une société déséquilibrée aux lois injustes. Les supposés inférieurs sont toujours spoliés de leurs droits naturels.

Pensez vous que certains humains sont supérieurs à d'autres ?


Dernière édition par Golem le Ven 27 Juin 2014 - 23:23, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on remplacer "homme" par "humain" dans la déclaration des droits de l'homme ?

Message  Kercoz le Ven 27 Juin 2014 - 22:36

Golem a écrit:

Pensez vous que certains humains sont supérieurs à d'autres ?
Bien sur . Sinon quel ennui!
Notre valeur est différente d' un individu à l' autre, d' une époque à l' autre d' un genre à l' autre .
La recherche de l' égalité est trompeuse . Pour la parité , il ne faudrait pas fixer à 50 % le quota des femmes dans une assemblée , mais plutôt par ex à 40% , ce qui les autoriserait à atteindre 60% dans certains cas conjoncturels .
Je pratique parfois encore l' escalade . Dans une codée il n' y a jamais de démocratie. Il ne viendrait pas à l' idée pour des grimpeurs de voter! chacun sait qui DOIT prendre la tête globale , Qui doit décider , Qui doit passer en tête en dalle , qui en surplomb ...celà va "sans dire" .
Même celui qui fait la bouffe sait que c'est a lui de la faire ! seule la vaisselle peut poser problème.
Dans un atelier traditionnel de menuiserie , c'est pareil , les hiérarchies sont croisées . Une démocratie qui voudrait "singer" ce processus naturel complexe, dvrait multiplier les hiérarchies et celles ci devraient varier en terme de pondération ou "poids" selon les conjonctures , l' époque , les saisons etc ......Le centre de gravité d' une chaise est souvent situé HORS de la masse de la chaise . C'est un endroit virtuel comme est virtuel le lieu de pouvoir et de décision d' un groupe . D' ou la robe que beaucoup souillent en dépassant l' obligation stricte de l' "incarnation" du rôle qui leur est confié.
Quelque soit son espèce un individu aura ses places dans les hiérarchies . Et l' agressivité sera circonscrite a ses voisins immédiats ( le 5e menace le 4e et prend garde au 6e......mais il est protégé par le 3e que le 4e menace etc ....domination soumission négociations fabriquent une hierarchisation au plus juste des réalités des valeurs ...mais ce modèle , en usage chez tous les vivants , ne fonctionne plus chez nous du fait de la dé-naturation des groupes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on remplacer "homme" par "humain" dans la déclaration des droits de l'homme ?

Message  Golem le Ven 27 Juin 2014 - 23:20

Dans une cordée, c'est le ou la plus expérimenté qui passe devant, ce n'est pas une question de genre, c'est une question d'expérience.
Si vous prenez une guide, c'est elle qui passera devant, pas vous.
Est ce que cela fait des femmes guides des êtres supérieurs à vous ?
Dans la pratique de l'escalade, oui, dans l'absolu, non.

Que l'un soit plus fort que l'autre ne fait pas de l'autre un inférieur dans l'absolu.
Si deux ne sont pas égaux en force, il y a un faible et un fort, c'est une différence physique, cela ne permet pas de dire que le fort est un être supérieur.


Quand on parle de l’espèce humaine, il n'y a pas de hiérarchie entre les individus.

Les hommes qui pensent que les femmes sont inférieures aux hommes sont des hommes qui ont peur des femmes.
L'agressivité est provoquée par la peur.
La peur est provoquée par le manque de confiance en soi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on remplacer "homme" par "humain" dans la déclaration des droits de l'homme ?

Message  Malcolm le Mar 7 Juin 2016 - 22:31

Il est évident que chaque individu doit être reconnu & respecté pour ses empowerments personnels, sans distinction de sexe ni toute autre discrimination. C'est la base de tout sain aristocratisme instinctiviste.

Pour autant, instinctivistement, spécialisation millénaire ou non, l'homme est statistiquement supérieur à la femme athlétiquement & mentalement, et ce ne sont pas les statistiques en milieu scolaire qui y changeront quelque chose : 95% de femmes dans le milieu, c'est donc 5% de chances pour un jeune homme d'apprécier/se reconnaître- dans son environnement surféminisé en l'absence du "couple éducatif", comme disent les gens du métier. Au-delà, quand on atteint les hautes sphères, on retrouve néanmoins une parité voire une majorité masculine - qui certes peut s'expliquer pour des raisons coculturelles & jalousies dommageables. Au reste, le "pacifisme" féminin inhérent à sa constitution athlétique, rend les femmes plus aptes/appréciables, dans cette scolarité, tout simplement.

Par contre, là où les femmes ont un pouvoir massivement incontesté, c'est ès séductions masculines et investiture d'un homme en tant que père/tuteur : elles peuvent très bien empêcher ce processus d'investissement dans la démarche, réduisant la paternité/le tutorat masculin à néant, naturellement plus facilement dans l'enfance des jeunes. C'est énorme, et pas étonnant vues nos origines mammifères. "Les hommes sont si stupides" ... et c'est parfaitement normal, quand on n'a pas que l'illusion de sa propre puissance, que de ne pas tant développer de skills manipulatoires.

Alors, sans transition, je dis qu'on se moque éperdument de dire "droits de l'homme" ou "droits humains" : dans le premier cas, on accepte héréditairement l'origine du mot homme, latin homo, pour le genre humain, où homme se dit vir. Ensuite, je ferais juste remarquer que les latins patrimoniaux accordaient une énumération avec le dernier substantif, paritairement au plan grammatical, en disant par exemple : "un chat et une chatte sont belles". Cela ne changea rien à leur patrimonialisme. Donc les mots, les mots, les mots et les choses, les choses, les choses.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on remplacer "homme" par "humain" dans la déclaration des droits de l'homme ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum