Présentation

Aller en bas

Présentation

Message  cobralumiere le Lun 7 Mai - 23:02

Salut à tous,

Je suis un philosophe amateur et pas un grand technicien de la philosophie.
J'ai démarré la philosophie par un prof que j'aimais beaucoup et qui avait un logos très secudcteur. Sa notion fondamentale qu'il nous a transmise était pour moi l'idée de kairos, le moment opportun. Il y a une vision stratégique du kairos mais aussi une vision providentielle. C'est cette dernière qui m'a toujours étonné. L'idée que la providence et la sagesse aient un côté transcendant via le hasard des situations et immanent avec la rencontre providentielle. Après avoir beaucoup parcouru Debord et son questionnement sur les situations, notamment son idée de la dérive, mon questionnement intérieur m'a amené à croire que chaque situation possède un potentiel ou des potentiels de sagesse positive que l'on est en mesure nous humain de décoder de bon coeur.
Aussi ce questionnement sur les situations, a aussi débouché sur un questionnement sur le cinéma puis timidement le théatre où des situations ou des personnages m'ont paru à la fois caricaturés et dans lesquels les issues des situations proposées étaient souvent binaires et rééductrices et réactionnaires et idéologiques.

J'ai réfléchi à la démarche à suivre pour ne heurter pour ma troisième venue sur ce forum mes interlocuteurs. Je crois que je vais essayer de pratiquer une dialectique socratique avec de courtes réponses et de courtes questions. Après avoir exposé mon point de vue sur un sujet, je proposerai avec l'accord de mon interlocuteur ou mes interlocuteurs de me faire douter de mes points de vue par de courtes questions auxquelles je devrai répondre, puis à mon tour de les faire douter du leur par le même système ou l'inverse.

Avec ce discours questionnant, la possibilité de trouver une réponse constructive pour tous les interlocuteurs est plus grande que l'exposé réthorique ou que la remise en cause du discours de l'autre. Car plus est longue l'intervention, plus grande est la possibité de non-écoute et de malentendus.

J'espère bien trouver des kairos dans les discussions auxquelles j'essairai de participer. Encore faut-il que j'y mette plus d'adresse que les fois précédentes.


Dernière édition par cobralumiere le Lun 7 Mai - 23:47, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message  Mal' le Lun 7 Mai - 23:10

Rebienvenue, donc, Cobralumière *Héhéhey*

Sur le kairos, y a-t-il du machiavélianisme, aussi (suivre) ?
avatar
Mal'
LibertéPhilo


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2350-reglement#45697

Revenir en haut Aller en bas

Re : Présentation

Message  cobralumiere le Lun 7 Mai - 23:46

Merci pour ton accueil.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message  Invité le Mar 8 Mai - 1:24

Bienvenue *Merci*
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message  Kenshin le Mar 8 Mai - 9:53

bienvenue !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message  LibertéPhilo le Mar 8 Mai - 10:02

Bienvenue, bienvenue, bienvenue.
cobralumière a écrit:Je suis un philosophe amateur et pas un grand technicien de la philosophie.
Philo-sophe => Amateur-(de)-sagesse.
Philo-sophe amateur
=> Amateur d'amateurisme-(de)-sagesse.

Technicien => Personne d'art & métier (tekhnè)
Grand technicien de la philo-sophie => Personne de grand art & métier, professionnelle experte, d'amateurisme-(de)-sagesse.

Voit-on où je veux en venir ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message  cobralumiere le Mar 8 Mai - 14:26

Kenshin, Keigo et LibertéPhilo, Merci pour votre accueil.

Je vais tâcher de prendre avec philosophie, là où veut en venir LibertéPhilo et developper ma maladroite phrase.

Un philosophe amateur peut aussi s'entendre comme celui qui aime deux foix la sagesse. Car la philo ou la philia, peut se traduire comme l'amour ou l'amitié de la sagesse. On peut être amant ou ami de la sagesse et être un amateur de philosophie, celui qui aime aimer la sagesse, sans être un technicien ou un logicien de la philosophie. Je ne vois pas ce qui serait péjoratif à être un amateur de philosophie sans en être technicien étant donné que la sagesse est présente en dehors de la littérature philosophique, au coin de la rue, dans la campagne, dans nos rencontres et dans les situations que nous vivons.

Je vais définir à mon tour, LibertéPhilo.

Philo ou philia pour moi c'est l'amour ou la philia l'amitié; du gr. philein, aimer.
L'amateur est celui qui aime;  du latin amator (« celui qui aime », « libertin », « amoureux ») → voir amo
Nous avons donc un mot grec et un mot basé sur  le latin.
Mais nous retrouvons bien avec amateur de philosophie, celui qui aime aimer la sagesse.

Le sens  péjoratif du mot amateur, ne m'a pas piqué les yeux. Peut-être qu'un esprit aristocratique mal tourné peut l'entendre comme cela. Non, je rigole.
C'était juste pour dire que je n'étais pas un specialiste comme un professeur ou un universitaire qui possède une grande tekhné comme l'art du dicours et l'art de faire passer ses interlocuteurs et de jeunes arrogants pour des demeurés.

Vous tendez à laisser penser que les deux parties de la phrases sont équivalentes ou pire s'exagereraient l'une et l'autre.

Je ne suis pas d'accord.

Alors qui est pour vous "le grand technicien" de la phrase que vous citez ?

Il fait faire preuve d'un certain sens du distinguo (voir du dinstingué, ce qui éviterait de heurter inutilement par manque de classe, celui qui ferait preuve de moins de philosophie que moi), et simplifier logiquement sans passer par le sens péjoratif d'amateur, qui n'est que une définition seconde du mot amateur.

(Notez que c'est vous qui introduisez le terme d'amateurisme qui était absent de ma présentation. Vous vous meprenez sur le sens de ma phrase avec vos propres définitions, sans mauvais jeu de mots, cela fait un peu amateur, voir "amateuriste")

Donc, je reprends mes définitions: amateur de philosophie, celui qui aime aimer la sagesse,
technicien de la philosophie, celui qui possède une technique ou une expertise de l'amour de la sagesse.

C'est vrai que pour moi, le mot péjoratif n'était pas dans amateur mais plutôt dans technicien. Je laissais implicitement sous entendre que le technicien n'est souvent qu'un logicien qui nous entraine dans des discussions creuses mais non sans humour, mais bien loin de l'amour de la sagesse.

Vous voyez où je veux en venir ?

LibertéPhilo: Liberté d'aimer, etymologiquement parlant donc j'imagine liberté d'aimer la sagesse comme on l'entend, non ? En amateur, technicien ou en passant,

et même en hierachisant pourquoi pas, en "Grand technicien de la philo-sophie => Personne de grand art & métier, professionnelle experte, d'amateurisme-(de)-sagesse" que je ne suis pas (puisque j'ai prétendu ne pas l'être et ne me considère pas de la sorte), mais qui nous permet d'avoir cette charmante mise au point.

***

LibertéPhilo,

Je n'arrive toujours pas à voir où vous voulez en venir, j'ai posté un message.

Mais je me rends bien compte que pour des définitions, il y a tellement de polysémie et de sous-entendus possibles, que ça me dépasse.

LibertéPhilo a écrit:Philo-sophe => Amateur-(de)-sagesse.
Philo-sophe amateur => Amateur d'amateurisme-(de)-sagesse.

Technicien => Personne d'art & métier (tekhnè)
Grand technicien de la philo-sophie => Personne de grand art & métier, professionnelle experte, d'amateurisme-(de)-sagesse.

Tout d'abord pourquoi les carrés des deux définitions sont synonymes d'amateurisme alors que cela devrait être le contraire logiquement.

Ensuite, la Personne de grand art & métier, professionnelle experte, d'amateurisme-(de)-sagesse a un genre opposé à l' Amateur d'amateurisme-(de)-sagesse. C'est qui la professionnelle experte, d'amateurisme-(de)-sagesse. c'est la reine de la ruche ?

Enfin, je l'ai défini un philosophe n'est pas un amateur de sagesse, mais un ami de la sagesse. La sagesse n'est ni un sport, ni un art, ni quoique soit d'autres; c'est strictement la sagesse.
Donc, je dois interpréter votre deuxième définition péjorativement, comme me visant personnellement. OK, pas de souci.
Mais puisque j'ai dis que je n'étais pas un grand technicien, et que je patauge pour comprendre votre technique, qui m'embarque dans un questionnement logique absurde où je peine à trouver la sagesse.
Si je mets de côté, l'interprétation péjorative, de mon côté; c'est que vous laissez entendre que j'aurai laisser sous entendre que être un grand technicien était péjoratif, or c'est un malentendu.
Mais si c'est vous voyez le grand technicien de manière péjorative, alors vous allez dans un sens qui n'était pas le mien.
Dans les deux cas, c'est l'interprétation péjorative et ironique qui créent la polysémie de vos définitions alors que je crois que mon intention était autre. C'était peut-être de la fausse modestie, mais c'était clair, je revendiquais ne pas être un expert en philosophie.
D'une certaine manière, le grand technicien comme je l'ai sous entendu pourrait plus se rapporter à vous, or je n'attaquais personne. Mais alors vous n'auriez pas défini grand technicien de cette manière péjorative.
D'où, ce que je constate, c'est qu'avec de l'humour, et des définitions à double sens, vous semblez semer plus confusion que de clarté.
C'est pourquoi, je ne vois toujours pas où vous voulez en venir étant que mon rapport avec la sagesse ne concerne en aucun cas une Personne professionnelle experte, d'amateurisme-(de)-sagesse, mais plutôt l'avis d'expert, ou de grand technicien de l'amitié avec la sagesse ou même mieux je peux essayer de penser par moi même avec d'autres simples amis, comme moi, de la sagesse, et me passer, et de la Personne professionnelle experte d'amateurisme-(de)-sagesse et des techniciens ou autres architectes et arpenteurs convertis et contentés de l'architecture technique de la philosophie présente et passée.

Ps: Je ne suis pas catholique, et la philosophie papale ou pontificale, toute la scolastique, ainsi que l'inquisition et le questionnement primitif des inconscients type inquisition feutrée m'ennuient profondément et je ne vois rien de sage dans un grand prêtre qui prêche la charité qui habite une cité de marbre et d'or. A moins que certains philosophes aient fait allegeance à ce convertisseur de foi en sincère en foi morbide, ce destructeur d'âme, nihiliste qui deteste ce monde, et qui avec sa haine d'usurpateur et d'esclave voudrait faire courber l'échine à tout être pensant. Je ne veux certainement pas m'inspirer de leurs techniques même éprouvées par des siècles de techniques de contrôles mental et de questionnement primitif des inconscients pour me rapprocher de la sagesse;
Je suis définitivement du côté des grecs antiques contre les romains impériaux, catholiques ou catholiques impériaux. Même si c'est, pour certains, le côté des perdants. Dussé-je avoir plus de 12000 ans de retard, au niveau de la technique. "C'est nous qu'on ose méditer de rendre à l'antique esclavage."

Mais je vous remercie encore de votre accueil LibertéPhilo.

OK

Je n'interviendrais pas quelquesoit votre réponse si il y en a une. Si il y a une réponse, soit j'ai vu ou aperçu ce que vous vouliez dire et vous allez contre attaquer, ce qui sera stéril. Soit, je patauge depuis deux messages et l'harmonie et la clarté feront suite à ce bref moment de confusion et de discorde par la rectification où plutôt la précision de là où vous vouliez en venir.

OK

En tous cas, j'ai trouvé le fait de chercher à ce que vous vouliez dire assez marrant et divertissant quoique peu philosophique. Donc, merci.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message  Mal' le Mer 9 Mai - 20:39

cobralumière a écrit:En tous cas, j'ai trouvé le fait de chercher à ce que vous vouliez dire assez marrant et divertissant quoique peu philosophique. Donc, merci.
Peu philosophique ?! Peu philosophique ?!? Et que faisait Socrate, cité en volonté de démarche de ta part, plus haut - - -
Au reste, je demandai (sans réponse) :
Mal' a écrit:Sur le kairos, y a-t-il du machiavélianisme, aussi (suivre) ?
avatar
Mal'
LibertéPhilo


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2350-reglement#45697

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message  LibertéPhilo le Mer 9 Mai - 22:20

Tout ce que je disais, c'est qu'il y avait contradiction à être expert ès amateurisme.
Le philosophe est celui qui ressort, se donne du ressort, a du ressort, ententivement. C'est-à-dire qu'il ne se cantonne pas à sort-ir les ententes/entendements pratiques - pratiques au sens de disponibles, trouvés, communs, usités.

Ainsi, il fait ressort-ir leur praticité - disponibilité, trouvaille, communauté, usage. La philosophie n'est pas praticiste, quoiqu'elle soit la pratique de la pratique, un re-tour sur tous nos tours, un re-sort quant à notre sort.
Comment serait-elle autre chose qu'un amateurisme ? comment y aurait-il expertise ? Toute expertise est déjà une pratique constituée, qui vaut peut-être qu'on philosophe sur son compte, mais ayant perdu son caractère philosophique actif.

Si vous en êtes là de l'amateurisme, vous philosophez. Sinon, vous pratiquez voire - pire - ânonnez.
Inutile d'être aussi modestement obséquieux qu'on refuse de dire qu'on philosophe quand on philosophe, quoiqu'on ne soit pas encore philosophe reconnu, mais certainement philosophant.
Le philosophe reconnu, c'est celui qui présente suffisamment d'originalité intellectuelle et scripturale (il faut communiquer sa pensée, l'écrit est le moyen le plus stable).

La suite, à poursuivre sur le topic approprié : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t463-qu-est-ce-que-la-philosophie-hypotheses#45835

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message  cobralumiere le Jeu 10 Mai - 1:18

Merci pour votre réponse LibertePhilo.

Malcom,
En fait, j'espère que tu vas me croire, j'ai pas compris non plus ton allusion. A part, le lien avec le kairos stratègique, ou utilisé de manière machiavèlique.
Mais, ce kairos qui serait négatif ne m'a pas posé question.
Pour l'instant le kairos qui m'intéresse c'est le kairos providentiel, celui qui permet par une rencontre ou une situation, q'un élément exterieur que l'on envisageait pas améliore  positivement.
Après si il y a machiavélisme, il y a une intention avant l'opportunité, qui n'existe pas dans le kairos positif, je trouve.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message  Mal' le Jeu 10 Mai - 12:44

Aïe aïe aïe ! qu'il est rude, de lire machiavélisme au lieu de machiavélianisme, comme j'écrivais ! ...

Je te renvoie là (suivre), où tu pourras renoncer à pareille malversation que de dire Machiavel machiavélique.
Une personne qui dit le plus vraisemblable quant à la marche du monde, est une personne qui s'attire l'ire de ceux qui le mettent en marche. Aussi Machiavel s'attira-t-il l'ire de l’Église et des rois chrétiens, quand il ne fit que compulser ce qu'ils faisaient tous sans "trop" vouloir le savoir. Cela reste vrai en nos jours post-chrétiens, aussi : les dirigeants étatico-entrepreneuriaux ne veulent pas bien savoir ce qu'ils font, et stigmatisent ceux qui le leur disent.

Mais bref, la suite sur le forum dédié à Machiavel (suivre).

Au plaisir
avatar
Mal'
LibertéPhilo


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2350-reglement#45697

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum