"La science est elle infuse ?"

Aller en bas

"La science est elle infuse ?"

Message  Kenshin le Jeu 17 Mai 2018 - 19:02


Bonjour,

En fait, j'ai définis l'Idée, cette Essence,  comme une capacité à organiser (de) la pensée.  Qu'elle différence avec l'intelligence et la conscience ?
L'intelligence servirait a fabriquer ( sens Bergsonien) créer des concepts : de la pensée qui va s'organiser en idées. ( pas Idée avec un grand I) .
La conscience :  on reprend la definition kantienne :
L’idée serait peut-être la relation, ce qui relationne la conscience réfléchie et immédiate chez kant ?
1. La conscience immédiate : elle est celle qui accompagne les actes du sujet : avoir conscience de quelque chose
2. La conscience réfléchie : celle dans laquelle le sujet se pense lui-même comme conscient de quelque chose.

Ce qui compte c'est que l'on sait que la pensée est déjà présente dans la définition de la conscience. C'est ce qui la différencie de l'Essence qui, crée la pensée, les idées.
On peut comprendre que l'on croit que l'essence, pour certains,c'est l'âme.
Donc, on en vient directement à réfléchir sur le caractère naturaliste de la pensée philosophique.  Si a priori on est quelque chose ( une nature humaine) alors ce que l'on n'arrive pas à définir , exemple l'Essence ( mais que l'on nomme) alors ce que l'on nome est définissable . La perversité s'opère sur le fait que nommer quelque chose par rapport à la nature humaine va le différencier d'une définition genre: non nommable. En gros l'Essence est comme beaucoup de choses sur lesquelles on ne peut peut poser de définition. Mais au lieu de prendre un terme générique et dire : "on ne sait pas", il faut absolument les définir.

Bref. On a une capacité qui est de la matière. Cette matière, on l'appelle biologie parce qu'elle a cette capacité à exprimer le vivant . elle est organique. Attention la gravité est capacité. La matière non vivante est capacité. La matière organique capable, est-elle , conscience?
On a donc la chronologie suivante :  matiere  -->matière organique --> vivant ---> Essence ---> conscience...

Ça ne démarre pas de l'intelligence de l'homme , ni de la conscience., ni de l'essence... ça démarre d'ou on sait d'ou...on sait un peu quand même : matière... ne pas savoir d'ou vient la matière ça ne veut pas dire ne pas savoir d'ou l'on vient.  Parce que la matière organique, organisée, on sait d'ou elle vient...de l'univers.

Reprenons : on a une capacité biologique dans notre cerveau. Qu'est-elle ? Elle peut créer mais tant qu'elle a rien créée on sait pas ce qu'elle est. Donc, quand elle créée, on sait ce qu'elle est. Mais quand elle créée pas, on sait pas ce qu'elle est. Comme le temps et la durée ?
Mais on  a quand même nos gênes...dans ce truc qui est rien parce qu'on sait pas ce que c'est et qu'on l'appelle, rien  ...y'a nos gênes... ils sont tous différents dans un truc qu'on a tous en commun...et qui ont tous, nos gênes, un truc en commun mais reste différent parce qu'ils ont pas tout en commun...c'est le vivant...donc notre "nature" elle est : le vivant. Indépendante de notre jugement ? Elle va être celle qui va nous permettre de juger.  Se jugera-t-elle , elle-même ?
Notre Essence , elle est vivante ( matière biologique) et capacité. La vivant, l'organique, c'est un capable.
Rappel :  Attention la gravité est capacité. Elle n'a pas dirons nous, une mémoire dynamique, propre a elle-même qui lui permettrait , d'agir sur elle-même. La matière non vivante est quand même capacité, puisque ça mémoire est phénoménale. La matière organique capable, est-elle conscience, alors?

Bref. l'Idée c'est accepter "l'idée" que la vie peut être avant la conscience, sans conscience. Et ça nous dérange...vous voyez ce que je veux dire ? *Blase*

Kenshin

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum