Manifestation holistique

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Manifestation holistique

Message  Golem le Mar 1 Juil 2014 - 20:22

Je me propose ici de faire la démonstration de l'existence phénoménologique du principe du holisme.


Si vous avez un bocal transparent  rempli de cailloux de différentes tailles et que vous vous trouviez dans un champ de pesanteur, si encore, non content de cela, pour bien faire, vous vous secouez le bocal sans discontinuer, alors vous verrez vos petits cailloux descendre et les gros cailloux monter dans votre bocal.

Voila: quand on secoue, cela provoque des déplacements et supprime l'équilibre statique, les gros cailloux montent et les petits descendent.

Pourtant, tous vos cailloux, dans votre bocal, sont fait du même matériau et ont la même masse volumique, alors, pourquoi les cailloux deviennent ordonnés et ne restent-ils pas mélangés ?


Parce qu'il y a de petits trous dans les paquets de petits cailloux et de gros trous dans les paquets de gros cailloux.
Après que le bocal ait été secoué et ordonné, si l'on calcul les masses volumiques des cailloux en haut et en bas du bocal, on constate que la masse volumique des paquets de petits cailloux est supérieure à la masse volumique des paquets de gros cailloux (probablement à cause de la masse volumique des paquets de petits trous versus la masse volumique des paquets de gros trous  :cyclops: ).


Ma thèse sur le holisme:
Alors que des cailloux sont mélangés dans un bocal secoué dans un champ de pesanteur, l'univers reconnait qu'il existe des paquets de cailloux non mélangés.
La future masse volumique des ensembles d'objets arrangés détermine le déplacement des objets unitaires lors des mouvements.
Les ensembles sont plus que les parties qui les composent et l'existence réalisable de chaque ensemble conduit aux actions menées par ses parties pour le constituer ou le reconstituer, ceci afin que l'ensemble soit pourvu de toutes ses parties.

Le holisme ne subsiste pas que dans les consciences, il existe avec la matière et il est au delà de la matière.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Golem le Mar 1 Juil 2014 - 20:41

Quand on se secoue le bocal dans un champ de pesanteur de valeur nulle ( *Soupçonneux* ), le bas se trouve vers l'extérieur du bocal et le haut se tourne vers l'intérieur.

Question: cette affirmation reste-t-elle vraie quand il n'y a pas de cailloux dans le bocal ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Malcolm le Sam 7 Mai 2016 - 23:29

avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Golem le Dim 8 Mai 2016 - 2:59

Non.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Golem le Dim 8 Mai 2016 - 3:29

Le chaos nécessite au moins deux oscillateurs ou trois attracteurs.
L'ordre et le chaos matérialistes sont deux aspects du même phénomène déterministe.
Le chaos s'organise, l'ordre est organisé.

Le bocal vide est un seul oscillateur, le secouer provoque une oscillation sans générer une quelconque organisation de quoi que ce soit.


Question: Quelle est la forme d'un litre d'eau ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Malcolm le Dim 8 Mai 2016 - 13:45

Golem a écrit:Non.
*Lol*

Tu pars sur une épistémè de cet ordre. Mais l'ordre, c'est toi qui l'enregistre en le percevant, donc qui l'invente ! (latin invenire, introduire, faire venir dedans - dedans le monde)
Je comprends que cela te fasse l'effet d'une réalité-en-soi, certes, mais je dis que tu te piques de ta propre faculté d'harmonisation entendue.
Après, c'est une perspective, sans conteste, de même que j'en ai une.

Je suppose que la forme d'un litre d'eau dépend du milieu, mais d'abord de son percepteur.

David Hume te ferait une bonne cure d'antidéterminisme.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Golem le Dim 8 Mai 2016 - 16:57

Je dis que la forme du litre d'eau dépend autant du bocal - ou de l'absence de bocal - dans lequel il se trouve que des particules qui constituent le litre d'eau.

Je ne crois pas qu'une cure d'antidéterminisme serait bonne pour moi, rien que le mot me fait peur.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Malcolm le Dim 8 Mai 2016 - 17:38

Si donc c'est la peur, qui fonde ta conscience et ton espèce de rationalité, tu es épiquement mal barré. Ce serait donc la peur, l'instinct qui gouverne ton philosopher ! *Lol* ... tout le contraire de mon courage !

Cela ne me surprend guère, de la part d'un stoïcien-like.

Mais, pour être raccord avec ce topic de Manifestation holistique, je devine que ton holisme provient d'un besoin de sécurisation dans le tout, d'un sentiment océanique, pour quoi tu te confortes en égrainant physiciennement les cailloux de ton bocal expérimental :pirat:

Tu serais un genre de consciencieux de l'esprit.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Golem le Dim 8 Mai 2016 - 21:34

Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi.

Empreinté au Bene Gesserit, religion inventé par Franck Herbert.

Je ne suis pas un religieux mais je suis un croyant et j'aime prier. Je connais un tas de prières en grec biblique, je trouve très esthétique de psalmodier le ''pater hemon''.  
Je crois en l'existence des Dieux. Mon déterminisme m'interdit de croire que le hasard est un principe mais je m'arrange avec la pensée magique.
Je refuse toute idée de religiosité me concernant, je ne dis pas cela pour me justifier mais pour ne pas te laisser parler à quelqu'un que je ne suis pas quand tu me parles. Je ne vois pas le rapport entre affirmer son identité et se justifier. Je n'ai pas besoin de me justifier devant toi car tu n'es pas mon juge. Je ne te juge pas non plus, te justifier devant moi serait une perte de temps, mais si tu me dis pourquoi tu fais les choses je vais apprendre à te connaitre. Apprendre les choses c'est connaitre du relatif, apprendre les personnes c'est connaitre de l'absolu.

La peur existe, le courage c'est d’affronter la peur.
Celui qui ne connait pas la peur n'est pas courageux il est inconscient.

Cela fait longtemps que je suis engagé sur la voie du stoïcisme. Je n'aimerais pas me rendre compte que je me suis fourvoyé. Quand on me propose de changer de voie en me disant que cela pourrait être bien j'accepte avec courage de me remettre en cause, je permets à la peur de m’être trompé de voie de passer en moi.

Ce qui fait que je suis engagé dans le stoïcisme c'est l'espoir de bien faire.
Ce qui fait que je me remets en cause de façon régulière c'est la peur de mal faire.

Je ne vois pas comment on pourrait être courageux sans connaitre la peur.
Quand je ressens la peur j'ai le courage d'affronter mes peurs. Quand je ne ressens pas la peur je poursuis mes passions poussé par le désir et la curiosité sans avoir besoin de faire appel au courage. Je n'ai pas besoin de courage pour travailler parce que je n'ai pas peur de travailler, je le fais naturellement en étant animé par mes passions.

Quelle est la sorte de courage qui t'anime si tu ne connais pas la peur ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Malcolm le Dim 8 Mai 2016 - 22:38

Ce qui fait que je suis engagé dans le stoïcisme c'est l'espoir de bien faire.
Ce qui fait que je me remets en cause de façon régulière c'est la peur de mal faire.
Cette bienfaisance et cette malfaisance, de quoi tiennent-elles, sinon d'une morale particulière, posant un bien et un mal relativement à des mœurs ?
Mais le problème n'est pas là : le problème est que tu as choisi le stoïcisme dans l'optique d'un bien en soi, que je ne vois nulle part. Or, normalement, ce serait du choix stoïcien que devrait découler ton bien et ton mal, ou bien de tout autre situationnement existentiel dans lequel le stoïcisme ferait cohéremment joli.

Au reste, sur le courage ...
Et sur la religiosité ...
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Golem le Lun 9 Mai 2016 - 9:37

C'est la morale qui dépend du bien et du mal et non pas le contraire.
Le bien et le mal n'existent pas en soi, ces notions relèvent de l'esthétique.
La morale des animaux découle de leurs mœurs, les mœurs des humains découlent de leur morale.
Libre à toi de devenir humain.

Je n'ai pas choisi le stoïcisme.
Le stoïcisme m'a choisi.
La liberté consiste à accepter la vérité ou bien le rejeter, cela ne change rien à la vérité mais cela change l'individu.
Ma liberté consiste à accepter mon destin.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Malcolm le Lun 9 Mai 2016 - 14:06

Golem, je vais en rester là.
Trop d'assertions dites avec l'innocence de l'évidence pour tenir dans cette petite conversation.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Golem le Lun 9 Mai 2016 - 15:57

Une conversation implique un échange d'information, je ne crois pas que tu ais été capable d'apprendre quoi que ce soit de notre dialogue.
Je ne suis pas un innocent, je te parle à toi, je ne parle pas pour toi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Malcolm le Lun 9 Mai 2016 - 16:28

Tu n'es pas un innocent, ton moralisme le confirme, mais j'apprends que je suis un impotent ! :pirat:
C'est la morale qui dépend du bien et du mal et non pas le contraire.
Donc d'un bien & mal en soi : prouve-me-les.
Le bien et le mal n'existent pas en soi, ces notions relèvent de l'esthétique.
Un en-soi esthétique ?
La morale des animaux découle de leurs mœurs, les mœurs des humains découlent de leur morale.
Les mœurs des animaux découlent de leurs instincts, tout comme l'animal-homme. Leur "morale" est minimale, inhumaine, en tant que l'humain est institué par la culture (Hobbes).
Libre à toi de devenir humain.
Je ne m'en prive pas, comme tu vois.
Je n'ai pas choisi le stoïcisme.
Le stoïcisme m'a choisi.
Tout ce qui est intellectuellement animiste. Donc finalement assez stoïcien, à la base. Ce qui renverse tes assertions.
Mais tu peux croire savoir ce que tu crois !
La liberté consiste à accepter la vérité ou bien le rejeter, cela ne change rien à la vérité mais cela change l'individu.
Qu'est-ce que la vérité ? J'ai ma puce à l'oreille à ce sujet ...
Ma liberté consiste à accepter mon destin.
On accepte pas son destin : on est son destin, et c'est destinalement que nous l'acceptons ou le renons, car c'est tout un de par le destin.

Bref, trop de moralisme pour moi.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Princeps le Lun 9 Mai 2016 - 18:03

De quel stoicisme te réclames-tu, Golem ? Comme les Libéraux, la diversité des courants pose problème lorsqu'on s'en réclame.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Golem le Mar 10 Mai 2016 - 2:45

Princeps a écrit:De quel stoicisme te réclames-tu, Golem ? Comme les Libéraux, la diversité des courants pose problème lorsqu'on s'en réclame.
Faut-il vraiment suivre un courant ?
Je me dis stoïcien parce que je suis me dis philosophe et que je considère valide les postulats du stoïcisme.
Si vous essayez de naviguer non pas en fonction du courant mais en fonction de votre but vous finirez par y arriver et vous serez fier de vous, ce qui vous procurera du bonheur.
Le bonheur n'est pas un but, c'est une destination. Vous êtes un véhicule, votre but, le sens de votre existence, c'est de véhiculer, si vous faites cela vous parviendrez à destination, si vous ne le faites pas c'est seulement que vous ne le faites pas encore, vous le ferez un jour.

Si vraiment cela pose un problème de ne pas pouvoir me coller une étiquette alors vous pouvez me considérer provisoirement comme un esthète stoïcien holiste libertaire existentialiste humaniste non révolutionnaire, dans l'ordre, en gros, dans le détail c'est un peu plus compliqué, cette nomenclature est incomplète et demain cela changera.
Il n'y a pas encore d'école pour cela, donc je me réclame de moi-même et de mon propre stoïcisme lequel englobe tous les stoïcismes possibles, ceux qui ont existé et ceux qui existeront.
Si vous croyez qu'il y a des propositions inconciliables entre les différentes variantes du stoïcisme donnez moi un exemple et je vous montrerai comment il dépend de moi seul de pouvoir les concilier à l'intérieur de mes considération personnelles. Il m'arrive de compléter les propos de mes prédécesseurs afin de les éclairer mais en disant plus je ne renie rien.

Par exemple Cicéron dit que puisque que le destin dicte seul le fait que tu guériras ou pas d'une maladie que tu as contracté il est inutile de faire appel au médecin. Cicéron pense que la présence du médecin est lié à la guérison. Quant à moi je trouve raisonnable de se soigner et je pense que la présence de la maladie est liée à la présence du médecin. Puisque nous sommes trois stoïciens il faut que ce que nous disons relève des mêmes postulats donc nous avons trois propositions contradictoires en apparence qui ne sont qu'un paradoxe dans le fond, il faut concilier les propositions. J'en conclu donc que c'est au médecin de venir a toi pour te guérir quand il juge son action utile. D'ailleurs je vous ferai observer que c'est le médecin qui est spécialiste des maladies et non le malade ce n'est donc pas au malade de savoir s'il doit faire appel au médecin ou pas. Je me sort de cette embrouille pataphysique en faisant la recommandation du dépistage des maladies, ce qui doit fatalement se mettre en place car les humains vivrons de plus en plus longtemps et en meilleur santé.
J'ai fait cette excellente prévision car outre mes qualités de philosophe je suis un adepte du calcul stochastique car je sais que ce qui est aléatoire n'a rien à voir avec le hasard. On peut calculer les probabilités de ce qui est aléatoire, on ne calcul rien de ce qui est hasardeux.





Malcolm S. Cooper a écrit: j'apprends que je suis un impotent !
Tout le monde est relativement impotent au fond de la caverne, think outside the box. Tu obtiendrais une meilleurs vision en intégrant un peu de relativisme.
J'ai l'impression qu'à chaque fois que tu me colles une étiquette tu crois que je suis absolument ce que tu dis. Si c'est le cas c'est une erreur, ce que tu dis de toi peut être absolu pour toi mais ce que tu dis des autres restera relatif à toi si c'est différent de ce ces autres disent d'eux même.
Tout est relatif de ce qui est relationnel, je ne conteste pas être pour toi ce que tu dis de moi mais je suis tout de même ce que je veux, j'ai abandonné toutes les autres sortes de liberté pour avoir celle ci, j'ai payé le prix et j'ai obtenu ma juste part.
Tout est relatif en dehors de ce que je suis pour moi même si je respecte ce que je suis et que je fais ce que je dois faire. Sachant que je suis ce que je décide d'être il suffit que cette décision soit actuellement respectable. Cela fait plusieurs conditions, c'est la complexité de l'existence.


Malcolm S. Cooper a écrit:
C'est la morale qui dépend du bien et du mal et non pas le contraire.
Donc d'un bien & mal en soi : prouve-me-les.
Si la cause universelle est le principe de tout une cause de quelque chose n'est pas forcément le principe de cette chose, tu confonds le tout et la partie. Par ce ''donc'' tu fais une conclusion absurde en te basant sur un sophisme fallacieux sous entendu et tu me demandes de prouver ta conclusion.
Ma réponse est: Non.
Ayant des velléités aristocratiques tu ferais mieux de te comporter un peu plus noblement si tu veux avoir de la prestance. Ne négliges pas les vertus de la maïeutique pour promouvoir ton omnipotence.

Malcolm S. Cooper a écrit:
Le bien et le mal n'existent pas en soi, ces notions relèvent de l'esthétique.
Un en-soi esthétique ?
Voila qui est de bon aloi, poser une question n'est jamais infâme et demander si une chose existe est toujours valide.
L'esthétique n'existe pas en soi car c'est un domaine de la philosophie mais la beauté existe en soi. La laideur quant à elle n'existe que de façon relative.
La vérité absolue est d'une beauté absolue et réciproquement, ceci est la destination récurrente de l'éternel retour dans l'unité de la monade divine, c'est la cause finale universelle.
Merci d'avoir posé cette question.

Malcolm S. Cooper a écrit:
La morale des animaux découle de leurs mœurs, les mœurs des humains découlent de leur morale.
Les mœurs des animaux découlent de leurs instincts, tout comme l'animal-homme. Leur "morale" est minimale, inhumaine, en tant que l'humain est institué par la culture (Hobbes).
Je pense que le corps n'est qu'un mouvement de la pensée, en cela Hobbes et moi n'avons pas les mêmes postulats de départ, par conséquent il est naturel que je le contredise.

Les mœurs des tous les mammifères découlent de leur culture, laquelle est très stable pour les non sapiens car ils ne savent ni lire ni écrire et la préhistoire évolue moins vite que l'histoire. N'ayant pas encore inventé la répartition des taches les mammifères non sapiens et non sociaux se jugent tous les uns les autres. Un loup qui voudrait manger de la proie qu'il a tué lui même avant que le dominant se serve serait banni de la meute. Cela n'arrive que très rarement parce que les mammifères non sapiens sont d'une grande moralité, s'ils ne sont pas stoïciens ils sont stoïques, en règle générale ils font ce qu'ils doivent faire.

On peut dresser n'importe quel mammifère non sapiens d'une espèce réputée sauvage pour en faire un animal de cirque afin de vous montrer que ce sont plutôt les humains qui obéissent à leur instincts et qui écoutent leur ventre bien plus que les mammifères non sapiens qui eux écoutent les commandements qu'ils reçoivent au moment de leur éducation.

Hobbes a-t-il une opinion sur la morale des animaux de cirque qui ont quitté l'état de nature ?
Ne confondez pas le particulier et le général, je ne dis pas qu'on peut faire un maître international d'échec d'un panda, mais on peut produire des loup végétariens qui ont pour ami des lapins. Quid de l'instinct du quadrupède prédateur carnivore dans ce cas là ?

Malcolm S. Cooper a écrit:
Libre à toi de devenir humain.
Je ne m'en prive pas, comme tu vois.
C'est ton destin, ni toi ni personne ne pourrait t'en priver.


Malcolm S. Cooper a écrit:Tout ce qui est intellectuellement animiste. Donc finalement assez stoïcien, à la base. Ce qui renverse tes assertions.
Mais tu peux croire savoir ce que tu crois !
Je ne comprends pas ce que tu as voulu exprimer ici.


Malcolm S. Cooper a écrit:
La liberté consiste à accepter la vérité ou bien le rejeter, cela ne change rien à la vérité mais cela change l'individu.
Qu'est-ce que la vérité ? J'ai ma puce à l'oreille à ce sujet ...
La vérité c'est que le bonheur existe en soi alors que la douleur est relative.

Malcolm S. Cooper a écrit:
Ma liberté consiste à accepter mon destin.
On accepte pas son destin : on est son destin,
Le destin c'est le karma, le karma c'est l'action.
Le destin du véhicule c'est de véhiculer.
Le véhiculage n'est pas le véhicule, c'est l'action du véhicule.
Ton action est conditionnée par ce que tu es et le milieu dans lequel tu te trouves.

Malcolm S. Cooper a écrit:Bref, trop de moralisme pour moi.

Je ne suis pas un moraliste dans l'absolu et donc je ne suis pas un moraliste, mais je suis un exemple.
Je ne suis un moraliste pour personne sauf pour ceux qui désirent suivre mon exemple. Es-tu toujours certain que je suis un moraliste pour toi ?  
Si tu te constitue mon disciple et que tu m'appelle ton maître à penser je te dirais quoi faire et je te dicterai ma morale, en attendant ce jour tu continueras de faire librement ce que tu veux en ce qui me concerne. Il ne faut pas confondre le fait que j'énonce ma morale avec ta croyance que je te dicte une morale qui est la mienne. Je ne suis pas ton enseignant hormis pour t'apprendre qui je suis, je ne te dis pas qui tu es ou qui tu dois être, ça je crois que c'est à toi de le définir car je suis existentialiste.
Si tu ne vois rien de philosophique là dedans c'est seulement parce que tu ne vois pas. Ceci est ta cécité. Un peu plus de relativisme t'apporterait un peu plus d'omnipotence.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Princeps le Mar 10 Mai 2016 - 8:22

Si vous essayez de naviguer non pas en fonction du courant mais en fonction de votre but vous finirez par y arriver et vous serez fier de vous, ce qui vous procurera du bonheur.
Que représente le courant ? La doxa ? Le destin ? La fortune ?
Le bonheur n'est pas un but, c'est une destination. Vous êtes un véhicule, votre but, le sens de votre existence, c'est de véhiculer, si vous faites cela vous parviendrez à destination, si vous ne le faites pas c'est seulement que vous ne le faites pas encore, vous le ferez un jour.
Le Bonheur n'est pas l'affaire des Stoïciens.
Il n'y a pas encore d'école pour cela, donc je me réclame de moi-même et de mon propre stoïcisme lequel englobe tous les stoïcismes possibles, ceux qui ont existé et ceux qui existeront.
Il y a eut des divergences de fond qui rendent la conciliation impossible. Notamment sur la question de l'égalité ( Blossius de Cumes / Panétius), de l'honnête et de l'utile (cf. Cicéron sur Diogène de Babylone et Antipater). J'attend ta synthèse avec impatience.

Effectivement, tu peux fort bien initier un courant qui t'es propre, et qui ne fais pas école. Ceci posé, il eut fallu définir ce qu'est ton stoïcisme. La lettre ne remplace pas la définition si j'ose dire. *Lol*
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Golem le Mar 10 Mai 2016 - 11:39

Princeps a écrit:
Si vous essayez de naviguer non pas en fonction du courant mais en fonction de votre but vous finirez par y arriver et vous serez fier de vous, ce qui vous procurera du bonheur.
Que représente le courant ? La doxa ? Le destin ? La fortune ?
Je parlais de cela :
Princeps a écrit:la diversité des courants pose problème
Comme c'est vous qui en avez parlé et que je vous répondais c'est à vous de préciser.
Comme je parlais du principe universel de courant, quand vous aurez précisé de quoi vous parliez vous constaterez que ce que j'ai dis est valable pour n'importe quel courant en particulier.

Seulement vous avez cité des contres exemples, la doxa est un courant mais le destin n'en est pas et je ne crois pas en l'existence de la fortune qui n'en serait pas non plus si cela existait en acte.

Au demeurant vous n'avez pas bien compris ma position, il me semble, je ne me réclame d'aucun courant stoïcien en particulier mais du stoïcisme  en général. Je nie l'existence en acte de différents courants philosophiques pouvant découler des mêmes postulats.


Princeps a écrit:
Le bonheur n'est pas un but, c'est une destination. Vous êtes un véhicule, votre but, le sens de votre existence, c'est de véhiculer, si vous faites cela vous parviendrez à destination, si vous ne le faites pas c'est seulement que vous ne le faites pas encore, vous le ferez un jour.
Le Bonheur n'est pas l'affaire des Stoïciens.
Ce n'est effectivement pas l'affaire mais le produit de l'affaire. En tant que stoïcien je ne cherche pas le produit, cela ne m’empêche pas de l'obtenir car je m'attache à mener mes affaires comme je crois devoir le faire.

Princeps a écrit:
Il n'y a pas encore d'école pour cela, donc je me réclame de moi-même et de mon propre stoïcisme lequel englobe tous les stoïcismes possibles, ceux qui ont existé et ceux qui existeront.
Il y a eut des divergences de fond qui rendent la conciliation impossible. Notamment sur la question de l'égalité ( Blossius de Cumes / Panétius), de l'honnête et de l'utile (cf. Cicéron sur Diogène de Babylone et Antipater). J'attend ta synthèse avec impatience.

Qu'est ce que vous croyez inconciliable sur le sujet de la liberté entre Blossius et Panétius ?
Qu'est ce que vous croyez inconciliable d'après Cicéron à propos de l’honnête et de l'utile entre Diogène de Babylone et Antipater ? (il y a une demi douzaine d'Antipater, du quel parlez vous ?)

Si vous dites seulement que la conciliation est impossible il me suffit de dire que la conciliation est possible pour vous contredire. D'après l'école du portique il est inutile de contre argumenter des affirmations non argumentés. Les stoïciens ne sont pas adeptes de la création de problème ex nihilo. Précisez quel est le problème ou alors il n'y a jamais eu de problème.



Princeps a écrit:Effectivement, tu peux fort bien initier un courant qui t'es propre, et qui ne fais pas école. Ceci posé, il eut fallu définir ce qu'est ton stoïcisme. La lettre ne remplace pas la définition si j'ose dire. *Lol*
Je suis d'abord un esthète, et je crois que la beauté existe en soi donc je ne la défini pas mais j'en fais la description.
Je n'ai pas pour but de fonder une école donc tout va bien pour moi. Si vous jugez que c'est un problème qu'il n'y ait pas d'école à mon nom c'est votre problème, pas le mien. Tentez d'abord de réglez vos problèmes vous même, si vous me demandez de l'aide je vous aiderai.
Je suis un exemple dans l'absolu, je ne tiens pas particulièrement à devenir un exemple relatif.

Je n'avais pas à définir le stoïcisme avant que vous me demandiez de le faire, puisque je devine qu'il y a une demande sous votre critique il me plait de le faire.

Je défini le stoïcisme comme étant une conséquence de l’esthétisme. L'esthétisme est la première philosophie, le stoïcisme vient juste après.
Ceci est mon exposé.

Avez vous des questions ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Princeps le Mar 10 Mai 2016 - 11:53

:roll:. J'en resterai là.

Princeps a écrit:Il y a eut des divergences de fond qui rendent la conciliation impossible. Notamment sur la question de l'égalité ( Blossius de Cumes / Panétius), de l'honnête et de l'utile (cf. Cicéron sur Diogène de Babylone et Antipater). J'attend ta synthèse avec impatience.
Voilà mes arguments. Il te reviens soit de démontrer qu'il n'y a pas d'opposition, soit de te renseigner - je n'entends pas fournir d'effort pour qui pense ne pas avoir besoin de mon secours  ;).

Moi qui pensais que le stoïcisme se fondait sur une éthique individuelle... Dans la même veine, je pensais que le stoïcisme s'attachait à l'ataraxie.. mais c'est en fait traduisible par Bonheur. J'en suis bouleversé.
Je suis par contre rassuré de savoir qu'il existe un stoïcisme en "général", comme il doit exister un libéralisme "en général" et un socialisme "en général". Je craignais que les désaccords soient porteur d'avancées... Nivellement par le bas quand tu nous tiens...

*Le désaccord porte sur l'égalité, pas la liberté.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Malcolm le Mar 10 Mai 2016 - 12:57

Quand pour te répondre Princeps, je lis un tel maelström golumique, je dis qu'ontologiquement - à la heideggerienne - Golem est obscurcit, et que son être-Là est dans une inanthenticité telle, qu'il prend l'On pour un être-vers-la-mort, soit erronément à la camusienne, et que tous ses logologues sont des faux-fuyants par le sens-énonciatif, abstraction faite des sens-référentiel & -accomplis, qui le conduiraient vers l'authenticité d'un réel être-avec -au-monde ; mais, prenant des vessies pour des lanternes, il n'est- jamais que -dans-la-moyenne, soit le new age de Raphaël Liogier dans Vers une Religion globale, l'individuo-globalisme, parfaitement nescient de son Qui, par trop de Quoi rationnellement autoréificateurs. Car ce qui compte avant tout, c'est l'évitement, donc, de l'angoisse du devancement heideggeriens, et l'éludation de l'être-été, au profit d'une superficialité purement post-soixante-huitarde (cf. Vincent Cespédès, Mai-68, la philosophie est dans la rue). New ager, donc. C'est juste éthologiquement mégacog' (quand ça n'est pas hypocog', normocog', voire acog'... ) et, ça fait tout sauf devenir soi-même, après l'avoir appris - selon le mot de Pindare - mais ça fait tout pour rester quelque-même, afin de se donner le sentiment d'être quelque chose. Comme dirait Nietzsche : plutôt vouloir le néant que de ne rien vouloir. Golem ne sera pas d'accord, il se défendra, mon diagnostic fait trop d'un coup assurément, mais il s'en tiendra à sa ligne retorse, et "tout sera pour le mieux dans le meilleur des mondes" panglossolaliques.

Au reste, et relativement à tout ce qu'il put me débiter encore précédemment - en tentant encore de me vexer pour se donner huppément raison à la manière du paon, - je dirais vite qu'il ne pense pas ailleurs que dans un platonisme vulgaire, où le sensible désensibilisé est éidétisé et, comme tel, identifié au sensible - inauthentiquement toujours dans son réalisme-même - non pas irréaliste mais déréaliste, soit pendulicairement hyperréaliste & surréaliste, au cosmétique étymologique.

Bvouf ! Le golumisme est philosophiquement lourd à digérer, pour ne pas dire indigeste ... mais, mais, mais, mais, mais : il est clairement hédonique d'un hédonisme plus et moins escient, et son escience hédonique amusarde lui plaît bien. Ou, comme dirait ma grand-mère, "on se plaît bien ici".


EDIT: je dis golumique, golumisme, mais je pourrais tout aussi bien dire golemique, golemisme, car le golem, c'est d'abord et avant tout la créature d'un Frankenstein kabbalistique, et Golum est un assemblage multipersonnal. La vraie question est de savoir : de quel créateur notre Golem est-il le familier ? et nous aurons ce qui lui tient lieu de pensée, dont il relaie les prescriptions moralement normatives.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestation holistique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum