Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Aller en bas

Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Ragnar I le Jeu 14 Aoû 2014 - 4:24

.

Wittgenstein était un personnage singulier dont la personnalité était très riche et très forte. Il a été tour à tour ingénieur en moteur d’avion, étudiant en philosophie, logicien, héros de guerre, jardinier dans un monastère, enseignant et architecte. Né dans une famille autrichienne immensément riche, il renoncera très vite à la plus grande part de son héritage et donnera le reste, jugeant que la possession de l’argent était incompatible avec une vie consacrée à la philosophie.

Il a écrit deux œuvres imposantes, deux systèmes philosophiques radicalement différents l'un de l'autre.

Il est encore un tout jeune homme lorsqu'il développe les idées contenues dans son Tractatus Logico Philosophicus. Il cesse ensuite de faire de la philosophie, car il juge qu'il a résolu tous les problèmes qu'il voulait résoudre. C'est dans les années qui suivent qu'il fait les divers métiers énumérés plus haut.

Puis, longtemps après, Wittgenstein remet en question les idées contenues dans son Tractatus. Il revient donc à la philosophie. Les nouvelles idées qu’il développe alors sont exposées dans un second livre, Recherches philosophiques, publié après sa mort.

L’une de ces idées pourrait permettre de résoudre le problème de la définition de l’art en suggérant que c’est la recherche même d’une « essence » de l’art qui est erronée et vouée à l’échec.

Pour comprendre ce point de vue, considérons avec Wittgenstein l’exemple du concept de « jeu ».

Nous utilisons couramment le mot « jeu ». On pourrait penser que c’est parce que tous les jeux ont quelque chose en commun : leur essence. Et la philosophie classique nous inviterait à la chercher.

Au lieu de cela, Wittgenstein nous invite à voir comment ce mot est utilisé, ce qu'il désigne et dans quels contextes.

Il indique qu’on peut voir que le mot prend ses sens dans diverses situations et qu’il ne désigne aucune caractéristique qu’auraient en commun tous les jeux. Certains jeux sont compétitifs, d’autres non. Certains jeux se jouent seuls, d’autres à deux et d’autres en équipes. Certains jeux ont un ou des gagnants, d’autres non. Ainsi de suite.

Attardons-nous à voir comment le mot est utilisé, propose Wittgenstein.

Nous arriverons alors peut-être à la même conclusion que lui : il n’y  a pas de critère unique qui caractérise tous les jeux.

On trouve plutôt un réseau complexe de similarités qui s’entrecroisent en une irréductible variété de similitudes et de différences et l’ensemble des éléments désignés par ce même mot, « jeu », ont simplement entre eux un « air de famille » et composent en ce sens une « famille ».

On l’aura compris : le concept d’œuvre d’art est un concept de nature identique au concept de jeu. Un concept comme tous les concepts.

Il n’y a pas d’essence de l’œuvre d’art.

.





.

J'ajouterais pour ma part que le mot est une unité verbale visant l'efficacité des communications. Rien de plus.

Il n'y a pas d'essence du mot. Le mot n'est pas un concept.

L'essence du mot et le mot pris pour concept, ce sont des idioties.

.


Ludwig Wittgenstein est un ami.


.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Princeps le Jeu 14 Aoû 2014 - 10:42

Ragnar Lothbrok a écrit:Wittgenstein était un personnage singulier dont la personnalité était très riche et très forte. Il a été tour à tour ingénieur en moteur d’avion, étudiant en philosophie, logicien, héros de guerre, jardinier dans un monastère, enseignant et architecte.
Une vie digne d'un antique.
Ragnar Lothbrok a écrit:L’une de ces idées pourrait permettre de résoudre le problème de la définition de l’art en suggérant que c’est la recherche même d’une « essence » de l’art qui est erronée et vouée à l’échec
Voilà qui ne peut que te le rendre sympathique.
Ragnar Lothbrok a écrit:Il indique qu’on peut voir que le mot prend ses sens dans diverses situations et qu’il ne désigne aucune caractéristique qu’auraient en commun tous les jeux. Certains jeux sont compétitifs, d’autres non. Certains jeux se jouent seuls, d’autres à deux et d’autres en équipes. Certains jeux ont un ou des gagnants, d’autres non. Ainsi de suite.
Sur la compétition, les Grecs différencient les concours des jeux. La nature agonistique étant le point de rupture. Néanmoins, la compétition n'est-elle pas un trait caractéristique de l'humain plus que du jeu ?
Ragnar Lothbrok a écrit:Il n’y a pas d’essence de l’œuvre d’art
Comment parler d'art dans ce cas ? Via le réseau de similitude ?
avatar
Princeps
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Ragnar I le Jeu 14 Aoû 2014 - 11:57

.

Qu'entendrais-tu (toi) par « Réseau de similitude » ?

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Princeps le Jeu 14 Aoû 2014 - 12:03

Rien de plus que ce que tu en dis :
un réseau complexe de similarités qui s’entrecroisent en une irréductible variété de similitudes et de différences
Étrangement, ce réseau me rappelle Platon. L'idée n'est rien de plus qu'une forme générale, et la réalité diverses réalisations qui découle de cette idée.
avatar
Princeps
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Ragnar I le Jeu 14 Aoû 2014 - 13:12

Princeps a écrit:Étrangement, ce réseau [de similitude] me rappelle Platon. L'idée n'est rien de plus qu'une forme générale, et la réalité diverses réalisations qui découle de cette idée.

C'est en effet ce que Platon dit.

Wittgeinstein dit exactement le contraire.

Ce sont les contextes toujours différents qui forcent à simplifier les communications par le mot, qui, toujours, n'a de sens que par rapport à ce qu'il désigne. Le mot commence toujours par servir à parler à son voisin, à communiquer avec l'autre. Il se mue en idée seulement APRÈS.

Tout ce que j'ai eu l'heur d'observer dans la vie confirme à mon entendement la valeur de la pensée de Wittgenstein ainsi exprimée sur le mot.

Platon, lui ...

.

J'avais lu dans les années 60 le bouquin dont je parle ici. À l'époque, il s'intitulait « Investigations philosophiques ». Il m'avait littéralement enchanté. J'apprends il y a quelques jours qu'il a été retraduit. Ni une ni deux, je me le procure. Et là, en ce moment, je le relis en y trouvant une fraicheur qui vaut carrément le détour. La clarté des développement y est telle que je m'y remets et ne le lâche plus.

À bientôt.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Neo' le Ven 15 Aoû 2014 - 6:20

Effectivement, Wittgenstein est lui-même revenu du " Tractatus Logico Philosophicus ", qui est en dernier lieu un cul de sac, sans doute brillant, fascinant ( Je ne l'ai pas lu. ), mais réducteur en terme de méthodologie, clairement annoncée dans le titre. Il n'est pas le premier, ni le dernier, à penser que la logique pure est l'outil privilégié de la philosophie, idée très en vogue quand il écrit le Tractatus. Et lui aussi, comme beaucoup d'autres, il en reviendra. Et la situation est encore pire si on essaye cette méthode avec la métaphysique, donc, il " revient " avec ses " Recherches philosophiques ". C'est tout ce que je peux dire à son sujet, grâce à d'autres lectures traitant du thème philosophie-logique.
avatar
Neo'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Ragnar I le Ven 15 Aoû 2014 - 15:12

.

Wittgeisttein ne rejette de son Tractatus logico philosophicus que les erreurs qui s'y trouvent en le constatant après mûres réflexions et longues confrontations avec ce qu'en disent ses amis.  Il n'en rejette pas la méthode, faite d'aphorismes démonstratifs soigneusement numérotés pour pouvoir se renvoyer les uns aux autres au besoin.

Recherches philosophiques est une machine exceptionnellement bien huilée qui montre comment se constitue le langage. La psychologie de l'apprentissage par le jeu y tient une grande place.

Ce qui me saute aux yeux en (re)lisant Recherches philosophiques (bien mieux traduit que la première fois à mon goût), c'est que, sans jamais le dire explicitement, Wittgeinstein prend le même parti que Diogène, Montaigne, Nietzsche et Camus, pour ne citer que ceux-là. Il dit en effet en substance comme eux que si « LA » philosophie, c'est « ÇA », alors il n'est pas philosophe.

Il explique clairement que le « philosophe » fait tourner le langage et le mot « en roue libre », pour reprendre son expression.

La « philosophie philosophante » vue sous l'angle de la « roue libre », c'est-à-dire sans aucune force, sans aucune prise sur le sol, sans aucune conscience de la réalité, voilà qui ne manque pas de me plaire, pour tout dire.

Mon pauvre Neo, je ne pense pas que Wittgeinstein ait pour objectif de plaire aux amoureux de la métaphysique, de l'idée en soi, de l'être, du non être, du cogito, du sujet et de toutes ces choses qui te plaisent tant et qui, pour ma part, excuse-moi de te le dire ainsi, me dégoûtent littéralement.

Mais que cela ne t'empêche surtout pas de dire toutes les conneries que tu dis de Ragnar Lothbrook sur ce forum. C'est amusant de pathétisme. Ragnar trouve d'ailleurs que c'est très féminin, c'est pourquoi tes paroles à son sujet sont pour lui des vrais repos du guerrier par la légèreté chatouilleusse de leur égarement chatouillé.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Ragnar I le Mar 7 Oct 2014 - 16:22

.

Ma lecture des Recherches philosophiques confirme ce que j'avais vu il y a longtemps avec la première traduction (Investigations philosophiques).

Nous avons avec Ludwig Wittgeinstein un penseur de la construction du langage qui défonce littéralement toute philosophie de l'idée, de l'être, du non-être, de l'essence, du sujet, du noumène, de la monade et de toutes les erreurs et stupidités produites par la fameuse « pensée se pensant elle-même », pensée bien souvent malsaine au sens littéralement pathologique du terme.

Il existe d'ailleurs au regard de cette lignée malsaine de la philosophie une lignée de philosophes sains d'esprit.

Elle va de Leucippe, Démocrite, Diogène et Épicure jusqu'à Wittgeinstein, Camus, Chomsky et Onfray en passant par Montaigne, La Mettrie, Feuerbach et Nietzshce, pour ne citer que ceux-là qui me viennent à l'esprit dans l'instant.

Cette lignée établit le fond d'une pensée incontestablement saine par la mise en lumière de l'immanence d'une corporéité débarrassée de toute transcendance explicative.

Cette lignée de philosophes établit l'épine dorsale d'une philosophie saine sur tous les plans de la logique, de la dialectique, de la politique, de l'éthique et de l'esthétique.

Avec cette lignée, le réel l'emporte sur l'idéel.

Qu'on s'le dise ! ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  LibertéPhilo le Mar 7 Oct 2014 - 16:25

On n'en apprend pas beaucoup plus sur Wittgenstein !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Ragnar I le Mar 7 Oct 2014 - 19:49

.


Oui. Et alors ? ...


.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  LibertéPhilo le Mer 8 Oct 2014 - 9:10

Tu aurais pu nous en dire plus sur lui. Tout ce que je sais est qu'il fait partie de ta "Dream Team" !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Ragnar I le Mar 14 Oct 2014 - 17:42

.

Wittgenstein était un personnage singulier dont la personnalité était très riche et très forte. Il a été tour à tour ingénieur en moteur d’avion, étudiant en philosophie, logicien, héros de guerre, jardinier dans un monastère, enseignant et architecte. Né dans une famille autrichienne immensément riche, il renoncera très vite à la plus grande part de son héritage et donnera le reste, jugeant que la possession de l’argent était incompatible avec une vie consacrée à la philosophie.

Il a écrit deux œuvres imposantes, deux systèmes philosophiques radicalement différents l'un de l'autre.

Il est encore un tout jeune homme lorsqu'il développe les idées contenues dans son Tractatus Logico Philosophicus. Il cesse ensuite de faire de la philosophie, car il juge qu'il a résolu tous les problèmes qu'il voulait résoudre. C'est dans les années qui suivent qu'il fait les divers métiers énumérés plus haut.

Puis, longtemps après, Wittgenstein remet en question les idées contenues dans son Tractatus. Il revient donc à la philosophie. Les nouvelles idées qu’il développe alors sont exposées dans un second livre, Recherches philosophiques, publié après sa mort.

L’une de ces idées pourrait permettre de résoudre le problème de la définition de l’art en suggérant que c’est la recherche même d’une « essence » de l’art qui est erronée et vouée à l’échec.

Pour comprendre ce point de vue, considérons avec Wittgenstein l’exemple du concept de « jeu ».

Nous utilisons couramment le mot « jeu ». On pourrait penser que c’est parce que tous les jeux ont quelque chose en commun : leur essence. Et la philosophie classique nous inviterait à la chercher.

Au lieu de cela, Wittgenstein nous invite à voir comment ce mot est utilisé, ce qu'il désigne et dans quels contextes.

Il indique qu’on peut voir que le mot prend ses sens dans diverses situations et qu’il ne désigne aucune caractéristique qu’auraient en commun tous les jeux. Certains jeux sont compétitifs, d’autres non. Certains jeux se jouent seuls, d’autres à deux et d’autres en équipes. Certains jeux ont un ou des gagnants, d’autres non. Ainsi de suite.

Attardons-nous à voir comment le mot est utilisé, propose Wittgenstein.

Nous arriverons alors peut-être à la même conclusion que lui : il n’y  a pas de critère unique qui caractérise tous les jeux.

On trouve plutôt un réseau complexe de similarités qui s’entrecroisent en une irréductible variété de similitudes et de différences et l’ensemble des éléments désignés par ce même mot, « jeu », ont simplement entre eux un « air de famille » et composent en ce sens une « famille ».

On l’aura compris : le concept d’œuvre d’art est un concept de nature identique au concept de jeu. Un concept comme tous les concepts.

Il n’y a pas d’essence de l’œuvre d’art.

Le mot est une unité verbale visant l'efficacité des communications.

Rien de plus.

Il n'y a pas d'essence du mot.

Le mot n'est pas un concept.

L'essence du mot et le mot pris pour concept, ce sont des idioties.

Platon dit que l'idée n'est rien de plus qu'une forme générale, et la réalité diverses réalisations qui découle de cette idée.

Wittgenstein dit exactement le contraire.

Ce sont les contextes toujours différents qui forcent à simplifier les communications par le mot, qui, toujours, n'a de sens que par rapport à ce qu'il désigne. Le mot commence toujours par servir à parler à son voisin, à communiquer avec l'autre. Il se mue en idée seulement APRÈS.

Recherches philosophiques est une machine exceptionnellement bien huilée qui montre comment se constitue le langage. La psychologie de l'apprentissage par le jeu y tient une grande place.

Wittgenstein explique clairement que le « philosophe » fait tourner le langage et le mot « en roue libre », pour reprendre son expression.

La « philosophie philosophante » est vue par Wittgenstein sous l'angle de la « roue libre », c'est-à-dire sans aucune force, sans aucune prise sur le sol, sans aucune conscience de la réalité.

Nous avons avec Ludwig Wittgenstein un penseur de la construction du langage qui défonce littéralement toute philosophie de l'idée, de l'être, du non-être, de l'essence, du sujet, du noumène, de la monade et de toutes les erreurs et stupidités produites par la fameuse « pensée se pensant elle-même ».

.
.
.

Lis-bien ce que je viens de placer de nouveau et à ton attention personnelle.

Si tu trouves d'autres choses à dire sur les Recherches philosophiques de Wittgenstein, informe-moi ...

Lis l'ouvrage, et informe-moi ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Princeps le Mar 14 Oct 2014 - 21:21

Ragnar Lothbrok a écrit:il n’y  a pas de critère unique qui caractérise tous les jeux.
Quid de la notion d'amusement ?
Ragnar Lothbrok a écrit:Platon dit que l'idée n'est rien de plus qu'une forme générale, et la réalité diverses réalisations qui découle de cette idée.
Wittgenstein dit exactement le contraire.
Il ne dit pas le contraire, il dit l'opposé, à savoir qu'il n'y a pas d'idée.
avatar
Princeps
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Ragnar I le Jeu 16 Oct 2014 - 3:11

Princeps a écrit:
Ragnar Lothbrok a écrit:il n’y  a pas de critère unique qui caractérise tous les jeux.
Quid de la notion d'amusement ?
Les jeux d'argent (roulette, poker, paris, etc.) ne sont pas forcément amusants pour ceux qui les pratiquent au point d'en être pathologiquement dépendants.


Ragnar Lothbrok a écrit:Platon dit que l'idée n'est rien de plus qu'une forme générale, et la réalité diverses réalisations qui découle de cette idée.
Wittgenstein dit exactement le contraire.
Il ne dit pas le contraire, il dit l'opposé, à savoir qu'il n'y a pas d'idée.

Alors disons « opposé », d'accord, puisque la signification de « contraire », c'est notamment « ce qui est opposé » (Robert de la langue française)

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Ragnar I le Mar 26 Mai 2015 - 12:47

Lord Acton a écrit:Le pouvoir corrompt. Le pouvoir absolu corrompt absolument.
C'est ce qui me vient ici à l'idée en constatant que cette discussion sur Wittgenstein a été placée dans la rubrique « bavardage » par le pouvoir dictatorial d'un forum de philosophie gratuit tenu par des gens LIBRES d'exercer la liberté philosophique telle qu'il la conçoivent, mais pas telle que la conçoit quiconque propose une discussion qu'il juge parfaitement philosophique et certainement pas « bavardique ».

Ce n'est pas que ça dérange, mais ça confirme.

Ça confirme quoi ?

Ca confirme que non seulement le pouvoir corrompt, mais que le pouvoir absolu corrompt absolument.

( Même en modèle réduit à très petite échelle ...)

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Prince' le Mar 26 Mai 2015 - 13:21

par le pouvoir dictatorial
Une dictature tout ce qu'il y a de juridiquement soutenable pour un Romain antérieur à César *Lol*.

Pour le reste : qu'est-ce qui justifie que ce sujet soit dans la rubrique bavardage ? Nous avons réorganisé le forum - suite à plusieurs demandes de la part des membres du forum, justement ;). Aussi, devant le travail (modération, le Mag' 2.0, la bibliothèque, l'animation du forum et prochainement sa cohérence esthétique), nous avons pu/du oublier certains sujets. S'ajoute que l'échange n'a proprement rien de philosophique, hormis le titre - mais ce n'est pas le seul, hélas trois fois hélas.

Ce qui est confirmé, par contre, c'est la facilité avec laquelle la vexation fait jour. Et accessoirement, l'inutilité de la rubrique "plainte" *Lol* .
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Ragnar I le Mar 26 Mai 2015 - 13:39

.

Si tu vois de la vexation dans mes propos, ça te regarde. Il n'y en a pas un milligramme de ma part, je t'assure.

Je propose une simple réflexion personnelle sur le pouvoir. Cette enfilade de messages ne constitue que le motif de cette proposition. Qu'il ne te fasse pas oublier que dans cette affaire, tu es juge et partie, alors que de mon côté, si je puis être partie, je ne suis certainement pas juge ...

Mais dans l'absolu d'un monde englobant bien plus que ce forum, ce n'est pas à toi de juger si ce fil de discussion est ou n'est pas philosophique.

C'est par contre à toi d'exercer ici, sur ce forum, un pouvoir qui t'appartient absolument dans le cadre exclusif de ce forum en y indiquant tous les arguments que tu veux de par ta seule et unique volonté.

Et c'est en cela que ton idée de la philosophie est corrompue. Une discussion sur un livre de Wittgenstein, aussi légère puisse-t-elle être aux yeux de quiconque, ce n'est tout simplement pas du bavardage (hors d'un cerveau corrompu par une idée particulière de l'ordre auquel quiconque peut et veut penser tant qu'il veut ou qu'il peut).

Et ne pense surtout pas que je cherche à infléchir ta décision. Tu peux classer tout ce que tu veux comme tu veux sur ce forum. J'adhère absolument au principe de propriété. Même dans le virtuel.

Nous ne faisons que nous amuser ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Prince' le Mar 26 Mai 2015 - 14:31

Qu'il ne te fasse pas oublier que dans cette affaire, tu es juge et partie, alors que de mon côté, si je puis être partie, je ne suis certainement pas juge (...) Et ne pense surtout pas que je cherche à infléchir ta décision. Tu peux classer tout ce que tu veux comme tu veux sur ce forum
Pour l'anecdote, je ne suis pas intervenu comme modérateur sur ce fil ;). Aucune intervention en rouge, je ne suis qu'une partie lambda.
Une discussion sur un livre de Wittgenstein, aussi légère puisse-t-elle être aux yeux de quiconque, ce n'est tout simplement pas du bavardage
Wittgenstein n'est pas en cause. La légèreté de la discussion oui. Encore un peu est tout échange sera de nature philosophique - ce qui sied parfaitement aux relativistes, par contre.
La philosophie est une discipline comme une autre, avec ses règles et ses normes.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  LibertéPhilo le Mar 26 Mai 2015 - 17:07

Parler de pouvoir dictatorial est hors de propos. Le forum n'est pas un espace public, mais privé. Géré par moi et Princeps, et non par un organisme d'Etat (cela dit, toute subvention est la bienvenue !  *Lol* ). Le sujet aurait en effet davantage sa place dans la rubrique "Livres", puisqu'il s'agit de la présentation d'un ouvrage de Wittgenstein. Mais cet espace est destiné aux livres qui nous donnent du plaisir (sous-forum "Les cinq sens du philosophe"). Nous avons décidé qu'un sous-forum dédié à un philosophe serait créé si au moins trois sujets lui étaient consacrés. La seule chose que je peux faire est de déplacer ce fil à la base de la rubrique "Philosophie par thèmes" (le présent sujet ouvert par Ragnar couvrant plusieurs thèmes philosophiques, il est difficile d'en choisir un plutôt qu'un autre), en attendant d'autres sujets consacrés à Wittgenstein pour lui créer son sous-forum.

Enfin, Liberté Philo est un forum de discussions autour de la philosophie, la division en sous-forums est surtout faite pour le confort de la lecture. Il peut y avoir des sujets très intéressants du point de vue philosophique dans n'importe quelle rubrique, y compris celle de la cuisine ! "Entrez, il y a des dieux même dans la cuisine", a dit un jour Héraclite à ses invités.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherches philosophiques (Ludwig Wittgenstein)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum