Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  LibertéPhilo le Mar 5 Mai 2015 - 9:53

Zemmour est avant tout un populiste, c'est-à-dire quelqu'un qui joue le peuple contre les élites. Si tout va mal, ça ne peut être que de leur faute. Une fois choisie cette position, il reste à trouver les élites auxquelles on veut s'attaquer. Zemmour aurait pu se contenter de s'arrêter à SOS Racisme, comme d'habitude, mais cette fois, il est remonté aussi loin que possible dans l'histoire, juste après le général de Gaulle. Et c'est ainsi qu'il est tombé sur Deleuze et compagnie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Aldolo le Mar 5 Mai 2015 - 17:26

C'est comme vous le sentez : soit on parle du charbon, du pétrole et de l'agressivité intra-spécifique sur tous les sujets supposés avoir trait à la philosophie, soit du thème proposé.

C'est une question de choix que je laisse à Philo et compagnie (oui, là c'est ironique) la responsabilité de trancher...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Aldolo le Mar 5 Mai 2015 - 22:16

Ça y est, je l'ai retrouvé (il me semblait bien...), le mot que j'avais en tête mais sans qu'il parvienne à ma conscience. Le mot concernant Deleuze, Deleuze et compagnie bien sûr, comment pourrait-il en être autrement aux yeux de ceux qui n'en ont pas lu une ligne, mais qui, comme Zemmour, s'occupent surtout de mettre en cohérence un positionnement plus politique que philosophique en dégageant tout ce qui dépasse du champ du réel de euh... du réel de leur positionnement politique, voili voilà : Deleuze et compagnie auraient vanté la déconstruction, la dérision et la destruction ?  :roll:

Voyons les mots même de Deleuze (si ça dérange pas trop l'aimable parterre de jurés) :
La philosophie est un constructivisme"

Constructivisme... déconstruction  :bball:

Ça percute ou toujours rien... toujours ce même mépris insupportable : Deleuze et compagnie...

C'est à se demander si les forums soi-disant philosophiques ne sont pas des lieux privilégiés pour le n'importe quoi négationniste en ce qui concerne des philosophes qu'on n'a pas lu mais dont on a entendu causer et qu'on a dans le nez pour des raisons politiques, et un point c'est tout. Moi je vote à gauche, j'ai pas de secret : je suis un anonyme qui écrit dans des forums et qui n'a pas la moindre raison de cacher ses opinions politiques... simple, clair !
Et vous ?

Enfin puisque Deleuze = Lacan, on peut mathématiquement en tirer que Platon = Nietzsche et que Benoît XVI = Led Zeppelin, et continuer à disserter en proférant sans vergogne que d'autres seraient dans la certitude !
... alors qu'on ose soi-même écrire trois fois pas jour des phrases du genre : "Un système " fabriqué" peut il être aussi pertinent , stable, que le système originel naturel ?".
Le système originel naturel... quelle rigolade !
Il y a un type sur Libertéforum qui non seulement a fait mai 68, mais qui en plus a connu le système originel naturel, c'est dingue.
On en a un qui psalmodie ses jugements psychologiques sur l'autre au son des clochettes de Hare Krishna ; un autre qui vient nous vendre la vie éternelle ; et un troisième qui a vu le système originel de l'Histoire de l'humanité. C'est cool le web, y'a pas !

Donc une dernière fois avant censure du chef et compagnie. Non Kercoz, il n'y a pas "trois sens du terme" ailleurs que dans ta tête : il est ici question de déconstruction derridienne et un point c'est tout !
Ça t'ennuie ? J'en suis désolé, mais les mots ont un sens et je peux les répéter encore trois ou quatre fois, tant que tu réponds  8)
Perso, j'avais suggéré décoloration.
C'était bien aussi mais hors sujet pareil.
Dommage...
Il y aurait eu beaucoup à dire sur la décoloration en terme de philosophie... il y a le pli deleuzien, avec la mise en pli qui va avec... et puis la décoloration qu'on lui fait subir, la pastelisation du bigoudis deleuzien...
Une autre fois peut-être, quand on causera de Finkelkrault tiens par exemple.
Est-ce que Finkelkrault se teint les cheveux et si oui, pourquoi ?
Ouais, pourquoi tout court.
Question annexe : est-ce que ça a à voir avec l'inter-agressivité spécifique du rituel ferrugineux ?

Sinon,  on peut causer de Zemmour puisque c'est l'idole des jeunes ici.
Je veux bien même dire que ce qu'il dit sur l'immigration, why not... ou aussi sur Pétain, pourquoi pas... en pesant chacun de mes mots avant qu'un olibrius ne débarque en expliquant qu'il a tout compris et que je suis un suppôt caché de MLP, comme sur Digression ouais, et que les types comprennent pas où est l'insulte et censurent la bordée d'injure qui suivra de ma part.

Des conneries donc... et par conneries j'entends des grosses conneries, est-ce que c'est clair ?
Des trucs d'un mec que si c'est moi qui avait écrit écrit le machin de Zemmour et que je m'aperçoive au détour d'un forum à la con que Deleuze foutait sur la gueule de Lacan (et compagnie) au point d'en faire un livre qui a ébranlé toute une génération (bien avant que Saint-Onfray - et compagnie - en fasse son miel), je me cacherais de honte dans un trou en attendant qu'on ne parle plus de moi.

Mais bon, je n'écris pas de livre, pour le plus grand bonheur de mes éventuels lecteurs.
etc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Kercoz le Mar 5 Mai 2015 - 23:20

Modération : je prends bonne note de ta réponse. J'en resterai là.

Revenir en haut Aller en bas

Débat Onfray vs. Zemmour !

Message  LibertéPhilo le Dim 7 Juin 2015 - 19:30

Franz-Olivier Giesbert a animé vendredi en direct depuis l'opéra de Nice une rencontre entre Michel Onfray et Éric Zemmour :


Il y a un passage important sur le libéralisme au début, après l'islam !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Kercoz le Lun 8 Juin 2015 - 9:31

Curieusement , je trouve Zemour tres lucide sur 68.
Il rejoint mon analyse en posant le problème de façon structurelle:
La destructureation progressive de la société traditionnelle finit par "butter" sur une incompatibilité comportementale.( on peut se rapprocher de l' image de la techtonique des plaques ). pour des raisons immédiates d' intérets perso ( ras le bol du "bien dégagé derriere les oreilles et des contraintes sexuelles), on cherche a abattre les derniers vestiges de ces rigidités comportementales . Ce faisant on laisse le champs libre au néo libéralisme ( ZiZek ne dit pas autre chose) en libérant l' individu de son groupe, en pronant l' individualisme ou libère le consumérisme.
On retombe dans l' opposition entre "raison" et "rites".
La "raison" en privilégiant les intérets de l' individu , va causer la perte de la civilisation .

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  LibertéPhilo le Lun 8 Juin 2015 - 11:50

kercoz a écrit:on cherche a abattre les derniers vestiges de ces rigidités comportementales . Ce faisant on laisse le champs libre au néo libéralisme ( ZiZek ne dit pas autre chose) en libérant l' individu de son groupe, en pronant l' individualisme ou libère le consumérisme.
C'est en effet la thèse de Zemmour (qu'il emprunte à Michéa). Il ajoute à chaque fois que les successeurs de Mai 68 sont les "idiots utiles" du libéralisme économique. On en revient à l'opposition apparente du libéralisme économique et du libéralisme des moeurs. Comme le pouvoir est du côté de l'argent, l'économique utilise le libertaire. Onfray a compris la combine et s'oppose au PS et à tout ce qui peut ressembler à une gauche soumise au pouvoir de l'argent, c'est-à-dire aujourd'hui, pratiquement toute la gauche, ce qui explique qu'Onfray ne se sente représenté par personne en politique.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Neo' le Lun 8 Juin 2015 - 14:07

J'ai failli ne pas regarder ce débat Onfray - Zemmour, mais j'ai regardé !
Je concède que les deux gaillards ont dialogué, ce qui n'est pas rien, donné à tout le monde.
Je retiens une formule : Mai 68 n'a été suivi d'aucune positivité. Je fais le même constat depuis très longtemps. Il dit que nous vivons une période nihiliste, oui, tout à fait, une période de disette, de carence, etc.
Et c'est la philosophie elle-même qui a inauguré cette période nihiliste : avec le cogito en l'état. Désolé !  *Lol*  .
avatar
Neo'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Aldolo le Lun 8 Juin 2015 - 15:25

Neopilina a écrit:Je retiens une formule : Mai 68 n'a été suivi d'aucune positivité. Je fais le même constat depuis très longtemps. Il dit que nous vivons une période nihiliste, oui, tout à fait, une période de disette, de carence, etc.
Tout le monde semble d'accord sur l'épouvantable médiocrité intellectuelle de notre époque.
Ceci dit, le constat de nihilisme a sauf erreur été posé par Nietzsche avant mai 68.

Quant à la positivité que cette époque aurait laissé, il est trop tôt pour le savoir. Pour l'instant, c'est l'heure du retour de bâton. Théoriquement, le mouvement ne peut que s'inverser à un moment ou à un autre : les rêves ne disparaissent pas comme ça.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Neo' le Lun 8 Juin 2015 - 15:39

aldolo a écrit:Ceci dit, le constat de nihilisme a sauf erreur été posé par Nietzsche avant mai 68.

Tout à fait, entre autres ( Schopenhauer, ... ), mais moi j'ai trouvé et dénoncé le coupable !
avatar
Neo'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Prince' le Lun 8 Juin 2015 - 17:55

Kercoz a écrit:Il rejoint mon analyse en posant le problème de façon structurelle
Il eut fallu remonter jusqu'à la Révolution industrielle, et la découverte de l'anonymat. Inscrire dans un temps long cette désagrégation. L'individualisme ne mène pas fatalement au consumérisme.

Aldolo a écrit:Ceci dit, le constat de nihilisme a sauf erreur été posé par Nietzsche avant mai 68.
J'en profite pour signaler "Nihilisme et politique", ouvrage méconnu de Léo Strauss.

Philo a écrit:On en revient à l'opposition apparente du libéralisme économique et du libéralisme des moeurs. Comme le pouvoir est du côté de l'argent, l'économique utilise le libertaire.
C'est la vertu de ce débat que de mettre en lumière la méconnaissance du libéralisme.
Gisbert a raison de parler de "caricature" à propos d'un prétendu anti-étatisme viscéral du libéralisme. Bastiat, que l'on déforme à souhait, est éclairant, 
N'attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité, et bien voir qu'on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième.

Si l’impôt n’est pas nécessairement une perte, encore moins est-il nécessairement une spoliation.

Kercoz parle de néo-libéralisme, toi de libéralisme économique, je vous rejoins. C'est une dichotomie fondamentale pour aborder le libéralisme.



Un point qui n’est pas développé, tout juste abordé. Onfray commence par énoncer « l’Islam indonésien », sans développer davantage.
Il est vrai que l’Islam en Asie, a longtemps été un Islam syncrétique. Cet Islam est perçu avec dédain ou du moins avec un soupçon de circonspection par les musulmans de l’ouest. Il y a aujourd’hui une homogénéisation de l’interprétation, et de la pratique de l’Islam asiatique, calqué sur une évolution vers davantage de rigorisme.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Kercoz le Lun 8 Juin 2015 - 18:38

Princeps a écrit:

Kercoz parle de néo-libéralisme, toi de libéralisme économique, je vous rejoins. C'est une dichotomie fondamentale pour aborder le libéralisme.




Ce qui est, probablement plus par dynamique opportuniste que par calcul, recherché, c'est l' individualisme . Dans le sens de casser la cellule minimale sociétale, la "brique" : l'individu et son groupe, sa famille "élargie". Pour faciliter le putain de "gain de productivité" en massacrant l' humanité. Une structure originelle , si elle optimise l' individu , est peu productive ...l' individu fuit la "mobilité" . Il trouve assez de satisfaction dans son groupe restreint pour ne pas les chercher ailleurs et consomme moins.
Un de mes plus fort plaisir ces temps ci c'est de distribuer plus de 100 pieds de tomates surnuméraires ( il n' a pas gréllé cette année!) a mon entourage. Il est sur que ce genre de truc n' est pas comptabilisé dans mon PIB .

Par contre , Zemour se vautre sur la Globalisation ...c'est juste la trad US de mondialisation...il ne me semble pas y avoir lieu de différencier les 2 signifiants.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Prince' le Lun 8 Juin 2015 - 18:47

Kercoz a écrit:Par contre , Zemour se vautre sur la Globalisation ...c'est juste la trad US de mondialisation...il ne me semble pas y avoir lieu de différencier les 2 signifiants.
C'est exact.
Ce qui est, probablement plus par dynamique opportuniste que par calcul, recherché, c'est l' individualisme . Dans le sens de casser la cellule minimale sociétale, la "brique" : l'individu et son groupe, sa famille "élargie". Pour faciliter le putain de "gain de productivité" en massacrant l' humanité.
Je vois mal le lien avec le passage que tu cites.
Ensuite ton propos est ambigu : il n'y a pas d'intentionnalité mais on casse (...) dans le but de (...) - peux-tu reformuler ?
Qui aurait pu anticiper les conséquences de la ville industrielle ? S'ajoute qu'aujourd'hui - mais je me répète - les urbanistes font tout pour briser cette dynamique "isolationniste".
Soulignons aussi que Tocqueville est un des premiers - sinon le premier - à mettre en lumière cet égoïsme.

Une structure originelle , si elle optimise l' individu , est peu productive ...l' individu fuit la "mobilité" .Il trouve assez de satisfaction dans son groupe restreint pour ne pas les chercher ailleurs et consomme moins.
Pourquoi commercer dès la Rome antique avec l'Inde et la Chine pour des épices et de la soie ? Pourquoi les Conquistadors se donnent la peine de se déraciner ?
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Kercoz le Mar 9 Juin 2015 - 10:04

Princeps a écrit:
Ce qui est, probablement plus par dynamique opportuniste que par calcul, recherché, c'est l' individualisme . Dans le sens de casser la cellule minimale sociétale, la "brique" : l'individu et son groupe, sa famille "élargie". Pour faciliter le putain de "gain de productivité" en massacrant l' humanité.
Je vois mal le lien avec le passage que tu cites.
Ensuite ton propos est ambigu : il n'y a pas d'intentionnalité mais on casse (...) dans le but de (...) - peux-tu reformuler ?
Qui aurait pu anticiper les conséquences de la ville industrielle ? S'ajoute qu'aujourd'hui - mais je me répète - les urbanistes font tout pour briser cette dynamique "isolationniste".
Soulignons aussi que Tocqueville est un des premiers - sinon le premier - à mettre en lumière cet égoïsme.


Sur l' "intentionnalité".
La pluspart des démarches idéologiques s' appuient sur des "idées" supposées vertueuses par leurs initiateurs.
Il n' y a pas de théorie du complot ou de machiavélisme. Il n' y a que des opportunismes qui s'appuient sur ces "idées ", ou plutot sur la structure que ces idées imposent. On retombe sur un "Ubris Hybris" libéré par l' abandon de la structure originelle. J' ai déja développé cette thèse : Le pouvoir , le pouvoir de contraindre la démesure , et cette démesure n'existe que dans et par la structure des groupes.
C'est une position éthologique qui présume une rigidité comportementale forte dont dépend l' optimisation Et l' individu Et la structure.

Quand je dis "On" casse ....je parle de la dynamique globalisatrice. Il n' y a pas de "complot" ni de volonté. Si l' on cherche un coupable à visualiser-localiser , il faut se le représenter cette dynamique comme le "système". Une entité émergente dont les intérets ont finis par diverger des notres . C'est la thèse "organiciste". Elle se tient tres bien : c'est la société, la civilisation qui évolue. Pas l' individu qui reste identique à celui du paléo. Il reste à étudier l'éthique et la morale de cette entité ...qui expliquerait notre immobilisme face a nos comportements collectifs suicidaires et contraires aux intérets des individus.
L' individualisme est présenté comme une libération d'aliénations culturelles obsolètes ....alors que cette évolution montre un individu restant immature ( néoténie), de plus en plus dépendant physio et psycho du "système", facilement malléable et corvéable.
On ne quitte pas une aliénation ...on ne peut qu'en changer.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  LibertéPhilo le Mar 9 Juin 2015 - 11:55

Princeps a écrit:Il est vrai que l’Islam en Asie, a longtemps été un Islam syncrétique. Cet Islam est perçu avec dédain ou du moins avec un soupçon de circonspection par les musulmans de l’ouest. Il y a aujourd’hui une homogénéisation de l’interprétation, et de la pratique de l’Islam asiatique, calqué sur une évolution vers davantage de rigorisme.
Onfray est de mauvaise foi, car il choisit des exemples qui sont minoritaires. L'Indonésie est certes le pays musulman le plus peuplé, mais dans l'ensemble des pratiquants, il compte peu. Il aurait pu aussi parler du soufisme, au Mali par exemple. Il nous refait le même coup qu'avec son abbé Meslier, le curé athée.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Malcolm le Mer 28 Sep 2016 - 14:12

***

Pour reprendre l'ensemble du topic en bref :
1. Comparer la France & le Canada est une hérésie sociohistorique & anthropologique culturelle.

2. Il faut quand même noter que, pour autant que la French Theory est un salad pot à l'universitaire-contestataire-américaine-contreculturelle, il n'en reste pas moins que :
2.1. Le retour à Freud de Lacan est extrêmement linguistique & mathématique ;
2.2. La grammatologie derridienne, déconstruisant les textes, est profondément "textualiste" dans l'appréhension du réel ;
2.3. Deleuze & Guattari, quant à eux - surtout Deleuze - s'intéressent à la logique du sens (au langage donc aussi, définissant même la philo comme "création de concepts", donc de mots, aussi), tandis qu'avec Guattari leurs travaux conduisent tout sur un "plan d'immanence" + "absolu" radicalement lisse, aussi lisse qu'un texte, et ne pas oublier que la logique des lignes de fuite/de mire, ainsi que des devenirs, dans sa fractale, reste linéaire (tout commence par "des tuyaus" dans l'Anti-Œdipe) ;
2.4. Michel Foucault, s'intéressa à ce qu'il appela l'archive épistémique d'une époque, à l'énonçabilité d'une époque ;
2.5. Roland Barthes enfin, ainsi qu'Umberto Eco (qui certes est un Italien qui survécut à tout ce beau monde précédent), sont des sémiologues au cœur.
2.N. Etc.
De telle sorte que tous ces structuralistes, inspirés par le formalisme russe aussi des années 10, découvert en France dans les années 60-70, aient pourtant des points de capiton les uns avec les autres. D'où le matelas-French Theory.
De plus, Mai 68, et plus généralement avant la Beat Gen et pendant ainsi qu'au-delà les hippies, ce sont aussi beaucoup les enfants gâtés-pourris de l'Occident qui se retournèrent contre lui : en France, ça commence par une revendication estudiantine de pouvoir aller dans les dortoirs des filles, et réciproquement ... pour vous dire l'écart avec l'objection de conscience étasunienne face au Vietnam. Mais 1. en France, cela s'enrichit progressivement d'un raz-le-bol typiquement politicard anti-gaullien que les urnes eurent vitfait de calmer et 2. aux USA, cela partait d'une inconscience ou du refus de voir qu'on était en pleine Guerre Froide, et que sans elle la contre-culture ne serait assurément pas née en URSS ! ... Autant de niaiseries sur soi des mouvements contre-culturels, par-devers la joie de vive, l'anticapitalisme et l'écologie des choses, qui manquent toujours apparemment, quand on voit ce qui se passe dans le monde à ces niveaux de la misère, du capital et de la planète.
Bref : Eric Zemmour ne se gourre pas autant qu'Aldolo le dit.

3. Je n'ai pas regardé les vidéos.

A la fin, de quoi Zemmour est-il le nom ? Que signifie son succès ? ... Je dirai en effet, qu'il signifie les nécessaires re-concrétisations de la pensée contemporaine, suite au structuralisme, dans la veine infiniment plus sage et plus aimable de Tzvetan Todorov (sur lequel je ferai peut-être un point, un de ces quatre) : Todorov, déconverti du structuralisme, traitant de nihilisme, peut-être à la Léo Strauss cité par Princeps.

Mais Zemmour ne le fait jamais que dans le rejet "antéphobe", par quoi son propos se mêle de raccourcis et de pleutreries, comme il en existe cent dans un PMU. Pas de quoi casser trois pattes à un canard, et je trouve infiniment plus piteuse la réaction fascophobe devant lui, que mille Zemmour sur un plateau cathodique.
La France a toujours été très théoricienne, et poursuivre alors là : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1447-la-francite-dynamique-identite-ouverte-contemporaine-avenementielle - sans parler des effets d'abstraction (comporte)mentaux généralisés désormais en Occident, si l'on veut bien poursuivre là : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1451-fracture-intergenerationnelle-vraiment - ou bien s'intéresser à Philippe Muray : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1452-philippe-muray-renegat-de-la-gauche

Diagnostic : succès amplement mérité, et Michel Onfray a raison de se collusionner avec Zemmour. Voir aussi : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t402-pour-michel-onfray-le-totalitarisme-intellectuel-a-gagne-en-france
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Prince' le Mer 28 Sep 2016 - 17:54

Strauss - comme Oakeshott - plaide en défaveur du rationalisme moderne (notamment son aspect politique), et plébiscite le rationalisme antique. On reste dans un niveau de réflexion qui fait pâlir d'envie Zemmour.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Malcolm le Mer 28 Sep 2016 - 21:04

Attention : je n'ai jamais mis Strauss qu'en relation avec Todorov, pas avec Zemmour : il y a des limites, merde ! *Lol*


Dernière édition par Malcolm le Mer 28 Sep 2016 - 21:21, édité 1 fois
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Prince' le Mer 28 Sep 2016 - 21:06

Mea culpa. Je suis allé trop vite.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Kenshin (Bigone) le Mer 28 Sep 2016 - 22:35

Après 20 minutes de visionnage de la video, après avoir rigolé mais pas trop parce que l'histoire  montre qu'il ne faut pas sous estimé les populistes...ils peuvent faire beaucoup de mal...

zemmour doit son succès à la phrase qu'il sous entend , le fameux : je vous ai compris.

mais pour s'adresser à un peuple de cette manière, lui dire qu'il doit entendre sa voix, faut être un peu mégalo, ou motivé. Ca fait un peu messie , aussi... ah oui ! il donne un message alarmiste en plus !
il le dit lui même, il ne fait que citer les autres, lui ne réfléchit pas ! MAIS on doit l'écouter ! il a donc la capacité à recevoir le message, THE message et il est celui qui doit le transmettre au peuple...et lui qui ne s'engage pas en politique ( ce qui implique des responsabilités), ni en penseur ( ce qui implique de l'intelligence),s'engage  à être humble va t on dire...il s'engage en simple... vendeur de livre, essayiste, quoi ! encore une vieille formule : depuis 2000 ans y'a un livre qui se vend bien.
Donc zemmour n'invente rien et peut être fait le constat que constater, s'en contenter, c'est rentable. et aussi! il prévoit la guerre civile, l’apocalypse, quoi !

finalement, je suis déprimé en finissant d'écrire ce message...je me dis que les drames passés n'ont servi à rien...
ce qui fait le succès de zemmour c'est ... les vieilles recettes...

succès tristement mérité.

Succès qui signifie que l'on a pas retenu les leçon du passé.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Prince' le Mer 28 Sep 2016 - 23:05

En l'état, tu proposes un ressentiment. Quid de ton analyse de fond ?
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie le succès d'Eric Zemmour ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum