Le courant spiritualiste

Aller en bas

Le courant spiritualiste

Message  Juliette le Mer 29 Oct 2014 - 15:15

Bonjour,

Ceci est mon premier message sur ce forum. :oops:

Tout d'abord, je tiens à préciser qu'il existe cinq courants, fondés sur les notions d'esprit, de matière, de raison, d'humanité et d'individu, qui se combattent ou s'associent.
Mais celui que je trouve le plus intéressant est le courant spiritualiste, qui inclut Platon, Saint-Augustin, Bergson... Il professe que l'«esprit» est une réalité distincte de la matière et supérieure à tout ce qui est perçu par les sens. L'âme, indépendante du corps et plus aisée à connaître que ce-dernier, est immatérielle, invisible, indivisible et immortelle. «Le corps, dit Platon, est un tombeau.» Notre vie terrestre doit donc préparer notre âme, retenue ici-bas dans sa prison charnelle, à sa libération dans un autre monde. Le courant matérialiste n'admet aucune autre réalité que la matière, dont les transformations déterminent nécessairement tous les phénomènes, soit mécaniquement (matérialisme mécaniste de l'Antiquité, avec Démocrite, Epicure, Lucrèce), soit dialectiquement (selon Marx et Engels). Ce qu'on appelle «âme» n'est rien d'autre que la faculté, pour le corps, de sentir et d'agir. La mort étant l'anéantissement total de cette faculté, nous n'avons nulle vie future à espérer ou à craindre.

Si vous avez un avis pertinent sur la question, merci de la partager afin d'en débattre tous ensemble. *Lol*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le courant spiritualiste

Message  Ragnar I le Ven 31 Oct 2014 - 6:29

.

Le spiritualisme ne se tient que par les affirmations de ceux qui pensent son existence sans jamais la montrer. C'est donc une tautologie comme une autre. Le fait que de grands penseurs en aient pris la défense n'est d'aucune valeur, sinon, au lieu de parler de l'esprit, ils l'auraient montrée, sans corps, s'entend. Or, ils ne l'ont jamais fait.

Le matérialisme se suffisant à lui-même par la sensibilité, il n'est réfuté d'aucune façon. Quiconque met sa main au feu est directement et immédiatement renseigné sur l'existence de la matière.

L'esprit sans corps, je demande qu'on me le montre et personne n'en est capable.

La matière, elle constitue mon corps. Elle n'a besoin d'aucune preuve, d'aucune vérité livresque, d'aucun développement platonicien, augustinien, bergsonien.

Face au matérialisme philosophique et à son amie, la science, le spiritualisme en soi est une faillite. Une vraie.

Désolé ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le courant spiritualiste

Message  Kercoz le Ven 31 Oct 2014 - 7:53

J' habite le S.O.. C'est une région ou il y a pas mal de tombeaux dans les vignes. J'ai longtemps pensé à une parque du protestantisme ....en fait c'est un courant spiritualiste qui s'était assez développé dans le coin . Il me semble que c'est une religion "moderne" qui voudrait assoir sa croyance sur un factuel proche du scientifique. La religion a peu d' importance . C'est un lieu de pouvoir civil comme un autre ( le premier ). Son role est de donner une "raison" aux rites anciens qui sont nécessaire pour "tenir" la structure sociale .

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le courant spiritualiste

Message  Ragnar I le Ven 31 Oct 2014 - 15:48

.

Puis-je te donner un bon conseil, si les cadavres des vignes dont tu parles sont enterrés directement dans le sol et pas dans des bières parfaitement étanches depuis leur inhumation ?

Ne mange surtout pas les raisins de ces vignes et ne boit surtout pas le vin produit par ces raisins !

Le produit de la décomposition humaine se transmettant aux plantes est incompatible avec la santé des humains ingérant ces plantes.

Et d'ailleurs, un comportement particulier est constaté partout dans le monde depuis la nuit des temps : on ne mélange jamais les excréments ou la décomposition humaine à l'alimentation, sauf dans la Bible, au rayon de cet idiot d'Ézéchiel ... Et aujourd'hui, toutes les législations du monde interdisent d'utiliser les déjections humaines puisées dans les fosses septiques des habitations pour la culture des plantes destinées à l'alimentation humaine. Ces déjections n'ont le droit d'être employées que dans la culture des plantes décoratives. Par contre, les déjections animales ne posent aucun problème pour l'humain s'alimentant des végétaux qu'elles permettent de produire.

Fin de la digression ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le courant spiritualiste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum