Le bonheur, une notion véritable ou une simple nuance ?

Aller en bas

Le bonheur, une notion véritable ou une simple nuance ?

Message  Juliette le Dim 2 Nov 2014 - 12:26

Nous n'avons encore rien affirmé de la nature du bonheur. Si l’on se fie au sens commun, on pourra alors penser que le bonheur consiste dans l’assouvissement intégral des besoins et désirs. Le bonheur est ce qui nous comble. Si nous acceptons une telle définition, n’allons-nous pas être condamné à ne jamais être heureux ? En effet, la satisfaction complète des désirs semble impossible dans la mesure d’une part où l’assouvissement d’un désir est très souvent l’origine d’un nouveau désir de telle manière que la quête du bonheur serait sans fin, et que, d’autre part, tout choix d’un projet de vie semble impliquer qu’un privilège soit donné à certaines aspirations, au détriment d’autres. De plus, le fait que le bonheur soit communément conçu comme un état stable et permanent, comme une « paix intérieure », montre bien qu’il ne saurait être la simple conséquence de la satisfaction des désirs car ceux-ci sont justement ce qui ne cesse de venir perturber tout « repos » dans un état déterminé. En ce sens, le bonheur est-il bien plutôt la conséquence d’une maîtrise des inclinations, d’une faculté (souvent dite morale) de supprimer les désirs qui viendraient troubler cette « paix ». Cependant, cette conception pose des difficultés équivalentes à la précédente car la possibilité d’exercer un empire sur tous nos désirs ne semble pas moins hors de portée que celle de tous les satisfaire.

-------------

Aristote, Ethique à Nicomaque a écrit:Un plaisir pourrait s’identifier avec le plus grand bien, même en admettant que la plupart des plaisirs se trouvent être absolument mauvais. Pour cette raison, tout le monde estime que la vie heureuse est agréable, attendu qu’on unit la notion de plaisir à celle de bonheur, et l’on a parfaitement raison. Aucune activité, en effet, n’est complète quand elle est contrariée, et le bonheur présente le caractère d’être complet. Ainsi l’homme heureux a-t-il besoin que les biens corporels, les biens extérieurs et ceux de la fortune se trouvent réalisés pour lui sans difficultés.

Kant, Fondements de la métaphysique des moeurs a écrit:Le concept du bonheur est un concept si indéterminé, que, malgré le désir qu’à tout homme d’arriver à être heureux, personne ne peut jamais dire en termes précis et cohérents ce que véritablement il désire et il veut. La raison en est que tous les éléments qui font partie du concept de bonheur sont dans leur ensemble empiriques, c’est-à-dire qu’ils doivent être empruntés à l’expérience ; et que cependant pour l’idée de bonheur un tout absolu, un maximum de bien-être dans mon état présent et dans toute ma condition future, est nécessaire.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur, une notion véritable ou une simple nuance ?

Message  Kercoz le Dim 2 Nov 2014 - 14:06

juliette.soyer a écrit:Nous n'avons encore rien affirmé de la nature du bonheur. Si l’on se fie au sens commun, on pourra alors penser que le bonheur consiste dans l’assouvissement intégral des besoins et désirs.

Aristote, Ethique à Nicomaque a écrit:[i]Un plaisir pourrait s’identifier avec le plus grand bien,.............. Pour cette raison, tout le monde estime que la vie heureuse est agréable, attendu qu’on unit la notion de plaisir à celle de bonheur, et l’on a parfaitement raison.



Aristote me semble , avec raison, lier le bonheur au plaisir.
Le plaisir étant lié directement a la satisfaction des besoins physiologiques est perçu comme une sensation positive .
Cette perception ne résiste pas à l' analyse..... qui montre aisément qu'elle est en réalité la sensation d' une moindre négativité .
Le "plaisir" est donc simplement un moindre déplaisir ....
Le désir , si l' on reste sur les besoins physiologique reste donc une force qui nous fait chercher a supprimer un manque , une douleur .
La perception de plaisir est un "effet d' optique " .....qui se vérifie aisément quand , lorsqu' on n' a plus faim , ni envie de copuler, on cherche à renouveler , poursuivre ce plaisir . N' étant pas en "manque" , on aboutit a une perversion de ce processus .
Seuls les "Plaisirs" non physiologiques ( disons intellectuels) , ne possèdent pas ce risque de dérive .
Je crois que l' on définit les écoles philosophiques par leur attitude devant ce problème ( épicuriens , stoïcisme ...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur, une notion véritable ou une simple nuance ?

Message  Juliette le Lun 3 Nov 2014 - 18:55

Diogène Laërce (dans Vies, Doctrines et Sentences des philosophes illustres) a écrit:« Le bonheur est chose absolument impossible, car le corps est accablé de nombreuses souffrances, l’âme qui participe à ces souffrances du corps en est aussi troublée, enfin la Fortune empêche la réalisation de bon nombre de nos espoirs, si bien que pour ces raisons le bonheur n’a pas d’existence réelle. »

Peut-être, que, pour continuer dans le pas de D.L., le bonheur n'est qu'une illusion, un rêve des humains qu'ils utilisent pour les combler, une simple satisfaction imaginaire d'un désir corrompu...
Pour un être humain, il n'y a donc que quatre satisfactions possibles: celle liée au désir, celle liée au bien, celle liée au vrai et celle liée au beau. Le reste n'est donc qu'illusions...

Lavelle, Traité des valeurs, a écrit:"Du plaisir on peut dire qu'il appartient à l'instant. Du bonheur on peut dire qu'il appartient au temps ou à la durée. La joie ... est la rencontre fugitive dans l'instant de l'éternité."

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur, une notion véritable ou une simple nuance ?

Message  LibertéPhilo le Lun 3 Nov 2014 - 19:50

D.L. parle ici d'un Cyrénaïque, donc d'un philosophe qui ne croit pas à une âme indépendante du corps. Quelle différence dans la philosophie dès lors qu'on pense la séparation âme/corps, comme Platon !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur, une notion véritable ou une simple nuance ?

Message  Ragnar I le Mar 4 Nov 2014 - 4:41

Du bonheur on peut dire qu'il appartient au temps ou à la durée

Cette remarque est juste.

Mais de quel temps ou de quelle durée s'agit-il ?

Réponse de la psychologie :

Il s'agit du temps ou de la durée que nous passons dans un moment d'amélioration de la situation dans laquelle nous pensons que nous sommes.

Autrement dit, le bonheur est la perception d'une ascendance des choses et de soi.

La symétrique de cette dynamique, c'est-à-dire la perception d'une descendance des choses et de soi, c'est le malheur.

Je gagne un milliard à la loterie; je suis heureux. (Je perçois l'ascendance d'une chose et de moi-même.) Le temps que je m'habitue à ma situation de nouveau riche, et je ne suis plus heureux, ni malheureux, d'ailleurs. Mon bonheur a eu une durée, une limite d'existence dans le temps.

On me vole le milliard que j'ai gagné; je suis malheureux.  (Je perçois la descendance d'une chose et de moi-même.) Le temps que je m'habitue à ma situation de dépossédé, et je ne suis plus malheureux, ni heureux non plus. De même que mon bonheur, mon malheur a eu une durée, une limite d'existence dans le temps.

C'est extrêmement schématisé, bien sûr, mais le principe reste le même dans toutes les situations, y compris les plus complexes.

Le bonheur et le malheur ont un rapport direct avec la phénoménologie d'une perception propre au devenir d'une sensibilité de l'être étant, pour simplifier à mort le langage de Husserl ou Merleau-Ponty.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur, une notion véritable ou une simple nuance ?

Message  Invité le Jeu 5 Fév 2015 - 20:15

Je rejoindrais bien Alain pour dire que le bonheur a un lien avec le désir et l'être, plutôt que la passivité et l'avoir.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur, une notion véritable ou une simple nuance ?

Message  Ragnar I le Ven 6 Fév 2015 - 1:38

.

Le bonheur peut aussi te tomber dessus comme la misère sur les pauvres.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur, une notion véritable ou une simple nuance ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum