Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Page 3 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  AntiSubjectiviste le Ven 9 Jan 2015 - 11:15

La liberté d'expression est aujourd'hui une sorte de dogme étrange : nous condamnons la violence physique, mais prônons une incroyable violence verbale subrepticement baptisée « liberté d'expression ». Et, bien sûr, même si l'on ne sait pas exactement en quoi elle consiste, on NE peut PAS ne pas défendre la liberté d'expression, et l'on DOIT critiquer, dénoncer, voire condamner ceux qui ne lui manifestent pas clairement leur allégeance. Car si tu n'es pas l'ami de la liberté d'expression, alors tu es son ennemi. Quand le tableau est noir ou blanc, c'est qu'on est dans le domaine du dogme aveugle. Il faut pouvoir critiquer la « liberté d'expression » sans être taxé d'être partisan de la censure.

La société moderne reconnaît progressivement les violences non physiques, comme par exemple les violences psychologiques, les harcèlements et autres. Mais la violence verbale, elle, on n'y touche pas : parce qu'elle est protégée par la « liberté d'expression », qui est trop souvent devenue le déguisement d'un égoïsme idéologique (« tu dois m'écouter, et rien à foutre de ce que tu penses ») et d'un irrespect phénoménal des différences culturelles.

Je condamne l'attaque de Charlie Hebdo parce que je condamne le terrorisme et l'atteinte à la vie humaine, non parce que j'approuve sans hésitation la politique éditoriale du journal. Un homme politique belge disait hier que la liberté doit se limiter à des actes qui n'incitent pas à la haine et la violence : on peut pas dire que les caricatures du journal incitaient à l'amour et à la paix...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  LibertéPhilo le Ven 9 Jan 2015 - 12:41

AntiSubjectiviste a écrit:Un homme politique belge disait hier que la liberté doit se limiter à des actes qui n'incitent pas à la haine et la violence : on peut pas dire que les caricatures du journal incitaient à l'amour et à la paix...
C'est la raison principale pour laquelle je ne souhaite pas qu'elles soient affichées sur le forum, puisque j'ai pris le parti de la sérénité.

Quand le tableau est noir ou blanc, c'est qu'on est dans le domaine du dogme aveugle.
Ils mènent un combat anticlérical, avec en plus un prosélytisme de l'athéisme, ce qui change d'un Voltaire qui était encore déiste. Et comme Voltaire, ils aiment beaucoup l'argent, ces gens de gauche qui se disent anti-capitalistes (Bernard Maris, par exemple : http://revenudebase.info/2015/01/09/hommage-bernard-maris-revenu-existence/).
En 2006, les Editions Rotative, éditrices de Charlie Hebdo, ont enregistré un résultat bénéficiaire de 968 501 euros. Près de 85 % de cette somme (soit 825 000 euros) ont été redistribués en dividendes aux quatre associés du groupe : Philippe Val, directeur de la publication et propriétaire de 600 des 1 500 parts de l'entreprise et Cabu, dessinateur et directeur artistique, aussi détenteur de 600 parts, ont perçu 330 000 euros chacun. Les deux autres actionnaires, l'économiste Bernard Maris, directeur adjoint de la rédaction, et le responsable financier Eric Portheault (respectivement 200 et 100 parts) ont touché 110 000 et 55 000 euros. Outre la bonne tenue des ventes et des abonnements (85 000 exemplaires vendus chaque semaine, en moyenne, selon la direction), ce gain s'explique, notamment, par la diffusion extraordinaire du numéro spécial consacré aux caricatures de Mahomet, le 8 février 2006 (500 000 exemplaires...).
http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2008/07/29/de-la-bande-de-copains-a-l-entreprise-prospere_1078244_3236.html#M7htT4odbpOftF3l.99

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  Rêveur le Ven 9 Jan 2015 - 15:20

Je suis bien d'accord avec AntiSubjectiviste, plus qu'avec Philo'.
Philosophos a écrit:
AntiSubjectiviste a écrit:Un homme politique belge disait hier que la liberté doit se limiter à des actes qui n'incitent pas à la haine et la violence : on peut pas dire que les caricatures du journal incitaient à l'amour et à la paix...
C'est la raison principale pour laquelle je ne souhaite pas qu'elles soient affichées sur le forum, puisque j'ai pris le parti de la sérénité.
Il ne faut néanmoins pas toutes les mettre dans le même sac. Même celle montrant Mahomet se lamentant d'être aimé par des cons mérite d'être publiée - on sait bien que les cons ne sont pas les pratiquants en général mais seulement les extrémistes.
Celles sans autre intérêt que la provocation, ne visant qu'à faire rire (j'ai énormément de mal à comprendre cet humour, à vrai dire), ce sont celles montrant Mahomet nu, son... en arrière-plan, celles représentant le Père, le Fils et le Saint-Esprit d'une certaine manière..., celles représentant le concile, en ronde.....STOOP ! (j'en ai marre de les décrire).
Bon, voilà.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  LibertéPhilo le Ven 9 Jan 2015 - 15:39

Rêveur a écrit:Il ne faut néanmoins pas toutes les mettre dans le même sac. Même celle montrant Mahomet se lamentant d'être aimé par des cons mérite d'être publiée - on sait bien que les cons ne sont pas les pratiquants en général mais seulement les extrémistes..
Les caricaturistes sont des athées et critiquent la religion en général, extrémistes y compris. C'est d'ailleurs la même astuce utilisée par le FN pour masquer leur islamophobie, faire semblant de ne s'en prendre qu'aux extrémistes, mais leurs électeurs ne s'y trompent pas. De même les lecteurs de Charlie Hebdo.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  Rêveur le Ven 9 Jan 2015 - 15:48

Un texte et une vidéo de 5 minutes :

http://empathicologue.over-blog.com/2015/01/je-ne-suis-pas-charlie-dieudo.html

rêveur a un ami étudiant en journalisme qui a proposé un article de Médiapart. Le lien : http://blogs.mediapart.fr/blog/mathiasdelori/080115/ces-morts-que-nous-n-allons-pas-pleurer
Un dernier lien (je préfère toutefois la réflexion du précédent article) : http://blogs.mediapart.fr/blog/olga-chapou/080115/charlie-et-la-liberte

...

Ragnar a écrit:Tu ignores tout de Charlie Hebdo :

Charlie Hebdo ne provoquait pas plus les musulmans que les chrétiens, les juifs, les politiciens, les voleurs, les policiers, et les acteurs de cinéma.

J'ai décidé de ne plus commenter la modération ; je crois que c'est neo qui a raison.

Ragnar, si on veut insulter quelqu'un, il suffit qu'on insulte tout le monde pour qu'on en ai le droit ? Il se trouve que moi, chrétien, ai été aussi choqué que les musulmans (mais non, pas les fusils) par les caricatures de Charlie Hebdo.



Quoi qu'il en soit, je tiens à exprimer une nouvelle fois ma position :
je récuse toute forme de violence, qu'elle soit physique ou verbale.
Je récuse les caricatures de Charlie Hebdo qui blessaient (premier niveau).
Je récuse les violences terroristes commises avant-hier - et aujourd'hui. (second...non, dixième niveau)
Je récuse les guerres récentes, le système actuel qui favorise - partiellement - la faim dans le monde, je récuse tous les actes de terrorisme, où qu'ils soient commis, je récuse les meurtres en Palestine, je refuse la haine. (n'oublions pas que c'est encore pire, à de nombreux égards... Déjà, en statistiques)


Pour la paix.



...

Hum... Je devrais peut-être me permettre des double-posts, parfois...
Bref, une image trouvée sur internet :


Dernière édition par Rêveur le Ven 9 Jan 2015 - 16:30, édité 5 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  LibertéPhilo le Ven 9 Jan 2015 - 15:53

Ce mouvement devient de plus en plus politisé, en fait, il l'a toujours été, mais l'émotion diminuant avec le temps, on s'en aperçoit.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  Ragnar I le Ven 9 Jan 2015 - 17:13

.

On est dans le délire intellectuel, ici ! Mais alors complètement !

Les victimes du dernier acte terroristes sont dans le box des accusés de Liberté Philo, maintenant !

« Charlie Hebdo provoque », c'est ça ? « Ils ont provoqué », dites-vous ?

Et les attentats de New York, de Washington, de Londres, de Madrid, de Paris, de Boston, de Kaboul, de Toulouse, d’Islamabad, de Castres, de Bali, d'Ottawa, qu'est-ce que c'est ? Ce n'est pas de la provocation, ça ? Vous avez compté les morts et les blessés ? Vous avez mesuré le volume du sang coulé ?

Le rire et l'humour comme réaction à ces actes terroristes, c'est ça, la provocation, d'après vous ? C'est ça ?

Même les musulmans ne trouvent rien à redire aux « provocations » de Charlie Hebdo, aujourd'hui, dans tous les pays où ils ont le droit de s'exprimer ... Même eux ! ...

Vous êtes sûrs de la qualité de vos réflexions, là, de la hauteur de votre intellect juché sur la boîte d'allumettes d'un forum de soi-disant liberté inspirée par un soi-disant cynisme philosophique ?

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  Ragnar I le Ven 9 Jan 2015 - 17:22

.






C'est dessiné par TOHAD.

Devinez de quelle culture il est ...


.


Dernière édition par Ragnar Lothbrok le Ven 9 Jan 2015 - 17:27, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  Rêveur le Ven 9 Jan 2015 - 17:23

Je cherche à dissocier l'acte terroriste de la politique éditoriale du journal. C'est tout.
Partout, on écrit "Je suis Charlie", quand on devrait plutôt écrire "Je suis Paix", par exemple.
Ragnar a écrit:Les victimes du dernier acte terroristes sont dans le box des accusés de Liberté Philo, maintenant !

Pourquoi pas ? Ils ne sont pas accusés en rapport avec l'acte. Tout le monde en chante les louanges, nous, nous les critiquons. Parce que nous refusons de parler de héros martyrs etc., de ne les considérer que sous cet angle. Nous cherchons à rappeler qu'ils ne menaient pas l'un des plus grands combats pour la paix etc.
Ragnar a écrit:Le rire et l'humour comme réaction à ces actes terroristes, c'est ça, la provocation, d'après vous ? C'est ça ?

Est-ce en réaction à des actes terroristes que le concile a été dessiné...Hum... ?

Avant ces crimes, nous étions divisés sur Charlie Hebdo, un sondage donne 50 % à chaque avis. Et maintenant, il faudrait les glorifier, en faire des héros modernes ?


Ragnar a écrit:On est dans le délire intellectuel, ici ! Mais alors complètement !

Nous sommes sur un forum de philosophie. Il s'agit de ne pas répéter ce qui est dit partout. Il est inutile de dire que nous sommes émus par la fusillade, et que nous récusons ces crimes, parce que c'est évident. Tout le monde le sait déjà. Nous préférons réfléchir.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  Ragnar I le Ven 9 Jan 2015 - 17:52

.

Tu portes bien ton pseudo, toi, Rêveur ...

Et le bûcher de Giordano Bruno ?

Et la torture de l'inquisition catholique ?

Et le massacre de la Saint Barthélemy ?

Et les centaines de cathares brûlés vifs par l'Église apostolique et romaine ?

Et les milliers de cas de pédophilie perpétrés par les curés ?

Et la protection de Rome accordée aux nazis en fuite à la fin de la dernière guerre mondiale ?

Tout ça, quand est-ce que ça a eu lieu ? Après les dessins de Charlie Hebdo ? Ah ouais ? ...

La caricature en tant que moyen de réaction humoristique à ce genre de pourriture, c'est ça qui constitue la provocation ? La vraie provocation ? Tu es sûr ?

Tu ferais mieux de te réveiller, Rêveur. La maison de tes rêves est en feu ! ....

Rêveur a écrit:Nous préférons réfléchir.

« La réflexion idiote prise au piège de la réalité » :



.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  LibertéPhilo le Ven 9 Jan 2015 - 20:15

Quand on ne peut plus argumenter faute d'idées, on essaie de provoquer l'émotion. ;)

Pourquoi tu ne remontes pas jusqu'à Saint Etienne, premier martyr chrétien ? *Lol*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  Ragnar I le Sam 10 Jan 2015 - 0:00

Philosophos a écrit:Quand on ne peut plus argumenter faute d'idées, on essaie de provoquer l'émotion. ;)

Pourquoi tu ne remontes pas jusqu'à Saint Etienne, premier martyr chrétien ? *Lol*

Pourquoi poses-tu une question destinée à provoquer l'émotion ? Tu manques d'idées ?

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  LibertéPhilo le Sam 10 Jan 2015 - 0:13

Ragnar Lothbrok a écrit:
Philosophos a écrit:Quand on ne peut plus argumenter faute d'idées, on essaie de provoquer l'émotion. ;)

Pourquoi tu ne remontes pas jusqu'à Saint Etienne, premier martyr chrétien ? *Lol*

Pourquoi poses-tu une question destinée à provoquer l'émotion ? Tu manques d'idées ?
Où vois-tu de l'émotion dans ma question ? Je te demande pourquoi tu t'arrêtes à Giordano Bruno (ou aux Cathares) dans ta liste de martyrs ? Pourquoi tu ne remontes pas plus loin ? N'y aurait-il pas par hasard un lien avec un combat contre l'Eglise catholique dans tous tes exemples ?  ;)

Edit : Je viens d'entendre Charb dire : "Je conchie toutes les religions". Je me demande ce qui les motive ? Est-ce de l'anticléricalisme ? Un combat pour l'athéisme ? Un refus de toute autorité (anarchisme) ? En tout cas, cela va beaucoup plus loin qu'un combat pour la laïcité, dont le principe est de respecter la religion dans la sphère privée. Cette attitude m'interpelle, moi qui n'ai aucune animosité contre les religions et ne comprends pas pourquoi on puisse en avoir.
Charb a écrit:Je conchie [souiller d’excréments] la religion musulmane, comme je conchie les chrétiens, les juifs et tout le reste, les bouddhistes et tout ce qu'on peut inventer encore.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  Ragnar I le Sam 10 Jan 2015 - 1:08

Philosophos a écrit:
Ragnar Lothbrok a écrit:
Philosophos a écrit:Quand on ne peut plus argumenter faute d'idées, on essaie de provoquer l'émotion. ;)

Pourquoi tu ne remontes pas jusqu'à Saint Etienne, premier martyr chrétien ? *Lol*

Pourquoi poses-tu une question destinée à provoquer l'émotion ? Tu manques d'idées ?

Où vois-tu de l'émotion dans ma question ? Je te demande pourquoi tu t'arrêtes à Giordano Bruno (ou aux Cathares) dans ta liste de martyrs ? Pourquoi tu ne remontes pas plus loin ? N'y aurait-il pas par hasard un lien avec un combat contre l'Eglise catholique dans tous tes exemples ?  ;)

Et toi, où vois-tu de l'émotion, dans mon évocation historique ?

Pourquoi ne vois-tu pas que ma réponse qui te gêne s'adresse à Rêveur ayant avancé un point de désaccord concernant une caricature de Charlie Hebdo mettant en cause l'Église catholique ?

.

Cela dit, je confirme absolument : je suis en tant qu'athée dans le combat contre l'Église de Rome, qui, sous des dehors pacifistes, cachent mal son désir de dissémination du malheur partout dans le monde, car c'est sur la pauvreté et le malheur des familles nombreuses crevant de faim et de maladie que vit cette Église.

Mais je ne suis pas dans le seul combat contre l'Église de Rome, mon ami.

Je suis dans le combat contre TOUTES les religions (et aussi contre TOUS les délires philosophiques ...)

Les caricatures de Charlie Hebdo sont des moyens que j'approuve absolument, puisque j'approuve absolument toute provocation humoristique contre l'imbécillité délirante, à commencer par celle de toutes les religions (et aussi de la moitié de la philosophie).

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  Ragnar I le Sam 10 Jan 2015 - 1:50

Philosophos a écrit: [Je] n'ai aucune animosité contre les religions et ne comprends pas pourquoi on puisse en avoir.

Chacun son point de vue, mon vieux.

Pour moi, les religions sont les véritables productions délirantes et fécales de l'humanité.

Les religions sont des armes de fécalité massive.

Mais tout espoir est permis aujourd'hui. Une hygiène intellectuelle s'installe petit à petit partout dans le monde, à mesure que se développent l'instruction et la richesse partout dans le monde.

Le monde est aujourd'hui en train de devenir de plus en plus agnostique et athée.

La raison en est que chacun s'aperçoit dans son coin que la morale proposée par les religions est fausse. Il existe une autre morale. C'est l'émergence de cette nouvelle morale construite au plus profond de la corporéité humaine que se construisent aujourd'hui un agnosticisme et un athéisme bien réels partout dans le monde.

En tirant sur Charlie Hebdo, les intégristes musulmans ont contribué sans le savoir au futur affaiblissement de l'islam de la même façon qu'en brûlant des cathares, les intégristes chrétiens ont contribué à l'affaiblissement actuel du christianisme. Les chrétiens sont de plus en plus nombreux à ne pas suivre les préceptes de l'Église en matière de préservatif, d'interruption volontaire de la grossesse, de formation de couples hors mariage, de mariage entre personnes du même sexe, etc.

Je suis un accélérateur d'hygiène intellectuelle et donc physique, si un instant de cabotinage et d'humour est permis sur ce forum où l'on ne sait manifestement pas ce qu'est la liberté de lutter contre la fécalité religieuse.

Je ne sais pas vous, mais autant la mort des dessinateurs m'a ému, autant la mort de leurs tueurs m'a réjoui. Et pourtant je suis contre la peine de mort.

Mais là, dans l'action, dans le risque primordial d'y laisser sa peau, ça avait comme un certain panache, d'occire des porcs ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  Neo' le Sam 10 Jan 2015 - 3:37

On a le droit de critiquer " Charlie Hebdo ", tout à fait. J'avais par exemple désapprouvé la caricature que Rêveur signale : le prophète nu de dos avec une étoile sur l'anus ainsi légendée " Une étoile est née ". Sur un plateau télé, j'ai vu un des responsables musulmans qui ont fait un procès à " Charlie " lors de la parution des fameuses caricatures. Il a lui-même dit : le procès, le droit d'être choqué, de critiquer le critiqueur, oui, le fusil d'assaut, non.
On a le droit de ne pas lire " Charlie ". Les balles de 7.62 des fanatiques ne nous laissent pas le droit de ne pas les recevoir et elles, elles tuent : autre plan.
avatar
Neo'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  Plume le Sam 10 Jan 2015 - 5:05

Ragnar a écrit:Les caricatures de Charlie Hebdo sont des moyens que j'approuve absolument, puisque j'approuve absolument toute provocation humoristique contre l'imbécillité délirante, à commencer par celle de toutes les religions (et aussi de la moitié de la philosophie).

Oui, merci Ragnar. La caricature n'est pas un moyen d'expression simplement bête et méchant, comme Philosophos le prétend implicitement (non, pardon: "idiot"). Compare Charlie à Mickey tant que tu voudras, fais-en des imbéciles post-soixante huitards ou peu importe, ça ne prendra pas. Je ne suis pas du genre à tailler les modérateurs, mais tu es bien frileux pour un "philosophe". Et bien prétentieux aussi. Qui sait, à la moindre caricature de travers, des barbus en treillis noirs vont peut être débarquer sur le site, sortir les AK et défourailler tout ce qui bouge. Tu as raison vas, ne prends pas de risques.

Philosophos a écrit:La liberté n'est pas la licence ! De plus, ce forum est consacré à la philosophie, un minimum de réflexion est nécessaire pour y participer. Copier-coller une caricature ne suffit pas.

Ben tiens, prends-moi pour un con! Montre-moi ton minimum de réflexion, que je m'adapte. C'est vrai que vouloir cacher cette même caricature aux yeux de tous alors qu'elle se trouve en deuxième page du Monde et de la plupart des périodiques, ça dénote une franche réflexion sur le sujet. Désolé de ne pas m'élever à la hauteur de tes standards, je ne serai sans doute jamais le philosophe que tu es, mais rassure-toi je m'en tape. Pas besoin de leçon sur ce que doit être une réflexion philosophique, il s'agit d'un sujet d'actualité, ton reproche est facile, infondé et pompeux comme c'est pas permis. Balancer des bribes de sentences de Nietzsche en plein milieu de cette histoire de massacre à la kalachnikov n'est pas plus malin, ne t'en déplaise.

Je repense à cette phrase célèbre de Desproges: on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Charlie Hebdo avait les couilles (pardon, je l'ai trouvé dans le dico) de faire les blagues les plus sales, les plus dérangeantes, les plus insolentes. Idiots selon tes critères, sans doute. Et si 50% des français n'ont pas d'humour, soit. Personnellement, c'est le seul genre de comique qui me fasse rire. Si ça ne pique pas un peu, autant lire Picsou.

Ragnar a écrit:Les religions sont des armes de fécalité massive.

Quel poète celui-là! Et pourtant, je ne peux m'empêcher, aussi solennellement que possible, d'opiner du sous-chef. Pardon aux religieux qui me lisent.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  LibertéPhilo le Sam 10 Jan 2015 - 9:52

Plume a écrit:Compare Charlie à Mickey tant que tu voudras, fais-en des imbéciles post-soixante huitards ou peu importe, ça ne prendra pas.
Mais c'est ce qu'ils étaient. Des gosses avides d'argent, et en plus de ça, hypocrites. Bernard Maris qui fait l'éloge du don, qui critique les patrons du CAC 40, mais qui empochait 100 000 € de dividendes et siègeait à la Banque de France. Cabu c'était 300 000 €. Quand le journal a manqué d'argent, Cabu a dû "donner de sa poche", comme je l'ai entendu hier à la TV. Non, il n'avait simplement pas réinvesti ses dividendes, comme le conseillent pourtant les gauchistes du genre Bernard Maris ! La gauche a toujours eu un problème avec l'argent. Elle l'adore, mais elle ne sait pas comment le cacher ! :)

C'est vrai que vouloir cacher cette même caricature aux yeux de tous alors qu'elle se trouve en deuxième page du Monde et de la plupart des périodiques, ça dénote une franche réflexion sur le sujet.
Il ne s'agit pas de cacher quoi que ce soit, mais de respecter un choix éditorial que j'ai fait à la création du forum. Pas de violence, ni verbale ni imagée.

Charlie Hebdo avait les couilles (pardon, je l'ai trouvé dans le dico) de faire les blagues les plus sales, les plus dérangeantes, les plus insolentes.
Mais non ! Il ne faut pas de "couilles" pour faire ce genre de blagues, qui ne dérange en rien le système capitaliste, au contraire ! Puisque le système a trouvé en eux les agents de destructions idéaux de toutes les barrières culturelles qui pourraient empêcher le commerce. Ils ont gagné et largement ! Ils n'avaient même plus besoin de continuer. D'ailleurs, mis à part les caricatures contre Mahomet, leur journal végétait. Cavanna le dit très bien dans Faubourg Saint-Honoré d'Ardisson, l'émission dont j'ai cité un extrait et qui a été rediffusée hier soir sur Paris-Première : "Nous avons gagné tous les combats". La charia était le dernier truc qui fasse encore vendre !

Ragnar Lothbrok a écrit:Je suis dans le combat contre TOUTES les religions (et aussi contre TOUS les délires philosophiques ...)
Je le sais très bien, tu le répètes à longueur de message ici. Ce qui m'intéresse est de savoir pourquoi, surtout parce que moi, sans être pour autant croyant, je n'éprouve absolument pas le besoin de combattre les religions ou les métaphysiques !

Mon avis est que chez toi, il s'agit, comme à l'époque de Philoforum avec Normand, d'une réaction anticléricale, dans un pays protestant où la religion est encore très présente, surtout dans l'éducation (cf. à ce sujet l'émission d'Ardisson citée où, Philippe Val je crois, directeur de Charlie Hebdo dit qu'il a dû supporter le catéchisme dans son enfance). Chez nous, c'est notre spécificité laïque (le seul pays au monde) qui nous a amenés à critiquer aussi violemment les religions.

Neopilina a écrit:Les balles de 7.62 des fanatiques
C'est intéressant de parler de fanatiques. Je pense qu'ils ne le sont pas. J'ai cité ailleurs (dans le fil sur le Coran http://www.liberte-philosophie-forum.com/t82-le-coran) un des nombreux passages ordonnant de tuer les mécréants. A partir du moment où le Coran est un livre qui est écrit dans le Ciel, et par voie de conséquence, dont on ne peut pas modifier une seule lettre, je ne vois aucune objection logique, pour un croyant, de ne pas suivre ses commandements.
4.89. Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur,
Ceux qui sont illogiques sont tous ces imams ou universitaires qui veulent faire une distinction entre islam et islamisme, ou fondamentalisme, ou intégrisme. Il n'y a qu'un seul Coran, et il n'y a pas dans le Coran des préceptes qu'on peut suivre et d'autres qu'on peut rejeter. En effet, "islam" veut dire "soumission à Dieu". Ou bien, il faut modifier le Coran, mais comment modifier un texte qui est dans le Ciel, éternel et inaltérable ? Cela reviendrait à ne plus croire en Dieu.

Confirmation ici :
"Vous ne serez pas en sécurité tant que vous combattrez Allah, son messager et les croyants", a déclaré Harith Al-Nadhari, une autorité au sein d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), l'autre nom d'Al-Qaïda au Yémen, dans une vidéo diffusée vendredi.
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-siege-de-charlie-hebdo/direct-attentats-a-paris-al-qaida-au-yemen-menace-la-france_793239.html



Je voudrais faire un résumé de l'émission Zemmour et Naulleau qui a été diffusée hier sur Paris-Première (qu'on ne trouve pas en replay malheureusement) : d'abord, bravo à cette chaîne qui a osé diffuser cette émission critique en pleine période d'émotion nationale. Les invités étaient Malek Chebel, Christophe Alévêque et Michel Onfray. Zemmour (avec qui Chebel était naturellement en désaccord) a soutenu qu'islam et islamisme étaient la même chose, il a dit que la partie la plus récente et plus violente du Coran prévalait sur les autres plus modérées, à cause du principe des versets abrogeants (pour moi, il s'est embarrassé inutilement, cf. les lignes que j'ai écrites au-dessus à propos du Coran). Alévêque a dit que l'humour était nécessaire tant que tout le monde ne vivait pas en harmonie et ne s'aimait pas, tout en admettant qu'il allait falloir être moins caustique et plus respectueux des autres.

En deuxième partie, Michel Onfray a rappelé que le devoir du philosophe était de se situer au-dessus de l'émotion (comme Liberté Philo qui l'a devancé *Cheers* ). Il a chargé la politique internationale de la France, responsable de la haine des pays arabes dont on a massacré les peuples, fustigé les sous-marins et le porte-avions qui nous font perdre la guerre face à deux kalachnikovs. Zemmour était d'accord, mais pour lui, le problème se situe à l'intérieur de la France, le responsable est l'immigration. Naulleau a rappelé que le programme politique d'Onfray était vide ! Onfray lui a répondu qu'il n'y avait aucune gauche vraiment de gauche, sauf les initiatives libertaires de quelques-uns.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  AntiSubjectiviste le Sam 10 Jan 2015 - 14:00

Il n'y a aucune différence entre un fanatique de l'athéisme et un fanatique religieux. L'un comme l'autre se croit investi de la Vérité et se réjouit de la mort de l'autre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  Rêveur le Sam 10 Jan 2015 - 15:07

nouvelle attaque de Boko haram au Nigeria
Je vous épargne des commentaires.



Tous pour la paix !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlie Hebdo et la question de la liberté d'expression

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum