Sentir la douleur d'autrui consciemment

Page 1 sur 21 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Aller en bas

Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Invité le Mer 25 Fév 2015 - 21:25

Comment peut-on être certain que les autres sont "conscients" comme moi je le suis. Qu'est-ce qui m'empêche à priori de supposer que les autres sont différents de moi et ne ressentent pas comme moi ? De plus qu'est-ce qui me permet de parler de douleurs et de sentiments ? Quelqu'un sait ce que c'est d'avoir une migraine ou avoir de la colère ?
Personnellement je suis jamais allé vérifier chez quelqu'un pour voir si on était à peu près pareil à ce niveau là.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Ragnar I le Mer 25 Fév 2015 - 21:34

.

Explorer du côté des neurones miroirs ...

(sur Wiki)

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Invité le Mer 25 Fév 2015 - 21:44

Ça, c'est une vision purement matérialiste. C'est-à-dire qu'on peut effectivement réduire la conscience à une succession de réactions chimiques. Ainsi, si on voulait voir si on a bien une migraine, il suffirait de comparer matériellement la succession de ces événements.

Cependant, ce n'est pas la seule possibilité, en particulier on peut penser que la conscience est produite par une entité non-matérielle, âme, ou esprit, c'est une vision idéaliste.

Quelques liens intéressants:

http://jeannicod.ccsd.cnrs.fr/ijn_00000278/document

http://www.caphi.univ-nantes.fr/IMG/pdf/Solipsisme.pdf
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Ragnar I le Mer 25 Fév 2015 - 21:55

.

Pour toute entité non-matérielle tombée du ciel des idées pures, voir (en effet) ailleurs que chez Ragnar Lothbrok ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Crosswind le Jeu 26 Fév 2015 - 15:34

Goku a écrit:Comment peut-on être certain que les autres sont "conscients" comme moi je le suis. Qu'est-ce qui m'empêche à priori de supposer que les autres sont différents de moi et ne ressentent pas comme moi ? De plus qu'est-ce qui me permet de parler de douleurs et de sentiments ? Quelqu'un sait ce que c'est d'avoir une migraine ou avoir de la colère ?
Personnellement je suis jamais allé vérifier chez quelqu'un pour voir si on était à peu près pareil à ce niveau là.

On ne peut en effet acquérir la certitude d'une présence consciente chez autrui. Rien ne vous empêche a priori de supposer qu'autrui ressent, s'il ressent, différemment de vous. De même que les questions "pourquoi la conscience" et "pourquoi comme ça" sont le coeur aporétique de la métaphysique.

Pour une analyse incroyable de la conscience, je ne peux que te renvoyer vers cet ouvrage : http://www.amazon.fr/conscience-t-elle-une-origine-neurosciences/dp/2081330083

Michel Bitbol est docteur en médecine, docteur en physique et détenteur d'une habilitation en philosophie. Directeur de recherche aux archives Husserl, il se spécialise en philosophie des sciences et de l'esprit. Il propose une vision décoiffante de la conscience.

Un must have pour qui se pose tes questions.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Ragnar I le Jeu 26 Fév 2015 - 16:15

Crosswind a écrit:Un must have

Un autre must have :

http://www.informationphilosopher.com/

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Invité le Jeu 26 Fév 2015 - 20:21

Crosswind a écrit:
Goku a écrit:Comment peut-on être certain que les autres sont "conscients" comme moi je le suis. Qu'est-ce qui m'empêche à priori de supposer que les autres sont différents de moi et ne ressentent pas comme moi ? De plus qu'est-ce qui me permet de parler de douleurs et de sentiments ? Quelqu'un sait ce que c'est d'avoir une migraine ou avoir de la colère ?
Personnellement je suis jamais allé vérifier chez quelqu'un pour voir si on était à peu près pareil à ce niveau là.

On ne peut en effet acquérir la certitude d'une présence consciente chez autrui. Rien ne vous empêche a priori de supposer qu'autrui ressent, s'il ressent, différemment de vous. De même que les questions "pourquoi la conscience" et "pourquoi comme ça" sont le coeur aporétique de la métaphysique.

Pour une analyse incroyable de la conscience, je ne peux que te renvoyer vers cet ouvrage : http://www.amazon.fr/conscience-t-elle-une-origine-neurosciences/dp/2081330083

Michel Bitbol est docteur en médecine, docteur en physique et détenteur d'une habilitation en philosophie. Directeur de recherche aux archives Husserl, il se spécialise en philosophie des sciences et de l'esprit. Il propose une vision décoiffante de la conscience.

Un must have pour qui se pose tes questions.


On ne peut avoir la certitude de rien.
Le sens est une offense au bon-sens.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Crosswind le Jeu 26 Fév 2015 - 20:35

Goku a écrit:

On ne peut avoir la certitude de rien.
Le sens est une offense au bon-sens.

Le cogito est une certitude. Pouvez-vous nier le fait que vous êtes en train de penser ? Pouvez-vous nier l'expérience sensible ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Invité le Jeu 26 Fév 2015 - 20:46

Crosswind a écrit:
Goku a écrit:

On ne peut avoir la certitude de rien.
Le sens est une offense au bon-sens.

Le cogito est une certitude. Pouvez-vous nier le fait que vous êtes en train de penser ? Pouvez-vous nier l'expérience sensible ?  

Oui je le peux, je peux nier toute proposition.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Crosswind le Jeu 26 Fév 2015 - 20:58

Goku a écrit:
Crosswind a écrit:
Goku a écrit:

On ne peut avoir la certitude de rien.
Le sens est une offense au bon-sens.

Le cogito est une certitude. Pouvez-vous nier le fait que vous êtes en train de penser ? Pouvez-vous nier l'expérience sensible ?  

Oui je le peux, je peux nier toute proposition.

Comment faites-vous pour nier le cogito ? J'avoue rester perplexe... Mais curieux !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Invité le Jeu 26 Fév 2015 - 21:11

Rien ne m'empêche d'être fou, illogique... à priori ça n'a pas plus de valeur que d'être philosophique et logique.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Ragnar I le Jeu 26 Fév 2015 - 21:20

Crosswind a écrit:Comment faites-vous pour nier le cogito ? J'avoue rester perplexe... Mais curieux !

Nietzsche réfute le cogito cartésien ...

(Taper « cogito cartésien nietzsche » dans Goggle pour explorer la chose)

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Crosswind le Jeu 26 Fév 2015 - 21:21

Goku a écrit:Rien ne m'empêche d'être fou, illogique... à priori ça n'a pas plus de valeur que d'être philosophique et logique.

Le simple fait de vous en rendre compte disqualifie la négation. Votre subjectivité vécue ne peut être niée car elle est la présupposition même de l'idée de négation. Vous pouvez nier tout ce que vous voudrez, mais tant que vous vous apercevrez de votre conscience, vous ne pourrez la nier.

Quelqu'un qualifié de fou est quelqu'un que la norme qualifie de fou. L'illogique est celui qui sort également d'une norme rationnelle. Mais le cogito se moque de la norme tout autant que de la raison. Le cogito est un ressenti immanquable que la raison ne peut atteindre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Crosswind le Jeu 26 Fév 2015 - 21:22

Ragnar Lothbrok a écrit:
Crosswind a écrit:Comment faites-vous pour nier le cogito ? J'avoue rester perplexe... Mais curieux !

Nietzsche réfute le cogito cartésien ...

(Taper « cogito cartésien nietzsche » dans Goggle pour explorer la chose)

.

Nietzsche critique l'idée de substance. Pas le socle du Cogito, qui est purement inattaquable.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Ragnar I le Jeu 26 Fév 2015 - 21:25

Crosswind a écrit:Le cogito est un ressenti

« Cogito ergo sum »  

« Senso ergo sum » !

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Ragnar I le Jeu 26 Fév 2015 - 21:27

Crosswind a écrit:Nietzsche critique l'idée de substance. Pas le socle du Cogito, qui est purement inattaquable.

Avant d'ainsi t'avancer, renseignes-toi quand même, ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Crosswind le Jeu 26 Fév 2015 - 21:29

Ragnar Lothbrok a écrit:
Crosswind a écrit:Nietzsche critique l'idée de substance. Pas le socle du Cogito, qui est purement inattaquable.

Avant d'ainsi t'avancer, renseignes-toi quand même, ...

.

Pourrais-tu amorcer un début d'éclaircissement ? Comment Nietzsche critique-t-il le fait de ne pouvoir douter du fait que l'on doute ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Invité le Jeu 26 Fév 2015 - 21:31

Crosswind a écrit:
Ragnar Lothbrok a écrit:
Crosswind a écrit:Comment faites-vous pour nier le cogito ? J'avoue rester perplexe... Mais curieux !

Nietzsche réfute le cogito cartésien ...

(Taper « cogito cartésien nietzsche » dans Goggle pour explorer la chose)

.

Nietzsche critique l'idée de substance. Pas le socle du Cogito, qui est purement inattaquable.

Comment ça purement inattaquable ? Si on admet le bon sens, l'expérience sensible, autre chose ? Et si on admet pas tout ça ?

Dois-je vous rappeler que toute proposition est soit un axiome dont la vérité n'est pas démontrée, soit un "théorème" dont la vérité dépend des axiomes et des règles d'inférences de la théorie ?
Si je n'admets pas ces axiomes même si ils sont les plus logiques au monde, car il n'y a aucun moyen de conclure que logique=vérité, alors toute proposition déduite de ces axiomes sera aussi fausse pour moi.

Tu peux dire que la cogito est un élément fondamental de la logique, que tout bon philosophe se doit d’admettre le cogito pour "avancer", pour faire de la bonne philosophie, pour faire du bon sens. Mais ne dit pas qu'il est absolu ou qu'il est inattaquable, car le simple fait qu'on puisse dire le contraire, qu'il y est une alternative même complètement absurde le rend attaquable et peut être même "logique" pour l'homme "absurde" se trouvant dans une autre galaxie, un autre univers.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Crosswind le Jeu 26 Fév 2015 - 21:32

Goku, qu'est ce que le cogito, selon vous ? Comment le comprenez-vous ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Ragnar I le Jeu 26 Fév 2015 - 21:34

Crosswind a écrit:Pourrais-tu amorcer un début d'éclaircissement ? Comment Nietzsche critique-t-il le fait de ne pouvoir douter du fait que l'on doute ?

Il faudrait que je retrouve le bout de texte où Nietzsche réfute le cogito cartésien et que je le propose alors à ta lecture éclairée ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentir la douleur d'autrui consciemment

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 21 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum