Morale et éthique : quelle différence ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  AntiSubjectiviste le Mar 24 Mar 2015 - 13:09

aldolo a écrit:je ne vois pas ce que serait une conscience morale si ce n'est l'existence d'un face-à-face entre une entité extérieure appelée le Bien et l'homme.
Il y a bien d'autres façons d'aborder la notion de conscience morale sans présupposer une sorte d'idée extérieure du Bien.

aldolo a écrit:Sauf qu'en disant cela, tu n'as pas dit un mot sur l'origine de la morale, sur le processus de la morale, sur quelque chose qui fait que les gens y voient une essence etc.
L'origine de la morale, c'est la préservation de l'équilibre de la collectivité. Le fait que ce soit associé à une essence ou pas, est contingent et varie selon les cultures.

aldolo a écrit:Bref il y a deux façons de parler de la morale et de l'éthique :
-soit on se bagarre sur des définitions, on dit que l'une est la vraie et pas l'autre
-soit on pense autour d'un texte qui prétend les différencier et on le commente
C'est la même chose. Partir d'un texte, c'est partir des définitions données par son auteur, c'est tout. La philosophie est, en grande partie, une investigation de ce qu'est la "bonne" définition pour une notion dont nous avons une appréhension intuitive.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  Kercoz le Mar 24 Mar 2015 - 16:07

AntiSubjectiviste a écrit:
aldolo a écrit:Sauf qu'en disant cela, tu n'as pas dit un mot sur l'origine de la morale, sur le processus de la morale, sur quelque chose qui fait que les gens y voient une essence etc.
L'origine de la morale, c'est la préservation de l'équilibre de la collectivité. Le fait que ce soit associé à une essence ou pas, est contingent et varie selon les cultures.

Vous dites a peu près la même chose: Le fait religieux est un acteur de constitution et de maintient du lien social.
Mais on peut aussi dire que le fait religieux est tres tardif au regard de la socialisation de l' espèce humaine.( ou des pré-homminiens ).
Il en résulte qu'on peut affirmer que le fait religieux ( puis la religion), sont des squats tardifs d' une dynamique bien plus ancienne.
La morale n' est ( a mon sens) que la récupération "écrite donc simplifiée) de "RITES" anciens dont l' unique raison est d'autoriser à des individus isolés de vivre en groupe. Il faut se référer à l' ethologie pour développer ce constat : Ces "Rites" ne sont apparus que pour inhiber le principal , sinon le seul "obstacle" de cette mise en groupe : L' ""Agressivité Intra-spécifique"".
K. Lorenz dans son ouvrage majeur : L' "Agression" arrive à développer a tel point des comportements animaux semblables aux comportements dits moraux , qu'il est obligé de rajouter un chapitre pour dénier à l'espèce humaine la même raison comportementale .

Ce que j' essaie de démontrer depuis lurette, c'est que ces concepts "moraux" ou ces rites ne sont efficaces que dans une structure adaptée à leur fonctionnement. La nécessité d' interaction reposant sur l' affect IMPOSE des groupes restreints et donc une structure globale Morcelée.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  Aldolo le Mar 24 Mar 2015 - 16:07

AntiSubjectiviste a écrit:
aldolo a écrit:je ne vois pas ce que serait une conscience morale si ce n'est l'existence d'un face-à-face entre une entité extérieure appelée le Bien et l'homme.
Il y a bien d'autres façons d'aborder la notion de conscience morale sans présupposer une sorte d'idée extérieure du Bien.
Non. Chacun se réfère à "sa conscience" (morale) où il est confronté à ce qui serait bien ou pas. C'est comme ça que les gens le vivent, ici comme sur l'ensemble de la planète : dire le contraire est une aberration !

L'origine de la morale, c'est la préservation de l'équilibre de la collectivité. Le fait que ce soit associé à une essence ou pas, est contingent et varie selon les cultures.
Ce n'est qu'une opinion, que rien ne vient étayer. Tu affirmes (une opinion) sans rien démonter ni argumenter ni rien.

AntiSubjectiviste a écrit:
aldolo a écrit:Bref il y a deux façons de parler de la morale et de l'éthique :
-soit on se bagarre sur des définitions, on dit que l'une est la vraie et pas l'autre
-soit on pense autour d'un texte qui prétend les différencier et on le commente
C'est la même chose. Partir d'un texte, c'est partir des définitions données par son auteur, c'est tout. La philosophie est, en grande partie, une investigation de ce qu'est la "bonne" définition pour une notion dont nous avons une appréhension intuitive.
Non. On part d'un texte et on réfléchit. On s'en fout de la définition de Deleuze. Simplement ça fait penser ou pas. Si ce genre de truc ne fait penser personne, j'en déduirai que personne ici (comme sur d'autres forums) n'a le moindre intérêt pour la philosophie.
... et non, on peut concevoir autrement ce qu'est "la philosophie".

kercoz a écrit:Vous dites a peu près la même chose
Non. C'est toi qui dit la même chose qu'AS en mettant des rites qui structurent le social, là où il pose le social sans référence aux rites (ceci dit, on est d'accord que la religion ne fait que récupérer une morale déjà existante, mais j'ai développé tout ça).
Votre définition de l'éthique est d'ailleurs très proche : une sorte de déontologie individuelle.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  Crosswind le Mar 24 Mar 2015 - 16:41

aldolo a écrit:
AntiSubjectiviste a écrit:
aldolo a écrit:je ne vois pas ce que serait une conscience morale si ce n'est l'existence d'un face-à-face entre une entité extérieure appelée le Bien et l'homme.
Il y a bien d'autres façons d'aborder la notion de conscience morale sans présupposer une sorte d'idée extérieure du Bien.
Non. Chacun se réfère à "sa conscience" (morale) où il est confronté à ce qui serait bien ou pas. C'est comme ça que les gens le vivent, ici comme sur l'ensemble de la planète : dire le contraire est une aberration !

Si je puis me permettre, tu t'avances un peu trop en affirmant cela. Tu ne peux parler aussi librement de ce que "chacun" pense. C'est un raccourci dangereux en philosophie. Je penche personnellement bien plus vers ce qu'énonce AS : il est parfaitement possible de s'affranchir d'une transcendance dans l'idée de Bien. Tout dépendra de ce que l'on entendra pas idée de Bien. On revient d'ailleurs ici dans l'idée d'état de conscience.

L'origine de la morale, c'est la préservation de l'équilibre de la collectivité. Le fait que ce soit associé à une essence ou pas, est contingent et varie selon les cultures.
Ce n'est qu'une opinion, que rien ne vient étayer. Tu affirmes (une opinion) sans rien démonter ni argumenter ni rien.
e de déontologie individuelle.

JE ne souhaite pas soutenir AS en particulier, encore moins parler en son nom, mais je pourrais avancer le fait que la morale sert avant toute chose à préserver ses propres intérêts. La morale n'est en fin de compte qu'un moyen de s'assurer le moyen de devenir plus fort que les autres.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  Aldolo le Mer 25 Mar 2015 - 11:18

J'espère de tout cœur que le monde entier lit ce forum. Il y apprendra entre autres et pour son plus grand bonheur comment s'affranchir des cas de consciences et de ce qui fait la conscience morale en deux lignes et demi, soit quelque chose qui pose un certain nombre de problèmes aux hommes depuis quelques millénaires... merci AS et Crosswind pour le pas de géant que vous avez fait faire à l'humanité !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  Aldolo le Mer 25 Mar 2015 - 11:47

Philo a écrit:Deleuze lui-même n'avait qu'à laisser tomber Spinoza et Nietzsche et parler de sa propre philosophie (s'il en avait une, ce que j'ignore).
Pour combler ton ignorance : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t461-deleuze
Et encore : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t463-definition-de-la-philosophie#7086

le Nietzsche "hiérarchique et élitiste" est le Nietzsche réel. Il ne m'amuse pas plus que ça, mais j'ai horreur des menteurs et des falsificateurs à la Deleuze, qui aurait dû en rester à Spinoza et laisser Nietzsche où il était. Chacun a droit de dire ce qu'il pense de Nietzsche, néanmoins, je ne vais pas servir la soupe à Deleuze, car je n'ai pas envie de propager ses mensonges sur Nietzsche. Enfin, je déteste toute récupération politicienne de Nietzsche, que ce soit par les nazis ou les soixante-huitards.
"Menteur et falsificateur"... parfait.
Ce que je constate, c'est dès qu'on parle de Deleuze aux représentants du conformisme philosophique, on a vite droit à ce genre d'anathèmes. Ragnar, ça t'encourage pas à le lire de voir une telle unanimité collégiale, plutôt que de railler en boucle quelqu'un qui le trouve génial sous prétexte qu'il n'a rien envie de lire d'autre en philosophie ?

Pour toi, on a donc le droit d'interpréter Nietzsche, mais à condition que ce soit à ta façon... c'est noté  :sleep: .  
Sinon pour faire de la récupération politicienne, encore faudrait-il être engagé dans la politique hein ! Manque de pot, pas plus que ça d'engagement politique chez Deleuze, sauf que le pauvre homme avait le mauvais goût d'être de gauche et de ne pas le cacher comme une maladie honteuse, voilà voilà.
Mon Dieu, au secours, un homme de gauche ! Ah la la, mais pourquoi sommes-nous sortis de la belle époque de la royauté, tout ça c'est la faute à Brutus etc.
Enfin un bel effet de style encore que de mettre dans le même panier soixante-huitards et nazis, vraiment très joli  *Héhéhey*  

Dis Philosophos, tu en as encore beaucoup, des comme ça ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  Propos le Mer 25 Mar 2015 - 13:02

Philo a écrit:Même travers chez Marc Sautet (dénoncé par Onfray) qui avait voulu en faire un bourgeois en réaction contre la Commune.

Nietzsche pratique l'aristocratie philosophique, il sait qu'il n'est pas un nul, en gros. Je ne connais pas Sautet, mais sur le coup là il a tort : dans le " Gai savoir " il y a une violente critique de Spencer, le père du spencérisme plus connu, à tort, sous le nom de darwinisme social.

Il est bien clair que Nietzsche cherche une éthique, une nouvelle morale, à l'encontre de la morale, qui nous est toujours déjà, malheureusement, donnée ontgéniquement, constitutivement, a priori, en l'occurrence, dans son cas, celui des Occidentaux, la morale judéo-chrétienne qui coule aussi dans ses veines et dont il essaye de se débarrasser et de dépasser. Un individu avant d'exercer sa liberté, sa conscience critique, sa pensée, etc., est toujours déjà le Fruit synthétique d'un Environnement.
avatar
Propos
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  Malcolm le Dim 8 Mai 2016 - 1:23

Ma réponse, ici.

En tout état de cause, mon verdict sur Deleuze sera la suivant : misarchiste-ochlocrate, pour ne pas dire démagogue, et ça se veut philosophe ! et ça prétend avoir entendu Nietzsche surtout ! ... Passons mes idiosyncrasies.

Sa définition de la philosophie comme création de concepts était déjà de cet acabit, comme s'il n'y avait de philosophie que dans ce conceptualisme deleuzien ... mais la philosophie, c'est aussi bien un type de vie, antiquement, et pas qu'antiquement.

Sans parler de ceci et de cela ...

*

Tiré de : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t685-y-a-t-il-une-base-universelle-a-toute-morale
Princeps a écrit:Il importe de différencier morale et éthique. Attention.
Il est vrai qu'on accorde à l'éthique une singularité plus spécifique qu'à la morale, où l'éthique correspondrait donc à une "morale individuelle" et la morale à une "éthique collective". Néanmoins, n'oublions pas que morale & éthique signifient la même chose entre le latin & le grec, à cette nuance près effectivement, que le latin mos renvoie éventuellement au bon indo-européen, tandis que le grec ithos marque plus l'habitude. Mais alors, à ces titres, l'éthique n'a plus rien à voir avec une "morale individuelle", mais à une "morale accoutumée", "morale impensée", et seule le mot latin devrait être retenu. De plus, le mot latin pourrait référer à la mesure (modus), de sorte qu'il se rapprocherait finalement mieux de "l'éthique de sens commun", "morale individuelle" ...
Finalement, c'est la convention qui tranche : la morale pour la foule, l'éthique pour le fou (lol).
Mais, de toute évidence, dans ces acceptions actuelles, l'éthique est conditionnée par la morale, et la morale est innervée par les éthiques, co-dynamiquement, aussi dynamiquement qu'autre chose dans le social, tel que les représentations collectives, ou encore la culture commune. C'est juste donc qu'il faudrait s'entendre avant tout sur les termes !
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  Prince' le Ven 30 Sep 2016 - 15:09

Je reviendrai sur le latin mos. pour l'heure, je renvoies au mos maiorum. ::romain::.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  Anormal le Ven 30 Sep 2016 - 22:41

Morale et éthique, quelle différence?

Je place l'éthique au dessus de la morale. En effet, je considère que l'éthique est supérieure à la morale pour la raison que l'éthique considère que nous avons le pouvoir d'agir de telle ou telle sorte, alors que la morale pose que l'on a le devoir d'agir ainsi et pas autrement or , en cela, elle est une " éthique" restrictive. Cette morale est une pratique qui requière que l'on renonce à un certain pouvoir, elle est égalitariste devant la loi théologique et/ou collective, ce qui se traduit par un rabotage des différences...et une accentuation du pouvoir de l'élite religieuse ou politique.
L'éthique est Grecque et elle suppose que le citoyen a un pouvoir alors que la morale fait la part belle à l'indigent en prétendant limiter le pouvoir du fort. Laïciser l'éthique aurait impliqué une redistribution du pouvoir sur soi , entre-autre chose, c'est pourquoi le Pouvoir en place à choisi de prolonger dans la laïcité la morale plutôt que l'éthique.

Le pouvoir est à l’éthique ce que le devoirs est à la morale.


Dernière édition par anormal le Sam 1 Oct 2016 - 10:16, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  Kenshin (Bigone) le Ven 30 Sep 2016 - 23:16

A l'inverse de certains, je pense plutôt que morale= pouvoir ( ce que le degré de liberté offert par la morale ) et ethique=devoir ( comment on doit agir )

L'éthique est elle le sens que l'on donne à la morale ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  Anormal le Sam 1 Oct 2016 - 11:23



Edit: Hors sujet débile; je retire.


Dernière édition par anormal le Sam 1 Oct 2016 - 11:42, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  Malcolm le Sam 1 Oct 2016 - 11:29

Vous parlez hors-sol débilement, rapport au déroulé du topic.
1. Vous avez une proposition deleuzienne d'Aldolo ;
2. Quelques discussions ;
3. En parlant de généalogie, je l'ai faite dans mon dernier post.
Pourquoi asserter sommairement son point de vue, quand on peut l'enrichir d'échanges, démontrant l'intérêt relationnel que l'on porte aux intervenants, et pourquoi ne pas employer de nouvelles références ?
Au reste, vous posez des problématiques que je soulève là : http://www.liberte-philosophie-forum.com/t1460-morale-bonne-intention-ou-comportement-coherent-et-quel-relation-avec-l-ethique
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  Prince' le Sam 1 Oct 2016 - 11:34

Une précision : l'approche sémantique imposé de se positionner depuis "l'intérieur", on change de point de vue ; jusqu'alors nous raisonnions par abstraction (avec des définitions absolues). Là, il faut parler (véritablement) De la culture (grecque et ensuite romaine, avec le problème de l'hellénisme à Rome). On ne réglera pas cela en deux coups de cuillère à pot.

Anormal, tu es par moment trop elliptique, n'hesistes pas à développer.

Nb: nulle critique mais une mise au point importante.
Édit : Malcolm vous rentre dans le lard (*Lol*) mais on dit la même chose. Les grands esprits etc.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morale et éthique : quelle différence ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum