La vie est elle un train qui ne passe qu'une fois?

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Re: La vie est elle un train qui ne passe qu'une fois?

Message  AntiSubjectiviste le Sam 11 Avr 2015 - 0:52

D'accord avec tout ça, la dualité onde-corpuscule est un aspect intéressant de la physique quantique. Mais encore une fois, cela n'induit pas qu'une particule se trouve à deux endroits en même temps. L'ubiquité n'est pas une conséquence de tout cela. Dans l'expérience de Young, pour que l'expression "emprunter un chemin" ait du sens, il faut déjà que la particule se comporte comme un corpuscule, or ce n'est pas le cas avant une mesure. Donc avant cette mesure, la particule n'"emprunte" pas plusieurs chemins.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie est elle un train qui ne passe qu'une fois?

Message  Aldolo le Sam 11 Avr 2015 - 2:19

incarnation a écrit:Maintenant soyons clairs: j'apprécie le débat l'échange d'idées avec n'importe qui, du moment que ça reste courtois et bon esprit. C'est la 2 ème fois que tu t'exprimes de façon agressive, et je t'ai déjà demandé de te calmer une fois. Je veux bien continuer à échanger avec toi mais sache que s'il y a une 3 ème fois, je me verrai dans l'obligation de couper court à cette conversation.
A toi de voir si tu as envie de rentrer dans une guéguerre d'egos froissés. Moi je ne suis pas là pour ça, et si ça en prend la tournure, ça ne m'intéresse pas.
Y'a pas de guéguerre d'ego, il y  un type qui dit que deux objets se trouvent en même temps à deux endroits différents, et que pour comprendre ça, il faut changer sa façon de penser. Et moi, de lire que je dois changer de façon de penser de façon à ce que j'intègre le fait que mon chat soit à la fois dans la cuisine à bouffer sa pâtée et en train de courir la gueuse à 1 km d'ici, ça le fait pas.
Le reste, c'est ton interprétation...

Afin que ce débat reste clair, je te rappelle quand même ta phrase, dont visiblement, tu ne tiens pas à changer une virgule (tout en évoquant une de "guéguerre d'ego" pour qualifier mes objections, hum hum) :
"Une même particule peut donc être littéralement à plusieurs endroits à la fois, et c'est bien une des grandes leçons de la quantique: le don d'ubiquité, à une certaine échelle de la physique, existe!"

Pas d'ubiquité donc à mon sens, désolé.
... mais je te laisse finir avec AS qui dit la même chose que moi, mais avec courtoisie (sauf que ça va être plus long  8) )

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie est elle un train qui ne passe qu'une fois?

Message  Invité le Dim 21 Juin 2015 - 6:45

la vie est elle un train qui passe 1 fois ?

deja tu peux etre sur d'une chose c'est que tu es, tu es conscient d'etre ici et maintenant, c'est ta seule certitude, tu incarnes le Present et le sentiment d'etre, la Vie. Mais avant d'etre tu n'etais pas, ou etais tu avant ta naissance ?, tu ne sais pas mais on peut dire que tu n'etais pas et pourtant aujoud'hui tu es. Donc tu es passé d'un etat ou tu n'etais pas conscient a un etat conscient. De meme quand tu dors tu n'es plus et tu te reveilles spontanement et tu es. dans la journée c'est pareil tu t'oublies souvent et tu reviens a toi, tu peux constater l'imeprmanence du Moi, du sentiment d'etre , de Je qui va et vient...

Donc tu vois bien que tu ne cesses de passer d'un etat ou tu es conscient a un etat ou tu es inconscient a un etat conscient etc...c'est comme le jour et la nuit , s'il y a le jour forcement viendra la nuit, si tu es forcement un jour tu ne seras plus et forcement un jour tu seras a nouveau..
Ce qui est universel c'est l'etre, le sentiment d'etre, c'est ca qui revient, c'est impersonnel, c'est le sentiment d'exister c'est ca que tu dois observer et comprendre, c'est le sentiment " je suis ".

Je ne parle pas de metaphysique, je parle de chose tres concrete. Si tu veux te comprendre toi meme tu dois aller au dela de la simple reflexion et observer ce sentiment " je suis ", observes le venir et partir, decouvres ce qu'il y a quand il n'est plus la...personne ne peut te donner de reponses, les reponses intellectuelles ne peuvent te satisfaire completement, tu en voudras toujours plus, tu dois realiser, te realiser puisqu'il s'agit de toi dans cette affaire , prendre conscience de ce que tu es vraiment.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie est elle un train qui ne passe qu'une fois?

Message  Malcolm le Sam 5 Mar 2016 - 16:05

Je ne sais pas comment s'est déployée cette discussion, mais je reprendrai son exergue : la vie est elle un train qui ne passe qu'une fois ? ...
De toute évidence, on entend par vie le vécu spécifiquement humain, de la naissance à la mort. Suivi par une mise en équation questionnée, avec la métaphore du voyage ferroviaire, qui convoque le sentiment que chaque spécimen débuterait par se rendre dans une gare métaphorique pour monter dans un train dans lequel il aurait acheté une place, en direction d'une destination connue, sachant donc que le voyage sera vécu de façon à la fois ludique, oisive, ennuyeuse et passive.
Aussi bien, le questionnement initial synthétisé, est angélique et passionnel : angélique dans la démarche, puisqu'on s'extraie du réel pour y entrer - ce qui relève déjà de la croyance, certes possiblement philosophique, comme chez Platon qui nous dit apparaître dans le monde éidétique avant notre incarnation oublieuse, pleine de réminiscences dans la connaissance, - et passionnel dans la démarche, puisque le vécu est subi cocassement. Enfin, à supposer que la destination soit connue - la mort - il faut pourtant dire probement qu'on ne sait pas si elle nous achève et, si elle ne nous achève pas, ce qui lui succède - succède à la vie. Quand bien même elle nous achèverait, on peut dire avec Épicure que nous n'en avons pas l'expérience, donc nous ne la connaissons pas.
Bref : autant de présupposés à la question, infantiles à mon sens, qui obstruent d'emblée la réponse. Infantiles, parce qu'elle convoque la nécessité d'une cigogne en lieu et place de la scène originaire (l'accouplement parental) et la connaissance de la destination, donc, comme si la mort pouvait être gérable en dehors de l'endeuillement, de la disparition, de la coupure et de la perte, au point de vue des vivants - sans parler de la réduction dramatique ne ... que ... (ne passe qu'une fois) par désir infinitif d'en vouloir encore, gourmand, mais aussi apeuré par la privation, qui rejoint l'endeuillement, etc. Tandis que le vécu demeure incongru, jouasse.

Aussi bien, il faut répondre à la question la vie est elle un train qui ne passe qu'une fois ? par peut-être et/ou pourquoi pas ...
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie est elle un train qui ne passe qu'une fois?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum