Y a t il une base universelle à toute morale?

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  P.U. le Jeu 14 Mai 2015 - 16:18

Princeps a écrit:In fine, le sujet n’est plus la morale, mais l’utilité de la philosophie.
 

En tout cas l'utilité d'une certaine philosophie.
Il ne s'agit pas que de mon expérience qui me dit quelque chose.
Il s'agit de l'expérience de tous ceux qui sont impliqués dans le champs d'action visé.
Le cogito (ou son nouvel énoncé que personne n'a encore juste essayé de me donner et qui pourrait être acceptable et faire consensus...) est le résultat d'un raisonnement et d'un ressenti. Mais dans le champs du réel et sans jouer sur les définitions de chacun des mots de la phrase...
Je crois comprendre très bien vos réserves (pas dans le détail, mais sur le principe), mais je ne comprends pas en quoi E=mc2 aide plus pour faire nos choix dans la vie que F=mg.
Infiniment peu de choix de la vraie vie seront pris en fonction de E=mc2.
Les philosophes pourraient peut être prendre cet élément en compte ! Mais je sens un blocage idéologique à mettre de côté les concepts des Dieu vivants que sont les grands philosophes pour rester dans la vie réelle.
Je suis peut-être un empiriste. Mais plus que tout, je suis à la recherche de consensus autour d'éléments pouvant le faire.
Et je le redis :
"Il est un peu facile de faire des conjonctures, de les dire "vrais" alors que l'on sait qu'on ne peut ni les prouver ni les infirmer... "

Neopilina a écrit:à PU2015,
Je te propose quelques éléments, pistes.
- 3° Aucune morale ne sort d'un chapeau, ne surgit ex-nihilo. Elles ont toutes des fondements historiques, culturels, religieux, familiaux, sociaux, névrotiques, métaphysiques, qu'ils faut rechercher. Les deux derniers, névrotiques et métaphysiques, étants toujours les ... derniers ou premiers, question de point de vue, plus radicaux, profonds, etc.
- 4°. En terme de cout, la recherche en philosophie est la moins couteuse : quelques bons livres, et le laboratoire, l'expérimentateur et le sujet de l'expérience sont tout trouvé : Soi.
Pour le point 3, je ne suis pas d'accord. Déjà, je ne cherche pas de "morale" en fait, je cherche juste une base que chacun puisse admettre comme fondement. Et cette base, il faudrait qu'elle soit partagée par tous sans réserve. Le fondement d'une morale ne serait donc pas dans ce que vous dites.
Tout au plus, certains des éléments de la morale qui en découleraient seraient liées à notre contexte : par exemple, on a décidé de manière arbitraire que la majorité était de 18 ans (pour protéger les plus jeunes). Je n'appelle pas cela un fondement, juste un choix arbitraire accepté par la société. Et c'est déjà pas mal...
Pour le point 4, le problème, c'est que cette recherche solitaire, et je m'en rends compte lors de cette discussion, aboutit à une certaine folie...
La démarche scientifique fait souvent appel au génie solitaire, mais après, les travaux sont revérifiés et validés par toutes les pointures du domaine.
Il me semble bien qu'en philosophie, aucune des théories n'a été validée par tous les pairs/collègues. Chacun sa vérité ! Et il y aura toujours un philosophe qui va expliquer que c'est normal que chacun aie sa propre vérité : je n'ai pas eu cette réponse au début de la conversation ? *Héhéhey*

Comment croire dans les résultats de la philosophie quand pas grand chose ne fait consensus...
J'ai envie d'ouvrir un fil, et je vais le faire ("Y a t il des idées partagés par tous les philosophes ?" dans "Philosophie et histoire de la philosophie") , sur les idées communes à tous les philosophes... Ne répondez pas ici !!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Ragnar I le Jeu 14 Mai 2015 - 16:28

ProjetUnion2015 a écrit:
Ragnar Lothbrok a écrit:.
Qu'y a-t-il de gênant dans le propos d'Einstein ?

Qu'est-ce qui empêche le scientifique de le considérer dans la vie commune comme tu sembles souhaiter qu'il ne s'en tienne qu'au propos de Newton ?
Par ailleurs, pourquoi ne pas se pencher sur Kant ou Nietzsche et pas exclusivement sur ceux qui en parlent. et pouvoir alors les approuver ou les réfuter en toute connaissance de cause ?
.
Désolé, je ne comprends pas ton propos.
Je n'ai rien contre les théories d'Einstein, bien au contraire.
Mais, même lorsque j'ai travaillé dans le spatial, je n'ai pas eu à me servir de sa théorie... Donc, dans la vie commune, on peut s'en passer pour en rester à un niveau plus basique sans que l'on fasse d'erreur théorique ou pratique.

Si, lorsque du travailles dans le spatial et que tu as couramment besoin d'appliquer la formule voulant que la force soit égale à la masse par l'accélération, lorsque tu n'y travailles pas, tu n'en as pas besoin, par définition.

C'est pareil avec la philosophie. Si tu as besoin d'une connaissance particulière pour produire un travail ou une pensée philosophique particulière, lorsque tu ne produis rien de philosophique, tu n'as besoin d'aucune connaissance particulière en philosophie, par définition aussi.

L'humanité est constituée de près de 7 milliards d'humains ne faisant ni du spatial, ni de la philosophie, et qui se passent par définition de F=ma et du Dualisme platonicien, mais qui ont néanmoins tout un tas de pensées et d'actions en commun, en vertu de leur essence commune, de leur nature commune. Et je pense te voir être à la recherche de cette essence et de cette nature communes.

ProjetUnion2015 a écrit:Approuver ou réfuter Kant et Nietzsche, oui. Pour la beauté du geste. Mais pour la vie réelle, je pense qu'on peut se passer de .... la théorie de la relativité générale appliquée à la philosophie...

Dans la vie réelle, on peut se passer de tout. Même de vivre. Le suicide est emblématique en ce sens.

ProjetUnion2015 a écrit:C'est bien toi qui m'a donné ton article à lire sur les philosophes qui se moquent de la philosophie ! J'ai beaucoup aimé...

Alors tu auras sans doute compris que nous sommes tous les deux des compagnons de route ...

ProjetUnion2015 a écrit:J'ai lu quelques bouquins de philosophes récents (peut être des imposteurs à vos yeux...) qui se passaient très bien d'eux pour parler de la morale dans le réel.

Lire et comprendre le maximum de philosophes, c'est s'armer solidement contre l'égarement de tous les philosophes qui déconnent littéralement, tout en respectant leurs idées quand on pense qu'elles sont acceptables.

Lire et comprendre le maximun de philosophes, c'est s'armer solidement contre les amateurs de philosophies qui rabâchent des idées acquises grâce à une culture contestable.

Je dirais avec toute la bienveillance dont je serais capable à ton égard que tu pars sérieusement handicapé pour discuter à armes égales avec les petits fainfynos des forums de philo.

C'est comme le jeu d'échecs, le bridge ou le ping pong : il faut certes bien savoir les règles du jeu, mais il faut aussi avoir joué de nombreuses parties pour espérer en remporter une seule face à des joueurs aguerris. Ce n'est pas la guerre, cependant, c'est le jeu, et dans le jeu, on n'a pas d'ennemis, on a des adversaires, voire des partenaires.

Cela dit, je pense que quiconque laisse de côté ses états d'âme tout en restant bien à l'affût de la moindre intelligence exprimée par tout autre que soi peut progresser rapidement et sérieusement en rhétorique philosophique, car le jeu de la philosophie, sur les forums, c'est en réalité de la rhétorique entre gens opposés ponctuellement ou en bloc par des idées. Rien de plus.

Mon point de vue personnel sur tout ça ?

Les discussions philosophiques se déroulant sur Internet permettent d'entretenir ses propres circuits neuronaux conformément aux théories vérifiées par les neurosciences. C'est la grande raison de ma présence ici.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Neo' le Ven 15 Mai 2015 - 2:17

ProjetUnion2015 a écrit:Pour le point 3, je ne suis pas d'accord. Déjà, je ne cherche pas de "morale" en fait, je cherche juste une base que chacun puisse admettre comme fondement. Et cette base, il faudrait qu'elle soit partagée par tous sans réserve.

Tu cherches une base, morale ? (Voir le titre de ton fil.), qui ferait consensus, sans en passer par l'examen de morales !? Bonne chance ...

ProjetUnion2015 a écrit:Le fondement d'une morale ne serait donc pas dans ce que vous dites.

J'ai effectivement dit que toute morale résultait d'une ontogenèse et avait des fondements historiques, culturelles, religieux, sociaux, familiaux, etc., et en dernier et premier lieux, névrotiques et métaphysiques. Tu dis que non. Soit. Alors dis-moi de quelle nature ils sont ?

ProjetUnion2015 a écrit:Pour le point 4, le problème, c'est que cette recherche solitaire, et je m'en rends compte lors de cette discussion, aboutit à une certaine folie ...

A titre personnel, c'est la psychiatrie et la philosophie qui m'ont sauvé de la folie.
avatar
Neo'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  P.U. le Ven 15 Mai 2015 - 8:16

Neopilina a écrit:
ProjetUnion2015 a écrit:Le fondement d'une morale ne serait donc pas dans ce que vous dites.
J'ai effectivement dit que toute morale résultait d'une ontogenèse et avait des fondements historiques, culturelles, religieux, sociaux, familiaux, etc., et en dernier et premier lieux, névrotiques et métaphysiques. Tu dis que non. Soit. Alors dis-moi de quelle nature ils sont ?
La nature du fondement de la morale que je préconiserais ?
La base proposée comme fondement (Nous existons comme seule certitude et le respect de cette existence : voir le post initial de ce fil) et la raison méthodique comme outil. Mais n'en discutons plus, j'ai compris que même réclamer la raison pour construire une morale n'est pas raisonnable sur ce forum ! :)

Merci pour toutes vos réponses en tout cas!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  AntiSubjectiviste le Ven 15 Mai 2015 - 10:47

Pour que la discussion soit profitable, peut-être faudrait-il que tu commences par prendre position par rapport à ta question, au lieu d'espérer avoir la vérité ultime des choses sur un plateau.

Penses-tu qu'il y a une base universelle à toute morale ? Si oui, laquelle ?

Si tu penses que l'existence humaine et sa préservation peuvent servir de base, et que tu préfères une méthode d'investigation proche de la méthode scientifique, alors tu peux mettre ta position à l'épreuve avec Hans Jonas qui a développé toute une philosophie de la vie biologique, dans laquelle le premier impératif moral est la préservation de la vie. Kant peut étoffer ta réflexion puisqu'il fonde la morale sur la raison et en dérive l'impératif selon lequel l'humanité doit être préservée. (L'intérêt de Hans Jonas est qu'il s'appuie explicitement sur la biologie.)

Tu pourrais penser à aller voir du côté des neurosciences, mais ce sera probablement peine perdue : la science dit ce qui est, pas ce qui devrait être. Même si la science montre, par exemple, que l'interdiction de tuer était programmé dans notre cerveau, cela n'implique pas que cet interdit mène toujours au bon choix (cf. le dilemme utilitariste classique : peut-on tuer une personne pour en sauver 100 ?). De façon générale, même si la science révèle que notre nature est X, cela n'implique pas que l'on doive approuver cette nature, ni que l'on doive s'y résigner.

Ensuite, lire les positions opposées te permettra d'affiner tes arguments, voire de renoncer à ta position si jamais tu estimes avoir eu tort. En philosophie morale, il y a un grand débat sur le rôle des sentiments et des émotions dans une décision morale : faut-il en tenir compte, ou les ignorer au profit exclusif d'une raison systématique ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Kercoz le Ven 15 Mai 2015 - 11:11

AntiSubjectiviste a écrit:. Même si la science montre, par exemple, que l'interdiction de tuer était programmé dans notre cerveau, cela n'implique pas que cet interdit mène toujours au bon choix (cf. le dilemme utilitariste classique : peut-on tuer une personne pour en sauver 100 ?). De façon générale, même si la science révèle que notre nature est X, cela n'implique pas que l'on doive approuver cette nature, ni que l'on doive s'y résigner.

Pour reprendre ce fameux dilemme. Il y a une réponse anthropo ou même éthologique :
L' acte de tuer son semblable est un scoop humain dans l' animalité. pour une espece non dénaturée, il y a des gestes inhibiteurs qui interdisent la poursuite de la violence définitive.....c'est une impossibilité physiologique de mordre pour un chien qd son adversaire se soumet en offrant sa gorge.
Le choix des 1/100 ne se pose donc ( théoriquement ) pas. On ne devrait pas pouvoir tuer 1 . Transgresser une règle qui permet la survie de l' espèce pour un cas exceptionnel n'est pas justifiable.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  AntiSubjectiviste le Ven 15 Mai 2015 - 11:21

kercoz a écrit:Le choix des 1/100 ne se pose donc ( théoriquement ) pas.
Ce qui montre l'inadéquation de cette théorie au cas de l'être humain, puisque les dilemmes de ce type sont des réalités humaines.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Prince' le Ven 15 Mai 2015 - 12:09

ProjetUnion2015 a écrit:Mais n'en discutons plus, j'ai compris que même réclamer la raison pour construire une morale n'est pas raisonnable sur ce forum !
Ce n'est pas ce qui a été dit. C'est le rejet du fondement que tu propose : le cogito, qui a prévalu.
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Neo' le Ven 15 Mai 2015 - 14:15

kercoz a écrit:L' acte de tuer son semblable est un scoop humain dans l' animalité.

Faux. Exemples. Lors de comportements territoriaux le cygne, animal herbivore, cherche à tuer d'autres animaux ou d'autres cygnes, en les noyant.
Une bande de chimpanzés ou de dauphins, etc., peut décider la mise à mort d'un membre du groupe, le principal prédateur de l'ourson est un autre ours, une femelle chacal peut nourrir ses petits avec ceux de la voisine, une hyène peut risquer sa vie pour défendre les jeunes d'une parente, un crocodile peut manger un autre crocodile, mais tant que les jeunes sont physiquement en mesure d'émettre le cri de détresse du jeune, tout crocodile réagira positivement à cet appel,  chez le boeuf musqué 10% des combats de mâles se soldent par la mort d'un protagoniste, a contrario, chez les vipères, lors des combats de mâles, les morsures avec injection de venin sont proscrite, etc. etc., etc.
Amuses-toi bien.
avatar
Neo'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Kercoz le Ven 15 Mai 2015 - 17:12

AntiSubjectiviste a écrit:
kercoz a écrit:Le choix des 1/100 ne se pose donc ( théoriquement ) pas.
Ce qui montre l'inadéquation de cette théorie au cas de l'être humain, puisque les dilemmes de ce type sont des réalités humaines.

Désolé , je ne comprends pas ta réponse.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Prince' le Ven 15 Mai 2015 - 20:21

Devoir choisir entre tuer une personne pour en sauver cent, ou en laisser mourir cent pour ne pas en perdre une : c'est un dilemme qui ne se pose (potentiellement) qu'à un humain. L'animal régira en fonction de son instinct.

Certain diront que l'homme en fera autant (protection d'un membre, etc. etc.).
avatar
Prince'
Ancien modérateur


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Neo' le Ven 15 Mai 2015 - 20:26

Princeps a écrit:Devoir choisir entre tuer une personne pour en sauver cent, ou en laisser mourir cent pour ne pas en perdre une : c'est un dilemme qui ne se pose (potentiellement) qu'à un humain.

Je tiens juste à rappeler qu'en cas de conflit, les officiers supérieurs sont amenés à faire ce genre de choix, ça fait carrément partie du métier. Les spartiates des Thermopyles ont été sacrifiés pour que la coalition grecque puisse se réorganiser, et ce choix a été payant. Cette pratique qui consiste " à fixer " tout ou partie des forces adverses est toujours en usage, enseignée.
avatar
Neo'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Malcolm le Dim 8 Mai 2016 - 0:23

On me passera de n'avoir pas suivi l'échange : non seulement le fais-je majoritairement, mais au-delà les débats sur l'universalisme me font de la peine, car je veux du multiversel afin d'alterversions, soit donc des lois symboliques clairement différentes. Par exemple, et pour autant que je méprise l'attentation, je suis heureux que l'occidentalisme trouve son autre dans l'islamisme, quand bien même ombres accointantes l'un de l'autre (c'est-à-dire que je préférerais un autre autre - comme un autre soi, - si je puis dire - encore que je me rende à l'amor fati).

A partir de là, l'universalisme m'appert comme foncièrement basique, prosaïque, sommaire, trivial. Il m'appert comme le postérieur ou le fondement ... l'assise de toute existentialité, car, comme dirait Michel Eyquem de Montaigne, "sur un trône, on n'est jamais assis que sur son cul". Mais c'est dire qu'il n'est d'universal que l'animalité humaine, avant que cette humanité ne s'hominise et humanise réellement, en cultures - et j'insiste sur le pluriel, parce qu'il signale la pluralité des lois symboliques.

Soit donc, l'universalité de notre hominité (paléo)anthropologique, psychophysiologique & cosmologique. Puis donc, la multiversalité des humanités, faisant des types d'Hommes acculturés différemment - ce qui, au passage, est une vision parfaitement hobbesienne, aussi, où le Léviathan institue l'humain.

Certes, on m'objectera gentiment qu'est souhaitée un universalisme multiversel, si seulement on veut bien parler probement dans mes termes. Néanmoins, non content de souligner la contradiction, je dirai que la multiversalité culturelle ne peut précisément pas supporter quelque universalisme transversal, parce que sa traversivité ruine d'emblée les lois symboliques multiverselles, conformément au premier lien que j'ai placé. Ce qui est dire que tout bon humanisme qui se respecte en bonne et due forme (au sens antique puis renaissant) accepte sans broncher la fatalité de la guerre & autres conflictualités démographiques.

L'humanisme accepte sans broncher la fatalité de la guerre, mais cela occasionne aussi son corollaire, qu'il accepte sans broncher la fatalité de la séparation, par laquelle seule est possible la reconnaissance de l'autre comme autre, sans pauvretés sympathiques foncièrement traversives/universalistes.

C'est tout comme le bonheur : pas de grand bonheur sans grand malheur. Et puis, les peintres, les photographes et les éclairagistes me rejoindront, en termes de contrastes équilibrants.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  P.U. le Dim 8 Mai 2016 - 8:02

Malcolm,
Je trouve ta reponse étrange car tu dis "je veux", "la fatalité de la guerre", "pas de grand bonheur sans grand malheur"
Ces choses sont très subjectives. Tu peux le décider pour toi, mais cela n'a strictement rien d'universel.
J'espère que, au moins théoriquement, on n'est pas condamné au malheur de la guerre (même si c'est mal parti pour être autrement...)
Pour ceux que ça a pu intéresser, j'ai écris ma conclusion aux discussions sur le sujet dans le texte suivant :
http://www.k-mail.fr/ChangerDeParadigme.pdf
Mais bon, je ne me fais aucune illusion, je vais continuer à être le seul à être d'accord avec moi meme!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Malcolm le Dim 8 Mai 2016 - 13:38

Oh le plaintif, victime du lot commun ! *Lol*
Nous sommes tous régulièrement d'accord avec nous-mêmes, cela ne nous empêche pas d'évoluer grâce à ce que nous avons accordé aux autres, grâce à nos entendements plus et moins communs. Ainsi pouvons-nous nous accorder ensemble. D'ailleurs, je pense que tu m'as mal saisi : la morale universelle que tu places au-delà de tous (loi symbolique), je la situe en-deça, et crois-moi, tous ceux qui auront bien compris cet en-deçà se sont toujours, à travers l'Histoire, accordés pour mettre en place des valeurs de respect et de réciprocité : du Tanakh avec son hospitalité régnante aux Touaregs contemporains - quand ils ne daeshisent pas, - ils ont tous, tous autant qu'ils sont, saisis la valeur d'accueil et d'avenance, dans des lois symboliques (des morales) pourtant distinctes - qui rejoignent le bon sentiment de réception des migrants, ès politiques.
Mais je ne suis pas de ceux qui, à ce compte, jugent que la morale est universelle. Je suis de ceux qui sentent qu'un instinct, qu'une vitalité, nous induisent tous à être personnellement et localement convenants (de convenir, qui donne la convention, fait de venir ensemble, avec bref : de s'accorder) mais aussi de ceux qui savent que ça tourne fatalement à l'eau de boudin collectivement et globalement, dans la logique des apports scientifiques de Ragnar sur ce topic et celui-là, sinon que Ragnar, à ta manière, espère que ce savoir nous donne collectivement et globalement le pouvoir de nous réguler, dans une épistémocratie scientifique humanitaire qui ne me sied guère (guerre ... ).
Ces "choses" donc, comme tu dis, ne sont pas aussi subjectives que cela, et je les qualifierais volontiers de trajectives.
J'irai lire ton bilan un de ces jours. Mais, pour commencer, sang noir, respecte-toi : cesse de te plaindre du sort.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Invité le Ven 12 Aoû 2016 - 11:42

Un apport à considérer :
Publiée dans Behavioural Brain Research, une étude expérimentale estonienne montre l’effet des champs magnétiques sur notre cerveau lorsqu’il s’agit de distinguer le ‘bien’ du ‘mal’, de dire la vérité ou de mentir.
Des chercheurs estoniens, Inga Karton et Talis Bachmann, ont conduit une expérience étonnante. Après avoir distribué des disques de couleur à 16 volontaires, ils ont stimulé, à l’aide d’aimants, leur cortex préfrontal dorsolatéral, une zone du cerveau située juste derrière le front – des stimuli donné du côté gauche de la tête pour la moitié des sujets, du côté droit pour les autres.
Les scientifiques ont alors demandé à chacun d’eux de dire de quelle couleur était leur disque. Il s’est avéré que les personnes stimulées à gauche avaient beaucoup plus tendance à mentir que celles stimulées à droite. Alors que le même traitement opéré sur le lobe pariétal, en revanche, n’avait eu, visiblement, aucun effet sur leur prise de décision.
Des expériences du même ordre avaient déjà été menées par des chercheurs américains en 2010, sur la "boussole morale" du cerveau, la jonction temporo-pariétale droite, située derrière l’oreille droite, qui devient plus active lorsqu’il s’agit d’évaluer l’aspect moral ou immoral du comportement d’autrui. Soumettant, chez des ‘cobayes’ volontaires, cette région à une stimulation magnétique transcrânienne à l’aide de puissants aimants induisant un léger courant électrique, ils leur avaient demandé d’évaluer la moralité d’un personnage dans des scénarios fictifs. Là encore, les sujets testés avaient révélé, pour la circonstance, une morale plutôt ‘élastique’.
Le jugement moral basé sur plusieurs facteurs
"On pense que la morale est une attitude très ‘élevée’. Être en mesure d'appliquer un champ magnétique à une région spécifique du cerveau, et de changer ainsi le jugement moral des gens est donc vraiment étonnant", résume le Dr Liane Young, de l'Institut de Technologie du Massachusetts, qui avait dirigé cette précédente étude. Notre sens du bien et du mal n'est pas seulement basé sur l'éducation, la religion ou la philosophie, mais bien aussi sur la biologie de notre cerveau.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  P.U. le Ven 12 Aoû 2016 - 12:35

Apparement, tel que tu as présenté les tests, le premier test montre plutôt que la biologie du cerveau trouble le jugement, pas la morale. (Choix d'une couleur). Cela signifierait que le second test est biaisé: il teste la morale alors que si on avait testé le comptage des carottes, on aurait eu un résultat faussé lui aussi.
Je vais essayer de regarder si je trouve les références.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Malcolm le Ven 12 Aoû 2016 - 12:52

Cela ne dit rien encore sur la problématique de la sincérité.
Sincérité n'est pas véracité.
On peut être sincère tout en se mentant à soi-même.
On peut être vérace tout en étant soucieux qu'on ne nous prenne pas pour un menteur.
Je crains que cela ne joue sur des résultats IRM.
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Invité le Ven 12 Aoû 2016 - 15:12

ProjetUnion2015 a écrit:Je vais essayer de regarder si je trouve les références.
Voir peut-être à Liane Young ou Morality Lab :
http://moralitylab.bc.edu/people/
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La base

Message  Malcolm le Ven 12 Aoû 2016 - 21:45

avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Invité le Lun 29 Aoû 2016 - 10:35

Bonjour,

J'ai envie de répondre à ce sujet assez simplement. Je suis du même avis que le philosophe André Comtè-Sponville. Pour moi, la morale appartient à chacun d'entre nous. Cependant, il n'existe pas autant de moral que d'individus sur cette planète. En effet, il y a des traits caractéristiques de la morale que l'on a pas choisi objectivement. Par exemple : être raciste, voleur... Est-ce que quelqu'un ici c'est déjà poser la question : "ai-je envie d'être raciste ?". Je ne pense pas.

Cependant, à côté de cela, il y a des traits de morale plus personnels, que chacun doit choisir. Il faut ensuite faire une différence entre la morale et la peur. Est-ce que vous ne volez pas ce tee shirt car c'est une action moralement reprochable, ou alors c'est parce que vous avez vu la caméra et le vigile pas loin de vous ? La est toute la différence.


A très bientôt.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a t il une base universelle à toute morale?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum